Localisation, Antibes, FR
live:david.jazt
hello@jazt.fr

[DJMIXE] – Bubble Mix III – 26.11.2005

Depuis 2004, la passion motard & moto gros cube !

[DJMIXE] – Bubble Mix III – 26.11.2005

…et alors là déferlande de petites perles sortie tout droit de mes bacs « hard to find » qui font également partie de l’image David Jazt ! je suis désolé mais le DERRICK MAY – SUENO LATINO reste pour moi un des plus beau morceau que mon pote Derrick May (lol) ait pu créé depuis de si nombreuses années… ce petit break avec la reprise et les oiseaux dessus, moi je fonds, les strings en boucle à la Jeffs Mills, et ce MOON-RAKER – FOREMOST POETS qui arrive par-dessus…

Podcast (158Mo) : http://www.davidjazt.com/mixes/Bubble_Mix_III.zip

Playlist :

01 - SUNSETPEOPLE – ORION
02 - D'JULZ - TIMELESS BASS. SOULSPY - 2020 VISION
03 - TOOB - UNION ST. - GROOVETECH RECORDS
04 - BOOKA SHADE - MANDARINE GIRL
05 - JOSH WINK - SUPERFREAK (FREAK) – OVUM
06 - DJ SNEAK - I DROPPED MY GLOWSTICK – MAGNETIC
07 - GENE FARRIS - HABLANDO AMOR - SIESTA RECORDS
08 - JOESKI - DON'T MAKE ME WAIT - SIESTA RECORDS
09 - OCTAVE ONE - E-DANCER - BLACKWATER FEATURING ANN SAUNDERSON
10 - ARIL BRIKHA - ART OF VENGEANCE EP – FRAGILE
11 - THE VISION - EXPLAIN THE STYLE – MMLP
12 - RON TRENT - ALTERED STATES (SOUTHSIDE TERRACE)
13 - ROLANDO - KNIGHTS OF THE JAGUAR EP – UR
14 - DERRICK MAY - SUENO LATINO – BUZZ
15 - MOON-RAKER - FOREMOST POETS – POLYGRAM
16 - DJ HMC - CUM ON - DIRTY HOUSE RECORDS
17 - SAINT GERMAIN - DEEP IN IT - F-COM
18 - TATSUYA KANAMORI - DJ SHUFFLEMASTER
19 - MARK 12 - B. BOMMERSHEIN - JUNKFOOD RECORDS
20 - JOHN THOMAS - UNDISPUTED LIFE – SINO
21 - CLAUDE YOUNG -THAT DEAR GREEN PLACE - DJAX UP
22 - CLAUDE YOUNG - EXTERNAL REMIX - LOGISTIC RECORDS
23 - THOMAS BANGALTER - TRAX ON DA ROCK – ROULE

Encore une fois me voici très en forme lorsque l’on écoute ce petit mixe sans prétention mais particulièrement couler comme j’aime et qui reflétait bien mon était un poil morose à cette époque de ma vie, encore une histoire d’amour… ceci étant c’est souvent dans ces durs moments qu’un artiste dévoile tout son savoir faire et son talent, et à m’écouter ça ne devait pas aller fort !

Alors je vais tenter de commenter ce petit mixe de 99mn… on débute avec un son un peu nouveau pour moi mais restant bien dans l’esprit de cette collection et provenant tout droit des USA et vous l’aurez compris juste en voyant le nom des labels… ce set débute bien soft comme j’aime avec des enchaînements de qualité, pour une fois, ça change ! je trouve particulièrement réussi ce mixe entre le BOOKA SHADE et le SUPERFREAK de mon ami Josh Wink, ben oui, sur MySpace nous sommes tous potes alors je le revendique ici aussi ! arf ! non franchement cet enchaînement est pour moi un des meilleurs de la collection « Bubble Mix », bien coulé, tout progressive à se demander si ce n’est pas le même morceau qui évolue ! Cette basse qui arrive tout progressivement, tout dans le phrasé musical ! Ça change de ces mixes pourris qu’on entend à gauche et à droite sur le web…

Après ce morceau un peu minimal nous revoilà dans ce que j’appelle du « Jazt copyrighted » : une petite suite de morceaux qui colle bien à l’état d’esprit de ce projet complètement « Bubble », bien groovy, avec de bonnes basses percutantes des voix simples, de bons breaks avec des reprises de haut niveau ! le JOESKI – DON’T MAKE ME WAIT reste pour moi un classic de classic en matière de mixe bien punchy comme je les aime… c’est un morceau qui donne la niac et donne envie de sauter partout ! bon un petit décalage avec notre OCTAVE ONE, mais franchement il est impossible à caler si on veut le lancer sur le phrasé musical, il se décale car les vibes décollent avec un léger retard à cause de ce style US bien particulier à mixer mais tellement bon…

Petite accélération légère pour suivre le set dans une foulée nettement plus techno mais bien deep tout de même… et alors là déferlande de petites perles sortie tout droit de mes bacs « hard to find » qui font également partie de l’image David Jazt ! je suis désolé mais le DERRICK MAY – SUENO LATINO reste pour moi un des plus beau morceau que mon pote Derrick May (lol) ait pu créé depuis de si nombreuses années… ce petit break avec la reprise et les oiseaux dessus, moi je fonds, les strings en boucle à la Jeffs Mills, et ce MOON-RAKER – FOREMOST POETS qui arrive par-dessus, moi je crie l’extase !!!

Et alors ce DJ HMC – CUM ON que j’ai mis je ne sais combien temps à trouver à l’époque et dont je suis particulièrement fiers de ressortir encore aujourd’hui, fait toujours son effet sur les dance floor ! il me semble l’avoir acheté dans la boutique de Dj Roussia, BPM records si je ne me trompe pas trop… en 1996 / 1997… et ce morceau cum on j’ai toujours rêvé de le mixer avec le Fréquencie de LFO en lp que je n’ai toujours pas trouvé avec la version club de Fumya Tanaka qu’on avait vu en Liive à la dernière Rave des Transmusicales de Rennes et dont Olivier B. avait fait l’ouverture si je ne me trompe pas !!!

Plus que 20mn déjà… Ôh mais qu’entends-je plus ou moins calé ? SAINT GERMAIN – DEEP IN IT, j’hallucine… là encore je crois un des plus morceau de deep que je n’ai jamais entendu joué “live” ! eux ce sont des tueurs de scène… c’est magnifique, il n’y a pas d’autre mot… je l’ai tellement joué ce traxx que le lp saute à deux endroits !!! je le sais et pourtant je ne peux m’empêcher de le jouer ! je l’ai acheté en double depuis…

Alors après un petit break fort sympa de TATSUYA KANAMORI, ça repart très très fort avec un vieux de la vieux en bonne techno allemande voire pays bas je ne sais pas trop, c’est un pote à Svën Vath : MARK 12 – B. BOMMERSHEIN. En fait ce n’est pas que j’aime particulièrement ce traxx mais c’est pour moi de nombreux souvenirs en rave dans les champs alors que je m’y rendais encore en scooter… les bonnes raves dans les vieilles fermes où l’on pouvait voir de bons Deejays comme Dj Cover et Olivier B. c’est vrai que j’étais jeune et que je ne comprenais pas tout, mais j’aimais l’esprit et l’ambiance… alors ce morceau bien trash me fait penser à tout ça, à cette époque un peu nappeuse mais bien techno avec de bons beats dans les grave façon tuning peut être aujourd’hui pour une oreille novice…

Quant à cette vague naissante avec ce JOHN THOMAS que j’ai vu en live au B52 se battre à caler deux pauvre skeuds à l’époque et où il m’avait fait bien pitié, un peu comme Luke Slater… ce sont des gars qui déchirent en live mais alors en mixe, mon dieu !!! Laissez moi sortir et vite !!

Petit pied de nez pour finir avec un traxx des Daft Punk qui doivent se la couler douce aujourd’hui les veinards mais qui ont commencés à salir ce milieu où toutes les merdes ont commencer à polluer les platines de nos pauvres Deejays clubbers déjà pas très malin au départ et souvent issu d’un autre mouvement, ne sachant plus différencier les Guetta & cie avec les perles de Kevin Yost ! tout se perd, mais je trouve que ça a débuté dans cette période, avec Ultra Naté où tout le monde est tombé des nus en voyant ce morceau sur NRJ !

Je n’ai rien contre le biz, l’argent et les pseudo stars qui vont avec, mais je trouve regrettable d’avoir produit autant de bouse alors qu’avec un peu de tact on aurait très bien pu avoir de la qualité et ainsi éduquer les gens à écouter du bon son plutôt que de se vautrer sur les merdes produites en 5mn sur Cubase qu’on entend au Big Deal où dans les pub tv de tf1…

Podcast (158Mo) : http://www.davidjazt.com/mixes/Bubble_Mix_III.zip

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *