Localisation, Antibes, FR
live:david.jazt
hello@jazt.fr

2ème leçon – 28 juin

Depuis 2004, la passion motard & moto gros cube !

2ème leçon – 28 juin

moto Honda ECF : passer son permis de moto

hornet, moto ECF RennesA la fin de la première leçon, je vous ai laissé sur mon échec des demi-tours. Les différentes chutes m’ont abattu, autant physiquement que moralement. J’ai vraiment cru que j’allais devoir tout arrêter, que ce serait trop difficile… Et si la moto n’était pas faite pour moi après tout ? Peut-être que j’en suis tout simplement pas capable…

Motivation zéro

Laura, jeune motarde, gilet moto ECF

Cette fois-ci, le samedi 28 juin, j’y suis allée sans pression. La deuxième leçon sonnait comme un test. Je n’ai pas envie de me prendre la tête avec le permis moto, donc si j’y arrive c’est bien, sinon tant pis ! Ca passe ou ça casse… Ce matin-là, il pleuvait… nouvelle difficulté ! Bon en même temps, autant entrer dans le vif du sujet au plus vite. Je reçois des encouragements de la part de Laurent et Jean-Claude qui me mettent la banane et me déstressent encore un peu plus.

Quand faut y aller, faut y aller…

C’est pas gagné…

Encore une fois, je rejoins la piste en voiture. Si tout va bien, j’aurais le droit de rentrer à moto… Mais bon, je ne me fais pas d’illusions !
Arrivée sur place, le moniteur me dit qu’il faut que je recommence tout de suite les demi-tours. Tant que je n’y arrive pas, je ne ferai rien d’autre ! Il faut impérativement que j’y arrive aujourd’hui… Sinon, je sens que je vais jeter l’éponge !

moto Honda ECF Rennes : passer son permis de moto

Seulement, j’ai pas envie d’abandonner moi… La motivation refait surface au moment même où je pose mes fesses sur le Hornet ! J’ai tout de même un tempérament de battante et je refuse les échecs. Il faut juste que je me donne les moyens d’y arriver. Je sais que j’en suis capable !

Les demi-tours… encore et toujours !

Je me mets vite au boulot. J’ai envie d’en finir avec ces fichus demi-tours… Je recommence du côté gauche, celui que j’aime bien, j’y arrive sans problème. Ca me met en confiance ! J’attaque le côté droite, celui qui me pose tant de problèmes, assez sereinement mais un peu tendue quand même. Et là, c’est la même rengaine ! Je mets le guidon en butée, impossible de redresser, la direction reste bloquée… Donc je me crispe et j’attends que ça se passe. Résultat : je laisse la moto me tomber dessus.

Alexis arrive aussitôt et voit mon désarroi… Moi qui n’arrivais pas à tourner assez court, j’essaie de trop bien faire et je me retrouve en butée systématiquement. Il comprend que je suis en train de bloquer sur ce terrible demi-tour côté droite et a l’impression d’avoir pris le problème à l’envers avec moi. Du coup, il me fait monter derrière lui, et on part pour une session de demi-tours à deux, tout en décontraction (ou presque !!). Il commence gentiment par faire des 8, me montrant bien que même à deux sur la moto c’est possible… On intensifie en ne tournant que du côté droit. Puis, en me faisant lever une main, puis une jambe. Il faut que je comprenne que j’ai un large champ d’action sur le comportement de la moto et qu’il ne faut pas baisser les bras.

On fait tellement de ronds en boucle que j’en ai la tête qui tourne !! J’ai bien mérité une petite pause, non ?

On passe à la vitesse supérieure

Je m’y remets toute pimpante, avec les conseils du moniteur en tête. Je reprends les 8, encore et encore… J’y vais doucement au début, je continue de finir les demi-tours dans l’herbe mais je m’en fiche un peu. L’important maintenant c’est de ne plus tomber… Je n’en peux plus !

Laura, jeune motarde chez ECF passe son permis moto

Petit à petit je gagne quelques millimètres, puis centimètres. Mais ce n’est pas encore assez, je n’y arrive toujours pas, et je commence à vraiment perdre patience !! Je ne contrebalance pas assez la moto, je reste un peu bloquée par rapport au poids du Hornet, ça me fait flipper. Alors, nouveau plan d’attaque : on va jouer la comédie maintenant. C’est-à-dire qu’Alexis me faire exagérer les gestes puissance 10 ! Le ventre limite couché sur le réservoir, le visage qui vient rencontrer les rétroviseurs (comme si je voulais y faire un bisou !)… Au début, je me fous de lui ! Mais il faut dire qu’après seulement 2-3 passages, je réussi nickel ! Je me sens pas super à l’aise avec la position, mais au moins, j’ai la technique pour y arriver. Plutôt doué le moniteur hein ! Avec le temps, je vais reprendre confiance et mes gestes vont sûrement s’affiner mais pour le moment, ça me va.

Enfin, je passe les vitesses

C’est déjà quasiment la fin de la leçon, j’aurais passé 1h30 à faire ces demi-tours… Bon, au moins j’ai validé mon objectif qui était de réussir pendant cette deuxième leçon.

Les premières sensations sont incroyables, j’ai l’impression de rouler à une vitesse folle

Avant de rentrer, Alexis me fait faire du passage de vitesse. Il est de toute façon trop tard pour que je rentre avec la moto. Je ne vais pas avoir assez de temps pour intégrer les automatismes, mais au moins, on prend un peu d’avance pour la prochaine leçon. Du coup je m’élance sur la grande piste, passage en 2, puis en 3, je stabilise la vitesse. Je freine, je repasse en 2, puis en 1 et demi-tour (ouiii j’y arrive !!!). Le retour de la même façon, et ainsi de suite. C’est la première fois que je vais au dessus des 10km/h. Les premières sensations sont incroyables, j’ai l’impression de rouler à une vitesse folle. Alors que non, je ne dépasse pas les 30  km/h ahah ! En tout cas, à ce moment là, je me sens invincible, trop contente d’avoir franchi le pas… Bordel oui, je ne rêve pas, je passe mon permis moto ! Juste le temps de faire quelques passages, et il est déjà l’heure de rentrer…

Vivement la prochaine !

Cette leçon a été pour moi un vrai déclic ! Quand je vois la différence entre mon sentiment avant et après la leçon, je me dis que oui, j’ai vraiment galéré, mais ça m’a conforté dans l’idée que j’ai hyper envie de l’avoir ce permis moto ! Je suis partie certes détendue, mais dans l’optique de tout laisser tomber si jamais je rencontrais encore des difficultés. Et je suis rentrée avec le smile jusqu’aux oreilles, super fière de moi, déterminée pour la suite de l’apprentissage et avec une seule envie : y retourner au plus vite !!

guidon de moto Hornet 600, moto ecole ECF à Rennes

Malheureusement, sur ce coup là j’ai mal anticipé les choses. J’ai commencé un nouveau job et il n’était pas évident de caler des leçons dans les premiers jours. Donc, pas de leçon avant le 10 juillet… Il va falloir patienter un peu !

 

10 Responses

  1. marco dit :

    Cool !

    D’ou l’importance d’avoir un bon moniteur ! ilsont tous un petit « truc » pour nous faire avoir le déclic.
    Le mien m’a dit de prendre ça comme un loisir et non comme une nécessité ( comme peut l’être le permis B pour aller bosser) donc j’y vais en mode « no-stress » (malgré ce p@#~% de circuit lent 😉 )

    Allez tu vas la maîtrisé cette bestiole !

    @+
    marco

    • Laura dit :

      Oui ça change tout ! En août je change de moniteur pour 3 leçons (au moins), j’espère que ça va bien se passer avec lui aussi…
      Certes c’est un loisir, mais le permis moto sera sans doute pour moi une nécessité dans l’avenir aussi. Je bosse en ville donc y aller avec mon GPZ ne serait pas idiot 🙂

      Tu en est où dans les leçons de ton côté ? Je ne dis rien sur le lent, ça va venir dans les prochains articles… 🙂

  2. florent dit :

    alors là :
    « Et si la moto n’était pas faite pour moi après tout ? Peut-être que j’en suis tout simplement pas capable… »
    c’est normal tu es une fille (et surtout tu as le droit de me mettre une baffe à la prochaine balade 😉 )

    c’est tout simplement impensable de lire ça, celui ou celle qui veut faire de la moto n’a qu’à en faire. On est tous passé par là et la première leçon n’est pas la plus facile. Maintenant que tu as pu rencontré toutes les difficultés possibles, il n’y aura plus de surprise. Contrairement à certains qui vont se rendre compte des difficultés une fois sur la route :p

    • Laura dit :

      Dis donc toi, doucement hein !
      Des difficultés j’en ai rencontré au début, puis ça allait mieux, et maintenant ça repart de plus belle… je te laisse découvrir ça dans la suite des articles… Mais c’est vrai que je préfère en baver maintenant et être plus sereine sur la route ensuite 😉 Et on a jamais dis que le permis moto c’était facile ! Moi j’étais découragée dès le début mais justement, c’est là qu’il faut persévérer… ;))

  3. Moto école pour motarde débutante à Rennes - Melle Laura dit :

    […] le choix. Alexis a décidé de me mettre sur le CB 500 afin de me « décoincer » un peu les demi-tours, et que je reprenne ainsi totalement confiance avant que je ne fasse de réel blocage si jamais je […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *