Localisation, Antibes, FR
live:david.jazt
hello@jazt.fr

Petites saucisses en gelée de Pont-Audemer

Site officiel de David Jazt

Petites saucisses en gelée de Pont-Audemer

Prendre une petite casserole et y faire revenir à sec oignon, carotte émincés, la viande en petits dès ainsi que le jambon, sel, poivre. Mouiller avec les liquides, ajouter le jarret et cuire lentement une demi-heure. Tremper la feuille de gélatine puis passer la cuisson au chinois et ajouter le porto. Rectifier l’assaisonnement, ajouter la feuille de gélatine et laisser refroidir. Piquer à la fourchette les saucisses et les cuire à la poêle. Egoutter et déposer chacune dans un moule où on aura versé tiède un peu de gelée puis couvrir avec la gelée. Laisser prendre au frigidaire. Démouler au moment de servir ; pour cela tremper une serviette dans de l’eau très chaude, égoutter, envelopper le moule et retourner sur le plat…

Comment ça je me trompe d’endroit pour agrémenter mes CR de recette de cuisine ? Mais pas du tout… je commente simplement mon excursion vers les vikings normands et rien d’autre qu’une recette me vient à l’esprit quand je pense à cette région fort pauvre en lieux culte… en voici la preuve !

Dimanche 28 janvier. Tout à l’air ok pour une petite virée à moto. Un petit coup d’œil pour les prévisions météorologiques (réflexe de breton, pas con le breton hein ?!) pour être certain de ne pas se retrouver trempé mouillé 20 bornes plus loin. Excellent, tout est réuni pour passer un bon petit moment. Les rayons de soleil bien présent, le fond de l’air frais mais bien au dessus du supportable… Bon très bien, équipé de la tête au cou, moteur démarré et presque chaud, tout plein fait, usure des pneus : ok, phare : ok, lumière de freinage : ok ! C’est bon on peut partir… mais voilà… on va où ? Difficile choix… j’opte pour partir à droite au bout de la rue et on verra bien où ça nous mènera… pas fou non plus, je sais très bien que les premières bornes en campagne sont décorées de virages plus ou moins anguleux, avec un superbe revêtement et une relative bonne visibilité… je connais bien le coin, c’était mon parcours préféré en scooter y’a quelques années… seulement voilà, en GSR on roule un peu plus vite qu’en Bali (nom du scooter de l’époque : coucou manue !!!) et on se retrouve vite à se demander où se passe la suite !

Petit à petit je m’aventure sur de petites routes sans trop me poser de question, j’espère juste ne pas croiser trop de caisseux du dimanche ni trop de zones humides. Les petites routes s’enchainent, je roule à vitesse tranquille, dépassant rarement les 250… hahaha ! Je plaisante… les 120 / 130… tranquille quoi ! je me rends compte qu’on s’amuse vraiment bien sur le 3ème et 4ème rapport de cette petite 600… que de belle reprise ! On me fait souvent la comparaison entre le moteur du Z et du GSR, sincèrement mon Z ne me manque pas un poil ! Tant mieux quelque part, c’était aussi un risque de repartir sur une moto plus petite…

Cette petite balade me plonge dans l’avenir. Mon projet de partir vers le sud pour mes vacances à moto me traverse de plus en plus l’esprit. Je pense que c’est jouable dès lors que j’évite les autoroutes. Il me faudrait probablement des pneus un peu plus « routier » que mes pneus à gomme tendre actuels, car j’accuse à peine 2000 bornes, je tape mollo sur le couple de la moto et on aperçoit déjà la bande de roulement sur le pneu arrière… va falloir penser à les changer pour le printemps j’ai bien l’impression ! Autant avec le Z fallait s’arrêter toutes les 100 bornes pour se détendre les pattes, autant ici avec le GSR il faut s’arrêter ici tous les 160 bornes pour faire le plein. On est rudement bien assis à bord du GSR, je n’ai même pas l’intention de passer à une selle Gel Confort Bagster comme j’avais mis sur le Z tellement que je n’en vois pas l’utilité.

Enfin voilà, les bornes tournent sur le compteur et j’approche des 2000km déjà. Il fallait bien fêter l’occasion et c’est pourquoi au détour d’un virage j’aperçois comme qui dirait un endroit familier.

image001.jpg

Ça n’a pas vraiment changé depuis la dernière fois où je suis venu ici. Sauf peut être le commencement des travaux derrière moi. Il prépare un barrage j’ai l’impression, on ne devine pas encore très bien où ils veulent en venir. Le plus frappant reste la fréquentation du site. C’est incroyable la population qui était présente. Les piétons sur les bas côté de la route, les cyclistes et autres poussettes… Le nombre de peknos comme moi à venir au bas du Mont Saint-michel comme des cons un dimanche après midi. Je ne suis pas allé plus loin, il y avait des gendarmes 300m plus loin, indiquant aux automobilistes le parking à 10€… le gars devant moi dans sa caisse était bien emmerdé. Impossible de faire un demi tour sur une bande blanche, et seul ce parking bras ouverts devant lui car là où nous sommes il est interdit de s’arrêter (comme on fait, lol)… culoté il fini par faire demi tour en franchissant la ligne blanche… devant les gendarmes s’il vous plait ! Remarquez, j’ai fait la même chose… en poussant les choses à faire une petite photo souvenir en passant (non mais ôh, on ne vient pas au mont sans rapporter un souvenir hein ?!)

image003.jpg

image005.jpg

Quelle prouesse technique : j’ai réussi à prendre le mont entre mes deux rétros ! Trop fort le Breton ! On peut applaudir s’il vous plait…

image007.jpg

La fois précédente où j’étais venu il y avait nettement moins de monde… je ne comprends pas très bien pourquoi ! le parking que l’on aperçoit sur la droite est quasiment vide… étonnant !

image009.jpg

On notera ce superbe cadrage sur la photo souvenir de famille… avec ma trogne en premier plan bras tendu ! On aperçoit très bien le mont en arrière plan bien qu’un peu flou. Je n’en reviens pas de mes talents de photographe ! Et je reste humble…

Juste un petit aparté… si vous êtes déjà allé au Mont Saint-Michel, vous connaissez surement la rue d’en bas (faut être fou pour aller jusqu’en haut et se rendre compte qu’il faut redescendre après… c’est pire que la tour Effel les ascenseurs en moins) principale avec les peu de magasins touristiques et l’unique marchande d’omelette dont je tairais le nom… je me suis toujours demandé où pouvait elle trouver autant d’œuf ? Surtout au mont où il n’est franchement pas facile d’accéder, et lorsque l’on se rend compte de la fragilité d’un œuf on peut se poser cette question fatidique du ravitaillement… ceci expliquerait peut être pourquoi ces omelettes sont proposé à des prix si compétitifs ! D’ailleurs en passant je recommande cette visite touristique peu fréquentée, en fait, à poussette, ça doit être un moment très convivial en famille bien évidemment ! Accompagné de mamie et des deux grands 5 et 8 ans ayant fait une compète de foot la veille…

En repartant en sens inverse je ne peux qu’être attiré par ce panneau indiquant 50km en direction de Saint-Malo. Il est encore tôt, le fond de l’air n’est pas encore glacial, le ciel reste optimiste et la lumière encore bien présente même si certains automobilistes commencent déjà rouler en phare antibrouillard, bien évidemment en plus des veilleuses, sur le C4 Picasso ! La grande classe et c’est tellement indispensable… j’ose espérer qu’avec mon reflet orangé les caisseux me distingue convenablement ! Et à défaut de me voir, ils m’entendent arriver c’est déjà pas mal !

D’ailleurs je vais en profiter pour remercier tous ces caisseux bien soucieux de notre sécurité qui se planquent bien à droite dans les bas côtés poussiéreux et remplis de caillasses qui nous sautent au visage… à tous ces caisseux forts intelligents qui tout en roulant bien à droite se mettent à freiner en pleine courbe sans raison, ligne blanche, nous faisant signe de dépasser dans le rétroviseur en haut de la côté sans visibilité… franchement moi je vous dis à tous un grand merci ! C’est grâce à des gens comme vous qu’Araï se frotte les mains sur les accessoires hors de prix tels que les visières… ou que les pompiers de garde du coin nous retrouve dans une caisse en pleine face… ne changez rien, vous êtes super !

Remarquez, sur 4 voies, et dieu sait combien j’aime ces grands axes à voies rapides, on en trouve de bien sympa aussi… bon, je n’aborderais pas le sujet des téléphones portables : tout le monde sait que c’est interdit au volant et que rare sont les automobilistes qui persistent à ne pas y croire… non non, moi je remercie ces bons pères de famille en Safrane déboitant sans clignotant alors que l’on se trouve sur le point de dépasser, pratiquement à hauteur de leurs portière, qui se met bien à gauche et indique de doubler à droite parce que monsieur ne veut pas se rabattre, il double la caisse qui se trouve à 500m plus loin, mais qui roule pratiquement à 5km/h de moins que lui… ceux là, moi je les adore ! Quelle gentillesse, quel sens du savoir vivre et du respect ! C’est beau… sans compter ceux qui n’aiment pas trop qu’on les dépasse et pousse bien le diesel alors qu’on se trouve derrière en 3 à attendre qu’il veuille bien se ranger avec sa boîte à roue… mais il a vu Turbo la veille sur M6 ou Auto-Moto et se dit que ça chiotte à 20000€ en a dans le coffre… moi dans ce cas là, je freine… je laisse pisser et me rabat à droite… au bout d’un moment, il se sent victorieux et se rabat lui aussi sur la droite… il prétexte d’avoir à changer de CD ou de passer un coup de téléphone ?! Bref… que de bons moments à moto, moi je vous le dis…

Alors je n’ai plus trop de photo pour agrémenter mon petit CR du dimanche… et je me doute bien qu’au bout d’un moment un bon nombre aura lâché prise… donc je vais tenter une conclusion assez rapide : à moto c’est clair qu’on prend son pied pour différentes raisons : le vent, le bruit, la sensation du moteur entre les jambes, les joies des odeurs de campagne, les conditions climatiques (on sent les flux d’air qui varie de quelques degrés suivant les zones, c’est rigolo), les sensations de vitesse, la sensation de glisse… bref… la moto c’est vraiment un moyen de transport voire bien plus si l’on considère ça comme une passion avant tout où tous automobilistes qui se considèrent comme bon conducteur devrait essayer 3h… 3 petites heures dans sa longue vie de pacha de caisseux… juste pour qu’ils se rendent compte à quel point les choses sont bien différentes à deux roues…et ma chemise qu’il y aurait bien moins de morts sur les routes françaises !!!

Enfin voilà, le petit tour arrive à sa fin… j’en profite de refaire le plein pour la prochaine session qui ne devrait pas tarder si j’en crois mes envies… Gniarf !!! Gazzz…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Bottes Dainese : torque in

Mon choix fut assez difficile… dans un premier temps je m’orientais vers les Alpinestar peu importe les références, j’aimais vraiment...

Fermer