Localisation, Antibes, FR
live:david.jazt
hello@jazt.fr

Triumph Rocket 3R : le Diavel Anglais

Depuis 2004, la passion motard & moto gros cube !

Triumph Rocket 3R : le Diavel Anglais

Moto Triumph Rocket 3 R black

La Triumph Rocket, tu t’en souviens de cette grosse marmite bien lourde que l’on avait essayé en 2009 ? Plutôt impressionnante à l’époque alors que je n’avais que quelques années de permis au compteur ? Moi, je m’en souviens bien. Cette grosse mobylette était impressionnante avec son poids sur l’avant, difficile à manœuvrer et pas particulièrement belle… mais ça, c’était avant parce qu’en 2021 la sauce à changé de saveur et le Diable n’est plus si Italien qu’on le laisse croire…

2458cc d’amour dans le Rocket 3R

Moto Triumph Rocket 3 R black

Moto Triumph Rocket 3 R black

Sincèrement cette Rocket 3R de chez Triumph en jette. Son moteur de 2,5L est impressionnant tout comme son échappement en 3x1x2. Son énorme pneu arrière, son système de freinage Brembo de haute couture pour arrêter la belle de 300kg… et ce n’est pas sa fiche technique démoniaque qui va lui enlever de sa superbe avec des chiffres improbables pour le commun des mortels : 167cv à 6000tr/mn et un couple de camion de 225Nm à 4000tr/mn… avec de telles promesses, on va forcément passer un bon moment à bord de cette Rocket 3R, non ?

Essai en vidéo de la Triumph Rocket 3R par David Jazt

Nice n’est pas la destination la plus désagréable pour faire un essai moto. Le cadre est idéal en bord de mer. On longe la corniche en direction de Monaco, autant dire que l’on se régale à bord de cette Triumph Rocket 3R. Es-tu allé faire un tour sur la chaine Youtube Jazt.com ?

Jamais été un grand fan du Diavel de chez Ducati

Moto Roadster Ducati XDiavel

Moto Roadster Ducati XDiavel

Le XDiavel ou le Diavel n’ont jamais été des motos qui m’ont vraiment donné envie de sauter le pas et de grimper sur le dos. J’ai eu pourtant pendant quelques temps le Diavel dans mon garage (Grand merci à Ducati City Bike Laval), mais je n’ai pas été spécialement emballé sur le long terme. En même temps je roulais sur un Streetfighter 1098 S à l’époque…

Ducati Diavel 1200 2014

Ducati Diavel 1200 2014

Ce ne sont pas de mauvaises machines, bien au contraire mais le feeling à bord, l’ergonomie globale plutôt moyenne et surtout le fait que j’étais en 106cv encore à l’époque n’ont pas aidés à faire évoluer mon point de vue. Visuellement pourtant, je la trouve magnifique cette XDiavel et même ce Diavel… peut être qu’aujourd’hui elle dispose d’un Shifter, ce qui serait la moindre des choses surtout face au bouillonnant Rocket 3R qui ne demande qu’à bondir, du coup !

De l’amour, de l’amour et encore de l’amour sur le dos du Rocket 3R

Rocket 3 R de chez Triumph

Rocket 3 R de chez Triumph

Moi qui venait pour essayer le Speed Triple, nouvelle du nom, la 1200, quelle déception en arrivant à la concession quand on me dit qu’elle ne sort que dans quelques semaines. Mince alors, je suis donc venu pour rien ? En repartant, je vois cette Rocket 3R sur le parking des motos d’essai. Ni une, ni deux, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, je me retrouve sur son dos avec la clé dans la poche.

Je retrouve les sensations de mon ex Speed Triple RS de 2018

Au guidon du Rocket 3R de chez Triumph

Au guidon du Rocket 3R de chez Triumph

Cette Rocket 3R est une invitation à rouler grand luxe. 2,5L de cylindrée, un couple camionesque saupoudrer de puissance de près de 170cv dès la zone du couple dépassée, cette moto est un ovni. A son guidon, je retrouve des sensations perdues que j’avais sur le dos de mon Speed Triple RS, mais dans un esprit moins sportif, ce qui offre une belle alternatives aux points forts que j’adorais sur mon Speed. L’ambiance à son guidon offre un super feeling, le train avant se manie du bout des doigts et on a une grosse meule entre les jambes, ça ne me déplait pas. L’empattement plutôt long donne des sensations d’une grosse moto cruising de type Harley Davidson, les sensations que l’on aime tant sur ces Américaines mais sans les vibrations et avec cette fois un comportement presque sportif, le pied !

De la tendresse à l’arrière, même sur l’angle !

Gomme tendre sur le Rocket 3R

Gomme tendre sur le Rocket 3R

Ce large pneu arrière demande un peu de temps avant de comprendre comment il réagit dans les virages. Une fois les quelques kilomètres avalés, on se retrouve à prendre de l’angle comme sur un roadster bien plus agile, c’est déconcertant. Les longs virages ouverts de la corniche en direction de Monaco deviennent alors une aire de jeux ! Bluffant… mais ce pneu arrière ne doit pas durer très longtemps, ou alors il est trompeur car il donne vraiment l’impression d’offrir un bon grip sur le sec… top !

Un look de roadster dans un esprit custom

Look ravageur pour cette Rocket 3R de chez Triumph

Look ravageur pour cette Rocket 3R de chez Triumph

On aime ou pas ce look avec ses gros pneus et son double optique, il n’en reste pas moins que la position de conduite est plaisante. Les suspensions font bien leur taf, on a presque l’impression d’être sur un billard. Différentes cartographies viennent agrémenter l’ensemble pour offrir une conduite adapté à la situation par le biais d’un tableau de bord super complet et lisible. En mode bien énervée, ce Rocket 3R avale le 0 à 100km/h en 2,73 secondes autant dire que ça marche relativement bien fort ! En revanche, une telle moto consomme forcément un peu plus que la moyenne. En ville on frise largement les 10L au cent pour une moyenne mixte de 7L. Ce n’est pas ce qu’on appelle une moto économique…

Galerie photo Rocket 3R de chez Triumph

Excellent essai, belle découverte, ce moment passé sur le dos du Rocket 3R me place dans une situation où je me verrais bien quelques temps à son guidon. Si le shifter est une option non obligatoire, il n’en reste pas moins que l’on espère qu’il soit aussi précis que ceux d’un S1000RR ou d’un Streetfighter V4S car sur le Speed Triple RS 2018 ce n’était pas forcément le plus précis, hélas. Avec un budget de départ de 22500€ à peu près, on a quand même envie de lui coller au échappement pour qu’elle raisonne un peu plus encore sur la moyenne Corniche, évidemment. Son tarif la place donc sur le haut du podium ce qui n’incite pas, ou du moins de m’incite pas à signer le bon de commande aussi rapidement que je pourrais le faire pour une moto coup de coeur à 15 / 18K.

Harley Davidson Breakout 114

Harley Davidson Breakout 114

N’en reste pas moins qu’elle reste dans mon Top 3 de mes meilleurs essais en 2021 pour le moment, reste à savoir si pour ce même budget je ne préfèrerais pas rouler en Streetfighter V4 voire en Harley Davidson Breakout… des motos bien différentes, certes mais au budget équivalent… à voir comment peut se revendre telle ou telle moto en occasion pour faire le meilleurs choix…

 

One Response

  1. La Sardine dit :

    Hello,

    J’ai vu cette machine (le proto version TFC) lors d’un salon sur la « 750 four » au début 2019, et à l’époque je me suis dit « non mais c’est du n’importe quoi, faut être complètement con pour acheter un truc pareil ! ».

    2 ans plus tard elle est là, dans mon garage …
    Et je ne me lasse pas de regarder cet engin stratosphérique…peut-être une des dernières de cette catégorie non eco-compatible.

    Décision initiale difficile pour lâcher 21000€ pour une moto d’occaz…

    1500km plus tard, il ressort que vous avez 2 machines.
    – Une machine pépère qui peut reprendre à 60km/h en 6ème. Une sorte de gros cruiser américain en plus agile, utilisable en duo et sans perdre ton passager.
    – un machin démoniaque qui te fout la banane …et accessoirement te fait hurler dans le casque ! Bon, là c’est clair le passager est déjà descendu, et si possible volontairement.

    Pour ceux qui me disent : « comment ça pépère ? bah faut l’exploiter ta machine ! »
    je leur réponds :  » écoute machin le Pilote, tu t’en achètes une, tu restes H24 à 6000tr/min…et je viens te rechercher dans le fossé…ou dans le mur ».

    Cette machine te demande de garder la tête froide (300kg, pneu de 280), et c’est trèèès difficile compte tenu du freinage !

    Mentions spéciales
    – au shifter : pas convaincu au départ, 100% adopté aujourd’hui quelque soit le type de pilotage.
    – au TC qui te rappelle qui tu pilotes comme un bourrin sans cerveau et que là, sans lui, tu serais au tas.

    Consommations 95E10 :
    – au régulateur à 80km/h en 6 : 4.5 l/100km
    – au régulateur 130km/h en 6 : 5.5 l/100km
    – En mixte : 6.8 à 7.2 l/100km
    – En ville : mieux vaut éviter de regarder le TFT, et avoir la possibilité de virer un cylindre !

    Dans « R3GT » il y a « GT ». Faut quand même bien chercher pour le trouver. Mais c’est vrai, il y a du confort, on ne peu pas le nier, de là à le qualifier de « GT »…

    Allez l’essayer, quelque soit votre gabarit.

    <

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.