Localisation, Antibes, FR
live:david.jazt
hello@jazt.fr

R1200RS : Le Roadster avec un couvre-chef (part 2/2)

Site officiel de David Jazt

R1200RS : Le Roadster avec un couvre-chef (part 2/2)

R12RS BMW Rennes

Le BMW R1200RS mériterait bien plus que deux articles pour en faire le tour. Cependant, voici la suite et fin de l’essai moto du R1200RS. Cet article plutôt détaillé est découpé en 2 parties. Toujours la même question en tête à savoir ce que vaut cette BMW situé entre le RT et le R de la même gamme. Est-ce que Jazt.com valide l’idée du R habillée d’un tablier ? Quelles sont les conséquences de ces changements… verdict !

Vie à bord du R1200RS : il y fait bon vivre

vie à bord du R1200RS

vie à bord du R1200RS

La vie à bord n’est pas trop déstabilisante quand on a essayé le R1200R car ça s’en rapproche avec deux grands changements notables : la bulle et tête de fourche et une position de conduite plus sur l’avant, moins typée roadster pour le coup. En dehors de ça, on a l’impression d’avoir déjà posé nos mains sur le guidon.

Essai du R1200RS en vidéo par David Jazt

Essai moto avec commentaire en live sur la moto 😉

Impression au guidon du R1200RS BMW à Rennes

Moto BMW R 1200 RS 2015

Moto BMW R 1200 RS 2015

Au guidon de cette belle moto on retrouve un peu l’approche du R avec cette sensation de légèreté presque facile malgré le gros moteur qui cogne dans les tibias à chaque arrêt et que l’on pose les pieds au sol (il faut s’y habituer très vite car ça fait mal).

Ce qui me dérange le plus en fait c’est d’avoir l’impression d’être sur un FZ1S, je n’ai rien contre Yamaha mais ça sent le déjà vu et ça me déstabilise vraiment.

R12RS BMW Rennes

R12RS BMW Rennes

L’autre point marquant c’est qu’elle est timide au niveau du son, c’est le seul et unique reproche que je pourrais lui faire, moi qui suis vraiment sensible sur ce point, les vocalises de la belle sont vraiment trop sages, c’est dommage surtout face au R1200R. Que lui est-il arrivé ?

Plaisir de conduite à bord du R1200RS ?

moteur 1200cc sur le R1200RS

moteur 1200cc sur le R1200RS

Je vais l’avouer malgré un coup de coeur sur le R, je suis un peu mitigé sur l’essai même si je signerais bien cette moto car c’est un excellent compromis. Tout le monde le sait, la moto idéale n’existe pas.

Tableau de bord du R1200RS

Tableau de bord du R1200RS

Certes, elle est agréable à piloter, je n’ai pas grand chose à lui reprocher sur ce point, tout semble tellement évident et simple à son guidon. Il suffit simplement de regarder la route, facile non ? La position de conduite est vraiment agréable, les jambes sont moins pliées que sur le R, est-ce une impression ? Les commandes au guidon sont douces.  La boîte de vitesse se verrouille parfaitement bien.  La belle Allemande s’arrête à un doigt sur le frein avant, c’est vraiment bluffant d’efficacité. Le ShifterPro est cette fois parfait contrairement au R1200RT (peut être une question d’étagement de la boîte de vitesse, ne sais-je !). La boîte verrouille vite dans les deux sens avec le Shifter, c’est juste jouissif ! On a presque l’impression d’avoir un 600 sport dans les mains, c’est génial !

A côté de ça je reste un poil sur ma faim car cette bulle lisse un peu trop les sensations. C’est vrai qu’à bord du R on s’en prend plein les dents mais au moins à 100km/h on s’en rend compte et ça permet de calmer un peu le jeu. Là sur le RS si on ne s’écoute pas, le compteur grimpe un peu vite et le Shifter n’aide pas à être raisonnable. Ce n’est clairement pas ce que je recherche dans mon souhait de changement de moto.

Echappement sport sur le R1200RS

Echappement sport sur le R1200RS

Le R1200RS à deux points qui m’ennuient : les rétroviseurs vraiment pas terribles et trop larges et l’échappement trop timide, vraiment trop timide !

Mon approche actuelle étant d’aller chercher une moto confort, permettant d’enquiller de la borne sans trop se poser de question, d’avoir la possibilité de rouler à deux sans arrières pensées, lui coller des valoches et top case sans dénaturer la superbe… le R12RS s’y collent bien et ces sur ces critères de choix que le R12RS l’emporterait. En trouvant une solution pour l’échappement et voir pour mettre des rétroviseurs en bout de guidon par exemple… là je dis oui tout de suite !

possibilité de mettre de la bagagerie

possibilité de mettre de la bagagerie

Une tenue de cap incroyable, une facilité de prise en main, un confort à son bord, des mappings et suspensions réglables et même un mode “Dynamic” qui gère tout seul, un ShifterPro qui offre une expérience incroyable à bord, un freinage offrant un mordant et un feeling évident, le démarrage sans clé ainsi que l’ouverture du réservoir automatiquement… ça en fait une moto vraiment idéale pour le tout les jours et vraiment attachante pour les week-ends je trouve.

Aspects pratiques du R1200RS et technologies embarquées

Une moto BMW c’est toujours un coup d’avance sur la pointe de la technologie. Des détails pour certains, du confort de vie pour d’autres. Les systèmes de série sont dans la moto, mais il y a aussi des options dont certaines que je trouve vraiment utiles.

Ordinateur de bord, poignées chauffantes, cartographie…

poignée gauche du R1200RS

poignée gauche du R1200RS

Comme sur l’ensemble de la gamme BMW moto, la poignée gauche est identique ou presque. Elle permet de gérer le régulateur de vitesse, les warning, le choix entre le feu diurne ou pas (même si ce dernier se gère de manière automatique suivant la luminosité) mais aussi une molette qui permet de navigueur dans les paramètres de l’ordinateur de bord. Pour ma part, tout comme sur le R1200GS, je n’ai pas vu l’intérêt de cette molette puisque nous avons un bouton pour une action sur cette moto, on m’explique ?

poignée droite sur le R120RS

poignée droite sur le R120RS

Ici aussi la poignée droite est commune à l’ensemble de la gamme ou presque puisque toutes les motos essayées sont full option. Difficile d’imaginer acheter une moto sans toutes les options possibles pouvant simplifier le quotidien. A droite, donc, on gère les modes de cartographie et le niveau des poignées chauffantes, ici sur deux niveaux seulement. Petit coup de gueule : combien ça coûterait à BMW de mettre sur 3 niveaux au lieu de deux ? Ici c’est soit super chaud soit brulant, il manque un niveau tiède je trouve…

Keyless Ride ou le démarrage sans clé

démarrage sans clé

démarrage sans clé

Pratique, tu laisses la clé dans ta poche et la moto te reconnait. Tu as juste à appuyer sur un bouton pour initialiser la moto et appuyer sur le démarreur, moi je trouve cette idée vraiment pratique. qui ne s’est jamais retrouvé en situation où la tenue de pluie en place après 10mn de galère et au final les clés sont dans la poche du jeans et il faut donc aller les chercher ? Ici plus la peine avec le Keyless Ride, il suffit de s’approcher de la moto… évidemment, on va éviter de démarrer la moto et de partir en laissant le blouson qui contient la clé au garage…

Keyless ride ou le démarrage sans clé chez BMW

Keyless ride ou le démarrage sans clé chez BMW

Une option qui me plait bien, c’est le démarrage sans clé. Ici, ce système permet également de déverrouiller le réservoir sans clé, c’est une bonne idée, bien joué BMW. La seule limitation à ce système c’est que sans la clé on ne peut pas démarrer la moto comme chez Harley Davidson avec un code PIN, dommage !

Galerie photo R1200RS BMW

 

3 réponses

  1. ChakerBZH dit :

    Je viens de lire tes articles sur la R et la RS. J’ai eu un gros gros coup de cœur sur la R. Malheureusement, comme tu le notes, le budget à prévoir est très “BMW”…
    Je n’ai pas essayé la RS mais ce sera sûrement le cas en 2016. L’occasion pour moi d’attendre un peu avant de me poser la question fatidique 🙂
    Pour la molette, je t’ai répondu sur Youtube : la molette sert au GPS.

    PS : attention, il y a quelques fautes dans cet article.

    • David Jazt dit :

      Hello,

      Désolé pour les fautes, je suis tête en l’air et je fais souvent des fautes… olé ! heureusement, j’ai ma petite femme qui jette un oeil de temps en temps… je suis bien d’accord avec toi sur le coup de coeur du R. Le RS n’est pas aussi expressif, malheureusement. Sa tête de fourche ne sert pas à grand chose, je pars du principe qu’il vaut mieux soit prendre un RT si on veut de la protection soit prendre un R… entre les deux le RS, mais ce serait plus une histoire de budget. L’échappement est timide sur le RS, il faudra passer par la case Akra à 1400 euros, oups ! Concernant la molette du coup (et merci pour ton commentaire) si tu n’as pas le GPS ça ne sert pas à grand chose quoi 🙁

      N’hésite pas à faire ton retour suite à ton essai 😉

  2. ChakerBZH dit :

    La molette n’est présente qu’avec la “préparation GPS”, je ne l’avais sur mon modèle d’essai.
    Pour mes impressions sur la R, je décris tout en direct pendant mon essai en vidéo : https://youtu.be/8CiqVwcyMgE
    🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *