Localisation, Antibes, FR
live:david.jazt
hello@jazt.fr

[1000km] Hayabusa en duo… premières impressions !

Site officiel de David Jazt

[1000km] Hayabusa en duo… premières impressions !

P1020933.jpg Nous avons effectué ce rodage à deux pour plus de 90% du temps comme nous avions prévu au départ l’utilisation principale de la bête… en effet, j’ai du rouler tout seul à bord sur 100km à tout casser… et encore je compte large… voici donc mes premières impressions des premiers 1000 kilomètres en duo principalement…

P1020933.jpg

Cette moto était un rêve… ou plutôt une continuité de ma précédente 750 GSXR… nous restons donc ici dans le même principe de fonctionnement à la différence près que nous avons un caractère moteur plus dédié à la route qu’à la piste de part son amplitude de fonctionnement et un confort somme tout plus agréable… quoi que jusqu’alors il semble un peu théorique… imposante dans ces formes et sur la balance, dès les premiers tours de roue l’ensemble en devient intuitif et vraiment abordable… chaque arrêt suscite le sourire des passants et des automobilistes aux feux rouges… pourtant elle semble bien timide avec ses échappement qui laisse sortir un son de guêpe comparativement au 750 qui rugissait de bonheur à chaque rotation de poignée… un détail !

P1020929.jpg

Le moteur… ce mythique moteur 1340 cc du GSXR Hayabusa peut, à lui seul, en l’écrivant vouloir en dire long… je n’ai jamais eu un moteur comme ça entre les mains et c’est principalement lui qui a fait de son charme pour m’aider dans mon choix final d’achat… la fougue du 750, la pêche du 1000 et l’agrément d’une routière telle qu’elle soit… en rodage, nous n’avons que rarement dépassé les 5000 trs/mn… avec quelques progressions sans violence jusqu’à 7000 trs/mn… suffisant pour se faire plaisir et en prendre plein les yeux tout en restant aux vitesses légales… on peut ainsi rouler en 6ème à n’importe quelle vitesse et à la moindre sollicitation la moto reprend une pêche d’enfer pour doubler tout ce qui se trouve sur la route… pas le moindre à-coups… pas la moindre hésitation d’injection… le moteur est souple sur tous les rapports et en donne proportionnellement à la manière de tourner la poignée droite… un réel bonheur !

P1020961.jpg

On retrouve sur la poignée droite les différents modes possibles… il en existe 3… disons que le mode C coupe tout et aide à une conduite coulée en ville, sans brutalité, simplement… le mode B peut être pratique si l’on ne souhaite pas remettre la sauce trop violemment… ça envoi du bois tout de même mais ça permet une meilleure gestion de la poignée d’accélération car très franchement, je n’ai jamais ressenti une telle réactivité qu’en mode A sur une moto… en usage « normal » ce n’est même plus un tirage rapide mais vraiment le premier centimètre de la poignée qui suffit pour rouler « aux normes »… du coup, on a vite fait d’accélérer un peu trop fort sans le vouloir ou à faire monter le régime trop haut entre deux rapports… du coup, ça catapulte… fort ! Attention… je précise à nouveau que j’étais en rodage et en couple à bord (106cv)… je n’ai jamais eu, encore, l’occasion de rouler seul pour vraiment me rendre compte du potentiel de la bête…

P1020942.jpg

Chaque virage incite à les prendre avec de l’angle et à s’amuser à bord, c’est THE gros point fort du GSXR 1340… cette position sportive incite à plonger littéralement dans les virages en suivant le point de fuite du regard et c’est alors le berlingot qui fait tout le reste tout seul sur le rythme de son choix… les virolos s’enchainent avec aisance et plaisir comme je n’ai jamais ressenti sur le dos d’une moto. Un petit coup de gaz et la moto prend un peu de vitesse au moment où il faut, sans hésitation. Les BT15 font leur travail avec brio. Ils chauffent vite et assurent un bon feeling avec la route. Mais faut bien avouer que cette moto n’est pas tout à fait comme les autres. Il faut l’adopter et accepter aussi ses défauts qui peuvent devenir des qualités pour certains. On ne les voit pas forcément lors d’un essai de 20mn en concession…

Les premiers soucis apparaissent dès lors que l’on souhaite freiner la belle de manière virile. C’est vrai qu’en plein virage on peut sauter sur les freins sans risquer de se foutre à terre ou d’avoir la moto qui se relève brusquement… Le poids de l’Hayabusa ainsi que celui de son pilote à la base n’aide en rien mais n’empêche… elle peine un peu à freiner avec un mordant sans faille, il faut vraiment y aller sur le commodo pour avoir l’action / réaction… ça permet un feeling progressif mais du coup, j’apprécierais d’avantage un mordant plus prononcé… bon après je ne suis pas un pilote, ce freinage fera l’affaire… mais comparativement à celui du Brembo de chez Ducati, y’a pas photo !

P1020989.jpg

La poignée arrière offre un bon maintient pour So qui s’y agrippe volontiers sur les phases de freinage. Le confort est somme tout relatif au final même si c’est plaisant de ne plus avoir So et son casque à me cogner à l’arrière sans cesse. So, elle aussi, savoure de pouvoir tourner la tête avec facilité et d’être à l’aise derrière moi sur la selle plutôt large et épaisse… seulement les deux selles sont plutôt bien larges et saillantes pour les cuisses sur les arrêtes et le guidon moins cassé et plus espacé (largeur) que sur le 750 fatiguent à l’usage pour tout le monde… C’est le gros point faible de cette moto. C’est même la plus grosse déception car nous nous attendions à pouvoir enquiller des bornes sans être cassé en deux. Au final ça ne change rien par rapport au 750…
Bon… faut dire que ça fait un moment qu’on n’a pas roulé, il est vrai… quasiment 12 mois… du coup, on y va progressivement… 150, 250 puis 350km pour la dernière balade…

Le seul souci on va dire en revient à mon épaule qui me fait drôlement souffrir contrairement à l’époque sur le dos du 750 où je ne ressentais aucune gène, même en duo… donc beaucoup de facteur peuvent entrer en jeux… la reprise… les variations de temps… la position de conduite que je n’ai pas encore trouvé parfaitement (je me souviens de mes débuts difficile sur le dos du 750… à la différence que je n’avais pas de douleur, aïe !)… la durée des voyages… faut espérer que ça ne soit pas la moto elle-même qui me fasse souffrir ! Je n’ai jamais eu de soucis à refaire de la bécane depuis mon accident en 2006, mais là, je dois bien avouer tout de même que mon épaule me fait souffrir et me procure pas mal de gène… surtout quelques heures après l’arrêt… espérons que ce soit passager !

Voilà, j’arrive au bout de mon petit bilan sur ces 1000 premiers kilomètres à bord de mon nouveau jouet. Le bilan est mitigé, j’avoue… entre plaisir de rouler sur celle que j’ai surement trop idéalisée et déception sur son manque de confort certain et ces soucis de santé qui réapparaisse après de si longs mois sans rien à signaler à ce niveau là…

L’Hayabusa demande surement un temps d’adaptation et j’espère arriver à en profiter pleinement quand je vois tous mes acolytes qui en profitent pleinement et s’amusent à pleine dent dessus… y’a pas de raison que je n’en profite pas, moi aussi… ainsi qu’avec ma passagère préférée, évidemment… 😉 prochaine étape ; les sorties solo afin de me faire la main… disons… différemment…

5 réponses

  1. Suzuki Bandit 650 2008 : le b6 k8 pour les intimes | Blog Moto Jazt.com dit :

    […] mal avec cette position droite… ça me fait penser à mon inconfort sur le BKING et au trône du 1300 GSXR… comme […]

  2. Mendy dit :

    Merci pour ce blog magnifique

  3. Richard dit :

    BONJOUR je suis l heureux proprietaire d un 600 hornet et j envisage l achat d un HAYABUSA 1340
    mais je me pose une question concernant le confort de la passagere si vous pouviez me donner votre opinion
    merci de votre aide
    cordialement Richard

    • David Jazt dit :

      Bonjour Richard,
      Bien écoute, l’Hayabusa est un canapé (presque) pour votre passagère. A l’époque (2009), y’a 10 ans, quand je roulais avec madame ne se plaignait pas du confort de la selle. Reste la poignée à l’arrière qui est un peu loin, mais il suffit de tourner la poignée et madame s’agrimpera à vous directement… c’est aussi ça la moto… mais je vais vous rassurer, Hayabusa, ZZR, K1300S… trois motos que j’ai eu dans mon garage, c’est le même combat ou presque… l’essai routier devrait permettre d’en avoir le coeur net avec madame 😉
      Bonne route,
      David

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *