Localisation, Antibes, FR
live:david.jazt
hello@jazt.fr

[ESSAI] – Fz1, la grande sœur au grand cœur !

Site officiel de David Jazt

[ESSAI] – Fz1, la grande sœur au grand cœur !

… mais finissons cet essai, histoire de profiter au maximum de cette sucrerie sur deux roues… je me régal alors que je suis encore en ville… vivement les petits virages !


Niveau look, je trouve que cette FZ1 en jette et je ne pensais pas un jour monter dessus même si je la trouve terrible à l’arrêt. Grande sœur du FZ6 que je n’apprécie guerre, elle en jette d’avantage avec ses grandes lignes, sa fourche inversée et sa selle sport. Cette version Naked en full Black est vraiment superbe. Son guidon droit, son compteur moderne, sa prise en main facile et le son du moteur complète se tableau parfait…

Clé de contact enclenchée, l’aiguille monte au maximum et les bruits du moteur mettent en appétit avant même que l’on monte à bord. Elle fume tout ce qu’elle peu derrière ce son si rauque qu’elle dégage, beaucoup plus envoutant que celui du Speed ou du K12R mais moins impressionnant tout de même que celui du GSX-R 750 dont je suis encore tout retourné.

Première prise en main en montant à bord. D’une hauteur de selle idéale, je trouve mes marques immédiatement après être parti du parking de la concession. Les pieds se place au bon endroit tout de suite, les mains prenne le guidon instinctivement bien qu’un peu sur les poignets. La mélodie du moteur et du pot donne presque envie de le faire chanter par petite rotation à l’arrivé devant chaque rond point… quelle merveille !

Le freinage est particulièrement agréable, les sensations sont vraiment bonnes, le train avant est vif et permet de placer la moto assez facilement, aucune sensation de perte d’adhérence ou de légerté de l’avant comme sur le SV… jusque là tout est vraiment au top pour une belle signature au retour à la concession. Mais finissons cet essai, histoire de profiter au maximum de cette sucrerie sur deux roues… je me régal alors que je suis encore en ville… vivement les petits virages !

Le FZ1 et moi arrivons enfin en campagne lorsque petit à petit je me demande ce qui se passe à ses commandes. Sur n’importe quel régime, si l’on coupe les gaz et qu’on les remet juste derrière, même sans trop en demander – même sur un filet – genre en courbe ou en sortie de virage, elle met comme un demi-temps à réagir… exactement le même problème que sur la petite FZ6 qui m’avait un peu énervé à ce niveau là… on retrouve ce problème… il suffit de se trouver sur une trajectoire qui demande à ce qu’on ferme les gaz pour les rouvrir juste derrière, y’a un temps de latence qui est difficile à mesuré et perturbe vraiment le pilotage… en fait ce problème n’est pas présent à chaque fois, et c’est là tout le problème… on pourrait très bien s’y habitué, mais non, à chaque fois c’est la surprise… ça va le faire ? Ça ne va pas le faire ? C’est franchement agaçant…

Bon je dois bien avouer qu’à côté de ce gros problème, cet essai est plutôt concluant et le FZ1 est charmeur de part tous ces atouts. La partie cycle de ce FZ1 est vraiment agréable à vivre. J’appréhendais un peu le côté gros réservoir, seule dure, pot assez étrange… que nenni, cette moto est belle et agréable à conduire dès lors que l’on roule sur un filet de gaz constant sans le couper.

Le moteur quant à lui est vraiment agréable, il ronronne bien et ne chauffe pas trop. Les ventilos ne se sont pas déclenchés malgré des conditions climatiques lors de mes essais précédents. La plage d’utilisation est longue et l’allonge est bien suffisante. Les sensations sont bien présente et lorsqu’on tourne la poignée franchement, ça pousse fort et de manière bien plus violente qu’un Speed Triple, on s’approche des sensations du GSX-R 750 alors que nous sommes ici sur un 1000. J’en reviens une fois de plus sur ce pot d’échappement où je me demande ce que ça apporte de plus à passer sur de l’Akra ou du Devil quand on entend la mélodie qui en découle en plus de l’aspect écologique de l’origine. Il est vraiment très agréable, et les sonorités aux feux font tourner les têtes.

En conclusion de l’essai de ce FZ1 Naked, Je serais sincère en vous avouant que j’ai failli signer un bon de commande pour un Full Black K7 en revenant à la concession. Je ne l’ai pas fais. Uniquement pour ces problèmes d’injection où personne n’est capable de me dire comment y remédier hormis le fait d’être hors la lois en roulant en full, car le concessionnaire m’a dit que ces problèmes apparaissent uniquement sur le bridage du véhicule… et c’est tout là le problème…

One Response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *