Localisation, Antibes, FR
live:david.jazt
hello@jazt.fr

Ducati Diavel, la dragster à la sauce Italienne !

Site officiel de David Jazt

Ducati Diavel, la dragster à la sauce Italienne !

Profile du Ducati Diavel 1200 2014 à Laval (centre ville)

Ducati Laval : Diavel CarbonDepuis des années maintenant, je me dis que je suis passé à côté de mon premier essai du Ducati Diavel en me focalisant sur les sensations de Streetfighter voire même à les comparer. Cette moto sortie de nulle part, qui ne ressemble à aucune autre et qui du coup perturbe quelque peu nos repères de motard. Une moto de 1200cc au couple de camion, sur une position bras en avant… un look d’enfer, des sensations tout simplement énormes… le Diavel est bel et bien une moto exceptionnelle… j’en salive encore…

Ducati Diavel, la force tranquille sur 2 roues

Diavel Carbone à Laval : City Bike

Quelle chance j’ai ce matin. Je vais à nouveau chevaucher cette moto qui me travaille depuis un petit moment maintenant, le Ducati Diavel. Une moto qui ne m’a jamais laissé indifférent même si j’ai complètement raté mon premier essai. En effet, j’ai sans doute pris un peu de maturité dans la marque et je sais apprécier les choses à leurs niveaux du coup. Le Diavel est une moto vraiment différentes qu’il faut apprivoiser pour l’apprécier… je pense être prêt !

Essai Ducati Diavel en vidéo par David Jazt

Très bientôt en ligne. Encore un poil de patience 😉

Présentation du Diavel par Jérôme, spécialiste Ducati à Laval

Profile du Ducati Diavel 1200 2014 à Laval (centre ville)

Jérôme, conseiller des ventes Ducati à Laval, me présente la moto dans son ensemble et son système de transpondeur. Ce détail n’est qu’un détail, c’est vrai mais j’adore le principe. Harley Davidson propose le même principe. Comment ça tu ne vois pas de quoi je parle ? C’est simple, la clé, tu la gardes dans la poche, tout simplement. Tu as juste à appuyer sur le bouton “ON” pour démarrer et “OFF” pour ? couper le moteur, c’est bien tu suis 😉

Présentation faite : on roule ?

Au guidon du Diavel

Les premières impressions au guidon sont étonnantes, je passerais outre le fait d’avoir calé 2 fois en partant de City Bike, sous les yeux de Lucie, tellement que l’embrayage est sensible… Déjà les rétroviseurs sont juste les meilleurs que j’ai croisé de ma vie de motard sur une bécane de ce type. On voit dedans sans voir nos coudes, ça fait rêver sérieux ! Ensuite la position de conduite est terrible. Les jambes ne sont pas trop pliées ni trop en avant comme j’avais le souvenir. Les mains tombent bien comme il faut et ce tableau de bord sur deux niveaux, lisibles, me semble pas mal du tout… par contre, je ne comprends pas pourquoi ils persistent chez Ducati à conserver le comodo des clignotants aussi pénible à l’utilisation… et ce n’est pas une exception car c’est le même sur toute la gamme 🙁

Le moteur : 3 modes de jeu !

Ducati Diavel de David Jazt

Je pars de la concession en mode “Soft”, le mode pluie ou en tout cas, le mode le plus mou. Le moteur est rond, c’est souple et plutôt agréable. En général sur les Japonaises le seul changement notable sur la cartographie provient sur les coups d’injection sans changer grand chose d’autre… je pense entre autre au MT 09 où c’est un peu ridicule sur le principe… ici, c’est quasiment 3 motos en une, tout s’adapte suivant le cartographie de la moto : la puissance de la moto, c’est vrai, mais également la sensibilité du DTC ainsi que la sensibilité de l’ABS… c’est assez bluffant !

Et le mode sport, pleine balle ?

Ducati Diavel, la reine urbaine

Alors que le mode “promène maman” est plutôt agréable en ville, je passe à l’extrême immédiatement en enclenchant le mode “sport” pour voir si ça change grand chose ou pas. Là, la moto change de visage, le moteur aussi. Elle devient hyper agressive sur la route, c’est assez étonnant de se dire que c’est la même moto. J’ai même l’impression qu’elle devient plus ferme… on sent dans la poignée d’accélération que la moto réagit immédiatement à chaque sollicitation… c’est bandant ! En full, ça doit envoyer du foin… La sonorité bien qu’un peu discrète avec ses échappements d’origine en offrent tout de même bien suffisamment pour que les passants se retournent… La moto bondit à chaque fois qu’on le souhaite, c’est purement jouissif… enfin moi je m’éclate 😉

Partie cycle : c’est bien une Ducati

un amour de Ducati

Le freinage est puissant et bien mordant mais reste progressif sans qu’on se fasse peur. La pédale de frein arrière est parfaitement placé et ne demande pas d’effort particulier. La moto elle même ne bouge pas, c’est un véritable rail, c’est super plaisant de la conduire, on a l’impression au bout de quelques tours de roues de ne l’avoir jamais quitté, j’adore !

Le Diavel Ducati : simplement magique…

city bike Laval : Le Ducati Store en Mayenne

Mince, il est temps de rentrer à la concession… Ohhh nonnnnn !! j’ai passé un moment hors du temps à bord du Diavel. Déjà parce que cette moto est vraiment différente de tout ce qu’on peut connaître, elle est rudement belle dès lors que l’on accepte ses différences. Personnellement il n’y a que l’arrière avec lequel j’ai encore un peu de mal, comme s’il manquait un bout de selle… c’est une sensation étrange… en revanche, je n’ai pas été gêné plus que ça par son boudin arrière de 240… en faisant abstraction de tout, cette Ducati Diavel entre parfaitement dans les “muscle bike” que je kiffe bien… une moto de type custom tout en conservant une partie sportive… c’est le compromis idéal… un tel agrément dans une moto, de telles sensations à la demande, un tableau de bord ultra complet et en couleur, sans parler qu’elle soit full LED (avant et arrière) qui doit apporter un réel plus surtout de nuit…

full LED sur le Ducati Diavel 2014

J’ai du mal à réellement exprimer pourquoi j’ai vraiment craqué sur cet essai… le transpondeur, sa finition, son moteur démoniaque qui pousse comme une véritable catapulte sans se mettre en danger, un freinage de dingue puissant et dosable… cette nouvelle version du Ducati Diavel est vraiment une réussite, reste son budget qui reste un peu élitiste pour moi, bien que l’on en trouve d’occasion faiblement kilométré… rouler sur le dos d’un Diavel pourquoi pas… il faudrait en avoir le coeur net avec un essai Duo… madame adore rouler sur le dos de mon 1098 S Streetifghter… le fauteuil Diavel devrait passer l’épreuve haut la main… non ? 🙂

Galerie photo essai moto Ducati Diavel 2014 full LED

 

13 réponses

  1. Laura dit :

    Effectivement, je pense qu’après avoir expérimenté le Street, je peux poser mes fesses partout sans problème 😉
    Je suis d’accord sur le fait qu’il manque un bout de selle… C’est la réflexion que je t’avais faite à propos des Ducati au début, souviens toi 😉 Ici c’est encore pire avec le support de plaque sur la roue… beurk ^^

  2. Alexandre dit :

    Je la trouve très moche mais elle a l’air très intéressante !

    Se système de clé , super idée !

    • David dit :

      Toutes les Harley fonctionne comme ça, c’est super pratique. tu laisse ta clé dans ta veste, tu ne t’emmerdes plus à mettre ta clé… tu descends de ta moto, elle se vérouille toute seule et chez Harley, dépassée une certaine distance, l’alarme se met en fonction toute seule, c’est assez pratique et surtout bluffant ! En revanche, il faut vraiment passer outre ce côté look qui dérange au premier abord… en fait, elle est canon 😉 ce sont les points de détail qui font la différence… approche toi d’un Diavel, tu verras 😉

  3. Magda dit :

    Le look ne se discute pas car les goûts et les couleurs…. personnellement depuis sa sortie, chevauchée par Keanu Reeves, je ne peux qu’adérer :-)) On risque de vous voir bientôt sur le dos d’une diavel débridée (expression purement équine ;-)) ????

  4. Marco dit :

    Moi J’ADORE ! ! ! ! ! ! 😉

  5. jeanclaude35 dit :

    je vais faire un essai de la Diavel avec Céline car elle aime le look!
    Par contre en full black mat elle existe? Ma chérie semble l’avoir vu…(ur le site Ducati)

    • David dit :

      Rien ne t’empêche d’essayer cette superbe moto… si après ce n’est qu’une question de couleur, Jérôme de chez Ducati Laval saura apporter une solution à ta problématique. Nous avons déjà vu, Laura et moi, des Diavel avec des peintures perso… si ton objectif est juste d’avoir un noir mat et que ce n’est pas possible depuis chez Ducati France comme pour mon Street, y’aura forcément une solution… en attendant, foncez essayer cette excellente moto… après, je ne suis pas certain que ce Diavel soit idéal pour Céline entre nous 🙁

  6. […] où j’ai pu essayer quelques motos dont la Ducati Panigale 899, Ducati Hypermotard 821, Ducati Diavel, Suzuki VStrom 1000, Kawasaki Z1000… je n’avais que mon équipement mi saison et sur […]

  7. […] le top ! Seul point faible… le Neutre, plus agaçant à trouver, mais pas pire que sur le Ducati Diavel, […]

  8. […] Ducati Diavel, la dragster à la sauce Italienne ! Depuis des années maintenant, je me dis que je suis passé à côté de mon premier essai du Ducati Diavel en me focalisant sur les… […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *