BMW C 650 GT : le compagnon idéal au quotidien !

C’est tout de même difficile d’accepter l’idée qu’un deux roues autre qu’une moto puisse être le compagnon idéal au quotidien en milieu urbain. J’ai tenté l’histoire dernièrement avec un XADV 750 que j’ai vite mis de côté car son approche mi-scooter / mi-moto m’a laissé terriblement sur ma faim… aujourd’hui je replonge au coeur même du deux roues des villes en maxi-scooter mais pas n’importe lequel puisqu’il s’agit du C650GT de chez BMW…

BMW C 650 GT : le salon premium Allemand

Essai scooter BMW C650 GT
Essai scooter BMW C650 GT

Si le C650 de chez BMW existe en deux versions, soit en C 650 Sport et en C 650 GT c’est dans cette dernière version qu’il retient une fois de plus toute mon intention.

Confort de conduite à bord du C650GT BMW : le maxi-scooter
Confort de conduite à bord du C650GT BMW : le maxi-scooter

Le cahier des charges est assez simple finalement pour ce projet. Pouvoir se déplacer en milieu urbain aisément, en solo ou en duo, misant sur les aspects pratiques, sans crainte de se faire braquer à tous les coins de rue, avec un moteur pour autant débordant d’énergie mais qui soit aussi à l’aise en ville que sur les périphériques sans consommer 10L/100… j’habite sur Marseille et j’ai 30 à 40mn de trajet tous les matins dans les bouchons, petite route défoncées, feu rouge en côte, et autre situations stressantes qui se démultiplient le soir également… parfois même sous la pluie… l’horreur !

Les inconvénients d’une moto en ville en 5 points

essai moto honda sur marseille
essai moto honda sur marseille

J’ai pris en illustration le CB1000R mais j’aurais pu prendre n’importe quelle autre moto. Je vous laisse faire vous même le comparatif avec un scooter / max-scooter sur ces cinq points particulièrement pénibles en ville 🙁

1 – Le corps exposé aux intempéries : à moto il faut s’équiper un minimum pour rester au sec et lutter contre le froid. Un pantalon de pluie, des bottes étanches, des gants goretex… ce n’est pas forcément simple quand on doit se rendre au bureau en chemise, propre repassée nickel !

2 – Les vitesses à passer : la main gauche est constamment sur l’embrayage. Equipé d’un shifter ou non, on roule à 90% du temps en première et en seconde avec un petit passage en troisième quelques courts instants. Les démarrage en côte sont parfois le fruit d’un calage comme un con sur la première ligne… c’est d’autant plus pénible qu’il faut être particulièrement vigilant sur le reste en plus de la conduite.

3 – Aspects pratiques limités à moto : arrivé à bon port, on fait quoi du casque, gants, cache cou… sachant que l’on a aussi l’ordinateur sur le dos et les bottes aux pieds… à moins d’avoir un top case… pas simple !

4 – La consommation à moto en ville : qu’ils sont biens ces pneus sports pour l’été et les grands axes que l’on prend avec plaisir sur sa moto… au quotidien, ces même pneus deviennent de vraies patinettes car ils ont pas le temps de chauffer… le plat sur le pneu arrive en moins de deux quant à la consommation de la moto, à force de rouler en première, seconde et troisième… ça fait grimper la moyenne journalière… au final on consomme autant qu’une petite voiture citadine… autant faire du covoiturage… non, je plaisante, je préfère être à l’heure 🙂

5 – La frustration de la conduite : à moto en ville on a envie de rouler, à la moindre occasion on se retrouve bien au dessus des 50km/h car on a envie de faire monter les régimes pour lui offrir quelques bouffées de respiration à notre belle moto… au final on utilise une moto dans son usage qui ne lui convient pas et ça en devient frustrant… vivement le week-end, non ?

Essai du BMW C 650 GT en vidéo par David Jazt et en duo avec ma femme

Essai du C650GT BMW que j’ose comparer comme étant un R1200RT en boîte automatique même si effectivement on passe d’un 1200cc à un 650cc… mais détrompez-vous ce scooter voire même ce maxi-scooter est bluffant par son efficacité aussi bien en solo qu’en duo… la preuve !

On démarre, on accélère, on freine : rien de plus et rien de moins !

Tableau de bord du C650GT
Tableau de bord du C650GT

C’est vraiment simple la conduite d’un tel scooter voire même d’un scooter en général. Accélérer, freiner, poser les pieds au sol sans être sur la pointe des pieds comme à bord du XADV de chez Honde ou les jambes trop écartées comme sur un TMax… je voulais un outil simple, urbain, pratique, confortable, idéal en duo ou en solo… le C650GT est à mon avis le compromis idéal  tous points de vue !

Le C650GT est une alternative à la voiture en ville

coffre sous la selle du GT 650
coffre sous la selle du GT 650

Il faut voir le maxi scooter BMW comme une alternative à une automobile. En milieu urbain comme Marseille, seconde ville de France, le C 650 GT est l’outil idéal pour se faufiler en ville mais aussi pour se balader en ville sans se trimbaler le casque à la main toute l’après midi. Le grand coffre de 50L sous la selle permet d’y ranger deux casques intégraux, mais aussi un pantalon de pluie, des gants et quelques affaires encore, il est immense. Je vais l’équiper également d’un Top Case, le VN47 de chez Givi que j’ai acheté chez mes amis d’iCasque sur Nice. Ce top case m’offre ainsi 50L complémentaire ou presque qui me permettra de ranger un sac de course en plus au besoin, mon sac à dos ou mon sac de sport… le scooter en ville est une alternative à la voiture, il faut le voir comme tel et non pas comme la remplaçante d’une moto…

La bonne affaire c’est l’occasion récente !

Maxi Scooter C650GT BMW
Maxi Scooter C650GT BMW

Evidemment acheter un scooter que je qualifierais de “camionnette” plein pot n’a à mon sens aucun intérêt. Le C650GT est un scooter qui existe depuis 2011 avec un restylage en 2016 offrant le “traction control” (DTC) et le contrôle des angles morts, avec un rappel à la base des clignotants, ce qui est rudement efficace en ville pour rouler en toute sécurité. Ici sur Marseille, il n’est pas rare qu’on te double sur la droite, mais aussi sur la gauche, qu’on te colle au cul dans l’angle mort etc… bien ici le scooter BMW indique s’il y a du monde jusqu’à 5m autour de toi et de quel côté… c’est top !

BMW GT 650 en essai sur Jazt.com
BMW GT 650 en essai sur Jazt.com

Deux options s’offre à celle ou celui qui souhaite se l’offrir : la LOA sur 36 mois ou l’achat d’occasion. Pour ma part, j’ai acheté un C 650 GT à un directeur d’une concession. Ce n’était pas une démo, mais un véhicule qui appartenait à un membre de l’équipe. Un peu comme si j’achetais le véhicule d’un collaborateur… Plus de 3000€ de remise sur un scooter avec moins de 3000km au compteur… et de l’année en plus, le compromis idéal je trouve !

Pourquoi opter pour un maxi-scooter dans mon cas ?

Voici mon approche, elle est personnelle et peut être différente chez toi par exemple… j’explique simplement les choses comme je l’entends 🙂

Scooter 125 cc : le jouet des villes en mode solo

Honda PCX 125 de David Jazt
Honda PCX 125 de David Jazt

Le 125cc est rudement pratique. J’adorais mon 125 PCX à l’époque. On pouvait faire près de 300km avec 8L d’essence, le pied absolue je vous l’accorde. De plus un 125 ça ne coûte pas grand chose aussi bien à l’usage qu’en assurance… seulement le 125 à des limites. Son gabarit est le premier, j’avais mal au dos quand je l’utilisais trop longtemps. Il ne mettait ni en confiance sur l’angle ni dans les flux urbains par sa taille de grosse mobylette. Dernier point, je vise un scooter me permettant de faire du duo à l’occasion ou de pouvoir me rendre à Monaco sans être plié en trois à la fin de la journée… et en 125cc, ça me semble compliqué !

Le Maxi-scooter 250 / 300 / 400

Ducati Streetfighter 1098 et Yamaha Xmax 400 de David Jazt
Ducati Streetfighter 1098 et Yamaha Xmax 400 de David Jazt

A une époque dans mon garage j’avais une Ducati Streetfighter 1098 S pour le week-end et un Yamaha Xmax 400 pour le quotidien. A mon sens le 250 / 300 offre des performances trop proches du 125cc car en général ce sont les même bases avec un moteur un poil plus puissante. Plus difficile à revendre un 300 qu’un 125, j’ai préféré opter pour un 400 qui a l’avantage d’être deux fois moins chers qu’un TMax 500 par exemple. Seulement le 400 Xmax que j’avais n’était pas terrible. Déjà il consommait plus que mon Streetfighter, mauvais point pour un outil que doit être utilisé au quotidien. Ensuite, je détestais la position de conduite où l’on est sur la pointe des pieds ou l’on doit déhancher à chaque feux rouge pour avoir un pied au sol… je mesure pourtant 183cm…

Le Maxi-Scooter 500 / 600 : quand tu es motard, il faut que ça marche quand même un peu

Scooter Satelis 500 de chez Peugeot de David Jazt
Scooter Satelis 500 de chez Peugeot de David Jazt

J’ai tenté à une époque le scooter économique en 500cc comme ce Satelis. C’est vrai que je voulais faire des économies, alors j’en ai faite sur l’achat de ce scooter… mais alors au secours la revente, personne n’en voulait, je crois bien que j’ai fini par le brader pour m’en débarrasser… de plus il me faisait peur, il vibrait beaucoup, tremblait au dessus de 90km/h avec de larges louvoiements… la peur de ma vie ce scooter et le duo, on en parle ? Je laisse Jean-Claude glisser un commentaire s’il me lit encore de temps en temps et qu’il tombe sur ce billet…

Scooter TMax 2017 Yamaha
Scooter TMax 2017 Yamaha

Quant au Tmax pour moi c’est une blague ce scooter. Sous la barre des 5000tr/m, y’a rien dans le sac et s’il a une partie cycle de moto c’est bien là la seule qualité qu’on peut lui offrir… survendu pour ce que c’est, j’ai jamais compris pourquoi ce scooter fait un tel carton… essayez le, vous verrez… c’est mou et il ne se passe rien à bord, c’est étriqué pour les grands, la finition n’a rien d’un bateau de luxe… étrange ce TMax 🙂

Scooter GT 650 BMW marron
Scooter GT 650 BMW marron

Pour ma part, je pense avoir trouvé l’arme ultime pour me rendre au travail. Me déplacer d’un point A à un point B. L’encrer à un poteau le temps d’une course sans risque ou de crise cardiaque suivant l’heure ou le lieu… l’outil idéal pour se balader le week-end avec madame même si évidement je ne dirais pas non pour un GL18 ou une RT1250… dans une époque où rouler au dessus de 80km/h est un crime, je pense sincèrement que ce C 650 GT de chez BMW est un compromis idéal… en tout cas pour le moment…

Galerie photo essai du C 650 GT BMW, le maxi-scooter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *