Harley Davidson Breakout : 1690cc de sauce Américaine

Harley Davidson de Rennes ouvre ses portes, l’occasion idéale d’aller essayer une moto ou deux. Pour Mamzelle Laura ce sera une 883 Iron (essai moto en cours) et pour David Jazt un Harley Davidson Breakout. Harley Davidson est une marque de moto à part, loin des standards Japonais et Allemands, ces motos ont la particularité d’avoir une ergonomie assez semblable quelque soit le modèle…

Portes ouvertes chez Harley Davidson à Rennes

Concession Harley à Rennes

Aujourd’hui se sont les portes ouvertes chez Harley Davidson à Rennes et une chose est sure : c’était bien la peine de s’inscrire sur le site puisque c’est l’anarchie totale niveau organisation 🙁 Ce n’est pas dans les habitudes de la concession Américaine de se laisser emporter à faire n’importe quoi. En général c’est carré de chez carré, Jérôme, le boss des lieux, ne laisse rien passer et c’est pour ça que cette concession un peu à l’écart des autres laisse forcément une part de rêve…

Organisation à l’arrache sous un chapiteau

Harley Davidson Rennes

L’idée est plutôt pas mal en première approche à nous accueillir sous un chapiteau avec une salle aménagée avec des chaises. Une TV dix fois trop petite et un gars plutôt non-chalant nous place en deux / deux.

“La première en bas, toutes les autres vers le haut…”

Chez Harley Davidson la première est en bas et toutes les autres vers le haut… merci ! Heureusement que notre instructeur était là !

Le gars ne prend même pas le temps d’expliquer plus qu’autre chose les différents types de moto, les particularités de chaque moto… envoyer du rêve un peu quoi ! Nous sommes très très loin de l’approche de Jordan qui permet de se projeter… En gros le message était ; faire l’essai, revenir sous le chapiteau pour passer commande… un peu brut comme approche pour des motos à 20K 🙁

Au final, nous ne ferons qu’un seul essai sur les deux prévus initialement  parce que Laura n’était pas à l’aise mais surtout parce que même en ayant réservé une moto pour l’essai, y’avait déjà quelqu’un dessus sur la tranche horaire prévue ! La faute surtout à l’organisation je pense… bref ! ils feront mieux la prochaine fois !

Harley Davidson Breakout à Rennes

Harley Davidson Breakout 2015

Pour ma part, j’ai pu essayer ce Beakout bien méchant de 1700cc. J’ai choisi cette moto car j’aime vraiment le côté bestial de la bête. Son apparence et son look de moto vraiment imposante, pour mon gabarit, je trouve le concept dans l’esprit d’une de mes références chez Harley le Slim. Ici on quitte la selle monoplace et les jantes à rayons et le pneu avant imposant pour retrouver une moto imposante depuis l’arrière avec son large pneu de 240 et sa grande jante à l’avant… impressionnant la bête !

Sensation moteur plutôt pauvre, déception !

moteur Harley Davidson Breakout 2015

Attends… ne me juge pas sur ce titre aguicheur où j’indique que le moteur n’est pas très démonstratif… en fait ici pendant mon essai moto du Harley Davidson Breakout, la moto est en 100 full stock, sortie d’usine… c’est une tristesse sans nom… une impression d’avoir à faire à une moto avec du coton dans les échappement, c’est triste ! Aucun son à l’arrière ni à l’avant… c’est là qu’on se rend compte qu’un Stage 1 est vraiment indispensable sur ce genre de moto… parce que full stock niveau sensation, je ne dirais pas que c’est nul, je dirais juste que ça manque cruellement de caractère…

Sensation au guidon malgré l’absence de Stage 1

Harley Breakout à Rennes

Mon dieu, quel pied à bord ! Certes ça ne vibre pas beaucoup, le moteur est plutôt discret mais les sensation à bord ou plutôt au guidon sont démentielles ! Déjà, les pieds en avant, les bras presque tendus, la position fait bien travailler les cuisses mais j’avoue être super à l’aise. La position de conduite est géniale, le gars (ou la nana, j’en sais rien !) qui a inventé cette moto est un gros malin… nous sommes bas, et chaque accélération donne une impression de vitesse incroyable… et alors le confort, moi qui descend du Ducati Diavel, ici c’est le pied ! Les bosses sont toutes avalées sans problème, la belle ronronne à 1750tr/mn à 90km/h sur l’overdrive qui pour le coup n’offre aucune reprise ou de relance particulière, mais quel plaisir à ce guidon. Le Breakout n’est pas super maniable à basse vitesse, mais une fois lancé, une impression d’être sur une longue péniche se fait ressentir…

Génial et bien pratique le système des clignotants sur Harley !

Sur pas mal d’Harley que j’ai pu essayer y’avait cette technologie au niveau des clignotants automatiques. Le principe est simple, n’importe quel abruti peu y arriver, moi le premier. Tu mets ton clignotant à droite, tu penches pour tourner, hop le clignotant s’arrête tout seul… c’est magique ! Terminer les oublis de clignotant pendant 10km une fois l’intersection passée… Harley mise tout sur le plaisir au guidon, bien joué !

Tableau de bord Breakout

tableau de bord Breakout

Voilà un tableau de bord comme j’aime. Simple, intuitif, précis, efficace. Une grande aiguille indique la vitesse, avec un pointeur fluo rouge, un détail certes mais un détail important car en une fraction de seconde tu sais où tu en es sans chercher l’aiguille, bien vu !

En dessous, on devins un petit écran LCD qui pourrait être plus grand, j’avoue mais il se suffit à lui même. Il indique le compte tour avec le rapport engagé, le Trip 1 et 2, le ODO, et le nombre de kilomètre possible à parcourir avant la prochaine station essence !

Au dessus de ce grand compteur se trouve les indicateur de clignotant, l’ABS, le neutre et un témoin d’huile… nickel !

Conclusion de cet essai moto de la Harley Davidson Breakout

essai moto Harley Davidson Breakout violette

Une belle découverte encore ce “Breakout” qui s’ajout à ma vaste liste de choix chez Harley Davidson. L’avantage de pouvoir essayer une moto chez Harley c’est de savoir vers quoi l’on souhaite aller. En effet, sans s’y pencher d’avantage, il est difficile de savoir laquelle nous correspond le mieux car elle se ressemble toute ou presque.

Ce Breakout en tout cas se glisse dans ma “todolist”. Avec un prix avoisinant les 20K, j’avoue que j’aurais du mal à faire mon choix entre lui, le Slim et maintenant même le Fat Boy que je kiff bien pour son côté rock and roll. Ce Breakout a vraiment un look plus dur, plus moderne qui en impose. Son large empattement demande à bien mesurer sa prise d’angle dans les virages, mais c’est vraiment “facile” et amusant !

Sur une Harley, le plaisir arrive dès le moteur démarré, et c’est vraiment une expérience à part, loin de tout de qu’on peut imaginer. On peut ma parler de tout ce qu’on veut autour d’une Harley, à mes yeux un e Harley reste une Harley… reste à voir ce que vaut une Indian qui vient de s’installer à Rennes non loin de là… un petit essai permettra d’en avoir le coeur net en attendant… Fat Boy, Slim ou Breakout… mon coeur balance !

Galerie photo essai Harley Davidson Breakout 1690cc 103c

Harley Davdison, plus qu’une tendance…

Slim

Harley Davidson Slim aux Portes de Bretagne

Voici une Harley Davidson Slim. Selle mono place, plateau au niveau des pieds, gros pneu à l’avant. Deux échappements longs et chromés. Jantes à rayon. Mon gros coup de coeur chez Harley lors de mes derniers essais. Onctueux à conduire, un couple de camion, une sensation à bord impériale, vraiment incontournable pour moi…

Fat Boy

Fat Boy

Assise bien en bas, bras tendus, pieds en avant façon Breakout, jantes pleines. Le Fat boy est magnifique avec son garde boue arrière qui retombe sur la roue et son gros phare rond ! Cette moto devait être mon second essai, mais je n’ai pas pu le faire… je compte sur Jordan pour m’organiser ça 😉

Breakout

Harley Davidson Breakout 2015

Le Breakout c’est un peu un Fat Boy mais plus masculin. Assise super basse, pied en avant, bras presque tendu. Son petit phare rond et son pneu arrière bien large lui offre un esprit “Muscle Bike” qui me plait bien… à creuser lors d’un essai en Stage 1…

Moto à 20K

C’est trois motos ci-dessus sont à peu pr!s autour des 20K, c’est un sacré budget, il faut bien l’admettre. Mais derrière ces motos se cachent un look unique, impossible à recopier, avec un moteur qui offre de belles sen sations à défaut de ce que l’on peut penser… bien menée, ça pousse une Harley… et si jamais on a un peu plus de rond et que l’on veut une belle moto pour rouler en duo… il y a le Roadking 😉

Roadking

Harley Davidson Roadking 2014

Sans doute une des motos les plus agréables que j’ai pu conduire jusque là de tous les essais motos réalisés… onctueuse, délicate, coupleuse à souhait, belle sous tous les angles… le roadking porte vraiment bien son nom ! Un bonheur sans limite… un jour j’en aurais une dans mon garage… promis !

Sortie moto Rennaise

En échangeant avec les motards Rennais, je suis surpris de voir combien ont envie de franchir le pas et de prendre une Harley Davidson, à commencer à Florent qui roule actuellement en Yamaha FZ6, Alexandre et son Triumph Street Triple ou encore Didier et son GTR 1400… nous serons déjà 4 en Harley Davidson si on franchissait le pas… et toi Harley Davidson ? Oui ? Non ? As tu déjà essayé ? Tu aimes ? Tu préfères la concurrence ? Pourquoi ? On veut tout savoir… mais argumente un peu plus que de me dire c’est moche, c’est beau ou je ne sais quoi 😉

7 Replies to “Harley Davidson Breakout : 1690cc de sauce Américaine”

  1. hé oui j’avoue que je zieute depuis un moment sur une harley. mais je vais surement commencer par une plus petite, une 1200 custom CA par exemple. la peinture bicolore est vraiment chouette et les options que cette version offre par rapport à la version de base sont bien choisies.
    Ce sera ma deuxième moto et j’ai envie de changer radicalement de style.

    1. Yep Florent, je comprends tout à fait ton approche et j’en suis un peu là aussi… découvrir un tout autre profile de moto m’attire de plus en plus… de nouvelles sensations, une nouvelle approche, une moto qui chante un peu différemment… j’en parlais avec Alex la dernière fois pendant notre balade, il me disait que lui aussi irait bien vers un Nighster ou un 48 mais le budget était un peu court pour le moment… néanmoins, il suffit qu’un de nous craque en premier, je suis certain que d’autres suivront… moi le premier… j’avoue 😉 une Harley, ça me titille depuis un bon moment… et un petit tour de Bretagne à moto en Harley, ça doit être le pied absolu !

  2. Assez d’accord avec toi sur cet essai.

    L’organisation est “spéciale”.

    J’ai essayé une 883 lors de la précédente porte ouverte, et une 1200 Custom ce week-end.

    C’est dingue comme ces motos manquent de caractères!!! Aucun bruit, ça pétarade pas. Pour le couple….bouais on repassera, franchement, mon ER6 me donne bien plus de sensations.

    Après, ça se conduit plutôt bien, même pour la 1200, on ressent pas le poids.

    Je sais pas si le stage 1 change tant que ça mais j’espère car là c’est “mouuuuu”

    1. Attention tout de même… une Harley Davidson ne peut pas se comparer à un ER6 car ce sont deux philosophies totalement différentes… rouler en Harley invoque l’idée d’accepter de se trainer la teub sans se l’avouer, mais le plaisir est tout autre voire même ailleurs… le couple sur ce genre de moto prend le dessus à la puissance qui pour le coup est un peu maigre pour une telle cylindrée… mais le Stage 1 offre plus de sensation avec le pot d’échappement surtout… roule en voiture berline à 70km/k et refais la même expérience dans un cabriolet fenêtre ouverte, tu auras l’impression de rouler deux fois plus vite les oreilles au vent… le Stage 1 c’est un peu pareil… ça libère la moto au niveau des décibels, au niveau des perf pures et dures de la moto ça ne changera pas grand chose à ton essai de samedi dernier… faut l’accepter… ou pas 😉

      1. Oui justement, j’adorerai trouver avec laquelle je me traine et qui me permette d’avoir du plaisir quand même.

        Avec ma vieille Honda GL500 c’est le cas!

        Je pensais qu’avec une Harley ça marcherai aussi, mais visiblement non

  3. Moi un jour j’en aurai une c’est sur ! Et sa sera après ma Street , le budget coince quoi ^^

    Pour avoir rouler sur un 883 Stage 1 en pot US full barrouf c’est juste génialissime (mais c’est une mentalité) ta les vibrations , le moteur qui pétarade , tu sens tous le couple , tu conduis pas sa pour la perf ou le confort (encore que certaine sont confortable) , mais sa a se petit “truc” que certain comprendront.

    Et un autre point qui me fais basculer de se coté , c’est les flics et la répression , avec une Harley pas besoin de rouler vite ou prendre de l’angle pour prendre du plaisir mais sa c’est une question de philosophie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *