Essai moto R1200GS sur 3 jours : verdict !

Un grand merci à la concession moto Boxer Passion Rennes pour m’avoir prêté un R1200GS pour le Tour de Bretagne 2016. Un R12GS totalement équipé et avec les principales options d’une BMW, top ! 3 jours de roulage et près de 1000km pour me faire une idée du GS. Plus qu’un essai d’une demi journée, de nombreuses situations de terrain et un peu de bagagerie m’ont permis de me mettre en situation réelle…

Un véritable couteau Suisse et un comportement de roadster

la moto de David Jazt pour le Tour de Bretagne
la moto de David Jazt pour le Tour de Bretagne

Derrière son look si particulier se cache un véritable couteau Suisse. Le R12GS est une moto atypique mais il faut rouler dessus pour se rendre compte de toutes ses qualités, mais aussi de ses défauts car tout n’est pas rose…

R1200GS : présentation

BMW
BMW

La BMW R1200GS est une moto équipée d’un moteur bicylindre de 1200cc. Sans être un monstre se puissance, le GS pousse à 125cv pour un régime de 7700tr/mn et un couple maxi de 12,7Mkg à 6500tr/mn. Le réservoir contient 20L ce qui laisse une belle autonomie de la bête.

Vidéo officielle du R1200GS

Vidéo officielle du R1200GS lors de son évolution en 2013.

Vidéo du moteur Boxer

Personnellement j’adore ce nouveau moteur. Il est réactif et le temps d’inertie est faible. De plus, il permet une conduite vraiment plus active qu’avec l’ancien moteur à refroidissement à air. Contrairement à Ducati qui aseptise ses moteurs avec les évolutions et les nouvelles normes, je trouve que l’on retrouve du caractère chez BMW. Dommage que les moteurs BMW ne soient pas encore en Euro 4 pour des histoire de contrôle de pollution.

R1200GS de David Jazt à Melesse

R1200GS de David Jazt à Melesse
R1200GS de David Jazt à Melesse

Le R1200GS est une moto de type “trail” qui se pilote comme un roadster. La route se dégrade ? Ce n’est pas un problème, il suffit de mettre l’ESAII sur le mode de suspension qui convient bien et la moto s’adapte à la route, c’est bluffant ! 3 modes sont disponibles et le mode “normal” sera celui que je garderais le plus souvent. En effet, “Hard” n’offre pas un bon retour dans la direction sur les sinueuses, il lui faut plutôt un billard pour être vraiment efficace. Quant au mode “confort”, il faut plutôt l’employer pour une conduite “cruising” car là aussi l’avant devient flou dès que l’on hausse le ton.

Attention à la conduite “confort”

moto sur le parking de la pointe du Raz
moto sur le parking de la pointe du Raz

Pour autant, l’effet de “flou” est réduit face au K1300S qui lui en revanche était vraiment marquant au point de déstabiliser son pilote. Ici sur le GS, le pilote garde toujours une moto dans les mains qui est réactive et qui ne met pas en danger son pilote. Question d’habitude sans doute…

Différentes cartographies moteur sur le GS

BMW R1200GS de David Jazt
BMW R1200GS de David Jazt

Autre paramètre intéressant c’est la gestion de la poignée de gaz. Il est possible d’influer via les cartographies en place sur la moto. Je roule essentiellement en mode “Road” pour les milieu urbain car l’attaque des gaz est plutôt souple et en mode “Dynamique” pour les petites routes ou sur l’attaque. Je n’ai ni essayé le mode “Enduro” ni le mode “Rain”.

Freinage aux petits oignons sur le GS

freinage Brembo sur le R1200GS
freinage Brembo sur le R1200GS

Les pneumatiques Michelin sont d’excellente qualité et sont difficile à mettre en défaut. J’ai vraiment apprécié le touché de route avec eux. La moto est vraiment bien de ce côté là mais les pneus aident à être en confiance, on se laisse guider sur la route comme sur un tapis volant, c’est vraiment agréable ! Le freinage quant à lui est sous le contrôle de Brembo. Il est possible de stopper la bête avec deux doigts seulement, et l’arrière assoie bien la moto.

Hauteur de selle réglable sur le R12GS

hauteur de selle réglable sur le R12GS
hauteur de selle réglable sur le R12GS

Autre détail qui a son importance : la hauteur de selle. Tout le monde s’y retrouvera. Personnellement, je préfère avoir les deux pieds au sol qui a perdre un peu de confort en roulant. J’ai fais le Tour de Bretagne en position “basse”. Le confort général de la moto est top ! Les suspensions sont parfaitement bien dosées, la position de conduite proche de la perfection, les jambes sont parfaitement bien pliées… il faut juste faire attention au par cylindre car ils tapent dans les tibias, et ça fait mal !

Véritable tableau de chasse à bord du R1200GS

au guidon du R1200GS
au guidon du R1200GS

Voici ma plus belle découverte à bord du R1200GS : le tableau de bord. Ici agrémenté du GPS Navigator 5 de chez Garmin, je dois bien avouer que sur l’ensemble, je suis bluffé ! En effet, le GPS n’est pas un simple appareil technologique posé sur le guidon, il s’agit d’une véritable console centrale à la moto branché directement sur l’électronique de la moto.

Ecran de départ sur le GPS BMW Navigator 5
Ecran de départ sur le GPS BMW Navigator 5

Il est ainsi possible de connaître le nombre de changement de rapport pendant une balade, de connaître le nombre de coup de frein av et ar, l’altitude, la distance de la journée, du roadbook, du trip total… mais aussi de la conso temps réelle, de la moyenne sur la journée ou du trip total, etc… c’est bluffant d’efficacité… et cerise sur le gâteau, le GPS est une véritable merveille ! 1 faute sur 1000km dont je suis l’auteur, c’est vraiment parfait face au catastrophique Tomtom Rider. Le GPS Navigator 5 fera l’objet d’un prochain papier sur le blog tellement qu’il est complet 😉

1000km sur le R1200GS : verdict

R1200GS de David Jazt pour le Tour de Bretagne
R1200GS de David Jazt pour le Tour de Bretagne

Véritable surprise, le R12GS n’était pas mon choix initial si j’avais eu le choix à la concession. Plutôt imposée au départ, j’avoue être parti de la concession un peu septique sur le plaisir à bord surtout qu’en ville, le GS n’aide pas à être à l’aise immédiatement avec sa position de conduite plutôt haute et sa largeur qui impose à réfléchir à deux fois avant de remonter les files.

moto trail BMW
moto trail BMW

Le plaisir à débuté quand on commence à comprendre comment fonctionne cette moto. Son confort à bord aide à apprécier la bête rapidement. Le son plutôt agréable bien qu’un peu timide offre un beau tableau au final. Puis ce moteur, moi j’en suis amoureux. Il est plein et vif et fonctionne du feu de dieu. Ni pas assez ni trop fort, les 125cv suffisent amplement pour s’amuser.

Galerie photo R1200GS BMW

Points forts du R1200GS

  • Onctuosité
  • Facilité
  • Moteur (même en 100cv)
  • Maniabilité
  • Confort
  • Eclairage de nuit au top
  • Rapport qualité / prix
  • Existe en version grand réservoir et mieux équipée

Points faibles du R1200GS

  • Look atypique
  • Confort haut du corps pour moi : les mains en hauteur me bloque l’épaule accidentée, ça coince par moment 🙁
  • Pare brise ne sert à rien aussi bien en position haute que basse
  • Manque de protection

J’ai vraiment passé un excellent moment sur le dos du R1200GS. Le confort et le plaisir à son guidon est vraiment à niveau de ce que l’on peut exiger d’une BMW. Seul mon problème d’épaule m’a parfois ennuyé pendant les roulages avec le buste bien droit. Pour cette raison et uniquement pour cette raison, je ne me vois pas acheter cette moto. C’est bien dommage car elle est rudement efficace. Il ne lui manquait que le démarrage sans clé pour être au top à mes yeux, ainsi qu’un petit shifter pro. La clé c’est franchement casse pied, s’il est possible d’opter pour cette option qui permet de laisser la clé dans la poche, foncez ! Ce moteur a refroidissement liquide est une réussite… j’en suis vraiment amoureux… ma prochaine moto aura ce moteur, c’est une certitude… mais alors laquelle ?

BMW R1200RT
moto BMW R1200RT 2016 prune
moto BMW R1200RT 2016 prune

Un R1200RT ? Quoi de mieux que de relire mon essai moto du BMW R1200RT ?

BMW R1200RS
BMW R1200RS chez Boxer Passion Rennes
BMW R1200RS chez Boxer Passion Rennes

un R1200RS ? Quoi de mieux que de relire mon essai moto du BMW R1200RS ? Et du coup, mon essai moto comparatif R1200RS face au R1200S ?

BMW R1200R
BMW R1200R à Rennes
BMW R1200R à Rennes

Un R1200R ? Quoi de mieux que de relire mon essai moto du BMW R1200R ?

BMW R1200GS
moto BMW R1200GS
moto BMW R1200GS

Un R1200GS ? Quoi de mieux que de relire mon essai moto du BMW R1200GS ?

Moi j’ai déjà ma petite idée… d’ailleurs, si je vous annonçais dès à présent et en exclusivité que le bon de commande était signé ? 😀

2 réponses sur “Essai moto R1200GS sur 3 jours : verdict !”

  1. Beau compte rendu.
    Cette machine n’arrête pas de me surprendre, elle sait vraiment tout faire tout en préservant son pilote de la fatigue.
    Les très longues étapes sont envisageables (bulle haute conseillée), elle avale tout type de revêtement toujours dans un confort optimum.
    Le moteur un vrai plaisir à utiliser, je lui reprocherais quand même des bruits mécaniques désagréable à bas régimes.
    Bref, une moto conçue pour faire un tour du monde.
    J’ai vraiment hâte de voir ta prochaine moto David
    À bientôt sur les routes …….

  2. Je rejoins Laurent c’est un beau CR.
    Tu as eu beaucoup de chance d’avoir eu l’essai de cette moto pour le week-end de la part de Boxer passion à Rennes.
    Je trouve que c’est la meilleurs façon de savoir si la moto est celle qui te conviendra. L’essai d’une heure est vraiment insuffisant et quand tu achète une moto de ce prix il convient de ne pas se “rater”. Bertrand, je pense à lui est très pro et très sympathique aussi et ouvert à la discution.

    Beaucoup de mes amis tournent autours des motos BMW, chacun dans un style différent route, trail ou sportive mais pas encore Sport/GT que j’apprécie vraiment.
    J’espère pouvoir rapidement rouler sur ce type de moto, le moteur est super même si je n’ai pas encore l’habitude de rouler sur le couple ce qui est normal venant de moteur mid-size.

    J’ai déjà eu l’occasion de faire un petit tour sur la GS et je suis entièrement d’accord avec toi c’est un vrai couteau Suisse. A l’aise aussi bien en ville que pour les grandes routes. Il faut peu être faire comme Laurent et adopter une bulle haute comme pour le RS.

    Le GPS est comme tu l’as dis plus qu’un simple GPS il intègre beaucoup d’information de la moto et l’intégration à été poussée loin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *