Localisation, Antibes, FR
live:david.jazt
hello@jazt.fr

Acheter une moto BMW : trop chère ?

Site officiel de David Jazt

Acheter une moto BMW : trop chère ?

R1250RT à La Clavelière de Saint Auban sur l'Ouvèze

Acheter une moto est toujours un moment où l’on se pose des questions légitimes. Entre choisir le bon modèle, la bonne couleur avec ou sans options, mais aussi en tenant compte du budget. C’est vrai qu’une moto BMW c’est un investissement et l’on peut trouver la facture salée très rapidement. Néanmoins, voici quelques arguments pour vous aider à mieux comprendre qu’acheter une BMW finalement ce n’est pas forcément une mauvaise idée, au contraire…

Acheter une moto, choix difficile

Nine-T Classic 2018

Nine-T Classic 2018

Une moto est un moyen de déplacement qu’il faut prendre dès lors que l’on a la raison de son choix. Il existe énormément de choix, de types, de cylindrées, de puissance, etc. si bien qu’à un moment donné il faut se poser les bonnes questions pour faire son choix. Je suis fan de la marque BMW depuis des années mais j’étais très fan de Ducati il y a encore peu de temps. Evidemment, nous retrouvons également d’autres marques de moto qui peuvent très bien convenir, comme Suzuki, Yamaha, Honda et j’en passe. Choisir une moto c’est aussi un feeling avec une marque et une sensibilité à l’esthétique d’une monture également.

Panigale 1299 S

Panigale 1299 S

Ducati, contrairement à BMW dans mon exemple, coûte chers à l’achat mais également à l’entretien. BMW contrairement aux idées reçues ne coûte pas forcément chers en entretien même en usage quotidien. C’est à mon sens le gros point fort de BMW. Une révision chez BMW ne dépasse jamais les 350€ contrairement à Ducati par exemple où ça peut grimper très vite.

2 roues, moins de 200kg de bonheur : Speed Triple RS 2018

2 roues, moins de 200kg de bonheur : Speed Triple RS 2018

Triumph, que je ne considère pas forcément comme une gamme de moto Premium coûte relativement chers à l’achat mais c’est surtout en entretien qu’il va falloir serrer les fesses. Le budget des révisions grimpe très vite, sans raison apparente et c’est à peu près le même constat chez les Japonaises. Etant un grand consommateur de 2 roues, j’ai toujours été surpris par le budget des révisions des Japonaises et sincèrement payer le même prix d’une révision pour un Z1000 qu’un Monster 1200S, autant chercher à rouler en Ducati, non ?

Le prix des motos grimpe fort chez les premiums !

Kawasaki ZZR 1400 et Silencieux Akrapovic

Kawasaki ZZR 1400 et Silencieux Akrapovic de David Jazt

A l’époque où je roulais en ZZR, le budget était énorme pour une Japonaise. Plus de 18000€ pièce, c’est un sacré budget. Même si c’est une excellente machine sur laquelle j’ai pris plaisir à rouler, je l’ai eu mauvaise lors de la revente en ayant un mal fou à la voir partir aux alentours de 12500€ à peine une année plus tard. Je me suis juré, plus jamais je ne roulerais sur une moto neuve Japonaise car à la revente, ça pique fort !

moto BMW R1200R 2016 noire fourche or

moto BMW R1200R 2016 noire fourche or

Certes, ce n’est pas le même type de moto, mais quelques années plus tard, pour un budget équivalent au ZZR, j’ai pu rouler sur le dos d’un R1200R de chez BMW toute équipée. J’ai roulé deux ans avec cette moto et près de 25000km. J’ai pu la revendre sans aucune difficulté aux alentours de 13000€, à un prix marché relativement en dessous pour qu’elle parte vite, cependant je l’ai eu deux ans dans mon garage. On perd toujours de l’argent sur une moto que l’on revend, néanmoins certaines marques conserve une valeur même avec des bornes. Je pense à BMW mais également à Harley Davidson.

BMW R1250RT de David Jazt

BMW R1250RT de David Jazt

Aujourd’hui, je me fais un gros kiff en roulant sur une routière R1250RT, un rêve. Je pense rouler avec pendant 10000km avant de la revendre également. Le billet à la signature était salée, je dois bien l’avouer car il y en a pour pas loin de 28000€ et je sais déjà qu’elle va vite repartir en occasion car c’est un modèle convoitée. Au final, le futur acheteur se fera plaisir sur une moto récente, sous garantie, peu kilométrée.

Penser à la revente pour ne pas perdre trop d’argent

R1250R ou R1250RS : laquelle choisir ?

R1250R ou R1250RS : laquelle choisir ?

La bonne réflexion à avoir c’est de penser à la revente lorsque l’on achète une moto. D’ailleurs je donne quelques conseils pour la revente d’une moto dans un article où j’explique comment je m’y prends pour éviter les mauvaises surprises. Ensuite, il faut savoir trouver les bons plans, au bon moment pour obtenir les meilleures conditions possibles afin de réduire les dépenses et la revente. Il est également possible qu’un jour je tombe sur la moto parfaite qui me convienne à tout point de vue et que je la garde un peu plus longtemps, ce qui pourrait être à nouveau le cas sur un BMW R1250R car c’est une moto vraiment polyvalente. A mes yeux, acheter une moto premium comme une BMW c’est s’assurer de rouler sur une moto fiable, sans problème au quotidien, qui vous coûtera le prix d’un train de pneu et d’une révision tout au plus, mais également la garantie d’une revente facile au prix du marché sans avoir besoin de la brader… et vous comment consommez vous la moto ? Aimez-vous la marque BMW ? oui ? non ? êtes vous plutôt du genre à les garder longtemps ou à changer pour voir comment ça se passe ailleurs sur d’autres modèles ou même d’autres marques ?

 

2 réponses

  1. Daniel dit :

    Bonjour,
    J’envisage très sérieusement l’acquisition d’une R1250GS, toutes options, pour le dernier trimestre de l’année. La question qui se pose neuf ou occasion très récente?
    Je crains les motos de démonstration… et les mauvais rodages.
    Bonne continuation…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *