Localisation, Antibes, FR
live:david.jazt
hello@jazt.fr

Lito Sora : gros plaisir 100% silencieux !

Depuis 2004, la passion motard & moto gros cube !

Lito Sora : gros plaisir 100% silencieux !

essai moto électrique lito

SoraEtienne de chez Emotion moto me contact pour me proposer l’essai d’une moto qui sort de tout ce qu’on peut connaître. Tout le monde se fait une idée reçu de ce type de moto et pourtant la Lito Sora, de son petit nom, sort effectivement des sentiers battus. Une moto imposante se présente alors moi où le carbone me saute aux yeux, son côté Vintage me plait bien. J’ai hâte de faire un tour…

Lito Sora : une moto branchée !

moto électrique en France

Pas d’embrayage à gauche au niveau du guidon, pas d’échappement en option ni même de kick comme sur le SR400 😉 non, ici nous avons à faire à une moto « écologique » qui fonctionne au nucléaire et au charbon. La Sora est une bécane branchée de par son côté vintage mais également par le fait qu’il faut 9h de recharge pour exploiter son autonomie maximale.

Présentation en vidéo officielle

Présentation officielle par le concepteur Québecois de la Sora

Sora, moto électrique

logo Sora, moto électrique

Pour la petite histoire, Lito est une marque de moto, provenant du Québec, très haut de gamme dont le système de propulsion est électrique. Difficile de parler de caractéristique technique car les moteurs électriques et à explosions ne sont pas comparables en terme de rendement. Nous pouvons compter 200 Sora et j’ai eu la chance aujourd’hui d’essayer le numéro 14.

Présentation de la moto du futur, d’aujourd’hui quoi !

moto électrique en France

Plutôt imposante, racée et lourde visuellement du fait de l’absence de moteur apparent, la Sora me rappelle quelque peu la Nine T de chez BMW visuellement. Selle mono place de série, il est possible de lui offrir une selle bien-place en option à 1000 $, une paille. La sora est disponible en plusieurs couleur dont le blanc nacré, le rouge et ici en noire.

BMW Nine T à Rennes

Ci-dessus une BMW Nine-T, une petite ressemblance, non ?

vérouillage sur la Sora Lito

Tout se passe là, ou presque. La séquence de mise en route n’est pas la plus simple et en voulant simplifier les choses, Lito s’est un peu emmêlé les pinceaux à mon sens. Il y a un transpondeur qui permet de démarrer sans clé mais ce dernier est dans un coffre qui oblige à l’ouvrir avec… une clé ! Ce transpondeur sous forme de carte magnétique doit être retirée de la moto car si l’on s’arrête… n’importe qui peut repartir avec la moto… c’est con un peu quand même ! Un bon système comme sur Harley Davidson voire même comme une Ducati Diavel et c’était réglé… ils ne sont pas allés au bout chez Lito sur ce coup !

Recharge électrique de sa moto

recharge électrique de sa moto

Autre point faible du concept c’est la prise de recharge. Certes, on dirait une prise pour une tour d’informatique néanmoins, elle se trouve elle aussi dans l’espèce de petit coffre. Difficile de laisser la moto en charge dans un sous terrain, coffre ouvert… en glissant la prise sous la selle par exemple, ça aurait été plus astucieux…

Tableau de bord moto électrique Sora

tableau de bord moto électrique Sora

Sur le réservoir dessus de la moto nous avons un écran de 6 / 7 pouces plutôt bien fait mais un peu sombre en plein soleil qui donne quelques infos en route sur la moto. Cet écran fonctionne avec les gants et il est ainsi possible de changer de cartographie en roulant. Toutes les infos sur la batterie, son niveau de charge, l’autonomie moyenne restante pour savoir si on doit serrer les fesses ou pas jusqu’à la prochaine prise électrique et quelques infos bien pratiques telle que le GPS, une double cartographie de puissance etc…

GPS intégré sur la SORA

GPS intégré. Ce n’est pas le plus beau GPZ GPS mais il fonctionne bien, c’est bien là le principal… surtout qu’il dispose d’une fonction plutôt intéressante !

les cartographie moteur sur la SORA de chez Lito

Deux cartographies (je n’ai essayé qu’en pleine puissance) et un mode pratique qui permet de faire une balade couplée au GPS permettant d’être certain d’avoir assez de jus batterie pour revenir à son point de départ. C’est plutôt astucieux sur le principe !

option non activée sur le tableau de bord SORA

Alors oui, certaines options du tableau de bord ne sont pas encore activées, rien de dramatique… le suivi technique chez Lito, ça ne rigole pas ! Un point qui me chagrine par contre c’est le fait que la moto ne soit pas connectée avec son smartphone pour savoir où en est la charge par exemple, les stats d’utilisation, les vitesses moyennes etc… pour un jouet de ce niveau de gamme, c’est dommage !

Il est temps de mettre le moteur en marche… ok, il l’est déjà !

selle monoplace lito sora de série

Il est grand temps de chevaucher la belle pour voir ce qu’elle a dans le ventre. Tout le monde a déja essayé un VAE (vélo électrique) non ? J’appréhende un peu ce moment. D’autre par, je trouve que le côté électrique fait perdre le charme d’une moto de part son silence… enfin… uniquement à l’arrêt parce qu’en route c’est un autre spectacle 😉

Ce silence fait obstacle à mon regard de motard, c’est difficile de se dire qu’elle est démarrée… plus fort encore… devant la moto à l’arrêt elle fait autant de bruit que vous devant ces photos sur mon site ! Bluffant mais déconcertant…

Le neutre est au vert… comme la moto électrique Sora

aiguille sur le tableau de bord SORA

Etrange cette marque sur le compteur « motogadget » quand on connaît le prix d’une telle monture d’exception. Nous avons les totaliseurs journalier (je ne saurais vous dire d’où on les manipule !). Ce compteur a aiguille me plait terriblement, simple, blanc, superbe… il est d’autant plus superbe qu’en accélérant on croirait que c’est le compte tour… ça pousse cette Sora même si le 0 à 100 se fait seulement en 5 secondes… j’aurais bien aimé dire Gazzzzzz !! mais là… on dit quoi du coup ? Piiiiilllllleeee 🙂

Premier tour de roue sur une moto électrique

moto vintage électrique

A bord de la moto, la première impression est étrange, hormis le fait d’avoir les repose pieds dans les mollets à l’arrêt et d’avoir à faire à une béquille capricieuse (aussi pénible à enlever qu’à mettre… chiant !)…

En tournant tout délicatement la poignée d’accélération, on est tellement sur l’attente de la sensation que c’est forcément une grosse banane qui pousse sous le casque ! On s’en tape du compteur, de la batterie et de son autonomie… on accélère juste, on écoute ce silence et on savoure ce moment de pur bonheur sur le dos de cette moto que l’on ne croisera pas tous les jours pour le moment encore…

La Sora est à la moto ce que le Segway est au skatebord

Balade en Segway à Rennes

J’ai été bluffé les premières fois où j’ai fais du Segway, cette sorte de skatebord étrange qui procure des sensations de liberté incroyable.

D8 iFlow Matra, le VAE, essai vélo à Rennes

Dans une autre mesure, le VAE est étonnant d’efficacité, surtout dans les côtes, et c’est ce côté électrique qui est détonnant ! Bon je n’ai pas encore essayé de voiture électrique…

moto électrique

Aujourd’hui je découvre de nouvelles sensations à bord du même principe, une moto électrique.

Sensation moteur sur la Lito Sora, moto électrique haut de gamme

Sora et son moteur électrique

Jusqu’à 40km / h, la poussée est vraiment gentille mais franche. Lorsque l’on ouvre en grand, c’est une sensation de couple camionesque qui se fait ressentir. Elle pousse dans le dos avec vigueur et de manière totalement linéaire mais diablement efficace. On peut rouler comme ça à n’importe quelle vitesse et reprendre du jus en tournant la poignée, elle répond sans attente. Le châssis est parfait, la tenue de route bluffante pour une moto de 260kg (mais du coup mouillée ou à sec ce poids annoncé ? lol). Le freinage offre un très bon feeling sans avoir un mordant effrayant, même l’arrière est efficace. Son guidon est un peu large à mon goût mais la position de conduite est plutôt agréable. Sa selle électrique, qui se règle en hauteur même en roulant, permet de trouver une position vraiment cruising ou un peu plus à l’attaque. J’ai vraiment apprécié ce choix possible en roulant. Par contre on se mélange les pinceaux entre les clignotants et le réglage de la selle…

Essai routier de la Sora de chez Lito

large guidon sur la SORA

Alors voilà, mon essai est franchement positif pour une moto qui sort des sentiers battus. Elle en offre pas mal à son pilote malgré les quelques défaut d’ergonomie qu’on peut lui reprocher.  J’aurais également aimer retrouver du Brembo en freinage même si de série elle dispose de nombreuses pièces Rizoma et de belles pièces carbone un peu partout. Mais pas de poignée chauffante, de selle chauffante , de radio, d’ABS réglable sur différents niveaux, de cartographie programmable de manière individuelle et personnelle…  elle manque également d’aspect pratique, on aurait pu ranger un casque à la place du réservoir et pourquoi pas d’un panneau solaire pour la recharger le temps d’un verre en terrasse en centre ville puisque c’est son terrain de jeu prioritaire ? Je suis exigeant… y’a de quoi vu le prix du morceau…

Reprise un peu juste en puissance à haute vitesse

essai moto électrique lito

Les reprises au dessus de 120km/h manque un peu de puissance à mon goût mais suffira au commun des mortels. Pour autant, pas de sensation de perte de puissance, juste un manque de « pêche » où l’on aimerait retrouver un coup de pied au cul comme entre 90km/h et 120km/h…

Silence, ça tourne !

le silence d'usage d'une moto électrique

Le plus bluffant en roulant c’est son silence. Il est incroyable et déconcertant de rouler sur une bécane qui ne fait aucun bruit. Comment je fais moi quand je passe devant les gamins en ville qui me font des signes de rotation de poignée de gaz quand je passe devant eux ? Je passe pour un con moi du coup avec ma moto écolo qui ravira mes voisins pour le coup… et oui, même en la démarrant à froid, elle ne claque pas et ne fait pas raisonner toutes les vitres de la résidence en passant sous le porche…

Une gueule de fer dans un silence de plomb !

revendeur Sora Lito en France

Une belle découverte cette Sora de chez Lito pour cet essai moto. De nombreuses qualités routières, une gueule d’enfer qui me touche bien, moi qui penche de plus en plus vers un Diavel voire même vers un Slim… quelques a-coups à la remise des gaz mais c’est normal c’est l’accumulateur qui bascule et un Klaxon de dingue bi-ton 😉

Mais… je ne dirais pas non de tenter l’expérience avec sur une semaine pour voir le quotidien avec l’absence d’aspect pratique c’est vrai… seulement le frein le plus important, même s’il n’y a pas d’essence à mettre, reste le budget… avec un prix d’appel à 49000 euros seulement (oui oui, 49000 euros près de 320000 Francs, je pense à ma tendre et adorable mère pour l’aider à imaginer l’investissement) , va falloir réfléchir un bon coup quand même car à ce prix, on peut s’offrir de bien belles monture… moins écolo c’est sur… pourtant, 49K€ si ça permet de préserver la plantère pour nos enfants, vu les performances de la bête… bien moi je dis oui… haut et fort !! A essayer, vous serez bluffé !

Galerie photo essai moto Sora Lito

 

7 Responses

  1. laurent dit :

    Le problème de cette moto c’est l’autonomie, impossible de faire une sortie à la journée.
    50 KE pour faire des ronds autour de la maison ……..

    • David dit :

      Si si tu peux te faire une sortie moto à la journée, tu as une autonomie maximale de 300km si tu n’es pas à burne en permanence… tu sais, le motard fait une moyenne de 4000 km / année… je te laisse deviner le nombre de borne à chaque balade 😉 d’autre part, est-ce que cette moto est destinée à traverser la France ? Tous les moyens de déplacements électriques ont encore ce problème d’autonomie quelque part… prends les voitures, c’est pareil !! Une Zoe ou une Fluence, c’est la même problématique… non, le véritable problème n’est pas l’autonomie mais le prix… 50K€ une électrique ou pas, ça reste 50000 euros 😉

  2. Alexandre dit :

    Quand on sais que pour fabriquer les batteries la pollution et collosale le coté ecolo me fais un peu sourire… Belle bête sauf le prix ^^

  3. Alexandre dit :

    Mouarf trop chère puis j’aime quand sa fais du bruit 😉

    • David dit :

      C’est justement le fait que ça ne fait pas de bruit, qu’il faut essayer… c’est bluffant cette sensation de silence… autre avantage, tu pourras rouler peinard sans te trimbaler ta passagère… y’a pas de place pour elle cette fois ^^

  4. laurent dit :

    Bien sûr que je connais le problème de l’autonomie.
    300 kms je n’y crois pas une seconde , si ce sont des données constructeur tu peux enlever 40%.
    Pour ma part je pense que l’électrique sur deux roues aura un avenir avec le scooter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *