Spyder Cam An F3S : ils peuvent y mettre toutes les lettres qu’ils veulent…

Qui se souvient de mon premier article où j’essayais pour la première fois le Spyder RS, c’était en juin 2011. Qui aurait cru, surtout, que 7 ans plus tard j’ose refaire l’essai de cet engin et qu’avec un peu de recule et de bouteille dans le monde du deux roues je puisse même en tirer quelques moments de plaisir ? Comme quoi, il n’y a que les cons qui…

Cam An F3S : pire qu’un code barre finalement

Essai du Spyder Can Am 2018
Essai du Spyder Can Am 2018

C’est vrai que je suis mauvaise langue en me moquant de la référence de l’engin sur lequel je vais m’amuser pendant 30mn sur les routes non loin d’Aubagne après une invitation par le groupe BRP Europe à découvrir la nouvelle gamme routière Cam An.

Spyder Can Am F3S

Spyder F3S
Spyder F3S

Mise à jour pour le Spyder depuis mon premier essai il y a 7 ans maintenant. J’ai presque l’impression que c’était hier quand j’y pense. Le Spyder reste le Spyder dans son approche même si effectivement quelques changements notables sur son esthétique est à prendre en compte. C’est surtout au niveau du moteur qu’il y a de gros changements avec un moteur qui cube à 1300cc en trois cylindres face au 990cc et bicylindre du premier que j’avais essayé à l’époque. Autant dire qu’à ce niveau, ça n’a plus rien à voir, le Spyder est nettement moins “On / Off”.

Plaisir de conduite à bord du Cam An Spyder F3S

Au guidon du Spyder Can Am
Au guidon du Spyder Can Am

Il faut simplement accepter de ne pas y retrouver les sensations d’une moto et le spyder offrira alors une expérience de conduite qui conviendra à toutes celles et ceux qui aiment être à l’extérieur avec la certitude de rouler en toute sécurité sans risque de chute inutile aussi bien à basse vitesse que dans un virage appuyé. Au guidon du Spyder, il faut se dire que le virage ne sera source de plaisir mais un moment où l’on aura envie que le véhicule se comporte d’une manière qui n’arrivera jamais et c’est juste … frustrant !

Ni prise d’angle, ni drift sur le Spyder RS

Acheter Spyder RS
Acheter Spyder RS

Ce qui n’existe pas sur un Spyder c’est le dift, cette sensation d’avoir le cul qui chasse dans les virages, c’est une sensation qui serait jouissif sur ce type d’engin, mais ça n’arrivera jamais grace à l’ESP, mais n’est ce pas possible de le déconnecter ? Et pourquoi les suspensions ne sont pas montées sur des verins directement ce qui permettrait de prendre de l’angle dans les virages comme un MP3 de chez Piaggio par exemple ? Ça aussi ça n’existe pas sur le Spyder, et c’est bien frustrant…

Comme un quad mais à trois roues

Spyder Can Am
Spyder Can Am

Ne cherchez pas midi à quatorze heures, le Spyder n’est ni un scooter, ni un quad et encore moins une moto. Ceux qui comparent un Spyder avec une moto n’ont jamais essayé de Spyder tout simplement. Alors c’est vrai que le Spyder développe 130Nm de couple pour un moteur de 115cv, il n’en reste pas moins que l’on retrouve les sensations d’un Quad à bord, en tout cas c’est bien plus prononcé dans ce sens que de sensation d’une moto. Le spyder vire à plat dans les virages, autant dire que l’on aurait presque envie de partir en drift pour retrouver des sensations, là ce n’est vraiment pas la philosophie de l’engin.

Roger, tu peux me changer mon pneu de bagnole sur le Quad à trois roues stp ?

pneu de voiture sur un triad
pneu de voiture sur un triad

Rudement plat et large pour un pneu de moto, quad, non ? C’est le pneu arrière d’un Spyder en tout cas, et j’ai bien l’impression qu’il s’agit d’un pneu de voiture. Evidemment, on ne cherche pas à faire chauffer le pneu pour avoir un meilleur grip ou une expérience de conduite… d’ailleurs question expérience de conduite avez-vous regardé ma vidéo sur le dos du Spyder ?

Sensation de conduite sur le Spyder Can Am

Acheter Spyder RS
Acheter Spyder RS

J’opte pour la version Naked, totalement dépouillée. Je ne veux pas de la radio et autre truc du genre alors que c’est peut être sur ces points où il faut accessoiriser l’engin pour y prendre plaisir. J’ai trop encore l’approche motarde pour savoir apprécier l’engin à sa juste hauteur. Au démarrage du moteur, le son est présent mais rien de bandant. On devine un échappement qui donne une vibration sonore un peu plus présente que celle des voisins. Je quitte la concession, poignée dans l’angle, c’est mou pendant les ⅔ du compte tour. L’engin à envie de s’envoler mais ça pousse pas des masses. Je joue avec la boite séquentielle pour rester dans les tours, mais au final je trouve qu’elle est plutôt lente et enclenche les vitesse aussi rapidement que si je le faisais à la main… dommage !

tableau de bord du Can Am
tableau de bord du Can Am

La tenue de route n’est pas exceptionnelle, peut être parce que j’ai une finition “sportive”. Hyper vif et réactif, la tenue de route demande quelques kilomètres pour bien prendre conscience de l’empattement et des suspensions fermes. Chaque entrée en virage est frustrant car on ne peut pas attaquer dedans comme sur une moto, ça se conduit presque comme une Harley Davidson où nous sommes obligés d’attendre la fin du virage pour accélérer vraiment… dommage !

A qui s’adresse ce genre d’engin ?

Essai du Spyder Can Am rouge 2018
Essai du Spyder Can Am rouge 2018

Il s’adresse avant tout à l’automobiliste qui veut se faire plaisir le week-end avec madame. C’est à mon sens une alternative à un cabriolet plutôt qu’à une moto. La stabilité permet d’accentuer sa conduite uniquement sur l’itinéraire sans se soucier du reste. Un couple qui veut se balader autrement le week end, sans avoir à prendre tout l’équipement du motard parfait. Eviter les risques de gamelles même involontaires à l’arrêt par exemple, le Can Am est parfait également pour qui ne veut plus se prendre la tête à avoir les yeux sans cesse sur le compteur de vitesse… et je pense aussi aux amis motard accidentés qui ne peuvent plus rouler mais qui pourront prendre plaisir à bord de ces engins car on reste proche de l’esprit quand même…

Les canadiens s’amusent sur route, neige et l’eau !

BRP
BRP

Sans entrer dans les détail, Cam An est une marque commerciale comme Skidoo pour la moto neige et bien d’autres sur terre avec le quad et le scooter des mers qui appartient bien à BRP, un grand groupe canadien quoi.

Galerie photo BRP

Debrief en petit groupe
Debrief en petit groupe

Min dieu, le débrief qui n’en finit pas. On se croirait chez Harley Davidson où l’on t’explique que la première est en bas et que les freins sont ici et là… on te propose d’essayer un engin mais au final où t’oblige à suivre un debrief qui dur une plombe pour au final trois fois rien si ce n’est perdre son temps… quelle galère ce truc, on ne m’aura pas deux fois pour le coup… si ça partait d’une belle intention, j’ai cru me barrer au bout de 45mn… c’est vrai que le Spyder est accessible à partir du permis voiture et d’une formation BSR, mais alors quelle perte de temps… soit on l’essaye soit on se tire sur le noeud… mais il faut choisir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *