[ESSAI] – ZX10R K6 – Hulk n’a qu’à bien se tenir !

Mon dieu. J’avais déjà essayé le 636 K6 l’année dernière et j’avais déjà été particulièrement surpris de son caractère si jouissif. Il manquait cruellement de couple le petit et j’avais du mal à apprécier la position d’une sportive… et voilà que la petite existe aussi en plus grande… un 1000 ninja sportive… la couleur est annoncée…

Quelle déception après l’essai de la fameuse Z1000K7… je suis resté sur ma faim et c’est avec un peu de frustration que je redonne les clés de la petite mille bien tristounette en proportion avec la précédente édition qui m’avait bien botté. Mais il se peut aussi que j’attends autre chose d’une moto et que du coup mes impressions sur un modèle soient faussées par rapport à mes attentes. Nous allons en avoir le cœur net lorsque l’on me propose du coup une moto qui a du couple et des montées en régime bien plus sportive encore…

Mon dieu. J’avais déjà essayé le 636 K6 l’année dernière et j’avais déjà été particulièrement surpris de son caractère si jouissif. Il manquait cruellement de couple le petit et j’avais du mal à apprécier la position d’une sportive… et voilà que la petite existe aussi en plus grande… un 1000 ninja sportive… la couleur est annoncée…

Contact en place, le moteur fait un bordel monstre. Pourtant la belle est froide. Je n’ai pas pu demander si c’était d’origine tout ce vacarme. Non pas que ce bruit si particulier soit désagréable, au contraire, mais c’est vraiment fort même si un peu métallique. La coque de la selle enveloppante est imposante. Une fois enfourchée on se sent sur un 103SP¨à bracelet. C’est déconcertant. Sur l’avant sans forcément être en appuie, on rentre le ventre, pas d’autre solution à moins de vouloir souffrir sur les poignets. On se croirait sur un départ de roulade avant…

Mais en fait, on s’aperçoit après quelques kilomètre que cette nouvelle manière de piloter une moto est en fait particulièrement agréable dès lors que l’on roule un peu. Bien sur l’avant chaque virage prend alors une tournure bien différente et on a presque l’impression d’être un pilote de GP… ça semble si facile de prendre de l’angle… et pourtant je n’en prends pas ! les pneus sont neuf… alors mollo Zorro !

Ce tableau de bord me plait bien. Cependant il est trop bas et trop profondément encastré dans la bulle si bien que la lisibilité en devient vraiment moyenne. On aperçoit en route que le compteur de vitesse et on devine la position de l’aiguille du compte tour sans savoir réellement où elle est… mais sincèrement sur ce ZX10R, mieux regarder devant soit et plus particulièrement la route.

A bord d’une verte, on ne passe pas inaperçu, c’est le moins que l’on puisse dire. Au feu rouge, tout le monde regarde par-dessus la portière. Des sourires des conducteurs et des regards charmeurs des conductrices voire même des passagères… l’effet Kawa sans doute… c’est plutôt plaisant je ne le cache pas… on a presque envie que le feu s’éternise parfois et d’entamer la discussion…

Vert !!! On enclenche la première sans problème. L’embrayage court mais offrant plus de feeling fait monter en régime avant de commencer à prendre du roulage. C’est plaisant. J’ouvre peu sur la première, mais en grand sur la seconde assez vite enclenchée. Waw ! ça dépote. Les fesses reculent de 5cm sur la large selle, les mains s’attachent au guidon, au loin le virage arrive, finalement, trop vite… impossible de savoir à combien je suis monté mais la ligne blanche au milieu redevient discontinue à l’approche du feu rouge à nouveau. L’occasion de tester le freinage avant. Quel feeling, quelle progressivité. Je le trouve un poil en deçà de celui du GSX-R 1000 mais offrant peut être un meilleur mordant durant la première seconde… mais bon, je ne suis pas pilote, ce n’est qu’un point de vue personnel sans doute contesté par les pro kawa ou suz…

Je décide de reprendre le même parcours que lors de mon essai du Z1000 K7. Je prends la prochaine sortie et souhaite freiner de l’arrière. Opla ! Mais que la pédale de frein arrière est loin en arrière j’ai bien cru qu’elle avait disparu le temps d’une seconde. Désagréable cette sensation d’avoir le pied en arrière. Bonne progressivité en revanche et ça à l’air de bien supporter de gros freinage sans bloquer l’arrière, loin du frein arrière du Z1000 K7.

Quelle gueule ! J’aime bien cet aspect compact d’ensemble. Cette double sortie bien qu’un peu discrète à l’usage finalement, Akra doit avoir quelque chose à me proposer je pense. Les jambes se placent de manière complètement naturelle. Bien plus naturellement que sur le Z1000 K7. La béquille latérale est facile à attrapée même avec des bottes de moto.

La position de conduite en revanche s’avère plus radicale même si la moto semble plus facile qu’une GSX-R 1000. La ZX10R en revanche est raide, vraiment raide mais offre un confort tout à fait honorable pour ce genre de moto. En revanche, même si mon essai a duré un poil plus longtemps que celui du Z1000K7, je dois bien avouer avoir souffert de la position et que j’ai eu quelques douleurs dans mon bras à la suite. Chose que je n’ai pas ressenti lors de mon essai du GSX-R 1000 durant pourtant près de 40km…

J’aime beaucoup le ZX10R même si ici je l’ai eu quelque temps en version 100cv… elle en laisse supposer long sur sa version libre (près de 175cv) et ça doit être pas loin de la folie du GSX-R 1000 (178cv en full pour la version 2005/2006)… seulement sa position de conduite radicale m’a fait souffrir au niveau des épaules… suffisamment pour me rendre compte que je ne pourrais pas prendre la Kawa pour le moment… et c’est bien dommage car j’ai eu du mal à retourner chez le concessionnaire et de ne pas signe un bon de commande à mon retour tellement que j’ai apprécié cette grosse pomme verte ! Peut être que ça provenait de ma conduite…

Quoi qu’il en soit, un second essai s’impose si jamais je devais un jour rouler en sportive… bien évidemment la GSX-R reste en pole position à mes yeux pour différentes raisons : position de conduite plus confortable, 3 cartographies d’injection réglable en temps réel, un indicateur de rapport engagé, BT15 d’origine… mais cette ZX10R particulièrement bien placé niveau tarif sur les millésime précédent et encore disponibles dans les stocks Kawa France peuvent faire basculer le choix en sa faveur… seulement je n’ai pas encore jouis d’un essai mythique de la CBR 1000 RR qui pourrait tout à fait inverser les vapeurs dans mes choix…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *