Michelin Powers RS : 5400km sur le R1200R !

C’est en ayant remis les Roadtec01 de chez Metzeler que l’on peut réellement se rendre compte la différence qui existe entre deux gammes de pneumatiques moto. Si le Roadtec était incontestablement un bon pneu sur ma moto jusqu’alors, ce petit moment partagé avec les Michelin Power RS me manque d’une force aujourd’hui… voici donc le moment idéal pour tirer un verdict sur le Michelin Power RS.

Michelin Power RS : rouler sur du velcro au quotidien

Train de pneu complet Michelin Power RS
Train de pneu complet Michelin Power RS

Pour avoir eu des Michelin sur mes anciennes moto, à vocation sportive ou non, je peux bien avouer que j’étais un peu septique à la base que de mettre ces Power RS sur le R12R. J’étais d’autant plus septique, que ces pneus ne sont pas spécialement fait pour être montés sur mon type de moto à vocation routière papa / dimanche / utilitaire, avouons-le.

Pneu moto pas cher : Michelin pilot power
Pneu moto pas cher : Michelin pilot power

Je peux parler par exemple du Pilot Power qui n’était franchement pas mon préféré de la gamme mais lorsqu’ils sont sur la moto et que l’on n’ose pas demander à changer, bien… on fait avec… inusable au final…

Pneu moto pilot power 3 sur Kawasaki Z750
Pneu moto pilot Roads

Ou encore les pilot’ Roads où je n’étais guère plus content… (photo à titre d’exemple car je crois que c’est la moto d’Arnaud ici, quand je vois les bandes de peur ça ne peut pas être moi, LOL)

Michelin Power RS : la nouvelle référence du pneu sport / circuit

BMW R1200R LC équipée de Michelin Power RS
BMW R1200R LC équipée de Michelin Power RS

Remettons nous dans le contexte. Je me fais contacter par Michelin qui me propose d’essayer cette nouvelle gamme de pneu et me demande de rouler un peu avant sur ma moto avant de partir les essayer sur circuit à Doha au Qatar. Excusez du peu, mais quand je mesure la satisfaction des pneumatiques Michelin jusqu’à maintenant, autant dire que j’étais mi-figue mi raisin à l’idée de les monter sur ma moto pour au moins 4000km mais encore plus à l’idée d’aller aussi loin pour rouler sur circuit sachant que c’était une première pour moi et avec des pneus qui ne me mettent pas spécialement en confiance. En fait, j’avais peur que les RS soient toujours en pointe, je déteste ça… un peu comme les Evo chez Bridgestone… l’horreur… Bon, il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis, on ne vit qu’une fois… Gazzzz !!

Power 2CT+ : technologie Michelin
Power 2CT+ : technologie Michelin

Autre point, ces pneus ne sont pas encore sortis dans le commerce. Ainsi, j’étais sur une position neutre car impossible de lire quoi que se soit à son sujet autre qu’une petite vidéo de Moto Station même si les pneus étaient déjà montés sur le R1200R BMW. C’est assez déroutant car les pneus moto sont les seuls éléments qui lient la moto à la route. Quand on doit changer les pneus, on lit tous les essais qui disent tout et l’inverse suivant qui achète l’article où il est publié et qui est l’auteur de l’article. Autant dire que la presse spécialisée sur les pneus, autant s’en méfier comme de la peste… on se fie alors aux copains, à son entourage un peu plus lointain… aux avis sur internet… mais quand tu as à faire un pneu qui n’a pas d’ancienneté et que c’est toi qui fait parti des premiers à l’essayer, c’est une drôle de sensation… j’avoue ! Forcément tu te poses 300 questions et tu prévoies un plan B au cas où…

Rodage très rapide des Power RS

Power RS sur la jante arrière mono bras d'un R1200R BMW
Power RS sur la jante arrière mono bras d’un R1200R BMW

Le rodage des pneus a été super rapide. C’est vrai que monter un train complet ça change complètement le comportement d’une moto. Elle se retrouve vive, super agile et franche dans son comportement. Comme je roule au quotidien, le rodage a été vraiment rapide, en quelques jours seulement. Je me souviens d’avoir pris un rond point à un moment et à avoir le sentiment d’un pneu chaud, super chaud même, qui tient vraiment le pavé, et d’avoir pris ce rond point comme si j’étais sur le dos d’un 1299S Panigale… puis, je me suis souvenu que les pneus étaient en rodage et je me suis fais peur comme un débile alors que rien ne montrait un décrochage ou quoi que se soit ! Le déclic est arrivé là… je savais qu’à partir de maintenant ces pneus allaient me mettre en confiance et que j’allais adorer les découvrir… ils avaient à peine 100km…

Quelques jours avant de partir à Doha sur le circuit de Losail

Usure Michelin Power RS à 2700km
Usure Michelin Power RS à 2700km

Je suis de plus enjoué avec ces pneus. Je me trouve même surpris à plébisciter cette marque quand on me demande ce que j’en pense à tous les coins de rue (Dafy, Meca Moto, BMW Rennes…). De nombreuses personnes pensent que mon avis est faussé car j’ai été contacté par Michelin et je suis parti rouler sur circuit dans des conditions exceptionnelles que personne ne pourra revivre un jour. Je comprends ces personnes d’être dubitatives à toutes les éloges que je peux faire soudainement pour une gamme de pneu qui à la base ne me rassurait pas.

Rouler au quotidien avec du Michelin Power Rs

usure du power RS à droite
usure du power RS à droite

La première chose qui me plait vraiment sur ces pneus c’est son retour de touché de route. Il donne presque l’impression d’être à quatre pattes sur la route et de rabaisser le centre de gravité de la moto. La moto devient super agile et sans même laisser le pneu chauffer, il est hyper difficile de le mettre en défaut. Je m’amuse même parfois à le titiller alors qu’il n’est pas chaud et une légère glisse de l’arrière sur la remise des gaz par exemple donne des sensations de conduite qui se seconde par l’électronique de la moto… on se sent en sécurité !

Pneu moto Michelin power RS
Pneu moto Michelin power RS

La seconde chose qui me plait terriblement c’est la stabilité de la moto. Je m’en rends vraiment compte avec le comparatif du Raodtec01 même si d’accord ce ne sont pas les même types de pneus. Le Power RS offre de l’agilité à la moto et une maitrise de trajectoire parfaite même sur les freins et en plein freinage (le top avec l’ABS Pro chez BMW). Le pneu est la continuité du regard, il permet de placer la moto exactement où l’on souhaite sans se poser de question, et plus fort encore, on en oublie l’avant. Terminé les prises de tête à se demander si ça va passer ou non… l’avant est une perle de précision, franchement j’ai rarement eu cette sensation de sécurité sur une moto par le biais des pneus… #top !

usure du power RS
usure du power RS

Au final, j’ai vraiment adoré ces pneumatiques. 5400km à bord du R1200R où j’ai pu jongler entre le quotidien, l’arsouille le week-end avec les copains, les grands axes pour aller au Moto GP du Mans par exemple… 5400km c’est peu mais c’est pas mal quand même et je m’attendais à ce qu’il tienne aussi longtemps avec une usure homogène et moins en cascade comme sur le Pilot ou le Road à l’époque. D’ailleurs, c’est simple je ne retrouve pas la “sensation” Michelin dans ces pneus… je retrouve et on va me hurler dessus, les sensation de ma référence le S20 de chez Bridgestone (attention pas le S20 Evo, juste me S20) si on met de côté la sensation de sécurité sur la stabilité car c’était sur défaut… pour le reste le S20 était pour moi un très bon pneu… bien mieux que le S21 en tout cas, mais là n’est pas le sujet…

On remet ça quand Michelin ?

Pneu moto Metzeler Roadtec01 sur BMW R1200R
Pneu moto Metzeler Roadtec01 sur BMW R1200R

Aujourd’hui je roule en Roadtec01 de chez Metzeler, la référence pour le pneu touring. Mais je suis malheureux sur ma moto. J’ai l’impression d’être puni. Déjà ils donnent la sensation de ne jamais chauffer ou de commencer à chauffer quand tu as fais 200 bornes. Ensuite ils offrent une mauvaise sensation au guidon. On a l’impression d’être haut perché sur la moto malgré l’ESA dynamique réglé sur une personne soit au plus bas. Puis, du fait qu’ils ne chauffent pas, dans le virages on sert les fesses, on hésite à balancer la moto et ça s’amuser à appuyer sur les reposes pieds. Alors, oui, ils permettent de rouler 15000km sans problème parait-il… et même si le mauvais temps est de retour et qu’il vaut mieux reprendre une conduite raisonnable pour les 6 / 7 prochains mois… je n’attends qu’une chose : les beaux jours pour remettre du Power RS… Michelin m’annonce déjà la seconde génération des RS, mais il va réellement falloir me démontrer par A + B ce qu’ils offrent de mieux que ceux là… et je risque d’acheter du stock pour 10 ans, car j’adore ces Michelin Power RS au final… bien joué Michelin 🙂

Si Jazt.com est invité par Michelin : forcément que Jazt.com va en dire du bien !

David Jazt - essai pneu moto Michelin Power RS à Losail au Qatar
David Jazt – essai pneu moto Michelin Power RS à Losail au Qatar

Je comprends tout à fait l’idée que d’être invité par une marque peu influencer mon avis sur une gamme de pneumatique. C’est tout à fait normal de penser que j’ai été briefé pour que je dise telle ou telle chose afin de vous influencer dans votre choix d’achat de pneumatiques. Cependant, si je vous dis qu’un pneu est bon, même terriblement bon quelque soit la machine sur laquelle vous roulez… finalement le pneu n’est pas terrible ou offre un retour / touché de route minable… c’est toute ma crédibilité qui est remise en compte, tous mes essais moto sur le site qui ne valent plus rien… je sais que certains achètent des motos à la suite de mes articles, se décident à essayer voire même à acheter en se fiant à mes écritures… merci d’ailleurs… mais si je vous annonce qu’un pneu est bon alors qu’il ne l’est pas… vous ne reviendrez plus sur le site et je perds tout le bénéfice de mon travail depuis des années…

Lancement officiel du Power RS au Qatar

A vrai dire j’ai même reçu des messages insultants comme quoi j’avais payé mon voyage pour aller sur le circuit de Losail vu mon niveau de poireau. C’est vrai que je suis un buse, mais je représente toutes les buses de France, non ? Une classe de motard quarantenaire en tout cas qui n’est pas pilote mais simple utilisateur au quotidien. Me suis je déjà mis en avant sur une situation ? Ai-je essayé de me la raconter au sujet de la moto ? J’en doute… mais ça prouve aussi que la jalousie est parfois là où il ne faut pas, et déplacée je trouve… c’est kiffant pour un type comme moi de se retrouver au Qatar, sur le circuit mythique du moto GP Losail… non ?

Alors effectivement sur circuit les conditions étaient parfaites pour prendre du plaisir. Les motos étaient chauffées à température avant que l’on monte dessus, les pneus étaient rodés donc brulants quand on grimpait sur la moto… ça aurait été très difficile de ne pas prendre son pied même moi entre les virages à 110km/h ou en bout de ligne droite à 284km/h… si j’y arrive, il n’y a aucune gloire à ce que les pilotes confirmés tapent les 300km/h en ligne droite… un moment magique ! Mais en dehors de ça… au quotidien donc, ils valent quoi les Michelin Power RS ? Bien oui, le circuit c’est top, mais pour aller au boulot et rouler avec les copains le week-end les Power RS, ça vaut quoi ?  Vous me le direz… en tout cas, plusieurs copains étaient assez dubitatifs surtout sur l’idée de rouler sur le mouillé avec… au final ils semblent plutôt content de leurs choix même si pour le coup je les ai influencés et qu’ils m’ont fait confiance… s’ils lisent ce billet, n’hésitez pas à laisser un petit commentaire pour nous remonter l’expérience des Power RS, sans oublier de préciser votre moto 🙂

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *