R1200RS : Le Roadster avec un couvre-chef (part 1/2)

En voici une qui mérite à être connue davantage, je veux parler d’une moto BMW. Sans être révolutionnaire sur le principe, nous avons à faire à une variante vraiment intéressante du R1200R puisqu’il s’agit de la R1200RS. En gros et pour simplifier l’approche, c’est la même que la R mais avec une tête de fourche pour plus de protection… mais alors avant de savoir si je préfère la R ou la RS, que vaut cette moto atypique ?

R1200RS : entre le RT et le R du R1200

logo BMW 1200 RS
logo BMW 1200 RS

Je sais, ça devient compliqué puisqu’à la base une moto est une moto comme dirait ma mère. Comme je le présentais dans un de mes derniers articles sur l’essai moto du R1200RT, l’essai moto du R1200R et même l’essai moto du R1200GS, moi ce qui me plais dans cette gamme c’est le moteur. Il s’agit d’un 1200cc qui est pour moi l’idéal. Ni trop gros, ni trop petit, il cube idéalement pour le commun des mortels. Il offre un bon couple quelque soit la moto et des performances de conduite vraiment bien car exploitable sans se mettre dans le rouge. Les technologies embarquées veille au grain car la plupart des motards ne sont pas des pilotes contrairement à ce qu’ils laissent entendre.

Technologie embarquée pour laisser place au plaisir de la conduite

La technologie embarquée permet de se concentrer sur sa conduite sans avoir une multitude de paramètre à gérer sur la route ce qui complique le moment à l’instant T.  Sans ces technologies, ça peut entrainer des situations qui ne servent à rien si ce n’est se mettre en danger inutilement. Par exemple, l’ABS permet de freiner sans bloquer les roues (ni avant, ni arrière), l’ABS pro permet en plus de prendre de l’angle et de freiner en même temps sans que la moto ne se relève et face un tout droit. Le DTC permet d’accélérer sur des graviers sans que la roue patine etc…

Essai du R1200RS en vidéo par David Jazt

Essai moto avec commentaire en live sur la moto 😉

BMW R1200RS chez Boxer Passion Rennes

BMW R1200RS chez Boxer Passion Rennes
BMW R1200RS chez Boxer Passion Rennes

Voici donc un essai moto qui est très attendu. En effet, je suis super content de mon essai du R1200RT, moto idéale, divine routière qui offre des prestations haut de gamme comme j’en attends pas moins pour le prix demandé mais qui pour le coup limite la conduite dans son approche. Le R1200R que j’ai adoré mais du coup, on oublie tous les aspects pratiques et la note grimpe dès que l’on ajoute les options qui vont bien mais qui sont de série sur le RT. Au final, le R12RS se veut comme une alternative intéressante avec la fougue d’un R et un peu de la protection du RT… ça c’est sur le papier car dans les faits 😉

R12RS : présentation de la belle Allemande

R12RS chez BMW Rennes moto
R12RS chez BMW Rennes moto

Sur son aspect esthétique, je n’entrerais pas dans le débat à savoir si elle est belle ou non. Son optique avant me fait penser un peu au S1000RR et l’arrière en revanche est une copie parfaite du R1200R.

moto Triumph Sprint ST de Jean-Pierre et Martine

Même s’ils partent d’une bonne intention, je n’aime pas les rétroviseurs et les clignotants dans cette présentation. J’aurais préféré retrouver les clignotants dans les rétroviseurs façon Sprint ST de chez Triumph (photo ci-dessus). Pour le reste, la moto ne me déplait pas sur sa plastique, au contraire.

FZ1S ou FAZER de chez Yamaha
FZ1S ou FAZER de chez Yamaha

Son approche visuelle me fait cruellement penser à un FAZER pour ceux qui s’en souviennent ou genre un Yamaha FZ1S. Mais ça s’arrête là car au guidon, la moto n’a rien à voir !

Galerie photo essai du R1200RS 2015 à Rennes chez Boxer Passion

Essai moto du R1200RS de Jean-Claude

essai R1200RS BMW à Rennes

Avant d’entrer dans le vif du sujet, voici l’article de Jean-Claude de son essai du R1200RS ce qui donnera un autre point de vu sur cette moto. Jean-Claude et moi avons à peu près le même nombre d’année de permis en poche à quelques années près, mais nous sommes surtout en commun sur bien des points de vue. Ce qui va différencier peut apporter une approche plus globale, à vous d’en tirer profit 😉

 

La suite de l’article se trouve sur la seconde partie, les commentaires y sont également ouvert afin d’avoir l’article dans son ensemble. Merci.