Roadster Japonais : le Kawasaki Z1000

logo Z1000 2014Ce Z1000 me fait penser à la Renault Clio. Déjà parce qu’entre la première génération et la nouvelle ça n’a plus rien à voir, et surtout parce qu’on en croise à tous les coins de rue. Aujourd’hui, si tu cherches une bagnole, que tu t’en fou un peu, tu prends une Clio, à une vache près tu ne te trompes pas de beaucoup et ça reste une bagnole… à moto c’est un peu pareil, tu veux une moto au budget serré sans te faire chier à choisir des lustres le meilleur compromis, tu prends un Z 750 / 800 / 1000… le seul truc qui gène aujourd’hui c’est qu’un Z1000 coûte un oeil par rapport à l’idée de départ… du coup, en avons-nous pour notre argent ?

Z1000 : que lui reste-t-il ?

Z1000 2014 : essai moto

Forcément, on revient de loin en matière de Z… y’a 12 ans on pouvait voir…

Z1000 2006

Et franchement j’avais adoré cette moto à l’époque 😉 le Z1000 K6

2014 : nouveau Z1000 ?

gueule d'enfer pour le Z1000

Mise à part cette veilleuse au dessus des feux, je trouve cette gueule du Z1000 particulièrement réussite. Ce faux air de S1000R, lui va bien.. en revanche trop de détails niveau esthétique font “cheap” et rappel que nous avons à faire ici à une moto de grande série, produite pour faire du rendement et qui respire tout sauf la qualité…

Esthétique et finition moyenne sur le Z1000 de chez Kawasaki

guidon du Z1000

Avant d’aborder le sujet du moteur qui reste le gros point fort de cette moto – si je puis dire – je vais m’attarder sur quelques points impardonables pour une moto de ce tarif. Jusque là, Kawasaki avait l’argument de dire qu’ils étaient bien placé sur des motos bon marché à la finition moyenne mais on savait ce qu’on achetait. C’est d’ailleurs un prix que j’avais acheté lorsque j’avais acheté mon Z750 K5.

Aujourd’hui, les prix sont devenus les même qu’ailleurs sauf que la finition n’a pas suivi derrière. Dépenser près de 14K€ dans une moto, forcément on devient un peu plus exigeant je pense. Déjà l’ambiance générale à bord laisse vraiment à désirer. En intérieur en concession, on ne fait pas attention à tous les détails, mais dès qu’on l’enfourche et que l’on est à son guidon, difficile de passer outre des problèmes de visseries apparentes disgracieuses, des rétroviseurs ridiculement gros, un embrayage à câble… non, faut pas déconner !

Protection de réservoir

protection de réservoir

C’est de série ce bout de scotch sur le réservoir ? Je ne sais pas si c’est parce que la protection de réservoir n’existe pas encore ou quoi, mais ce point fait vraiment cheap voire même ridicule, non ? C’est moi qui suis trop exigeant ?

Autocollant Kawasaki

autocollant sur la moto Z1000

Les Japonais raffolent des autocollants sur leurs motos. Une horreur tous ces autocollants préventifs que l’on voir partout sur la moto : réservoir, bras oscillant, cadre…

Rétroviseur Z1000

rétroviseur Z1000

Franchement ? C’est une blague ces rétroviseurs ? Il sont horribles, montent hauts, vraiment trop haut et en plus ne sont même pas efficace… à la poubelle !

Franchement, je trouve que les marques Japonaises misent trop sur le principe que les acheteur prendront des pièces personnalisées et du coup se moquent de produire une moto de bonne facture… moi perso, je trouve ça dingue d’acheter une bécane à ce prix sachant qu’il faudra remettre au moins 2000 euros derrière d’accessoire entre les pots, les rétroviseurs etc… après chacun fait comme il veut…

Pot d’échappement Z1000

pot d'échappement Z1000

Je veux bien croire qu’il y ait des normes à respecter… faut pas déconner ! Comment font les autres ?

Embrayage à cable sur le Z1000 2014

embrayage à cable sur le Z1000 2014

L’argument c’est de dire que sur le sportive ZX10R c’est à câble aussi… mouais… en attendant, ça veut surtout dire que le couple n’est pas exubérant et qu’il ne faut pas s’attendre à une machine qui fasse sauter au plafond… et puis ça coûterait quoi de mettre un cache sur cette partie ? Je trouve ça horriblement mal amené moi… ça ne respire pas la qualité… des bouts de ficelle pour faire “genre”…

Essai moto Kawasaki Z1000 en vidéo par David Jazt

Essai moto Z1000 : mise en jambe

Vie à bord du Z1000

Le Z est une moto plutôt facile d’accès. La clé de contact est rudement longue et l’initiation du contact est devenue un jeu on dirait. Les animations sur la tableau de bord sont ridicules, ça met tout de suite dans le bain… loin d’être classe, ça fait gadget Japonais qui n’inspire pas confiance. Je n’aime pas du tout. La moto démarre dans un feulement plutôt discret, comme toutes les Japonaises. Bof !

Z1000 Roadster 4 cylindres sans âme

Je monte en selle. La position de conduite n’est pas désagréable, au contraire, tout tombe bien sous les mains. Le frein arrière est facile d’accès. Le frein avant semble mordant mais progressif… le petit son de la boîte à air en revanche me plait bien, elle siffle un peu, c’est plaisant ! La moto est lisse, ne vibre pas et inspire la sagesse…

Tableau de bord du Z1000 Kawasaki

La tableau de bord en soit n’est pas vilain. Moins en tout cas que sur l’ancienne génération. Néanmoins, pas de rapport engagé (?!) et un compte tour “fatigant” visuellement… chaque baton s’allume d’une lumière blanche qui pète au visage comme la lumière des plein phare bleu que l’on connait tous… horrible !

Le compte tour commence à s’allumer vers 4000 tr/mn et le moteur même s’il n’est pas le plus violent que j’ai pu croiser offre des poussées franches très correcte sans être aussi phénoménales qu’on me le laisse deviner chez Kawasaki Rennes, je m’attendais à des poussées violentes, même le Bandit 1250 est plus violent… les montées en régime ne cavale pas plus que ça, et il faut rouler à des vitesses un peu exagérées pour commencer à ressentir un poil de caractère moteur… pour un 1000, je le trouve un peu mou… et surtout peu démonstratif ! La presse s’empresse de dire que c’est une bombe… oui, oui, on y croit bande de corrompu !!

feu arrière du Z1000

Non plus, je ne trouve pas sexy ce feu arrière du Z1000… franchement, ce Z1000 n’est pas ma tasse de thé. Je trouve vraiment que pour 14000 euros, on pourrait s’attendre à nettement mieux. Seule la boîte à air fera oublier tous ces points négatifs d’une moto qui finalement n’a que peu d’intérêt, sachant qu’elle sera totalement remplacée dans 18 mois ou presque…

Le Z1000 2014 : conclusion et avis essai moto

le Z, moto plus vendue chez Kawasaki

Les puristes vont me détester, les partisans du FZ1 chez Yamaha seront totalement d’accord, les amoureux du bicylindre ne la verront même pas… il en faut pour tous les goûts sur la route. Seulement à un prix tellement élitiste, avec l’ABS en option, un tableau de bord particulièrement vilain et qui offre si peu d’info… je trouve ça abusé d’oser vendre ce Z1000 à ce prix là… A un prix de vente autour des 10K€ nous serions dans la vérité et nous aurions ici à faire à un bon compromis prix / prestation… à 14K€, sincèrement… passez votre chemin à moins de tomber sur une promo d’enfer… la spécialité de Kawasaki… ce qui baise le marché de l’occasion… autant bien réfléchir son achat ! moi, c’est tout vu !

Galerie photo essai moto Z1000 Kawasaki 2014

3 Replies to “Roadster Japonais : le Kawasaki Z1000”

Les commentaires sont fermés.