S1000RR ou la Porsche de la moto

Si la Ducati 1299S Panigale peut être considérée comme était la Ferrari de la moto, le S1000RR peut être comparée à une Porsche. Emblématique, puissante, d’une magnifique finition, le S1000RR 2017 demande vraiment un coup de gaz… J’ai gardé un excellent souvenir de mon premier essai du S1000RR noire de l’époque, depuis je la garde dans un coin de ma tête… verdict !

S1000RR 2017 : mise à jour réussite !

moto sportive BMW S1000RR
moto sportive BMW S1000RR

S’il y a bien une moto qui m’a toujours fait de l’oeil c’est cette S1000RR de chez BMW. Et ce coloris à eu raison de moi en signant le bon de commande est tout simplement magnifique ! Rare sont les motos qui me donne autant le sourire dès lors que je m’en approche, je crois que je suis tombé amoureux avant même de monter dessus.

BMW S1000RR à Rennes : Boxer Passion
BMW S1000RR à Rennes : Boxer Passion

Je trouvais déjà, lors de mon premier essai du S1000RR, que cette moto était fantastique, mais je la regardais encore à l’époque avec un oeil différent.

moto S1000RR rouge et blanche
moto S1000RR rouge et blanche

Cette photo ci-dessus date d’il y a quelques années déjà… et je mettais mon regard dessus de temps en temps sans jamais oser la sortir de la concession dans l’objectif de l’essayer en me projetant de vivre dessus… 2017, je me dis que c’est mon année… crise de la quarantaine peut être ?

Essai moto du S1000RR 2017 par David Jazt

Essai moto du S1000RR BMW par moi même, David Jazt 😉

S1000RR : on reprend tout depuis le début

S1000RR bleu et blanche
S1000RR bleu et blanche

Forcément que ce coloris bleu, blanc et rouge me touche terriblement. Je retrouve la moto de mes rêves de gamin à savoir le GSXR 750 de 2006 qui était dans mon garage y’a dis ans déjà.

David Jazt sur sa Suzuki GSX-R 750 K6
David Jazt sur sa Suzuki GSX-R 750 K6

Imaginez cette moto avec quelques centimètre cube de plus, un full équipement de sécurité, l’ABS, des cartographie à ne plus savoir qu’en faire, un confort de conduite extraordinaire et quasiment 1 cheval du kilo… on a le fruit de 10 ans d’évolution, le S1000RR 2017 !

S1000RR 2017 bleue et blanche
S1000RR 2017 bleue et blanche

He ne vais pas refaire la fiche technique. Les sites spécialisés savent mieux le faire que moi. Mais retenez simplement qu’il y tout ce qu’il faut, où il faut et même bien plus ensemble que ce que l’on peut espérer en fermant les yeux. Si à l’époque mon GSXR était en 100cv, ce S1000RR aujourd’hui développe 199cv à 13500tr/mn, autant dire que ça ne peine pas trop dans les côtes (dixit Laurent). 11,3Mkg de couple à 10500tr/mn, j’aurais bien aimé retrouver ce couple maxi à 6000tr/mn histoire de s’en prendre plein le nez sans forcément rouler à des vitesses folles !

Kawa H2
Kawa H2

Pour mieux se rendre compte, la Kawasaki H2 est à 13,6Mkg de couple à 10500tr/mn… autant le dire le H2 est vraiment plus “violent encore” avec ses 210cv à 11000tr/mn… lire l’essai moto de la Kawasaki H2. L’un de mes plus beaux essais moto en 4 cylindres jusqu’à maintenant 😉

S1000RR : impression à bord

vie à bord du S1000RR
vie à bord du S1000RR

Aussi incroyable que ça puisse paraître, le S1000RR est haut. Il est haut perché ce qui me fait tendre entièrement les jambes. C’est impressionnant cette hauteur de selle pour une moto sportive, je trouve ça même déstabilisant si bien qu’en roulant, on trouve le centre de gravité plus haut que sur une autre sportive. Je rassure tout le monde, on trouve ses marques immédiatement et seul lors des arrêts, c’est sensation de hauteur se fait ressentir. Ce n’est pas non plus un défaut du coup, au contraire, ça évite d’avoir les jambe pliées à longueur de temps et ça offre même du confort. En roulant, certes, on a bien les jambes repliées et une sensation d’être accroupi, mais rien de déstabilisant au contraire. La position de conduite est super agréable, on se sent comme à la maison.

Fluide et confortable cette sportive

sport moto BMW
sport moto BMW

J’ai pris un énorme pied à bord du S1000RR même si je la pilote comme un bicylindre. Il suffit de regarder la vidéo pour s’en rendre compte, je passe les vitesse avant même de monter dans les tours. En lui accordant du temps, je suis certains que l’on peut devenir amis très très vite ! Mais alors, quel confort à bord, certes, c’est tape cul, mais la position de conduite est parfaite, on ne se sent pas du tout à l’étroit, c’est une sensation hyper agréable. En revanche, la moto était en rodage, avec 70km au tableau de bord, les pneus n’étaient pas encore rodés totalement, je n’étais pas à l’aise dans les virages, avec un peu de bornes au compteur je suis certains que ça peut devenir un jouet !

Galerie photo S1000RR 2017

Quelques précisions sur le S1000RR 2017

tableau de bord du S1000RR
tableau de bord du S1000RR

Ce tableau de bord est magnifique ! Ce gros compte tours donnent une bonne lisibilité et le “Shiftlight” fonctionne bien, quand ça clignote il est temps de monter un rapport. Différentes cartographies possible mais quelque soit le mode, la moto reste un avion de chasse incroyable !

Souvent j’entends dire que l’on roule vite avec ce genre de moto, et pour l’avoir eu entre les mains pendant une petite heure sans chercher à monter spécialement dans les tours je peux vous garantir une chose, c’est vrai ! On roule très très vite au dessus des limitations de vitesse avec ce genre de moto, pour autant je n’ai jamais autant porté mon regard sur le compteur de vitesse sur une moto que sur celle-ci.

Puis on devient déraisonnable entre la vitesse affichée, le danger potentiel encouru et les sensations au guidon, on se dit vite “allez, encore une louchée de patate pour en prendre encore plus plein la tronche !” mais alors quel pied monstrueux à bord…

La Porsche des motos sportives : S1000RR

Moto S1000RR BMW
Moto S1000RR BMW

Alors oui, forcément qu’il est difficile de garder la tête froide avec ce genre de moto avec ses 200cv et ses 204kg (-10 pour les jantes), pour autant faut il s’interdire de rouler avec au quotidien ? J’ai des amis qui ne jurent que par les sportives au quotidien même si ce n’est pas aussi confortable qu’une GT, même si ça consomme autant qu’une bagnole, même si c’est tout sauf économique… quant on roule sur le dos d’une telle moto c’est le plaisir avant tout et à chaque instant.

logo S1000RR
logo S1000RR

Chaque minute sur son dos est un moment exceptionnel où chaque seconde rime avec plaisir. Toujours prête à bondir, à rugir à la sollicitation des poignées de gaz, taillée pour la piste c’est vrai… pour peu qu’un beau virage se présente à toi lors de ta balade moto, c’est le bonheur ultime et grisant d’être à bord d’une telle moto… j’en veux une !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *