Localisation, Antibes, FR
live:david.jazt
hello@jazt.fr

Essai moto BMW : K1300GT, bluffante !

Site officiel de David Jazt

Essai moto BMW : K1300GT, bluffante !

Moto BMW K1300GT à RennesSi j’étais un peu plus vieux et surtout un peu plus sage, moins excité à la vue du rouge de ma belle Italienne jusqu’au bout des ongles je crois que j’hésiterais entre une Harley Davidson ou une BMW. Harley Davidson pour faire genre garçon pas sage et BMW pour découvrir le monde… me voici sur le dos d’une moto qui ne m’a jamais laissé indifférent, que je rêvais d’essayer un jour à savoir la BMW K1300GT la suite logique du K12GT… alors K13S ? K13GT ? Sincèrement mon coeur balance et pour cause…

BMW K 1300 GT : moto à papa ?!

Moto BMW à Rennes : K13GT

Mon dieu qu’elle est belle cette moto à papa. Je dois me faire vieux ce n’est pas possible, trouver beau un engin si lointain d’une sportive, avec des valises sur les côtés en plus… mais quelle horreur ! Bien pourtant, dans ce coloris, je suis tout particulièrement fan du K13GT ou plutôt du K1300GT… K… GT… R… GS… c’est quoi ce bordel chez BMW Moto ? comment s’y retrouve t on ?

Un peu de technique pour s’y retrouver dans les appellations BMW Moto

BMW : moto et voiture haut de gamme à Rennes

La première lettre permet de savoir sur quel style de moto on se trouve, ensuite on retrouve la cylindrée et la lettre ou les lettres suivant pour le type de moto. Chez BMW nous avons 2 moteurs pour faire simple le bicylindre et les autres c’est à dire 4 cylindres et même 6 cylindres avec le nouveau K1600 GT et K1600 GTL.

Ci dessus un R1200GS : la moto enduro de chez BMW

Donc en bicylindre la première lettre est en général R, on le retrouve sur le R1200RT, le R1200GS, le R1200R… ce bicylindre se décline en différentes motorisation suivant les années production, ainsi la routière équipé d’un bicylindre peut s’appeler R1150RT ou R1200RT par exemple… peu expressif, je préfère le moteur BMW en 4 ou 6 cylindres. Le couple est mieux géré et en version libre on peut monter dans les tour au besoin…

Ci dessus une K1600GT

Donc en 4 ou 6 cylindres la première lettre est K. on le retrouve sur le K1200GT, le K1200S, le K1200R… on peut lui aussi le retrouver sous différentes cylindrée à savoir le 1300 et maintemant le 1600cc avec un V6 en ligne… un régal !

Bon après ça se complique un peu (pour celles et ceux qui suivent, les autres passez au paragraphe suivant, lol) en fin de dénomination on retrouve le type de moto. GS pour enduro comme le R1200GS qui indique que c’est un bicylindre de 1200cc en édition Enduro ou le K 1300 GT qui indique que c’est une moto équipée de 4 cylindres en 1300cc en édition Grand Tourisme… là où ça se complique c’est que l’on peut retrouve le K1300R Sport… dans ce cas là c’est bel et bien un 4 cylindres de 1300cc, jusque là ça va, mais R pour Roadster sauf qu’en édition Sport ça veut dire qu’il a une tête de fourche avec une bulle contrairement au R tout court qui lui n’en a pas… jusque là on peut comprendre, mais si on compare le K1300S qui est une finition sport à lui seul, on ne comprend pas très bien la finition sport du Roadster en R… en gros, quelle est véritablement la différence entre un K13R Sport et un K13S tout court… va savoir !

Juste pour préciser les chose, les BMW sont également accessible en petite motorisation de 650 à 800cc avec pour restriction de n’exister qu’en version Roadster type K13R en 800 ou en 650 pour le GS… simple !

Présentation du K1300GT : 4 cylindres de 1300cc façon Grand Tourisme

Moto BMW à Rennes : Boxer Passion

Le K13GT est une moto BMW de 1293cc qui délivre 160cv à 9000 tr/mn pour un couple maximum de 135 Nm à 8000 tr/mn autant dire que ça grimpe fort pour ce type de moto d’autant plus qu’elle ne pèse que 288Kg en état de marche autant dire pas grand chose vu l’engin ! Pas mal de poneys, du couple de camion, la moto idéale serait telle un K1300GT ?

Valise à bord de la routière K1300GT

Des valoches… bon sang… difficile à écrire mais c’est mon rêve ! Ici de série et le top c’est que c’est la même clé que pour le démarreur de la moto, on ne peut faire plus simple. Elles sont en dur, du coup tu peux y laisser tes affaires sans crainte, l’alarme s’occupe du reste en ton absence… tu peux y glisser casque intégral, ton blouson et une paire de pompe pour aller te balader sans avoir à tout te trimballer… ça c’est le pied et ça me fait rêver !

Manque de place ? pas de problème, tu lui ajoutes un Top Case BMW (tant qu’à faire) permettant de mettre 2 casques intégral sans problème, des bottes, une pizza 4 personnes à plat… bref ! idéal… et s’il n’y avait que ces équipement ça irait mais en plus de ça, nous avons des rangements un peu partout dans le tablier de la moto, sur le tableau de bord… bref ! le rêve !!

Poignée chauffante, selle chauffante bi zone… mieux qu’une bagnole Française !

Poignée chauffante et siège chauffant avant et arrière séparé

De série chez BMW, les poignées chauffantes idéales dès que les températures baisses… idem pour la selle chauffante réglable à l’avant et à l’arrière de manière indépendant car le passager n’est pas une option chez BMW moto. Chaque élément est réglable sur 2 niveaux de puissance.

Option et régulateur de vitesse

Une bulle électrique superbement efficace qui me bluffera pendant mon essai moto, un bouton info pour gérer l’affichage des trip, de la conso temp réel, de la vitesse moyenne etc… ASC et ESA… contrôle des suspensions et de la charge de la moto… bluffant ! vraiment… et au dessus le régulateur de vitesse… parbrise remonté au maximum, régulateur en marche, on peut se rouler une clope sans turbulence… merde, je ne fume pas ! Il me manque le bluetooth pour l’iPhone et téléphoner en roulant, et la radio pour s’écouter un petit John Coltrane en cruisant sur les autoroutes de France… comment ça c’est de série sur la K1600GTL ? 🙂

BMW moto à Rennes, le K13GT

Bien assis, la position droite me change radicalement de tout ce que j’ai pu connaître jusque là et ne me gène pas particulièrement à mon épaule accidentée, c’était une de mes craintes vu le poids de la moto. La moto braque vraiment bien à l’arrêt, en même temps difficile de faire pire que sur ma Ducati 1098.

Tableau de bord K1300GT BMW Rennes (Bretagne)

Le siege est confortable, le tableau de bord bien qu’un peu tristounet est lisible et indique tout plus qu’il n’en faut… royal moi je vous dis cette meule… ne reste plus qu’à rouler un peu pour voir ce qu’elle a dans le ventre !

Partie moteur et freinage de cette moto BMW K1300GT

1 seul pot un peu timide sur le BMW K1300GT

Je démarre cette moto avec émotion et c’est sous un feulement bien timide que la belle se met en marche. Petite déception à ce niveau là, on se croirait sur la moto de Jean-Claude, une horreur… (Jean Claude me comprendra, lol). En me penchant vers l’arrière, on a l’impression d’avoir un peu de scooter… pourtant c’est du 180… sans doute pour gagner en agilité… mais comme quoi les pneus c’est dans la tête car à bord et en roulant, on prend de l’angle sans se poser de question et il y a tellement d’électronique qu’on se dit que ça ne décrochera pas… quoi que !

Ambiance à bord d'un K13GT

Le K1300GT se conduit comme un vélo. Simple de prise en main, facile à mener dès lors que l’on roule au dessus de 30km/h, elle est plus impressionnante lorsque l’on est à côté que dessus finalement. Elle ne broute pas, ne saccade pas, vibre à peine et pousse relativement fort jusqu’à 5000 tr/mn après inutile d’insister ça hurle mais on a l’impression de freiner, autant monter un rapport. On se demande bien pourquoi le compte tour monte si haut du coup… comment ça il manque 60cv sur cette moto en France ? Ah ?!

vibrations limitées sur la moto BMW

Pas évident à glisser son pied au départ pour le frein… il faut s’habituer au changement 😉

La boîte bien qu’elle soit douce offre une pédale de passage de vitesse trop proche du carter, du coup on passe la vitesse avec le bord de la botte… question d’habitude sans doute… niveau freinage, il ne faut pas s’attendre à du mordant comme sur ma Ducati, ça freine bien, sans piler, c’est déjà ça… ça manque de mordant je trouve mais bon, je chipote…

Elle semble agile si bien que sur les petites routes lors de mon essai moto, j’ai pris plaisir à attaquer comme un sauvage les sinueuses sans me poser de question… au contraire, je prenais plaisir de changer le confort en passant du mode sport / normal / confort… il ne manque qu’une gestion de cartographie pour parfaire le tout… peut être que ça existe mais je n’ai pas trouvé !

Choix difficile entre le K1300 S et le K1300 GT

Profile efficace contre le vent

Ici n’est que supposition pour le moment, loin de moi l’idée de me séparer de ma Ducati pour cette semaine en tout cas, le choix serait difficile je pense entre un K1300S et un K1300GT. Le K1300S doit être d’avantage typé trajet medium là où le GT t’amène directement de l’autre côté de l’Europe sans t’en rendre compte… pour le duo le GT doit être mieux pour peu que tu es un top case à l’arrière…

Ci dessus une K 1300 S. Même moteur que le K 1300 GT mais la position de conduite basculée sur l’avant, type Hayabusa. Le K1300 S ne dispose pas de valise de série, elles sont plus petites et font moins harmonieuse avec la moto que la version GT… tout est question de choix.

Conclusion de cet essai moto du K 1300 GT

logo K1300GT BMW

Vous l’aurez compris, cette moto ne me laisse vraiment pas indifférent et j’ai pris un plaisir monstrueux à bord. Par exprérience j’ai appris qu’il ne faut pas s’emballer sur un premier essai même si j’ai craqué à l’époque pour ma moto actuelle de la sorte. J’avais fais l’erreur avec l’Hayabusa, j’aimerais éviter l’erreur à nouveau, du coup faudra bien réfléchir au moment opportun entre le S ou le GT voire même le GTL pourquoi pas !

Même si je n’envisage pas de changer de moto pour le moment, cette K13GT aura tout pour me plaire et elle me plais encore plus lorsque je sais que la nouvelle version est en vente actuellement avec son V6 sous l’appellation K1600 GT… en revanche son prix frisant les 22K€ pour la version de base me fait froid dans le dos… et c’est tant mieux !

Le K16GT c’est grossomodo la même que le K13GT mais en mieux avec plus de couple, plus de sécurité dont un phare au Xenon directionnel comme sur ma voiture… bref, il me tarde d’essayer cette nouvelle BMW K16GT pour comparer avec cette superbe K13GT qui rempli déjà tous mes rêves de grands voyageurs… il n’y a plus qu’à trouver une passagère pour m’accompagner ! 🙂

Galerie photo de cet essai moto K1300GT de chez BMW Rennes

Tes impressions sur le K1300GT ?

Aimes-tu ce genre de moto ? As tu déjà essayé une moto BMW ? qu’as tu ressenti à son guidon ? Tu préfères le moteur bicylindre chez BMW ? moi je trouve le trail vraiment pas terrible pourtant il se vend bien… je le trouve mou et franchement triste comparer à cette fougue du 1300cc en 4 cylindres… fais pas ton timide, dis nous ce que tu en penses…

 

8 réponses

  1. Guy Cagnin dit :

    Oh comme je partage !
    J’ai craqué pour l’une des dernières, juste avant l’arrivée de la k16.
    Bon prix. Super moto. Piètre pilote. Mais quel pied. Non de dieu quel pied !!!!!
    Bonne route
    Guy, dit LeBugiste

  2. Guy Cagnin dit :

    Dans l’est, entre Lyon et Genève …. et un peu sous la neige. Ca aide pas !!!
    A+
    Guy du Bugey !

  3. Thierry De Lopez dit :

    Bonjour,

    série R pour les flats, K pour les 4/6 cylindres, etc …. mais quelqu’un sait-il pourquoi ces lettres : K, R, …. ?

    Thierry

  4. […] mon garage depuis le 17 mai 2013, le BMW K 1300 GT partage mon quotidien n’ayant pas de voiture, par choix et par défi de rouler une année […]

  5. […] 74000km à bord de sa belle et elle roule comme une horloge. Même si mon expérience à bord du K1300GT n’a pas été la meilleure du monde, je dois bien avouer que les points positif de ce type de […]

  6. […] moto. Je ne sais pas si ce sont de mauvaises ou de bonnes motos, mais mon expérience sur le dos du K1300GT m’a calmé pour un petit bout de temps et c’est malheureux quand on voit certaines […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *