Un nouveau départ : Kawasaki GPZ 500 S !

Laura sur sa motoNous y sommes ou presque. Laura à (re)pris le chemin de l’école ou presque et se rend maintenant dans sa moto école, ou auto-école spécialiste de la moto, où elle entreprend de réussir le permis moto. Mais alors une moto neuve ? Une moto d’occasion pour ses premiers tours de roue ? Et si moto d’occasion, laquelle ? Parmi les Zephyr, CB500, ER5, GSE et j’en passe, Laura a posé ses yeux sur une magnfique Kawasaki GPZ 500 S… ce sera la première moto de mademoiselle Laura 😉

 GPZ 500 : moto idéale pour faire ses premiers tours de roue

Kawasaki Rennes : GPZ

C’est vrai qu’une Ducati 796 ou qu’un Hornet sont deux motos géniales après l’obtention du papier rose. Néanmoins commencer par le commencement ce n’est pas mal non plus. Toutes celles et ceux qui ont commencé le permis moto ou qui l’ont passé savent à quel point ce n’est pas si “facile” de l’avoir.

moto de débutant : 500 GPZ

Ainsi, réussir à faire un demi tour, passer le première, lâcher l’embrayage et ne plus poser pied à terre est déjà une sensation tellement incroyable à moto que quelque soit la moto sur laquelle on se trouve, ce sera un moment magique !

MV Agusta F4 1000 R

On peut rêver d’avoir une Ducati, une Mv Agusta et autre magnifique moto en première moto… mais pour débuter,  est-ce qu’on en profitera ? Je ne pense pas… sur une première moto il faut garder à l’esprit qu’on l’utilisera sur une saison voire 1 année avant de changer pour progresser… si l’on part directement sur la magnifique, on n’aura plus plaisir de changer par la suite… libre à chacun de voir comment consommer de “la moto” qui reste un loisir avant tout et un mode de transport au quotidien qui n’a rien d’économie de toute façon… soit ! là n’est pas le débat…

Vie à bord d’un 500 GPZ en vidéo

Bon, le pilote / auteur de cette vidéo GoPro n’a pas un équipement très complet (pas de gant entre autre)… mais cette vidéo donne un aperçu de la vie à bord d’un 500 GPZ…

Débuter à moto et se faire la main

logo GPZ

Quand on débute à moto, je pense que l’idéal est de commencer par le commencement en optant pour une moto robuste, qui ne craint pas les buches, même stupide (bloc disque que l’on oublie d’enlever par exemple je ne vise personne, lol), sans pour autant mettre de côté la fiabilité et la robustesse. Avoir une moto ne doit pas être source de problème au contraire… Le GPZ est reconnu pour être une moto accessible, facile et fiable !

Moto Kawasaki GPZ 500 S, présentation !

starter à la main sur le GPZ, moto de débutant

Malgré un starter à la main et une instrumentation un peu dépassée, le GPZ est une moto qui offre une belle prestation face à la concurrence. Moi, personnellement, les aiguilles j’adore !

tableau de bord du 500 GPZ

Le tableau de bord est complet avec deux trips, un indicateur de direction, de phare de route et même la température moteur… ne manque qu’une jauge à essence… ce point n’est pas très grave… à l’usage (et malgré ce que dis Jean-Claude qui pour lui est rédhibitoire à l’achat d’une moto qui n’en est pas équipé), on sait sur le trip dédié combien de kilomètres on peut faire avec un plein… à +/- 20km ça ne changera pas la vie du motard à son bord… rouler sur une moto avec un delta de 20km de toute manière n’a jamais été une stratégie très payante…

En revanche, un voyant indiquant que l’on arrive en réserve serait un plus, encore que… lorsque l’on arrive en réserve, il faut tourner le robinet et il reste alors 2L d’essence… ne pas oublier de remettre le robinet en position normal après le plein d’essence ^^ avec un réservoir de 18L et une conso annoncée à moins de 5l au 100, pas sur que ce soit Laura la première à réclamer de l’essence pendant les balades moto 😉

Kawa 500 GPZ Occasion à Rennes

Voici ce qu’en disait un journaliste dans les années 2000 :

Véritable petite sport-GT, cette 500 bénéficie d’un bicylindre typiquement kawa, à savoir rageur, particulièrement heureux dans les tours, et valorisé par une belle allonge.

Cela se paie par un caractère peut-être un peu trop pointu, d’autant que le moteur manque de souplesse à bas régime. Cela n’est pas véritablement pénalisant car cette 500 est pétrie de qualités. D’abord son look, presque indémodable, qui en fait une machine jolie et accueillante. Effectivement, elle l’est : confortable, elle permet de tailler la route tout en se montrant joueuse. Sportive en herbe, elle bénéficie d’une partie-cycle agile qui invite au sport. La moto est facile à emmener, légère, la tenue de route sereine tout en conservant une bonne vivacité, idéale pour s’amuser dans la montagne. C’est en la menant avec entrain que l’on s’aperçoit de la relative faiblesse de son freinage, en fait un peu dépassé par les performances de cette petite sportive. Globalement, la GPZ est une excellente petite machine, joueuse, polyvalente, économique et fiable.

Un Sport GT idéal pour se faire la main et s’amuser

Laura en GPZ, première moto pour une motarde débutante

Sans être un foudre de guerre, le GPZ est une moto qui offre 58cv à 9800tr/mn (zone rouge à 11000tr/mn – 47cv pour le GSE 500) et un couple camionesque de 4,7Mkg à 8500 tr/mn (4,1Mkg pour le Suzuki GSE 500 par exemple) ce qui laisse suffisamment de quoi s’amuser et entre apercevoir qu’avec un peu d’expérience, j’en connais une qui va monter dans les tour pour exploiter la bête à 100%. Au quotidien ça donne quelques chiffres plutôt sympa pour une moto de 498cc : 5,3 secondes le 0 à 100km/h, et une vitesse max de 195km/h compteur…

200kg toute mouillée, ce qui est très raisonnable, le GPZ est vraiment une moto idéale pour débuter et même s’amuser. Je la trouve nettement au dessus qu’un Bandit par exemple de part son moteur bicylindre, son poids, sa protection et sa vivacité si j’en crois mes lectures… le dernier point fort de cette moto en reste son prix du fait qu’on la trouve uniquement en occasion (en neuf, ça valait 5600 euros)… 500 euros moins cher que mes pots Termignoni sur mon Ducati Streetfighter, cette moto est une occasion en or pour Laura, qui j’en suis certain, va prendre un pied énorme à s’amuser avec 😉

Encore un peu de patience…

Motarde Rennaise : sortie moto adapté pour les débutants

Mais avant de partir de la concession moto à son bord, va falloir être un petit peu patience. Descendre le chrono sur la piste du plateau et réussir le demi-tour sans faire tomber de plot… tu vas y arriver Laura, j’en suis sur… et après… à nous les belles routes Bretonnes avec les copains, ça va être le pied !

Galerie photo Kawasaki GPZ 500 S de Laura

25 Replies to “Un nouveau départ : Kawasaki GPZ 500 S !”

  1. Pendant tres longtemps la GPZ a ete la moto utiliser par les moto ecole se qui termine d’assoir la fiabilité de cette moto.
    J’ai une personne au bureau qui ne roule qu’en moto et c’est une GPZ bien usée mais qui roule tous les jours.
    Et puis a choisir avec un GSE il n’y a pas photo.
    C’est une moto mythique cette GPZ si si mythique tout le monde ou presque la connait et plus d’un on commencé avec.
    Je valide! 😉

  2. Je valide aussi , super pour débuté 😉 Sa sert a rien une jauge a essence comme tu dis plus haut une fois qu’on a fais 2/3 pleins on sait avec le compteur kilométrique ou va falloir aller chercher du carburant 😉
    Bon choix , réussi vite ton permis pour en profiter.

  3. Trop le smile…. On dirait que je suis pressée de l’avoir ce permis, surtout maintenant que la moto est choisie, c’est encore pire !
    Allez vite vite maintenant !

    Je te fais confiance pour tous les aspects techniques, je suis sûre qu’elle va bien aller cette moto 😉

  4. Ba moi je valide pas, mais alors pas dutout.
    Non pas que la GPZ ne soit pas une bonne moto, mais je pense qui faut essayer avant de se lancer. De mémoire L’aura doit actuellement apprendre sur une 600 hornet, qui toujours de mémoire doit être un 4 cylindres. Difficile de savoir si cette GPZ va lui plaire, c un bi et elle n’a jamais rouler avec. L’idéal étant de tester plusieurs motos a l’auto-école ( quand c possible).
    De plus elle roule sur du Honda, faut pas oublier que Kawa a un rayon de braquage a chi.., ce qui va aussi la changer. On si fait, mais n’ayant pas essayé la moto, ça va faire drôle sur les premiers kilomètres.

    1. Je comprends ton point de vue néanmoins, un facteur important à prendre en compte c’est qu’on ne voulait pas faire de crédit sur une moto. Ce GPZ, Laura le paye “cash”. Elle permet de se faire les dents sur les premiers mois, puis Laura verra par la suite ce qui lui plais… qu’elle débute sur un GPZ ou un Gladius, un Hornet ou un CBF 600… elle n’y verra que du feux… après c’est une question de génération et de technologie qui peut faire aimer ou non telle ou telle moto… mais en première moto à un budget ultra serré… cette GPZ est une bonne affaire avec sa garantie de 6 mois qui sort d’une concession… sans parler de la revente où nous la revendrons quasiment le prix d’achat, soit un amortissement au maximal… donc oui, un 4 cylindres, un 3 cylindres ou même un mono pourrait être le choix de Laura… néanmoins elle voulait une moto rapidement pour rouler dès que possible avec nous… dans un second temps, elle pourra essayer tranquillement sa MT 07, sa Ducati 796 etc… et de faire un choix de coeur comme elle l’entend… encore qu’il faudra accepter de faire un crédit pour une moto et à l’heure actuelle ce n’est pas dans son actualité… Laura, tu me reprends si je me trompe…

      1. Ce qui me “chagrine”, c’est qu’on fait abstraction de la règle numéro 1 pour l’achat d’une moto, à savoir qu’on achète pas une moto qu’on a pas essayée.
        Ok pour le côté budget, quand c serré et que tu trouves une occase c toujours rageant de la voir te passer sous le nez, mais des occases il y en aura d’autres.
        Je suis content qu’elle est trouvée une bécane et j’ai hâte de rouler avec vous, mais je trouverai dommage qu’elle soit déçu sur les premiers kilomètres parce que la conduite du GPZ n’est pas comme elle l’aurait imaginé.

        1. Sur une moto neuve, récente ou d’un budget conséquent… je suis d’accord… même d’une manière globale, il faut essayer une moto avant de l’acheter… je suis le premier à me foutre des quiches qui achètent leurs moto au salon de la moto sans même l’avoir dé béquillée… mais ici, 1000 euros dans une moto en 500cc avec une garantie de 6 mois… même si sa moto ne lui plait pas dans le pire des cas, elle la revend… pas de crédit sur la moto, pas de crédit à amortir… Laura n’avait pas l’intention de partir sur un 696/796/821 en première moto et elle a bien raison… pour un budget aussi sérrer on tapait dans du XJN 600, Bandit 400/600, ER5, GSE… toutes les autres étaient hors budget 620, SV, ER6… ce sera pour la prochaine fois ! Quand au rayon de braquage, sincèrement… remettons le clocher au centre du bourg… Laura sera heureuse sur sa meule quelque soit le modèle et encore plus de progresser en prenant une moto avec un budget un peu plus élevé… il ne faut pas voir que la moto quand on prend une bécane “débutant”… et ici avec le GPZ Laura concilie plaisir / investissement / facilité de revente… le GPZ est compatible A2 🙂

          1. Mdr, on n’arrivera pas a se mettre d’accord lol.
            Mais pour reprendre plaisir (on en sait rien, elle n’a pas essayé, elle sera peut être super déçue de l’agrément de conduite), investissement (ok pourquoi pas), revente ( peut être, mais il y en a a la pelle rien que sur LBC et qui partent pas).
            En tout cas, félicitations, c un bonheur quand tu sorts du magasin avec ta première bécane.

            1. héhéhé 😉 Mais Arnaud, tu aurais proposé quoi à Laura pour 1000 € pas un euro de plus ? 😉

              Tu penses que Céline avec son ER5 s’est posé la question de l’agrément de conduite avant de prendre sa moto ? Niveau revente, chez Yam, on nous a dit que son GPZ sera repris entre 600 et 800 euros dans l’année… les gens qui revendent leurs moto sur le bon coin sont trop gourmands… quand tu mets une moto au bon prix elle part toujours… et parfois mieux vaut perdre 100 ou 200 € qui te permettront de passer à la suivante que de s’obstiner à un prix et la garder sur les bras… Laura me semble consciente à ce niveau là…

              Tu nous proposes quoi, donc, pour 1000 € carte grise en main et une garantie de 6 mois sur une moto d’occasion (qui ne sort pas de Rennes moto qui plus est !) ?? 😀 on t’écoute ^^

              1. Honnêtement, vu que je n’ai pas d’expérience à moto encore, je suis même pas sûre de pouvoir me dire que je déteste piloter tel ou tel modèle.
                Le GPZ fera l’affaire dans le sens où il faut bien commencer quelque part (avec un tout petit budget)…. Et quand je la ferai tomber, je ne m’en voudrais pas, je n’aurais aucun regret ^^

                Après effectivement, si je la trouve vraiment horrible, je la revends, même si c’est dans la semaine qui suit… Je m’en fou un peu en fait ! C’est juste que j’ai envie d’avoir la possibilité de rouler avec vous le plus vite possible un fois que j’aurais le permis 🙂

  5. Yop,
    Le choix est sympathique, un collègue au boulot en possède une, il est plutôt satisfait, comme il dit c’est pour “débuter”.
    Après les reproches qu’il lui trouve c’est au niveau de la motorisation, heureusement que c’est un bi déjà vue la cylindré et le type de moto, mais tu arrives rapidement au limite de la machine et la frustration arrive assez vite, bon après c’est un mec donc avec une nana la sensation sera peut être différente.

    Après l’autre point noir c’est son bruit d’origine, il est…inexistant , voir “chiant”, ça fait “pétrolette”.

    Sinon je ne suis pas réellement d’accord avec ceci :
    “Ce qui me « chagrine », c’est qu’on fait abstraction de la règle numéro 1 pour l’achat d’une moto, à savoir qu’on achète pas une moto qu’on a pas essayée. f”
    Essayé c’est vague….Une moto que tu as en mains pendant 1h, j’appelle pas ça “essayé”, une moto tu peux réellement te faire un avis qu’au bout de plusieurs heures de conduite, au début tu peux être conquit et 1000km plus tard te rendre compte d’un nombre incalculables de défauts….Et inversement….

    Le bouche à oreille, les avis des autres, prendre des informations partout est pour moi la meilleure des façons pour choisir ou trancher sur les modèles choisis, après essayer sera toujours un plus ça c’est sur, mais ça ne garantie rien du tout, loin de la.

  6. La classe !!!
    Tu vas bien t’eclater 😉 elle a l’air aussi facile que mon “bolide ” !
    Le principe de la moto c’est de se faire plaisir.. de 10 a 150 km/h (le max pour moi mdr) il y a moyen de s’amuser donc je n’ai pas peur pour toi.
    Bises !

  7. GPZ c’est des beaux souvenirs pour certains et tous ceux qui ont fait leur bosse avec s’y sont attachés 😉
    Même en mettant le budget de côté, il n’y a pas beaucoup de deux roues faciles à prendre en main pour les filles. Le poids y est pour beaucoup. On préfère une mécanique plus légère à un régime hyper-protéiné pour avoir l’espoir de rattraper nos erreurs de freinage en manœuvres 😉
    Plus qu’à essayer ;-))

  8. Ping : Cet anniversaire que je n'oublierai pas... - Mamzelle Laura - Blog Lifestyle Rennes
  9. La GPZ est une des GT les plus puissantes dans la catégorie 500… Et perso je trouve que malgré son âge, elle conserve le charme des bécanes bien gaulée, indémodable, avec du caractère. J’ai une GPZ sous la main et à côté d’elle un B12 qui au niveau perf un monstre offrant 2 fois plus de bourrin et de couple, et il n’y a pas photo, mais je trouve le charme de la GPZ incroyable… Elle est petite et basse et incite litérallement se coucher. Quand on la connait bien, on fait des miracles avec elle. Il fait apprendre à gérer son inertie et ses réactions, utiliser bien les deux freins simultanément pour bien la ralentir au bon moment, et pour moi c’est toujours un plaisir de mettre la poignée dans le coin en sortie de virage, parce qu’au delà de 7000 et jusqu’au rupteur, je ne connais aucune bécane de cette clindrée qui ouvre aussi fort. Un excellent choix, une vraie moto à l’ancienne pas pour apprendre à rouler, mais à piloter.

  10. Hey !
    Mon homme est tombé par hasard sur votre blog et on a vraiment accroché… tant par votre philosophie d’achat de moto et de vie je pense, que par vous et votre histoire :-).
    Je passe mon permis en ce moment et ma ptite gpz m’attend gentillement dans le garage, pour 900 euros, aucun crédit, énormément de joie et de plaisir et surtout à peu près adaptée à ma petite taille.
    Si j’ai bien tout compris tu as ton permis depuis un an maintenant? Alors cette ptit gp? Tu as finalement changé?
    Je vous souhaite bien du plaisir sur les routes… nous sommes d’Alsace, si l’envie vous prend, vous êtes les bienvenus… nous sommes ouverts, en soif de nouvelles rencontres, de simplicité et de joie :-).
    Bien à vous deux.
    Elodie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *