Localisation, Antibes, FR
live:david.jazt
hello@jazt.fr

The RoadKing, bien plus qu’une Harley Davidson !

Site officiel de David Jazt

The RoadKing, bien plus qu’une Harley Davidson !

Harley Davidson de David Jazt

logo Roadking moto AméricaineLe Roadking est une légende à mes yeux. Tous les amateurs de moto Américaine me parle du Roadking comme une moto qui a son propre caractère et qui plus est séduit son pilote comme son passager. Essayer une telle moto de la gamme “Touring” chez Harley Davidson me permettrait de me faire ma propre opinion… et avec madame derrière, c’est encore mieux… par contre, je vous laisse, la route nous attend !

Harley Davidson, bien plus qu’une moto : une Harley !

Harley Davidson Roadking 2014

Une Harley, pour moi, doit avoir de grands garde-boues bien débordants, des flancs de pneu blanc et des jantes à rayons…elle doit aussi avoir un esprit un peu vintage tout en étant à la pointe de la technologie… dans mon idéal c’est ça pour moi pour Harley… le top ce serait d’avoir des pots qui arrachent tout, des valises, un pare-brise éventuellement pour les longs parcours… mais surtout une gueule d’enfer, une garde au sol suffisante pour pouvoir s’amuser un peu… et qu’elle en impose sur la route… n’est-elle pas belle franchement cette moto ? Moi j’ai un putain de smile aux lèvres rien qu’à l’idée d’aller l’essayer…

Essai Roadking 2014 Harley Davidson en vidéo par David Jazt

Avez-vous vu Laura sur cette vidéo ? 😀

Présentation de l’Américaine, reine des routes

garde boue avant du roadking

Imposante, large, trapue… voici ce qui me vient à l’esprit lorsque je vois une Harley Roadking face à moi. Elle est magnifique, en impose sous tous les angles et chaque détails se présentent dans une finition irréprochable. Cette moto est une belle présentation du savoir faire de la firme de Milwaukee…

Logo Screamin Eagle

Nous avons encore plus de chance lors de cette essai moto Harley Davidson aux portes de Bretagne de Rennes, concession Harley sur le grand ouest, car la moto que l’on nous prête est équipée de quelques pièces haut de gamme qui parfait l’ensemble… Screamin Eagle pour la boîte à air et l’échappement… échappement un peu particulier, mais j’y reviendrais…

Moteur 103 du Roadking

moteur 103 du Roadking

Aussi incroyable que ça puisse paraître, le Roadking dispose du même moteur que de la Switchback que nous venons d’essayer. Pendant l’essai, j’ai eu l’impression d’avoir une moto vraiment libérée face au précédent essai… comme quoi, deux moteurs identiques sur deux motos différentes et hop, ça n’a plus rien à voir !

Caractéristique de série du Roadking Harley Davidson

Logo Harley Davidson

Chez Harley Davidson, on s’occupe peu ou pas du tout des caractéristiques du moteur, on fait confiance au 1690cc qu’Harley propose dans ses motos avec le Stage 1 qui va avec. Le stage 1 c’est simplement une cartographie et des échappements différents pour retrouver une moto encore plus proche de sa conception d’origine aux USA… Le Roadking, comme toutes les motos Harley Davidson propose de série : clignotants intelligents qui s’arrêtent seuls suivant l’inclinaison de la moto (j’adore !), un ordinateur de bord complet avec Trip A, Trip B, horloge, distance avec l’essence, indicateur de rapport, alarme périmétrique etc…

Le Roadking dispose en plus de frein Brembo avec ABS et Dual CBS qui permet un  freinage à 50/50 sans effet de transfert de masse… et ça fonctionne rudement bien 😉

Roadking gris 2014

Un détail que j’apprécie vraiment sur cette moto c’est au niveau des reposes pieds anti vibration sont équipés d’un double levier pour les vitesses qui permet de monter les rapports avec le talon. Un peu déstabilisant au départ, on se prend au jeu rapidement et pas la suite ou s’amuse bien à monter et descendre les vitesses de manière intuitive… de plus, la boîte de vitesse se verrouille rudement bien… le top ! Seul point faible… le Neutre, plus agaçant à trouver, mais pas pire que sur le Ducati Diavel, finalement…

Il est temps de prendre la route…

Harley Davidson Rennes : Roadking 2014

Bon, on papote, on papote mais j’arrive à la moitié de mon article que je n’ai pas encore posé mes fesses sur cette selle moelleuse qui m’appelle depuis tout à l’heure. Je chevauche la moto, qui chauffe dans un feulement bien discret, comme si je montais à bord d’un trail… pourtant, vu la hauteur de selle, je pourrais quasiment grimper dessus à genoux 🙂

En posant mes fesses, je me rends compte que ça vibre pas mal, c’est vrai, mais surtout que le centre de gravité est rudement bas… c’est génial. par contre attention, le poids des 400kg se fait vite ressentir, autant la laisse bien droite au risque d’avoir une surprise… Laura, à son tour, grimpe sur la moto et s’extasie d’une position d’assise remarquable… je la vois avec le sourire, ça fait plaisir parce que moi aussi je suis bien là dessus…

Attentions aux situations pénibles avec une moto de 400kg

Je n’ose m’imaginer sur un chemin de terre à chercher à faire un demi tour car le GPS a encore fait des siennes… sans parler des gravillons que l’on rencontre parfois, et que l’on doit faire un demi tour dessus, pour peut que le sol soit légèrement incliné, ça peut très vite devenir un cauchemar (expérience vécu avec une BMW K1300 GT), et malheureusement, on ne peut pas toujours tout anticiper !

 Première impression : maniable, coupleuse, drôlement agréable…

Harley Davidson Bretagne

Il ne faut pas se fier à son look de moto un peu pataude, le Roadking est une bécane qui demande un peu de doigté, c’est vrai, mais qui s’emmène vraiment facilement. Quel plaisir d’être à son guidon, elle se manie avec aisance et facilité, c’est déconcertant. Seul en arrivant à un stop, feu rouge, rond point on sert un peu des fesses car elle n’est pas toute légère la belle 🙁

moto Harley à Rennes

C’est vrai que je prends en photo cette moto, un peu toujours du même angle mais je la trouve vraiment magnifique. Elle est aussi belle à conduire / piloter qu’à regarder… c’est un kinder délice, un sandwich américain qu’on achetait avec ma mère à Saint-Malo, un sunday caramel sans arachide, une crêpe nutella, un beignet aux pommes de Céline, des gougères de Nathalie, un Tacos riz / haricot rouge de Laura… cette moto est une véritable surprise dans tous les sens du terme, encore meilleur qu’un dessert ou qu’une tablette de chocolat Suisse… difficile de lui trouver des défaut tellement qu’elle en impose de part ses qualités. Moi perso, je signe tout de suite tellement qu’elle correspond à ce que je recherche. Certes, il ne faut pas se précipiter, elle mériterait un second essai sur une plus longue distance et dans différentes situations pour en avoir le coeur net…

Moto custom Américaine par excellence

bienvenue sur un Roadking Harley Davidson

Moto custom par excellence, ce Roadking est le top de ce qui se fait en la matière “Touring”. Elle n’a pas de concurrent, ou du moins je n’en vois pas à part le CVO Roadking lui même… Victory ? Un peu de sérieux voyons… en plus, j’ai eu une plaque à mon nom comme aux USA, la classe non ? 😀

Regardez-moi ces pots d’échappement drôlement imposants, ronds, longs… ils craquent de manière démentielle, c’est surement un argument qui donne envie d’acheter ce genre de moto surtout que ces pots ont une particularité que je n’avais jamais vu de ma vie…

Pot d’échappement du Roadking : sonorité à la demande !

échappement Roadking 2 niveaux de son

Qui n’a jamais rêvé de pouvoir mettre et enlever ses chicanes à la volée, sans devoir s’arrêter, suivant la situation où l’on se trouve ? En traversant un village la nuit, en rentrant chez soit tous les jours au fond d’une impasse, devant une église pendant la messe, en centre ville alors qu’on est paumé et que l’on passe 10 fois au même endroit ? Bien cette Harley Davidson est équipée d’un échappement incroyable : on peut faire du bordel comme c’est pas permis (du genre mes Termignoni sur le Streetfighter voire même pire !), ou au contraire se remettre 100% d’origine et devenir aussi discret qu’un vulgaire Suzuki Intruder sans âme… je trouve le principe génial, même bluffant ! Ma vidéo te fait la démo… bon, un petit détail quand même, cette option coûte près de 2000 euros et 3000 euros avec le Stage 1… ça pique un peu niveau budget… bluffant, non ?

Galerie photo de l’essai Harley Davidson Roadking

Conclusion essai moto Roadking Harley Davidson

Fantastique… il n’y a pas d’autre mot !

Cette moto Américaine est bluffante à tous points de vue. Elle permet de prendre suffisement d’angle pour s’amuser sans que ça frotte – ce qui est le problème de ce genre de moto – elle envoie du pâté sans un confort sans égale.

Elle dorlotte son pilote comme son passager… d’ailleurs, j’ai eu du mal à la ramener à la concession Harley Davidson à La Mezière tellement que l’on était bien dessus, Laura et moi.

J’ai profité de mon essai pour aller jusqu’à Betton prendre quelques photo et faire une vidéo près du canal… le coup du pot d’échappement est génial… dans les points faibles je pourrais parler de la béquille, plutôt chiante à déplier, mais le point faible le plus frappant sur cette excellente moto, faut bien l’avouer c’est son prix… et oui… toute bonne chose à un tarif c’est certain !

Pour un Roadking, il faut sortir près de 23K€ pour la version standard sans option… forcément, on voudra lui coller un Stage 1 et un dosseret de selle pour madame… ça fait grimper la note à près de 26K€, pour peu que l’on souhaite y mettre le système des échappements, deux trois conneries… on m’indique un prix qui frise les 27K€… je vais peut être regarder du côté des occasions moi !

Laquelle choisir ? Roadking ou Slim ? Deux Harley incroyables !

Harley Slim

Harley Davidson Slim aux Portes de Bretagne

Ci-dessus une Harley Davidson Slim. La première qui m’a fait tourner de l’oeil chez les Américains. Son principal défaut (je ne parle pas du budget) c’est qu’il s’agit d’une moto “solo”. Il suffit de regarder la selle pour voir que le passager devra courire à côté 😉 En revanche, le plaisir à bord est vraiment bluffant !

Harley Roadking

Harley Davidson Roadking 2014

Idéale pour le duo, surement parfait aussi pour le solo, le Roadking en impose sur la route dans un confort incroyable… son look et sa vocation pour le duo saura vous faire craquer assurément… je pourrais même proposer un petit tour à ma tendre mère du fait de sa faible hauteur !! Tu vas être bien là 😉

En tout cas, excellente découverte aujourd’hui à bord du Roadking de chez Harley Davidson, probablement ma prochaine moto si j’en crois le plaisir que j’ai pris à bord de cette meule de sauvage… en tout cas, par les temps qui courts, avoir une Harley ou plutôt ce genre de moto me semble vraiment adapté… adapté aux longs trajets, adapté pour prendre du plaisir différemment, c’est une toute nouvelle approche de l’univers moto… et encore je ne parle pas de l’esprit Harley qui s’accompagne forcément à l’achat d’une telle moto… moi perso, je suis plutôt fan même si le côté tête de mort sur le blouson ce n’est pas trop mon truc et que je risque de perdre quelques potes à l’idée de me savoir sur ce genre de moto !! tant pis… j’assume d’être heureux !

 

10 réponses

  1. Alexandre dit :

    Superbe moto, je suis monter derrière aussi , vraiment bien avec un moteur plein de couple et pas castrer en plus 😉
    J’imagine faire le cou des pots au flic avec le sonomètres et repartir vannes ouverte mdr.
    A prendre stage 1 obligatoirement , le père de mon pote a regretter longtemps d’être en origine. (Même si c’est pas dégueu)

  2. […] vue mer de l’Antinéa Hôtel, lieu où l’on retrouve le Directeur Yann, motard en Harley Davidson et ancien collègue des Thermes […]

  3. […] pas jouer avec la pluie le feu et limitons les risques… résultat, balade qu’un gars en Harley Davidson aurait pu suivre, nous avons fait près de 160km seulement aujourd’hui, avec une petite pause […]

  4. […] à une Yamaha dès lors que l’on souhaite s’acheter une alternative à l’Harley Davidson 883 Roadster voire le 883 iron. Pourtant Yamaha offre une alternative, une belle alternative même […]

  5. Laurent dit :

    Vendredi soir dernier je suis allé essayer à Vannes , l’Ultra Limited, elle était équipée des pots Dr Jekyl.

    Que c’est génial ce truc, d’abord les pots sont magnifiquement bien finis, mais surtout pouvoir commander les chicanes sur trois niveaux de son avec le petit bouton, c’est juste top.

    Ces pots sont homologués si on les configure en mode automatique, idéal pour un éventuel contrôle technique.

    Le hic, le prix, mais quand un voit le prix d’une paire d’Akra titane sur un ZZr 1400 ou un K1600 GT………..

    • David dit :

      Pour le CT il faut juste garder les origines, c’est pas trop compliquer à remettre. Puis tu oublies que tu ne gardes pas les motos assez longtemps pour être ennuyé par le CT… les Dr Jekyll sont d’excellents échappements c’est vrai, mais je ne suis pas sur que tu les mettes en position feutrée bien longtemps… personnellement, je trouve que le prix n’est pas justifié pour un son amplifié électriquement parlant… même si je te rejoints sur le fait qu’ils sont magnifiques…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *