Localisation, Antibes, FR
live:david.jazt
hello@jazt.fr

L’arrivée du chiot à la maison

Site officiel de David Jazt

L’arrivée du chiot à la maison

… pour les enfants il faut raconter l’histoire du terrier… la maman loup lorsqu’elle s’en va à la chasse, met ses chiots dans un terrier et leur interdit de sortir jusqu’à son retour, la varri kennel à le même principe, c’est le terrier dans lequel vous mettez votre chiot jusqu’à votre retour, et comme maman loup lui a appris à ne pas faire ses besoins là où il dort, il comprendra très vite qu’il faut se lacher dans le jardin et pas sur le beau tapis d’orient tout neuf que vous venez d’acheter à télé shopping !

Lorsqu’arrive enfin le jour “J” à grand pas, commencez déjà par lui consacrer un petit coin qui lui sera propre, où personne n’ira et où il pourra aller faire une petite sieste au besoin sans être dérangé. Les meilleurs endroits reste la cuisine, un débaras, une salle de bain secondaire… les seuls impératifs de cette pièce : avoir une fenêtre pour avoir droit à la lumière du jour et un sol carrelé ou du moins facilement lavable en cas d’oubli du petit monstre… vous somprenez bien que sur une moquette c’est pas super pour netoyer un pipi… je vous laisse seul, vous imaginer les autres formes liquides sur une moquette… 🙂

Votre chiot sera autant exité que vous de découvrir sa nouvelle maison, laissez le découvrir ses nouveaux espaces authorisés et dès son arrivée, montrez lui les endroits interdits par un “NON” ferme lorsqu’il franchi une porte et que vous ne souhaitez pas qu’il y ait accès pour le moment… chambre, garage, cave, cuisine… l’éducation d’un chiot commence dès son arrivée à la maison, non pas le lendemain ou 3 mois après… (tout est question de dosage biensur, on ne va pas demander à un chiot de 8 semaine de s’assoir sur ordre…) bref !

A vous de mettre les barrières, lui il ne sait pas et le prendra pas aml d’être interdit d’une pièce… soyez ferme… la fermeté est la base de toute éducation, et la fermeté montre qui est le chef dans une meute, c’est important pour lui qui vient de quitter sa mère et ses frère et soeur… je ne vous dis pas d’être brutal ni abusif… juste d’être ferme… ça se concrétise par une interdiction… ce qui est interdit aujourd’hui le sera demain et ce qui est authorisé aujourd’hui ne pourra être interdit demain (les canapés par exemple)… c’est une logique à apprendre… sans doute ce qu’il y a de plus difficile lorsqque l’on accueil un chien… surtout au début… une petite bouille comme ça, tout lui interdire devient difficile à force… et pourtant détrompez vous, il apprend vite et saura vous tester sans culpabilité s’il veut vraiment quelque chose, à vous de résister ou non… à 3 mois ça va, mais lorsqu’il s’agit de négocier une place sur un lit à 2 ans, les proportions deviennent démesurées… à vous de garder le contrôle !

Le premier jour, évitez de trop taquiner votre monstre, que se soit vous ou vos enfants. Laissez le à terre, evitez de le prendre sur les genoux à longueur de temps même s’il est adorable et qu’on a l’impression de… car on a toujours l’impression de… et cette impression il faut la mettre de côté du moins dans un premier temps… exemple : j’ai l’impression qu’il veut boire, j’ai l’impression qu’il veut dormir, j’ai l’impression qu’il veut jouer… laissez le faire sa vie… la seule impression à laquelle faut faire attention c’est lorsqu’il se met à tourner en rond, qu’il cherche quelque chose sans réellement savoir quoi et qu’il se cache derrière un meuble… là prenez le par la peau du coup et mettez le dans le jardin… vous verrez c’est magique !!! (n’hésitez pas à ce moment là, juste après, de le féliciter comme si c’était la première fois que vous le voyez… il comprendra qu’il a fait où il faut et voudra refaire là la prochaine fois…) puis indiquez lui l’endroit où il peut boire un coup d’eau fraiche, où il peu dormir et surtout où il ne peut pas dormir… il s’occupera du reste… il jouera quelques dizaines de minutes, puis ira faire une sieste directement… essayez de respecter son sommeil, laissez le dormir, ne le réveillez pas et évitez de faire trop de bruit… allez faire une partie de foot avec les enfants dans le jardin c’est le moment !

En fait la chose la plus difficile reste la première nuit… comment faire ? comment gérer ? doit il dormir avec vous dans votre lit ? dois je le laisser pleurer dans la cuisine ??? Pas facile tout ça… alors moi je ne saurais trop que vous conseiller de prendre une “Varri Kennel”… c’est vraiment pratique en cas de voyage, c’est vrai, mais c’est surtout super pratique pour apprendre au chiot la propreté et à apprendre à rester seul ! Certains vont pensez que c’est barbare d’enfermer un chien dans une cage… je vous entends d’ici !!! LOL :o)) alors je vais vous rassurer tout de suite… le chiot ne sait pas lui que c’est une cabane d’intérieur de laquelle il ne peut pas sortir seul… il reste dedans en attendant votre retour, mais il faut savoir qu’un chien dans une varri kennel passe son temps à dormir… la bonne question à se poser serait de savoir ce qu’il ferait de plus s’il n’était pas dans la varri kennel pendant que vous vous dormez paisiblement dans votre chambre ! surement des bétises, je peux vous l’assurer…

pour les enfants il faut raconter l’histoire du terrier… la maman loup lorsqu’elle s’en va à la chasse, met ses chiots dans un terrier et leur interdit de sortir jusqu’à son retour, la varri kennel à le même principe, c’est le terrier dans lequel vous mettez votre chiot jusqu’à votre retour, et comme maman loup lui a appris à ne pas faire ses besoins là où il dort, il comprendra très vite qu’il faut se lacher dans le jardin et pas sur le beau tapis d’orient tout neuf que vous venez d’acheter à télé shopping !

biensur le premier soir sera horrible pour lui, et il pleurera forcément, mais il ne pleurera pas plus fort que derrière la porte de votre chambre, à gratter et à vous supplier de lui ouvrir, et là alors vous entrez dans une habitude qu’il faut abolument éviter afin de garder une bonne hierarchie dans le groupe ! ceci n’est qu’un conseil… ceci dit, se réveiller avec une une petite flaque sur la moquette dès le matin c’est sympa aussi ! à vous de choisir entre, allez je soyons raisonnable, 3 nuits difficiles à supporter les cris jusqu’à ce que le monstre s’endorme (3h du mat) ou alors de choisir l’option chaussette trempée tous les matins pendant 1 mois facile ! Le chiot dans la Varri kennel (y’en a qui prononce le varri kennel, chacun ses goûts) ne fera pas de bétise, et apprendra à être propre… biensur ne le laissez pas dedans 12h par jours… 5h / 6h maxi pour commencer serait déjà pas mal, et ne grondez pas le chiot qui se lâche… ça viendra, félicitez le dans le jardin à chaque fois quitte à passer pour un con auprès des voisins…

vous aurez compris pourquoi on vous conseil de prendre une petite semaine de vacances lorsque le chiot arrive à la maison, et encore une semaine n’est pas de trop !!! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *