Localisation, Antibes, FR
live:david.jazt
hello@jazt.fr

Ducati 899 : sportivement diabolique !

Site officiel de David Jazt

Ducati 899 : sportivement diabolique !

Ducati 899 face à intra muros de Saint-Malo

899 Panigale blanche 2014Finalement le Multistrada 1200 S D-Air n’est pas resté dans mon garage bien longtemps et c’est avec grand plaisir et beaucoup de bonheur que je reçois quelques jours une Ducati 899 blanche 2014 équipée des Termignoni, à la maison. Découvrir cette moto en dehors d’un essai d’une vingtaine de minute autour de la concession, permet de mieux se rendre compte des points forts et des points faibles d’une moto… bon, ok tout ça, mais alors le 899 ?? De la balle ou de la bombe ? Verdict…

Ducati 899 en robe de soirée blanche : magnifique !

Ducati dans le garage de David

Je ne vais pas refaire l’éloge ou la présentation de la bête. Je crois que tout ceux qui aiment la moto, voire même les sportives, s’accordent pour dire que cette Panigale est une véritable réussite d’un point de vu esthétique malgré l’absence de mono bras ou de quelques détails qui peuvent être revus. Dans cet article je vais plutôt parler des premiers tours de roues, des sensations, du comportement, de la partie cycle… bref… je me suis éclaté… comment ça c’est parti pris ?

Moto sportive pure et dure ?

moto sportive pure et dure Italienne

La position de conduite est radicale, c’est vrai mais elle n’est pas inconfortable au contraire. Cette Ducati 899 est super agréable et je ne ressents pas de fatigue physique particulière. J’aime cette position couchée, je me sens comme à la maison. les coudes sont pliés de manière totalement naturelle, la selle est super confortable et ne glisse pas trop, seules les jambes sont vraiment repliées mais rien de dramatique… sincèrement, c’est le pied à tout point de vue sur la position de conduite !

Essai moto Ducati 899 Panigale en vidéo par David Jazt

Le Golf du Domaine des Ormes

moto extraordinaire : Ducati 899

Il va m’être difficile de lui trouver des défauts à cette moto et ce en toute objectivité, j’avoue.  Je me retrouve ici au Golf du Domaine des Ormes, sur le practice plus précisément. Je voulais profiter de la lumière pour prendre de belles photos dans un cadre magnifique. Quand on a une belle moto, on a envie de la prendre en photo sous tous les angles, il suffit de voir toutes les photos que j’ai du Streetfighter pour s’en rendre compte. Je dois en avoir 5 disques  dur de 800 TO 😉

Gros coup de coeur pour cette moto Italienne

moto Ducati 899 blanche, jantes rouges

Ramassée, trapue et fine, cette Ducati 899 est un véritable vélo avec un moteur de voiture sportive. Aussi agile à basse vitesse que rigide à haute vitesse, cette moto est complètement déstabilisante tellement qu’elle est “facile” et “accessible”… c’est simple, j’ai l’impression de toujours l’avoir eu dans mon garage… sa ligne est à couper le souffle avec ses jantes rouges du plus bel effet même si ce ne sont pas des jantes forgées… on lui pardonne !

Le moteur du Panigale : terrible pour un 899

148cv en full pour le 899 Ducati

148cv et 9,9Mkg de couple pour cette Ducati 899 Panigale autant dire qu’il y en a sous la poignée et passé un certains régime moteur, elle devient sportivement diabolique ! Alors forcément difficile d’essayer une telle moto sans chercher à la comparer avec le 1098 S Streetfighter que je pilote en temps normal. En effet, le Streetfighter a beau être un roadster, ça n’en reste pas moins qu’une sportive avec un guidon droit quoi qu’en disent certains…

moto Ducati en Bretagne à Saint-Malo

Le moteur pour ma part je l’ai trouvé exceptionnel. On va le dire tout de suite, en dessous de 1000cc je n’ai jamais ressenti autant de plaisir à bord d’une moto. Je n’ai jamais eu autant de sensation de sécurité et de bien être sur une autre moto. Ce Ducati 899 est une moto vraiment rassurante, qui aide son pilote à se sentir pilote… une sorte de grosse Daytona X 2 ! Le moteur est coupleux et la puissance nécessaire pour prendre le relais arrive idéalement dans le régime moteur, encore faut il être sur le bon régime surtout sur les relances. En effet, sur certains régimes, le 899 fait plus de bruit qu’il ne réagit même s’il ne rechigne pas à s’envoler une fois la poignée tournée mais il lui manque ce petit quelque chose qui pourrait la rendre si parfaite. Ce serait vraiment le seul petit reproche que je pourrais lui faire à cette bécane. Encore que, c’est une sensation justifiée du fait que je la compare avec un 1098 qui forcément est plus puissant, plus coupleux avec quasiment le même poids. Mais franchement je chipote… au pire, tu baisses un rapport et tu ouvres en grand, tu verras, elle marche bien cette 899… seulement, contrairement au 1098 tu ne seras pas en apnée le temps de l’accélération… le 899 reste somme toute raisonnable sur ce point… si je peux appeler ça la raison vu à quelle vitesse elle s’envole si vite la petite portion 😉

Echappement Termignoni

Termignoni sur le Ducati 899

Les Termignoni sur le 899 permettent d’avoir la moto libérée et de profiter pleinement de ce qu’elle propose en version Européenne soit 148cv (sur route fermée). En revanche, je n’aurais jamais du enlever les chicanes. Elle fait un barouf de ouf pour le pilote car les pots sont justes sous les pieds et le son raisonne contre le sol ce qui profuit un effet raisonnant dans le casque, c’est franchement épuisant à la longue. En revanche, le 899 est équipé de série d’un Shifter. Un accessoire incroyable sur une moto qui rend n’importe qui loin derrière en 3 vitesses enclenchées à la volée avec les gaz vissé à fond les ballons, jouissif ! C’est de la pure folie avec le petit “PoKKK” entre deux vitesses, c’est bandannnntt et rudement efficace ! Ce shifter c’est le petit détail en plus qui permet de contrer un peu le manque de couple et de coffre de la belle Italienne.

Par contre, qu’est-ce qu’elle chauffe la coquine. J’ai jamais ressenti ça. Elle chauffe dur, au point qu’on a l’impression qu’un peu plus et on se brule. L’échappement y est surement pour beaucoup, dès qu’on entre en ville à 50km/h ça devient une fournaise et le moindre feu rouge devient un clavaire à supporter. En hiver ça doit être top… là en été avec des températures à plus de 25°c on a presque l’impression que c’est une blague 🙁

La partie cycle : un rail serait encore trop souple face à cette Ducati 899

899 Ducati à Saint-Malo

Une fois sur le dos de cette moto, la route parait simple. Je profite de ma balade pour prendre les petites routes que je connais bien afin de mieux la comprendre. Le revêtement est lisse et j’ose m’amuser comme si je la connaissais depuis toujours. Jamais mis en défaut, ce 899 est instinctive et nettement plus précise que mon Streetfighter un peu trop fougueux et où il faut bien choisir ses trajectoires si l’on ne veut pas de surprise. Ici avec le 899, c’est finger in the nose, franchement, ça passe partout et tout le temps. Le châssis c’est du pur bonheur, on s’éclate à chaque instant, le pied absolu ! J’aurais bien aimé avoir ce 899 un peu avant mon 1098 pour apprendre à m’amuser plus rapidement 😉

Comparatif entre le 1098 et le 899 Ducati

Ducati Bretagne

Aujourd’hui mon Ducati 1098 S n’a pas à rougir face à ce 899 même si les chiffres en terme de performances sont proches, j’ai encore une préférence pour le moteur du 1098 (à vrai dire je n’ai jamais trouvé mieux ! d’où le fait d’être à ma seconde Streetfighter dans ma vie de motard). Il est plus coupleux, décharge un violent coup de pied au cul dès 3500tr/mn contrairement au 899 où il faut grimper un peu plus dans les tours mais le Shifter rattrape cette sensation de “manque”. Là où le 899 me plais c’est surtout au niveau dd la technologie embarquée : Comportement moteur, ABS, DTC tout est réglable sans parler des cartographies différentes qui apportent une moto sur mesure suivant ce qu’on souhaite en faire là où le Streetfighter, d’ancienne génération n’st pas aussi pointilleux dans le détail et surtout n’a ni cartographie ni ABS à mon grand regret. C’est uniquement sur cette sensation moteur que je me permet de faire la comparaison, et très sincèrement ce 899 n’a rien à envier au 1098 car il fonctionne vraiment bien. Pour celui qui ne connait pas le 1098, le 899 sera simplement “magique” !

Quelques détails pendant ma balade moto entre Rennes et Saint-Malo

David Jazt aux Thermes Marins de Saint-Malo en Ducati 899

Un petit clin d’oeil à mes anciens collègues en passant devant les Themes Marins de Saint-Malo où je me grouille de prendre une photo, honte de tout ce bordel que je fais dans la rue. Le 899 éclaire plutôt bien et ses deux leds à l’avant me plaisent vraiment beaucoup d’un point de vue esthétique.

feux arrière du Panigale 899

Le feu arrière est tout simplement le plus beau que l’on peut croiser sur la route. Pour moi c’est le number 1, il passe devant celui du GSXR 750 2007 qui restait pour moi la référence jusqu’à maintenant.

tableau de bord du 899

Le tableau de bord est magnifique, surtout la nuit tombée. Il est complet et monochrome, j’aime autant que les écrans couleurs de type Diavel qui n’apportent rien. Le noir et blancon ne s’en lasse pas, c’est comme un tatouage… Trip A, Trip B, Timing, Heure… mais aussi la conso temps réel, la conso moyenne, la température, le rapport engagé… franchement c’est top ! il ne manque qu’une chose : la distance qui reste avec l’essence embarquée… mais sur une moto sportive est-ce que ça a un réel intérêt ? J’en doute… quand y’a plus d’essence ça s’allume, tu en remets et ça repart 😉

Couché de soleil à Saint-Malo

couché de soleil sur Saint-Malo en juillet 2014

Voilà, ce petit article sur le Ducati 899 s’achève sur un couché de soleil… je pourrais en écrire des tartine sur la Ducati 899 mais je lancerait d’autres articles au pire si je me rends compte que j’ai oublié quelques points… ce couché de soleil me rappelle quand je vivais sur Saint-Malo, j’adorais regarder les couchés de soleil tous les soirs sur la mer depuis l’appartement, le jardin ou la digue avec Tao… c’était top !

Anecdote de cet essai moto sur une balade entre Rennes et Saint-Malo

quelques moustiques sur le casque moto

En dépassant une automobile, j’ai accéléré brutalement, poignée en coin pour doubler rapidement et j’ai posé les pneus sur les traits blancs de la route. La moto a bougé mais est restée stable. Un petit saut de coeur pour me rappeler que les lignes blanches ça peut glisser même sur le sec. Sur une moto non équipée du DTC à mon avis je me serais fait d’avantage peur… ici, pas de problème, poignée en coin, ça passe !

tête de fourche ducati 899 blanche

Sur les petites routes non loin de chez moi, je me lance à ouvrir en grand et de monter les premiers rapports au Shifter sans coupure entre chaque. La vitesse est montée rapidement et je n’ai pas anticipé suffisamment un virage. J’aurais très bien pu me retrouver dans une situation comprométante. Mais que nenni, un bon freinage appuyé m’a permis de me remettre sur la bonne trajectoire, le tout étant de ne pas paniquer. Tout est rentré dans l’ordre aussi facilement. L’ABS aide à se sentir en sécurité sur la moto, elle est “facile” et donne de bonne sensations à son pilote. Le train avant est incisive et je la trouve vraiment précise face à mon Street.  Ça risque de me faire drôle quand je vais remonter dessus. Sans parler de la boîte de vitesse qui est divine sur le 899 face au 1098 un peu – voire même totalement – floue… mais ça fait parti du charme du 1098 😉

Un truc incroyable sur le 899,  c’est que tu peux visser de toutes tes forces la poignée de gaz, rien ne bouge et tout continue à être aussi simple qu’à basse vitesse. Pas de Wheeling, pas de surprise… la moto réagit super bien, c’est génial comme sensation… seul le Shiftlight s’allume (j’ai même rupté en seconde sans le vouloir à la sortie d’un virage plutôt large) ce qui indique qu’il faut monter un rapport… c’est un véritable jouet !

Galerie photo du Ducati 899 Panigale Blanche jante rouge

Vous l’aurez compris je crois. Ai-je besoin de faire une conclusion sur cet essai du Ducati 899 Panigale 2014 dans son coloris blanc ? Une des meilleurs moto que j’ai pu essayer dans ma vie avec le Streetfighter qui est aujourd’hui la moto sur laquelle je me sens réellement en accord avec ma passion du 2 roues. C’est en essayant une moto sur plus de 20mn que l’on se rend réellement compte de ce qu’on veut ou non. Cette fois, j’ai pu rouler à bord du 899 sans stress de temps et même si j’ai vraiment adoré ces moments passés avec lui ou elle, mon Streetfighter me manque cruellement.. tant pis pour l’ABS, les cartographies, les réglages en tout genre et le tableau de bord magnifique… je crois que l’on n’a jamais réussi à faire une moto aussi attachante et avec autant de caractère que le Streetfighter 1098 S.

… et le 1199 Panigale dans tout ça ?

Ducati 1199S : superbe !

Alors oui, le 899 est une excellente moto et j’en ferais bien ma prochaine moto, mais il lui manque un peu de folie pour réellement détrôner ma belle moto de branleur noire mat au son bien rauque et imposant… je pourrais en faire le compromis car l’ensemble est tellement homogène que passer sous la barre des 1000cc ne serait pas un réel problème… n’en reste pas moins que Ducati n’a pas dis son dernier mot puisqu’il existe une version de la Panigale en format XXL appelée aussi 1199 ce qui risque de chanter sur un autre ton vu les caractéristiques annoncées sur le papier tout du moins… en tout cas ce sera mon prochain essai… au moins pour comparer les deux Panigale et savoir vers laquelle je vais si jamais devais changer dans l’optique de quitter mon 1098 Streetfighter… ah oui, un détail quand même… le tarif de ces monstrueuses machines face à un Streetfighter 1098 S hors option qui se vendait à 19300€ neuf, le Panigale 1199 débute aux alentours de 23000€ hors option alors que le 899 Panigale s’achète à 15600 euros… seulement j’ai envie de dire 😉

 

11 Responses

  1. Laura dit :

    Bon l’article est trop long, j’ai rien lu ^^
    Par contre les photos sont canons !!!

  2. Marco dit :

    Ben moi j’ai tout lu ! 😉

    Je suis passé chez Ducati hier et je l’ai vu en rouge (mais je la préfère en blanc).
    Très bon article David, on sent encore la banane sous le casque 🙂

    Bon week-end à tous !

    @+
    marco

    ps: Laura tu en es où pour ton papier rose ?

    • Laura dit :

      4 heures de plateau pour le moment, je viendrais raconter tout ça ici 🙂
      La suite bientôt !

      • Marco dit :

        Ok !

        Pour moi c’est le code dans une quinzaine de jours environ.
        J’ai fait 4 heures de plateau déjà, mais je me suis plus concentré plus sur le code, comme j’ai déjà le A1 je n’ai droit qu’à 15h mini de pratique….
        Bon courage
        @+
        marco

  3. Alexandre dit :

    Tres belle moto et super article comme d’hab ,pour une fois je suis perduader quelle vale c’est 15 000€.
    Sa donne envie de rouler avec toi tous sa … 😉

  4. JeanClaude35 dit :

    Elle est superbe!

    Si j’avais des sous je pourrais y voir ma troisième moto mais je la mettrait en concurrence avec la Daytona. Pour autant je pense que je n’irais pas vers un Daytona pour changer de mon Street, du coup…
    Sinon une moto pour vieux mais pas trop.

    Une fois une nouvelle voiture achetée et la maison payée?

  5. Ducati Panigale 1199 : Superbike diabolique ! dit :

    […] quelques jours à bord du Ducati 899 et pour ainsi dire je suis pleinement convaincu par la bête, mon coeur balance également vers le […]

  6. Essai Monster 821 : Monstrueusement Ducati dit :

    […] Ce blanc / jante rouge est du plus bel effet. Le blanc est vraiment blanc contrairement au 899 qui semble plus crème. La présentation est à mes yeux superbe sur ce nouveau Monster, je suis […]

  7. Delcorps Greg dit :

    Bonjour Mr, merci pour toutes ces photos et pour tout vos précieux commentaires, cependant j aimerai savoir sur quelle niveau vous avez roulé pendant l’ essai. Je me doute que c’était en mode sport mais sur quelle niveau avez vous mis le EDC le DTC et l’ ABS.

    Merci d’avance pour votre réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
moto dans le garage : Ducati
Multistrada 1200 S D-Air : la R12GS Italienne

Si tu aimes les motos qui ne sont ni des routières ni des trails, avec un look qui sort de...

Fermer