Week-end motard – jour 2 : Direction l’île de Ré !

Second effet kiss kool pour ce petit week-end love. Aujourd’hui, on repart en direction inconnue… on longera la côte pour s’arrêter sur une nouvelle île ce soir… un peu différente cette fois, peut être moins sauvage, plus touristique dirons nous… direction l’île de ré !

DSC02916.jpg

Les maisons n’ont rien à voir à celle que l’on trouve par chez nous. On finit par les trouver toutes identiques, c’est dommage… chez nous on trouve des maisons en pierres, des maisons en brique, des maisons contemporaine… ici c’est toutes les même ou presque, ça fait un charme mais du coup, on en trouve pas spécialement une à notre goût plus qu’une autre…

DSC02918.jpg

On meurt de chaud encore pour cette nouvelle journée qui débute. Il est à peine midi et on meurt de chaud. On se plaint quand il fait froid, on se plaint quand il pleut, on se plaint quand y’a trop de vent mais au final quand il fait trop chaud ce n’est guère mieux… on transpire beaucoup, on lutte contre la chaleur… c’est limite chiant ! Avouons le… je ne suis même pas certain qu’en décapotable ce soit mieux ! évidemment ils n’ont pas l’équipement, c’est ce qui nous pénalise le plus… et cette météo où il annonçaient avant le départ de la flotte nous a obligé à prendre pantalon de pluie etc…

DSC02919.jpg

Je suis vraiment furax contre la météo… ils ne savent absolument pas prédire le temps, du coup, on les écoute quand même, parce que rouler sous la flotte sans protection ce n’est pas très marrant, mais là rien… 30°c… le cagnard ! en Bretagne ils mettent de la flotte quoi qu’il arrive alors qu’il à fait beau à chaque fois et ailleurs ils mettent du soleil… bande de naze chez météo France !

DSC02920.jpg

Finalement la bulle n’est pas vraiment un problème au quotidien, au contraire. Elle rappelle vite à l’ordre dès que l’on roule un peu trop fort, même sans le vouloir. J’enclenche rapidement la première pour passer sur la seconde que je pousse à 7 voire 8000 tr/mn (régime maxi 11000 tr/mn) où je passe la trois tout en décélérant pour me remettre à 110… il reste 3 rapports sur lesquels on peut grimper sur chaque jusqu’à 11000 tr/mn… et surement un peu plus dans la zone rouge… c’est simple, je n’ai jamais vu s’allumer le shift light… du coup, je l’ai désactivé !

DSC02921.jpg

Bon sang… par moment l’Hayabusa me broie mon épaule au point d’avoir envie de m’en séparer, ça fait chier de le dire mais je ne vais peut être pas me forcer comme ça indéfiniment non plus… le moteur est top et c’est ce qui la rend aussi attachante mais alors à côté de ça… les poignets cassés en deux et ce mal au fesse devient un véritable problème… je me pose la question d’une selle confort, mais je m’étais fait avoir avec le Z750, je n’ai pas envie de regretter un achat de 300 euros…

DSC02922.jpg

Nous voici rendu aux Sables d’Olonne sous un cagnard de dingue… à trimballer nos affaire, on finit par s’écrouler sur une terrasse d’une marchande de glace (je repère à distance quand même, lol)… nous y passerons un bon moment… c’est vrai que la glace melon / cerise était de très bon niveau même si pour nous, celle de Concarneau reste dans le top 3 des meilleures de l’année…

DSC02924.jpg

C’est tout de même autre chose qu’à la Thalasso de Pornic, ici il y a de la place, ça fait du bien…

DSC02927.jpg

La plage n’en fini pas !

DSC02930.jpg

Les vagues sont impressionnantes…

DSC02937.jpg

Nous venons de passer le péage pour le pont de l’île de Ré… 2 euros pour la moto et près de 17 pour une voiture… une sacrée différence… alors, on regarde le continent derrière nous… mais que nous réserve notre escapade entre amoureux sur l’ïle de Ré ? Surprise…

Une pensée sur “Week-end motard – jour 2 : Direction l’île de Ré !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *