Localisation, Antibes, FR
live:david.jazt
hello@jazt.fr

Monster 1200 S : Ne lui reste que le nom !

Site officiel de David Jazt

Monster 1200 S : Ne lui reste que le nom !

Ducati Monter 1200 S 2017 rouge

S’il y a bien une nouvelle moto qui ressemble à deux goutes d’eau à l’ancienne c’est bien le Monster. On peut se mélanger les pinceaux entre le Monster 796 et le Monster 821, mais alors entre l’ancien Monster 1200 S et le nouveau Monster 1200 S, seuls les experts de la marque y verront une différence au premier regard ! En revanche, les fesses posées sur la selle, le Monster 1200 est une toute nouvelle saveur… et quelle saveur !

Une belle Italienne bien rouge

Ducati Monster 1200 S 2014 rouge chez City Bike à Laval

Ducati Monster 1200 S 2014 rouge chez City Bike à Laval

Ah mince… celle là c’est l’ancienne Monster 1200 S… excusez-moi !

essai moto Ducati Monster 1200

essai moto Ducati Monster 1200

Toujours pas… c’est bien un Monster 1200 mais ici en version Standard.

Ducati 1200R Monster

Ducati 1200R Monster

Ahhhh… c’est bon… voici le 1200 Monsterrrr… ah merde, non… c’est la version Monster 1200 R… décidément ! D’ailleurs, la jante arrière, moi je bave !

Essai du Monster 1200 S en vidéo par David Jazt

Ducati Monster 1200 S 2017

Ducati Monster 1200 S 2017

Ducati Monster 1200 S 2017

Celle-ci est bien celle que je veux présenter pour l’essai de ce Monster 1200 S 2017. On garde l’échappement du 12R, la fourche du 12S, on gagne un feu LED de jour et de nouveaux comodos en plus d’une jauge à essence (jean claude si tu lis ces quelques lignes). En revanche, on perd le support de plaque que j’aimais beaucoup sur l’ancienne, mais on gagne surtout des sensations à son guidon en fait.

Le Monster devient monstrueux !

logo ducati Monster

logo ducati Monster

La moto gagne en poneys avec une poignée de plus ce qui la monte à 150cv contre 145 pour la version précédente. Un détail, mais on retrouve à son guidon une sorte de fougue que l’on avait perdue sur le modèle précédent. Ici on a presque l’impression d’avoir un arrière goûte de Streetfighter pour celles et ceux qui s’en souviennent !

Laurent sur le Streetfighter

Laurent sur le Streetfighter

Ci-dessus une Streetfighter, moto Ducati. Cette moto poussait quand même à 155cv et 11,5mkg de couple à 9500tr/mn pour 167kg à sec… un missile nucléaire à côté était un pétard du 14 juillet !

De bonnes sensations au guidon du Monster

Monster 12S 2017

Monster 12S 2017

Cette moto donne à son pilote des sensations de “petite moto” mais qui pousse. Elle est “dure” sur la route mais pas pour autant inconfortable, au contraire. La position de conduite est vraiment agréable et la nouvelle instrumentation est déjà mieux que sur les anciennes générations même s’il reste encore des progrès à faire.

vie à bord du Monster 1200 S 2017

vie à bord du Monster 1200 S 2017

Regardez bien les comodos sont totalement nouveau et je trouve qu’ils ne sont pas pire qu’avant, voire même mieux. Les clignotants sont enfin digne de ce nom même s’il ne s’arrêtent toujours pas tout seul. Les rétroviseurs sont toujours aussi efficace, mais ça n’a jamais été un point négatif sur le Monster 1200 S.

Gros points forts sur le 1200 Monster édition 2017

Ducati Monter 1200 S 2017 rouge

Ducati Monter 1200 S 2017 rouge

Le démarrage offre une sonorité plutôt rauque qui rappelle un peu les 1100 Evo de l’époque, c’est plutôt bon signe. Cette sensation se confirme à son guidon. C’est grisant et la banane nous remonte au visage avec cette sensation de facilité sans pourtant en avoir la maitrise. La position de conduite est agréable, légèrement sur l’avant ce qui rappelle un peu le Streetfighter 1098 S je trouve. Attention, deux motos bien différente quand même. Ici la poignée de gaz fait sursauter un peu la moto à faible allure, c’est agaçant mais j’adore ! On a presque l’impression d’avoir du caractère sur la moto. Dès que l’on enroule un peu, la moto est hyper agréable et la sensation d’avoir une grosse mobylette remonte aux poignets ! C’est géniale, cette moto est un gros jouet. Le tableau de bord est bien lisible, moderne, on en a pour notre argent. Cependant, nous sommes loin, très loin d’une moto comme la BMW R1200R qui raisonne plus comme la routière du quotidien que ce Monster 1200 S qui rappelle vraiment la moto du dimanche pour aller manger une glace à la Baule.

Les points qui fâchent sur le Monster 1200

Monster

Monster

Ce Monster est agaçant sur bien des points par contre. Certes, celle que j’avais était en rodage donc je n’ai pas pu lui chatouiller les moustaches, mais alors cette boite de vitesse, c’est quoi cette merde boîte ? Je veux bien entendre qu’il faut qu’elle se fasse, mais pourquoi la point mort est il impossible à trouver à ce point ? C’est pénible ! Du coup, je pense qu’il y a un souci car le shifter “up & down” laissait des temps de latence entre chaque vitesse à la montée offrant à son pilote des sensations plutôt désagréable. Mieux vaut éviter d’utiliser le Shifter du coup, c’est “moche” ! Je pense qu’il s’agit d’un problème de réglage de rien du tout, je ne peux pas me dire que Ducati laisse une moto comme ça à son propriétaire…

Galerie photo essai moto Monster 1200 S

Conclusion de l’essai moto du 1200 Monster S 2017

Brembo : marque des frein chez Ducati

Brembo : marque des frein chez Ducati

Je vais mettre de côté le problème de boîte capricieuse pour en laisser paraitre que mon bonheur à son guidon. Le Monster 1200 S est une moto “facile” mais qui demande un sacré doigté si je peux me permettre pour l’emmener comme on l’espère. C’est ici que l’on se rend compte à quel point le 821 est vraiment une moto homogène pour le quotidien et pour le motard qui ne veut pas se faire “surprendre” brutalement par une machine d’exception. J’ai adoré cet essai du Monster 1200 S car je retrouve des sensations perdues avec la sécurité en plus, chose qu’il n’existait pas sur le Streetfighter et qui a fini par me séparer d’elle. Le Monster 1200 S est une moto dessinée pour s’amuser, pour jouer sur la route et dessiner de belle courbes. En plus, elle est belle et fera tourner les têtes en ville… quelle moto sans mentir, merci Ducati !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *