Goldwing 2018 DCT Touring : la crème des crèmes ! (suite)

Après une petite présentation de la belle Honda Goldwing 2018, moto qui a su me faire vibrer comme rarement c’est possible, voici la seconde partie pour l’essai de cette magnifique moto qui m’inspire aussi bien le voyage que la balade en duo avec madame… la Goldwing est bien plus qu’une moto, c’est un moyen de rêver dès que les mains sont sur son guidon… incroyable !

Honda Goldwing : du rêve à la réalité

Route des crêtes entre Cassis et La Ciotat
Route des crêtes entre Cassis et La Ciotat

C’est durant mon essai moto que j’ai pu me rendre compte à quel point la moto Honda Goldwing est un petit bijou de technologie. Ici, on ne cherche ni la performance ni  l’extravagance. L’efficacité et le plaisir de conduite semblent être au coeur de l’approche de cette magnifique moto.

Essai Honda Goldwing en vidéo par David Jazt

Merci à VIP Moto Marseille pour l’essai de la Goldwing 1800 2018 dans sa version DCT.

Goldwing Honda

Honda goldwing
Honda goldwing

Honda Goldwing, même si elle perd un peu de sa superbe par rapport à l’ancienne version sur quelques points pratiques, d’après les fans de la marque, elle devient un peu moins routière pour devenir un peu plus urbaine. Entre nous, en dehors du top case qui me semble un peu juste pour mettre deux casques, je suis plutôt enjoué par la proposition de Honda.

Discuter entre le passager et le pilote ; intercom motard

Casque de moto avec intercom sur la Honda Goldwing
Casque de moto avec intercom sur la Honda Goldwing

Deux casques équipés d’un intercom, que l’on peut acheter sur le site Speedway par exemple, j’ai du mal à voir où l’on va pouvoir les ranger dans la moto. Les deux casques équipés ne rentreront pas malheureusement. Je sens qu’il va falloir investir dans des antivols de casque encore, encore faut il pouvoir retirer l’intercom du casque, je ne vais pas vous faire de dessin sur les risques sinon…

Quelques points précis sur le Goldwing 1800cc

feu à LED sur le Golwing
feu à LED sur le Golwing

Cette bouille avant est magnifique sur le Goldwing. Cette rangée de LED donne le sourire, d’ailleurs on a l’impression que cette magnifique moto Japonaise sourit à chaque démarrage dans un feulement de 6 cylindres.

Optique avant du Goldwing 6 cylindres honda 2018
Optique avant du Goldwing 6 cylindres honda 2018

Elle est magnifique cette optique du Goldwing, non ? Je me demande si les clignotants ne restent pas en position de veilleuse elles aussi tout comme sur le CB1000R, le XADV et l’Africa Twin… qui peut me confirmer dans les commentaires ?

instrumentation complète sur le Goldwing 2018
instrumentation complète sur le Goldwing 2018

La Goldwing offre une multitude d’options dont certaines que je regrette pour ne pas être un peu plus poussées encore. Par exemple, s’il est possible de régler le nombre de passager sur la moto afin d’en régler le comportement dynamique de la moto, j’aurais fortement apprécié qu’elle s’adapte à la charge automatiquement comme peut le faire la nouvelle GSA chez BMW.

Au guidon du GL18 Honda

Airbag sur une moto
Airbag sur une moto

Non, vous ne rêvez pas, il s’agit bien d’un Airbag sur le Goldwing comme on peut trouver sur une voiture. Ceci afin d’offrir un maximum de sécurité à son pilote. Si l’on retrouve le D-Air sur la Multistrada avec le partenariat Dainese par exemple, ici sur la Gold, on retrouve un Airbag pour l’aspect sécuritaire, un énorme bon point sur une telle moto.

comodo sur l'axe central de la Goldwing
comodo sur l’axe central de la Goldwing

Une grande partie de ces comodos ne fonctionnent que lorsque la moto est arrêtée, et c’est normal pour des raisons de sécurité. Cependant, on retrouve à peu près les même fonctions sur le guidon de la Gold permettant ainsi une manipulation en roulant. Le GPS, s’il offre une bonne lisibilité, il n’est pas aussi intuitif qu’un bon vieux Navigator chez BMW à mon goût. J’aurais bien aimé retrouver une fonction vocale pour lui indiquer une destination ou une navigation haut bas, droite gauche et non pas uniquement de haut en bas… essayez, vous comprendrez 🙂

poignée de droite de la Goldwing
poignée de droite de la Goldwing

La poignée de droite de la Goldwing permet de gérer les modes de conduite. Contrairement au XADV, sur le Gold, l’attitude de la moto varie en fonction du mode / cartographie choisi avec de véritablement changement sur l’attitude de la moto. 4 modes de conduite possible et une possibilité de conduire en mode 100% manuel avec boîte séquentielle, j’adore ! Les Warning, le régulateur de vitesse, le coupe circuit… nous en somme à peu près au complet pour le levier de droite.

poignée de gauche de la Goldwing
poignée de gauche de la Goldwing

Un poil plus complexe, le levier de gauche permet de gérer l’ensemble de l’ordinateur de bord de la moto, régler la radio, le volume, la bulle électrique mais aussi le mode manoeuvre, le Klaxon et les fonctions vocales…

Tableau de bord du Goldwing 2018
Tableau de bord du Goldwing 2018

Que j’aime cette simplicité du tableau de bord avec les aiguilles de chaque côté. Un côté amusant à droite avec le compte tour du Goldwing qui démarre en haut à gauche au lieu de démarrer généralement en bas à droite, c’est un style, mais au final avec la boîte DCT on s’en fou un peu… sur le compteur de vitesse, j’aurais bien aimé retrouver un point rouge visible au premier coup d’oeil sur les 50km/h, le 110km/h afin d’avoir un repère simple et rapide sur les vitesses courantes. Aussi, j’aurai apprécier, en plus du régulateur de vitesse avoir un limitateur de vitesse réglable sur différents niveaux par exemple un à 60km/h en ville et un autre à 150km/h pour l’autoroute, ça aurait été top !

Un confort d’usage sur le GL18

Un confort d'usage sur le Goldwing 2018
Un confort d’usage sur le Goldwing 2018

Si le DCT fait vraiment son travail, je dois bien avouer que ce mode de conduite, en automatique, séduit vraiment son pilote. Tout est axé sur l’efficacité et le plaisir de conduite. On prend ainsi vraiment un plaisir à rouler sans se poser de question sur le régime moteur, et au pire si l’on souhaite avec un peu plus de pêche car on estime que les 126cv sont un peu juste, il suffit d’actionner les gâchettes séquentielles quelque soit le mode de conduite sur lequel on se trouve, alors le Goldwing devient réactive à la moins sollicitation de son propriétaire.

Galerie photo essai moto Goldwing DCT 2018 sur Marseille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *