Metzeler Roadtec 01 : je baisse les armes !

Roadtec01 de chez Metzeler, le pneu référence sur les routières et roadsters plutôt lourds tels que mon R1200R ou les routières comme le R1200RT par exemple. Un pneu mixte, plutôt bon sur le mouillé et qui offre de bonnes impressions au guidon d’après ce qu’on peut en lire un peu partout sur le Roadtec01. Les pneumatiques moto c’est toujours un problème de choix quand on arrive chez le concessionnaire ou son détaillant comme Dafy et que l’on doit composer avec les stocks !

3000km pour le train complet : j’abandonne, je ne m’y habitue pas !

Pneu moto Metzeler Roadtec01 sur BMW R1200R
Pneu moto Metzeler Roadtec01 sur BMW R1200R

Ma moto compte pas moins de 22000km à son compteur à l’heure actuelle et ce chiffre ne cesse de grimper de jour en jour.

Metzeler Z8 sur le pneu arrière R1200R
Metzeler Z8 sur le pneu arrière R1200R

La première monte était des Metzeler Z8 que j’aimais bien. Je trouvais que les Z8 lui collait bien, sans être d’exceptionnels pneus, ils offraient un comportement sain sur le sec et relativement neutre sur le mouillé sans se mettre en confiance pour autant plus qu’il ne faut. Ils sont silencieux, offre un bon feeling sur les forts freinages et dure relativement longtemps pour les apprécier à leurs juste valeur. D’ailleurs même si ce ne sont pas les derniers nés de la gamme, on les trouve encore en première monte chez BMW en 2017 et même en 2018.

Metzeler Roadtec01 sur BMW R1200R
Metzeler Roadtec01 sur BMW R1200R

Puis lorsque les Z8 sont arrivés en fin de vie, j’ai mis un premier train de pneu sur le R1200R, des Metzeler Roadtec01 dans la continuité des Z8 et sous les conseils de BMW Boxer Passion Rennes. Faut dire qu’ils venaient de les recevoir ou presque et en avait pas mal en stock. J’ai pas trop hésité à les faire monter. Immédiatement et en prenant la moto, je trouvais les pneus plus sécurisant sur le mouillé sans offrir un feeling aussi précis qu’avec le Z8…

R1200R avec valise de David Jazt
R1200R avec valise de David Jazt

Bon, ils étaient neufs à l’époque et je n’ai pas eu le temps de m’y faire ou presque, en dehors d’une balade de rodage avec les copains le week end, car j’ai eu, sur mes jantes des Michelin Power RS quasiment en même temps, si bien que j’ai mis de côté les Roadtec01 que je venais de me prendre. Et pour la petite anecdote, BMW Boxer Passion me les ont paumé je ne sais pas comment ils s’y sont pris 😉 je pense qu’au lieu de les mettre de côté, ils sont partis dans la bene à recyclage… hahaha ^^

Michelin Power RS : la révélation du plaisir de rouler

Pneu Michelin Power RS : essai sur circuit à Losail
Pneu Michelin Power RS : essai sur circuit à Losail

Je change les pneus pour mettre une marque que je n’affectionnais pas spécialement au départ. Leurs pneus en pointe qui mettent la moto sur l’angle toute seule je n’aime pas ça. J’avais eu des MICHELIN Pilot Sport SC Radial sur le SVS1000 à l’époque et j’avais très vite changé car pas à l’aise. Cette fois avec les RS sur la moto, au milieu du mois de février, j’ai pris le temps de les adopter. Si ce ne sont pas spécialement des pneus fait pour le R12R, ils ont été pris avec beaucoup d’attention. Je veux dire par là qu’étant un peu sur la réserve, je faisais attention au comportement de la moto dans toutes les situations : freinage appuyé, grosse accélération, virage court, virage long… et jamais j’ai été pris d’angoisse 🙂 c’est plutôt bon signe !

Un printemps et un été en Power RS : difficile de revenir en arrière

David Jazt à Biarritz
David Jazt à Biarritz

Cet été je suis descendu à moto de Rennes pour me rendre à Biarritz. J’étais là encore équipé du Power RS, à l’avant du moins car j’avais mon Roadtec01 à l’arrière. Je crois que j’ai été converti totalement aux gommes Michelin Power RS et au feeling que ces pneus offrent à son pilote. Du coup, associé à un temps merveilleux, aux routes sinueuses et aux souvenirs de ces vacances, ces pneus m’ont vraiment plus jusqu’au jour où il a fallu se rendre à l’évidence…

Power RS usé sur le R1200R
Power RS usé sur le R1200R

Le pneu avant est mort. Il a même une marche, ce qui rend son feeling totalement aléatoire… ça en devient vraiment plus du tout une partie de plaisir, il faut changer 🙁

R1200R 2016 et 2017
R1200R 2016 et 2017

Metzeler Roadtec01 à l’arrière et Power RS à l’avant, ça passait… c’était beau cet été 🙂 quelle superbe R1200R 2017 à droite avec ses Z8 😉

Roadtec 01 de chez Metzeler

pneu avant Metzeler Roadtec01
pneu avant Metzeler Roadtec01

Du coup, comme j’ai un Metzeler à l’arrière, je décide de mettre le petit frère à l’avant sur le R1200R. La douche froide, immédiatement, quand on roule avec des Metzeler comme on roule avec les Michelin. Le pneu ne chauffe quasiment jamais. Sur route humide ou sur le sec on a quasiment le même ressenti. Je n’arrive plus à prendre de plaisir à bord du R1200R. J’arrive même à me poser la question de me dire que je vais m’en séparer car franchement, elle est devenue utilitaire, rien de plus. Je m’ennuie sur la moto. Toutes les balades deviennent tristes, je ne prends plus de plaisir et je ne vais plus rouler le week-end avec les copains.

3000km : je baisse les armes

Train de pneu complet Roadtec 01 Metzeler
Train de pneu complet Roadtec 01 Metzeler

Quel soulagement que de voir mes pneus Roadtec01 en dehors de mes jantes… je n’en pouvais plus. 3000km à me dire que je vais m’y habituer, que je vais finir par prendre du plaisir avec et pouvoir m’amuser un peu dans les montagnes en face de chez moi. j’habite au Pays Basque et ne pas pouvoir s’amuser dans les montagnes car 0 confiance envers sa moto à cause des pneus c’est frustrant…

changement de pneu sur le R1200R BMW
changement de pneu sur le R1200R BMW

J’ai fini par baisser les armes en me séparant de mon train de pneu complet Roadtec01 de chez Metzeler. Un train complet dont l’avant n’avait même pas 500km, je l’avais changé avant de partir de Rennes, c’était le 19 octobre 2017 et la moto s’est retrouvé dans son transport vers le sud ouest 10 jours plus tard… du coup, 500km je vois large… mais je suis soulagé, terminé ce train avant flou au possible, et bruyant au point d’avoir l’impression qu’un roulement à pris la flotte… l’horreur !

Galerie photo Roadtec01 Metzeler

Ces pneus ne sont pas mauvais, je n’ai jamais dis ça au contraire. Je n’ai rien à reprocher surtout au pneu arrière. C’est surtout l’avant, son imprécision et son touché qui me déplait dans ma conduite de poireau. Il est aussi important de se rendre compte que j’ai mis des pneus sport / piste sur cette moto ce qui forcément influence ma conduite… conduire une moto avec des pneus tendres, ça change tout ! Je vous recommande vivement d’essayer d’ailleurs… et vous, vous roulez avec quoi ? Laissez un commentaire pour nous dire avec quel pneu vous roulez et pourquoi avoir choisi celui là plus qu’un autre. Est-ce que le critère de longévité est plus important que le feeling avec la moto ? Un pneu de pour 6000km de bonheur c’est pas assez d’après vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *