Localisation, Antibes, FR
live:david.jazt
hello@jazt.fr

Corse moto : le col de Sorba

Depuis 2004, la passion motard & moto gros cube !

Corse moto : le col de Sorba

D69 Corse entre Vivario et la station de ski Ghisoni

Avant dernier jour, que le temps passe vite sur l’Île de Beauté. En même temps, je ne suis pas venu assez longtemps pour en découvrir tous les secrets. Cependant certains Corses disent qu’une vie ne suffit pas pour connaître la Corse, alors forcément en quatre jours… étant coincé sur Aléria, en plein mois de janvier, difficile d’aller faire un tour sur la côte Ouest de l’ïle Corse. De ce fait, je décide d’aller rendre visite au centre de l’île, du côté des montagnes, car la Corse est aussi et avant tout un esprit montagnard…

Aléria, direction Corte puis Ajaccio

Tableau de bord du FJR 1300 AE

Tableau de bord du FJR 1300 AE

Il est 13h30 quand je me décide enfin de partir de l’hôtel pour faire un tour. Je suis quelqu’un d’optimiste et j’ai envie d’aller faire un tour chez Goodbarber. Goodbarber c’est une solution clé en main pour créer des Apps, idéale lorsque l’on a un site e-commerce par exemple. Si vous ne comprenez rien à ce que je raconte, allez faire un tour sur le site de Goodbarber, on vous expliquera mieux que moi, et ça vous donnera peut être des idées 🙂 Cette jeune société se trouve à Ajaccio, qui elle même se trouve à 2h de route de l’hôtel.

ambiance au coeur de la Corse

ambiance au coeur de la Corse

Petit calcul rapide 13h30 + 2h aller + 1h sur place + 2h retour… aïe… je ne serais pas de retour à l’hôtel avant 18h30… impossible ! Passer 17h ici, en Corse et au mois de janvier, ça caille… s’il fait bon au moment de cette photo avec 15°c au tableau de bord, je me suis déjà fais avoir plusieurs fois, cette fois c’est niet, il faut que je sois de retour avant la tombée de la nuit au risque de perdre un bout de nez ou quelques doigts et ce malgré les poignées chauffantes… vous avez raison, j’aurais du prendre des gants adaptés à la situation, mes Dainese ou mes Knox… bref !

route assez droite par moment en Corse

route assez droite par moment en Corse

La Corse c’est avant tout un ensemble d’idées reçues que l’on croit vérité mais une fois sur le terrain, c’est bien différent. Par exemple, on dit que la Corse c’est uniquement des routes sinueuses, le paradis du motard etc… c’est totalement faux. Si sur la carte on peut voir effectivement des routes sinueuses, il y a quand même de sacrées lignes droites qui n’en finissent pas, et c’est loin d’être aussi jouissif qu’on peut l’espérer. Certes, il y a quelques courbes, mais à moins de rouler à 150km, ces courbes finalement semblent bien timides à mon grand désespoir… mais qu’est-ce qui m’a pris d’opter pour Aléria en point de départ ?

Aléria, Corte : le motard admire le paysage

Aléria Corte à moto : mais où sont les virages Corses ?

Aléria Corte à moto : mais où sont les virages Corses ?

Quand on regarde cette carte finalement, on peut se rendre compte que la T50 n’est pas forcément l’itinéraire le plus amusant qu’il soit… heureusement, le paysage est magnifique !

Corte, première ville universitaire de Corse

Corte, entrée de la ville universitaire

Corte, entrée de la ville universitaire

Cette photo illustre l’arrivée sur Corte, je me suis glissé dans les premiers lotissements (si on peut appeler ça ainsi) car je voulais prendre en photo cette ambiance avec les montagnes tout autour. Le ciel bleu, les montagnes, le paysage est magnifique.

arrivée à moto à Corte au coeur de la Corse

arrivée à moto à Corte au coeur de la Corse

Corte est une ville Corse incroyable. En arrivant, on peut voir quelques maisons après une zone industrielle un peu triste, c’est vrai, mais dans une ambiance montagnarde que j’apprécie vraiment. En repartant, on contourne deux trois ronds points et on se retrouve face à la vieille ville où, effectivement, on constate une population plutôt jeune aux terrasses de café. Puis un peu plus loin (j’ai pas de photos) de nombreux bâtiments imposants, ce sont des universités qui sont posées là au milieu de Corte, c’est amusant de se dire que la jeunesse se trouve ici au coeur des montagnes…

centre ville de Corte

centre ville de Corte

Ce centre ville me rappelle beaucoup l’ambiance du sud est de la France avec une petite note Italienne en arrière goût.

Ambiance paisible à Corte au coeur de la Corse

Ambiance paisible à Corte au coeur de la Corse

On pourrait presque se croire du côté de Nice voire même de Menton pour celles et ceux qui connaissent un peu le coin. On s’y sent comme à la maison presque. L’envie de poser la moto et de profiter d’un café sur une terrasse en plein soleil… malheureusement, je n’ai pas le temps, la route m’attend !

Direction Ajaccio, puis le col de Sorba

le col de Sorba, depuis Corté et au départ d'Aléria

le col de Sorba, depuis Corté et au départ d’Aléria

Alors oui, j’ai écris Corté avec un accent parce que ça se prononce comme ça même si ça s’écrit Corte, c’est pour vous mettre dans l’ambiance. Pour la suite de mon périple, le projet était assez simple. Parti d’Aléria vers 13h30, je suis sur Corté ou Corte c’est toi qui voit, il est 14h15. Si je reprends la route en sens inverse, je vais avoir l’impression d’avoir rien vu, je veux continuer sans faire demi tour, je décide donc de poursuivre mon périple en empruntant la T20 et vers Ghisoni, on reprendra la direction Aléria par les petites routes. Sur le papier, ça semblait jouable, non ?

col de Sorba, au coeur de la Corse et de ses montagnes

col de Sorba, au coeur de la Corse et de ses montagnes

Au départ de Corte, donc, et pendant 30 minutes en direction du sud, tout se passe bien. Encore quelques lignes droites, c’est vrai mais quelques moments un peu plus techniques avec des voitures à doubler ce qui me permet de profiter pleinement du mode « S » sur le FJR. Ce mode « S », quel punch, ça change littéralement le comportement de la moto, c’est jouissif et heureusement qu’il y a ce mode sinon le FJR semblerait un peu fade, j’avoue. Mais, j’aime rouler en mode « cruising », sur le couple et tranquillement si bien que ce mode « T » reste encore et à ce jour mon mode préféré quitte à essorer vraiment la poignée comme un goret de temps en temps.

attention aux zones ombragées piégeurs sur le grip des pneus

attention aux zones ombragées sur le grip des pneus

La route défile sous mes pneus et effectivement il faut faire plutôt attention aux zones ombragées qui peuvent surprendre le motard surtout au niveau du grip des pneus même si je roule aveuglément en confiance avec mes magnifiques et jeune Michelin Road5 qui colle parfaitement à l’esprit routier du FJR. La balade moto avec ces pneus est un véritable régale, et cette rando moto reste un plaisir… je cherche effectivement à placer le maximum d’expressions clés autour de « balade moto corse » vous l’aurez bien compris pour vous permettre de retrouver cet article plus facilement 🙂

paysage montagnard Corse : roadtrip moto île de Beauté

paysage montagnard Corse : roadtrip moto île de Beauté

Le problème lorsque l’on roule à moto et en Corse c’est qu’il y a les paysages. Et ces paysages donnent envie de s’arrêter à chaque virage pour prendre une photo si bien que l’on avance plus du tout au point d’avoir une moyenne de près de 25km/h par moment alors que l’on tartine comme un porc sur les sinueuses. Mais quand on se retrouve face à un tel panorama Corse, difficile de ne pas s’arrêter pour prendre une photo… photo de montagne Corse qui vous donnera envie, je suis certain de le constater par vous même !

Attention terrain glissant par endroit

attention à l'ombre = piège à moto

attention à l’ombre = piège à moto

Comme je le disais un peu plus haut, il faut faire très attention en cette période de l’année aux routes exposées nord qui ne profitent pas de l’ensoleillement. Quand vous arrivez pleine balle sur ce genre de revêtement, je vous garantis que vous y laisserez une trace au fond de votre slip, Michelin Road5 ou non, le changement brutal de température, le pneu il n’aime pas trop, un peu comme le pilote…

verglas, neige, givre en Corse

verglas, neige, givre en Corse

Surtout lorsque sur le bas côté de la route on peut admirer ce genre de chose… moi, je dis méfiance !

Direction le Col de Sorba

Monter vers le Col de Sorba (Corse)

Monter vers le Col de Sorba (Corse)

Depuis Vivario et en direction de Ghisoni, sur la D69, on grimpe petit à petit en direction du Col de Sorba. J’en parle comme si c’était un point connu en Corse mais en fait quand j’en ai parlé autour de moi à l’hôtel, personne ne savait où c’était c’est donc sans aucun intérêt sans doute, mais pour moi c’est le périple de ma journée, surtout que je vais avoir une belle surprise d’ici quelques kilomètres… attends un peu, tu vas te marrer !

D69 Corse entre Vivario et la station de ski Ghisoni

D69 Corse entre Vivario et la station de ski Ghisoni

La journée est splendide, le soleil est au rendez-vous même s’il est un peu bas et qu’il descend un peu plus vite que je ne monte jusqu’au col. Je m’arrête prendre quelques photo pour immortaliser ce moment qui me donne encore des frissons au moment ou j’écris ces quelques lignes. Pas une voiture, pas un chat, pas une vache ni cochon à l’horizon, rien, je suis bel et bien seul sur cette jeune et magnifique D69 au coeur de la Corse.

Yamaha FJR de David Jazt en Corse

Yamaha FJR de David Jazt en Corse

Pour vous raconter la petite histoire dans les détails, je n’ose même pas couper le contact quand je fais des pauses. Si jamais elle ne re démarre pas au moment de partir, j’aurais l’air con. Du coup, je la laisse démarrée, en priant pour ne pas caler au moment de partir. Oui, j’avoue avoir moyennement confiance envers ma moto, elle me fait des « ratés » par moment alors qu’elle est neuve, et vu mon expérience avec le Tracer9GT, je me méfie maintenant, c’est malin !

soleil Corse à moto, le paradis du motard

soleil Corse à moto, le paradis du motard

Avec cette magnifique lumière j’arrive à sortir quelques photos qui ne me déplaisent pas, pourtant elles sont prises avec un simple iPhone 12.

Le Col de Sorba, destination de rêve en Corse

Col de Sorba

Col de Sorba

Bon, je suis bien arrivé non sans mal après 45 minutes au départ de Corte, la route sinueuse à souhait m’oblige à rester en seconde et de profiter de l’agrément de la belle Japonaise qui, même aux alentours de 1200tr/min ne cale pas et ne bronche pas à la remise des gaz tout doucement. En même temps faut dire que la première est tellement courte qu’il m’arrive de partir d’un feu ou d’un stop en seconde, la moto ne dit rien du tout…

bang ! bang !

bang ! bang !

Pas de doute, nous sommes bien en Corse… on va peut être continuer la route d’ailleurs, une balle perdue peut si vite arriver 🙂

L'autre versant du col de Sorba

L’autre versant du col de Sorba

Toujours avec mon principe de ne jamais faire demi-tout, je décide d’emprunter l’autre versant du col de Sorba pour rejoindre tranquillement la station de ski Ghisoni. Seulement voilà, si le versant sud était plutôt bien exposé, il faudra bien se rendre à l’évidance que cette fois je me retrouve à de nombreux moment plein nord avec des petites surprises sur la route… et ce à peine 15 minutes après avoir quitté le col…

Je passe ou pas cette plaque de verglas à moto ?

verglas : mais que vois-je sur la route ?

verglas : mais que vois-je sur la route ?

Je vous laisse deviner la belle frayeur que j’ai eu en arrivant là à moto. Je passe ou pas ? Ça se tente ou pas ? Bon, résumons la situation. J’ai une moto de 300kg un peu chargée. La selle est en position haute, le verglas ne semble pas être le revêtement le plus stable sur lequel on peut anticiper. Je suis côté Nord, c’est la première plaque de verglas que je croise mais y’en a peut être d’autres un peu plus loin… je crois que le demi tour est incontournable !

verglas à moto en Corse, bonne ou mauvaise idée ?

verglas à moto en Corse, bonne ou mauvaise idée ?

Fin de l’histoire j’ai fais demi tour à cet endroit précis… du coup, je ne vais pas vous refaire l’histoire à l’envers surtout que si vous en êtes rendu là à lire, merci car ça fait un bon moment que vous lisez cette page… passons plutôt directement au prochain billet où cette fois et pour me récompenser de cette frayeur, je vais aller sur une plage de sable fin noir, plutôt magnifique… la plage d’Aléria ! Promis, vous allez adorer… moi je ne rêve que d’une chose… y retourner mais à la belle saison pour y mettre quelques orteils et plus si affinité !

Galerie photo roadtrip motard Corse Corte

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.