Localisation, Antibes, FR
live:david.jazt
hello@jazt.fr

Entre passion et raison : choisir sa moto n’est pas simple !

Site officiel de David Jazt

Entre passion et raison : choisir sa moto n’est pas simple !

Hayabusa une moto de légende

Moto de David Jazt : BMW K 1300 GTL’idéal quand on est motard c’est de prévoir dès le départ dans quel objectif on se situe : est-ce qu’on souhaite progresser dans sa conduite ? Est-ce qu’on achète une moto pour son utilisation uniquement (moto utilitaire) ? Est-ce qu’on veut toucher les légendes ? Est-ce que le duo est un critère de choix ? Est-ce qu’une moto doit être pratique avant tout ? Plutôt grosse cylindrée ou justement petite cylindrée ? Choisir sa moto n’a jamais été facile… voici quelques motos qui sont passées dans mon garage avec mes impressions…

Au delà du look, il faut choisir sa moto pour ce qu’elle est !

Il est effectivement étrange de lire ce propos dans mon introduction à cet article un peu différent des autres où je vais faire un petit feedback pour chacune des différentes motos qui sont passées dans mon garage.

Enfin, je ne pourrais pas toutes les mettre dans cet article car je n’ai pas de photo sous la main de toutes mes motos. En effet, certaines ont été choisir pour leur look mais également pour le côté “légendaire” et au final, avec un peu de recule, on se rend compte qu’à moto, le plus important c’est de la choisir pour ce qu’elle est. Que ses points forts nous apporteront bonheur et que ces points faibles en feront tout son charme et caractère.

Une moto pour différentes raisons

Dans mon parcours, chaque moto est passée dans mon garage pour une raison particulière. Soit par choix, soit pour d’autres raisons (budget, moteur, position…). Au final, quoi qu’elles ont pu devenir, je les ai toutes aimées et si c’était à refaire je ne referais certainement pas dans le même ordre, c’est vrai, mais je ne regrette rien… aucune moto dans mon garage n’a été une erreur, au contraire… Si j’en suis aujourd’hui sur une Ducati Streetfighter 1098, c’est justement parce que j’ai eu ce parcours de motard… qui n’est pas fini !

Suzuki Hayabusa GSX 1340 R

Suzuki Hayabusa GSX 1340 R

En résumé

  • Moto de légende
  • Idéal pour le duo
  • Force tranquille
  • Position Sport GT
  • Moto un peu lourde
  • 100cv = ridicule pour le rapport poids / puissance

Avis sur l’Hayabusa

Essayé en 2007 pour la première fois, cette moto était pour moi un mythe. Une grosse cylindrée, ma première grosse sport-GT que j’ai choisi après un premier essai moto qui m’a complètement bouleversé. Le comportement moteur était incroyable. Elle pousse d’une force tranquille ce qui permet de faire de longue balade en duo sans se poser de question. Son plus gros point faible était son poids à l’arrêt qui me tuait le bras accidenté. Je l’aurais jeter dans le fossé tellement qu’elle me fusillait le bras… je m’en suis séparé en parti pour cette raison mais pas seulement…

Hayabusa une moto de légende

J’avais essayé cette moto un peu trop lentement, ou plutôt disons que mon essai a été enjolivé avec le temps. Lors de mon achat, je n’avais pas pu l’essayer à nouveau et le soufflet au fromage était finalement bien creux… flop ou presque, j’étais triste d’être sur une moto qui ne me convenait pas totalement et qui, faut le dire, en 100cv est mou du genou…

Suzuki Hayabusa

J’en garde un bon souvenir malgré tout car mon ex et moi étions allé à l’Ile de Ré avec, ainsi qu’à Noirmoutier, sans parler de Carnac, les château de la Loire etc.. forcément, que l’on en garde de beaux souvenirs quand même… Le SDMS ne sert strictement à rien. Il permet de gérer la moto sur différentes cartographies, mais en 100cv c’est idiot car on se retrouve dès le mode B à 70cv comme quoi le Bandit de Jean-Claude était encore plus puissant… en full, ça permet de baisser la moto à 150cv (mode B) puis 150cv avec moins de couple (mode C) en bas régime… seulement à 200cv ou presque, je n’en vois pas l’intérêt ! Il lui manquait l’ABS et le contrôle de retrogradage… c’est sur cette moto que j’ai compris que le BT16 pro était de la merde 🙁 pourtant je suis un pro Bridgestone

Suzuki SV 1000 S Boxer

Suzuki SV 1000 S : moto de David Jazt

En résumé

  • Rapport prix / plaisir imbattable
  • Position Sport GT
  • Moteur bicylindre
  • Double échappement
  • Boîte trop longue
  • Il faut monter dans les tours pour que ça tourne
  • Freinage et cadre très moyen

Avis sur le SV 1000 S Boxer Edition 2007

Cette moto était un choix de raison. J’avais un petit budget et je voulais prendre autre chose qu’un Bandit 1250 fade et franchement pas terrible à tous points de vue autre que moteur qui lui en met dans la face pour l’investissement. Deux motos que l’on trouvait dans les même budgets. Le SV 1000 S était une moto que j’avais connu avec Cédric, un gars d’étude avec qui je roulais à une époque (période de merde d’ailleurs, en passant !). Il semblait enchanté par sa moto, tout comme celles et ceux que je croisais lors des sorties moto (Marine, si tu me lis… coucou !)… Je voulais en avoir le coeur net. Une belle affaire ce SV1000 que je suis allé chercher à Brest en plein hiver.

moto de David Jazt : SV1000 boxer S

De cette moto, j’en garde un souvenir mitigé. Mitigé car son moteur bicylindre m’a fait découvrir la passion pour cette motorisation phénoménale, mais mitigé car il était rudement mou pour un 1000 finalement. Il a fallu enlever une dent à la sortie de boîte pour trouver un peu de vivacité car la boîte était trop long, son gros point faible. Au final, on joue de la boîte sans cesse comme sur le Suzuki GSR 600… chiant ! Autre point faible son châssis mou qui se tord dans tous les sens. Habitué à rouler en sportive et autre roadster sportif, forcément ça change… je n’étais pas à l’aise dessus, du moins pas en totale confiance… et je trouvais également que ça freinait moyennement… rien que pour son moteur, je trouve que cette moto vaut le coup… et j’adore son look… dommage, on en voit de moins en moins sur nos routes !

Ducati 1098 S Streetfighter

Ducati 1098

En résumé

  • Moteur brutal à souhait
  • Châssis rigide
  • Freinage brutal
  • Suspension ferme
  • Excellent éclairage de nuit
  • Comodo pénible
  • Tableau de bord minimaliste
  • Duo délicat
  • Fatigante
  • Exclusive

Avis sur le Streetfighter 1098 S

La révélation motarde… en sautant de mon SV je suis arrivé sur le Street. Une moto qui bouleverse tout se qu’on sait d’une moto. Elle ne freine pas, elle pile. Elle n’accélère pas, elle catapulte dès 3500tr/mn jusqu’en zone rouge à 11500tr/mn sans perte de puissance. Elle ne vibre pas mais elle tremble. Elle est rigide comme du bois et inconfortable au possible ce qui implique de s’adapter à la moto au point de faire des siestes en rentrant… ultra physique ! j’en suis tombé raide dingue lors de mes 2 essais en 2009…

bandit et streetfighter à Rennes

Je n’ai pas eu véritablement de reproche à lui faire à cette Ducati. C’était ma première Ducati, ça marque forcément le motard. Seul son budget fait mal. Pénible en ville, chiante sur ses problèmes de chauffe qui coupe le moteur en plein feu rouge, pas de tableau de bord complet… une horreur… j’en suis dingue… mais le duo, les valises, une BM me tend les bras… le choix fut difficile…

BMW K 1300 GT

Moto de David Jazt : BMW K 1300 GT

En résumé

  • Moteur trop juste en 100cv lorsqu’on est chargé
  • Moteur trop juste en 100cv en duo
  • Moteur vraiment ridicule en 100cv en duo et chargé
  • Gestion de suspension sur 3 modes efficaces
  • Boîte super agréable
  • Confort de route / vie quotidienne
  • N’est pas joueuse, c’est une routière
  • Confort de vie (poignée chauffante, siège chauffant, bulle haute, valise…)
  • Consomme de l’huile : 1L / 1000km
  • Impossible à avoir en version libre
  • Entretien exorbitant pour une moto à cardan
  • Manque une prise 12v, installation GPS laborieuse
  • Très difficile à l’arrêt sans faire tomber (lourde)
  • Régulateur de vitesse ne sert à rien
  • Tableau de bord ultra complet mais un peu vieillot

Avis sur le K1300 GT de chez BMW

Je me suis séparé d’un Streetfighter 1098 S Ducati pour une moto BMW K1300GT avec des valises. C’était mon rêve. On peut trouver ça incroyable de faire un tel changement mais je vous assure que dans le principe, une moto avec des valoches c’est génial ! On voyage l’esprit léger dans la mesure où l’on peut mettre ce qu’on veut dans les valises. Par exemple j’avais toujours un casque pour un passager éventuel dans ma valise de gauche. A droite, je mettais mon pique nique pour la balade moto avec les potes. Dans le Top Case, je glissais un blouson plus léger ou plus chaud au besoin, mes gants d’hiver, un sweet pour les arrêts mais également bouteilles d’eau et autre chose inutile… Le top c’était pour les vacances… j’ai ainsi pu faire un tour de Bretagne et un tour de Normandie où j’ai découverts  Cherbourg et la côte Normande… seulement cette moto n’était pas au point, elle consommait de l’huile comme je n’ai jamais vu ça : 1 litre pour 1000km… sans parler que la concession moto BMW à Rennes n’est pas forcément à la hauteur de ce qu’on peut attendre pour des motos à ce prix… quant à l’argument de vente des 170cv, idéal pour le duo sans avoir à jouer de la boîte… je cherche encore comme trouver les 70cv qui lui manquait et qui faisait qu’à bord d’un 1300cv on se serait cru sur un Honda Deauville… je suis persuadé que lors de mon essai, la moto était en full… et même si j’en garde un bon souvenir, j’aurais peut être mieux fait d’aller sur un FJR chez Yamaha… bref… next et vite !

Kawasaki ZZR 1400

moto ZZR 1400 de David Jazt à Rennes

En résumé

  • Moto de légende revisitée en 2013
  • Idéal pour le duo
  • Force tranquille, couple de camion au dessus de l’Hayabusa
  • Position Sport GT
  • Moto un peu lourde
  • 100cv = ridicule pour le rapport poids / puissance
  • 100cv = on s’ennuie ferme
  • full = 1000 euros + bordel pour commander le boitier + cornets
  • full = trop de puissance = ridicule sur nos routes
  • ZZR = trop lisse, trop parfaite pour être aimée… il faut du compromis pour aimer sa moto 😉
  • ABS, KTRC, Tableau de bord complet et très beau de nuit
  • Eclairage minable de nuit !

Avis sur le Kawasaki ZZR 1400 3013

Après le BMW qui m’a dégoûté de la marque, même si je me doute qu’il y a surement de bonnes motos chez les Allemands, je voulais retrouver un peu de sportivité. Je ne savais pas quoi acheter et le fait qu’il n’y ait plus de Ducati à Rennes me frustrait d’une force. Je me suis laissé emporter par les conseils de Laurent, le vendeur de chez Kawasaki qui sait y faire. C’est la seconde moto neuve de ma vie que je lui achète. Je voulais une moto avec un Top Case : pas de problème, je voulais une moto avec un Shifter : pas de problème, je voulais une moto qui déboîte aussi violement que mon Streetfighter : pas de problème… à écouter Laurent tout était possible… j’ai fini par y croire alors j’ai signé un bon de commande !

ZZR 14 kawasaki Rennes

Pour le top case, ça me dénaturait le look de la moto et les valises proposées n’allait pas spécialement avec la gueule de l’ensemble sans parler du budget. J’ai lâché l’affaire mais au final, impossible de balader un casque moto aussi facilement qu’avec le K13GT. Ca commence bien !

Concernant le Shifter, un des points les plus importants, après plus d’un mois d’attente avec les pots d’échappement akrapovic, on me dit que ça ne peut pas se monter sur ma moto. Là, le rêve en prend un coup, je déchante vite et je commence à me dire qu’on s’est un peu foutu de ma gueule chez Kawasaki Rennes. Le Shifhter reste pour moi, l’accessoire sur une moto qui me fait le plus bander… un peu comme la boîte auto dans ma voiture… tous les rapports monte sans coupure de gaz… c’est géniallissime ! Bien ici chez Kawasaki… dans le cul 🙁 pourtant sur le K1300S, c’était le point fort qui me donnait envie de rester chez BM…

Ensuite je voulais que ça arrache le bitume… pour ça faut commander un boitier en belgique à 500 balles, puis poser des cornets (Laurent, je ne fais que dire ce qu’on m’a dit, que tu ne l’ais pas fais je l’entends bien, moi je répète ce que me dis Kawa Rennes)… en tout y’en a pour un billet de 1000 euros… elle prend un goût amer la ZZR aussi parfaite soit elle avant signature comparativement à cet instant T où je prends conscience que la vérité est toute autre… je ne parle même pas de la reprise massacrante que j’ai subit en revendant le ZZR… une chose est sure : plus jamais de Japonaise ! J’ai compris !

Galerie photo : choisir sa moto avec les conseils de David Jazt

 

4 Responses

  1. Alexandre dit :

    Ta quand même un parcours de motard assez atypique même si sa manque de Triumph et de Harley :p

    Tu pense que ton Ducati c’est la moto la plus “fun” que tu est conduit ?

    Etant jeune je pense que c’est les moto les plus fun qui font qu’on les apprécie réellement au delà de l’aspect pratique que je trouve inutile en moto car sinon autant acheter une voiture si c’est pour se trimbaler la marchandise et avoir l’impression de conduire un veau ^^.

    • David Jazt dit :

      Tout dépend de ce que l’on cherche… le jour où tu auras envie de traverser la France, une valise ou deux te sera bien utile… et il existe un grand nombre de moto tout aussi fun sans oublier l’aspect “pratique” !

  2. andre dit :

    andre
    bonjour entre kawa zzr 1400 et hayabusa la mieux d ans se style de moto

    • David Jazt dit :

      Bonjour,

      Le mieux est encore de les essayer tous les deux et de te faire ton propre opinion. Ce sont deux motos assez proches finalement. Fais le tour du site, j’en parle à plusieurs reprises pour avoir eu un Hayabusa K9, un ZZR 14 2013 et un K1300S 2012…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Sortie moto : Corlay-Guingamp !

Corlay / Guingamp, une destination incontournable pour tout motard qui se respecte. C'est d'ailleurs ce que l'on a déjà vécu...

Fermer