BMW K1300R : Le GT en mode Roadster

BMW K 1300 RLe BMW K 1300 R n’est ni  plus ni moins que la frangine décoiffée de mon K 1300 GT sur laquelle je roule actuellement. On reprend les mêmes ingrédients et on en tire une moto au caractère entier, franc et direct. Une moto de 1300cc rempli de couple mais un poil bridée de 75cv, un comble pour une moto Allemande, et pour le coup perd beaucoup de sa saveur… néanmoins, le K13R est un Roadster à la sauce piquante, au look particulier et à l’agilité incroyable… cet essai me permet de mettre à jour, indirectement, l’essai du BMW K 1200 R que j’avais réalisé il y a quelques années… et que j’avais bien aimé, alors cette sauce K13R ? Mieux que le K12R ? Verdict…

Présentation du K1300R : le roadster XXL

essai K13R Rennes

Difficile à croire et pourtant nous avons ici la même base de moto que mon K13GT. On vire les valises, le top case, on remplace la selle, on recule un peu les commandes à pied, on vire la bulle, on met un guidon droit, un petit saut de vent… et tadaaaa ! voilà le K13R, le plus musclé des roadsters 😉

K13R 2013 BMW

Le phare semble être issu du R1200GS et la fourche du K13S… chez BMW, ils ont tout compris pour varier les modèles autrement que chez les Japonaises je trouve… Suzuki met 10 plombes à sortir une variante alors que chez les voisins, la messe est dite…

Présentation du K1300R en vidéo

Une moto diabolique à 175cv mais en vérité…

moto BMW K1300 R essai et impression

Donc comme je disais, cette grosse vilaine de 1300cc pèse tout de même près de 175cv, impressionnant, non ? Bien pas tant que ça au final… car ces 175cv, impossible de les voir. Je ne cherche pas à me mettre hors la lois, mais pour être en full il y a deux choses à faire : virer une cale à la poignée qui se trouve sous le réservoir, ok jusque là pas trop difficile, et ensuite c’est une mise à jour de la cartographie, et là ça se gâte. Si tu vas en Belgique pour faire cette mise à jour, tu perds l’assistance BMW en France qui ne prend pas en concession toute moto débridée… en clair, si tu roules débridée tu ne peux plus passer ta moto à la valise BMW moto… je trouve ça incroyable ! Tu as beau signer des décharges etc… ils ne veulent rien savoir… et forcément tout est bien ficelé, impossible du coup à avoir sa moto en full… du coup, “comment débrider sa moto bmw ?” c’est simple : en France sur le réseau BMW = impossible ! Et par principe je trouve ça lamentable…

moto allemande K

Alors débridage ou 100cv, là c’est un autre débat… chacun fait comme bon lui semble je suis bien d’accord… mais de là à faire des arguments commerciaux sur des puissances qui, de toute manière, on n’aura jamais… je ne vois pas l’intérêt… venir me vendre une moto à 170cv et d’un couple de 14mKg alors que dans les fait il est impossible d’avoir plus de 106cv et 13mKg… moi j’appelle ça de l’entourloupette commerciale à la sauce BMW et je me suis fais avoir pensant pouvoir si je voulais passer en mode Européenne si je le souhaitais comme me le confirmait le commercial… et le pire c’est que lorsque la lois sur l’harmonisation des européens passera, là BMW France nous trouvera les solutions en claquant les doigts… rien que pour ce point et même si je roule 100cv à ce jour, savoir que je ne peux pas rouler full me donne envie de quitter la marque Allemande… voila c’était mon coup de gueule… mais du coup, K13S, K13GT, K13R etc… ne cherchez pas, elles font toutes 106cv en France… donc le choix s’arrête sur un look avant tout !

Présentation suite… du BMW K13R

Tableau de bord du K13R

La tableau de bord est magnifique. Déconcertant à l’arrêt, en roulant il s’avère complet, intuitif et clair… j’ai un petit coup de coeur pour ce compte tour particulièrement clair… un grand bravo pour ce tableau de bord même si j’aurais préféré l’espace numérique un peu plus visible, mais franchement, je dis bravo BM là dessus !

feu arrière du K13R

Feu arrière du K13R que je trouve particulièrement… vilain… seul le petit logo de la marque au dessus de la plaque est stylé… le reste je ne le trouve pas beau cet arrière du K13R…

pot échappement du K13R

Chouette un pot imposant… bien détrompez vous, une fois en route il est plus discret qu’autre chose, on s’entend soupirer dans le casque… c’est peu dire…

jante monobras arrière

Très beau ce monobras…

K1300R BMW Rennes freinage brembo K13R poignée gauche K13R

Niveau sensation à bord du K13R

K treize r BMW Rennes

Le moteur est linéaire et n’offre pas de sensation plus forte qu’à bord de mon K13GT pourtant plus lourde de 100kg. Le K13R m’a semblé fade, très fade, linéaire vraiment pas amusante du tout, une conduite de routière dans le corps d’un roadster, faut m’expliquer l’intérêt… je m’en étais faite toute une montagne de cette moto à l’époque et au final je l’ai trouvé plate, sans âme… peut être que ce bridage et le fait de ne pas pouvoir passer outre m’énerve au point de ne plus savourer la moto à sa propre valeur… alors certes, elle est confortable, la gestion des suspensions est toujours aussi au top, mais après ça, pas grand chose à lui donner… on en prend plein le nez, l’empattement est trop long pour vraiment s’amuser, les montes d’origine ne mettent pas en confiance… non franchement, déçu, très déçu de ce K1300R…

Conclusion de cet essai du K1300R : plutôt négatif !

moto allemande K

Je comprends mieux pourquoi on en voit quasiment aucune sur les routes… indirectement et proche du K1300S, je suppose fortement ressentir les même chose sur cette dernière (celle que je voulais essayer à la base). Le K13S ne propose qu’une tête de fourche différente et un guidon Sport GT en plus de ce K13R… au final, quitte à choisir un K13S qu’on ne pourra jamais utiliser en full et donc qui doit être bien linéraire et ennuyant au final, j’opterais pour un ZZR 1400 voire un Hayabusa ABS… sauf que niveau équipement on frise le 0 pour les Kawa ou Suz, pour une Sport GT, je me demande bien ce qu’elles ont de GT… heureusement que les Allemandes telle que BMW ne propose pas seulement de K13R ou K13S car je ne resterais pas fidèle à la marque, c’est une certitude…  BMW baisse fortement dans ma côte de moto parfaite à ce jour…

Galerie photo de l’essai du K13R 2013

10 réponses sur “BMW K1300R : Le GT en mode Roadster”

  1. Ah dommage pour le bridage , pour la cale en effet ça semble facile , pour la carto j’ai “peu être” une solution , sur mon Street Triple 675 je sais que certain fan on développer un logiciel pour changer la carto sois même , tu achète le câble (15 € environ) et tu injecte la carto souhaiter de ton PC que tu a télécharger sur le site de fan… Testé et approuvé et en plus avant le modèle 2012 il ne peuvent rien voir … (a partir de 2013 il on mis une parade !)

    Bien sur cela existe pour le Street mais pour la BM peu être pas ! Sinon je la trouve plutôt sympa mis a part l’optique av/ar vraiment rater

    1. Salut Alex, bien je peux te dire que si tu touches au bridage de la moto par carto, une fois la valise sur la moto et que ça met que la moto n’est pas en 100cv comme le prévoit les normes machin, bien hop, ils ne veulent plus s’en occuper… 🙁 donc hormis la cale à virer, on ne peut pas faire grand chose… 🙁

  2. Disons le clairement j’ai toujours aimé la série K et depuis tout gamin.

    Esthétiquement le K1300R n’ai pas celui que je préfère avec ces pharesnasymetriques mais plus je le regarde plus je m’y fais.
    Le compteur est pas mal et les info semble complètes. Techniquement avec les options elle corresponds mes attentes. En terme de prix ben c’est une BMW quoi un poil moins cher ne serais pas mal venu.
    Perso j’avais essayé le K1300S qui m’a beaucoup plus mais je n’ai pas eu plus que cela de moto différente et je n’ai essayé que peu de moto diffirente aussi.
    Je me demande juste comment la cartographie a été travaillé entre les K1300?
    Comme tu le sais sa petite soeur la K1300S me taquine de l’oeil sans que la R ou la GT me déplaise.

  3. Oui c’est sur sa je comprend que sa se verra directement comparé a un Street Triple 675 qui de toute manière est en 106 Ch max… Ou la remettre en “origine” a chaque fois après le souci bah a moins d’avoir le matériel … :/

  4. Salut David,

    Merci pour cet essai et les superbes photos.

    Je suis d’accord sur certains points : le feu arrière un peu vilain, le gros pot avec un bruit de poumon fatigué en bas des tours, le bridage un poil castrateur mais beaucoup mieux fait que sur la K1200R,…

    Mais… choisir une bmw, ce n’est pas uniquement pour une histoire de poneys. Oui, il en faut, mais des poneys sur des sabots qui ne tiennent pas la route, bof!

    Je viens de changer de monture (moto guzzi 1200 sport) et j’ai hésité entre la diavel, la R1200R et la K1300R. Je les ai essayé et mon verdict:

    La R1200R: venant d’un twin expressif et bien vivant, là, c’est clair la R1200R est pour moi trop linéaire, et manque d’expression. Une vrai moto de papy! (pardon pour les possesseurs). A choisir un nouveau Twin, je resterai chez Guzzi (la griso par exemple). Par contre, elle possède une superbe partie cycle et invite à la balade en toute sécurité.

    La K1300R: mon essai fut une journée à l’assaut du Vercors. Et là, j’ai été bluffé. Une des meilleurs partie cycle que j’ai essayée de ma vie de motard. Légère (malgré ses kilos), elle enchaîne les virolos à gogo. La prise en main est facile et il ne faut pas dompter la bête (comme sur mon ancienne). Au début avec prudence, puis on se prend à faire du freinage tardif pour envoyer directement les watts en début de sortie. La K1300R ne bronche pas et reste dans son couloir de nage. Elle ne se redresse pas en courbe et surprenant, elle freine à plat sans plonger. On sent que le moteur est joueur et ne demande qu’à monter dans les tours…. jusqu’à 9000, puis oups le bridage… Mais honnêtement, partant de mon adage favori Vieux Motard que Jamais, le bridage est certes frustrant mais pas handicapant (K1200R par exemple), surtout dans des petites routes sinueuses. Si il faut protester, ce n’est pas contre BM mais contre des lois franco-francaises de caisseux absurdes.

    La Diavel: je ne développe pas mais magnifique, une vraie italienne qui bouleverse et souffle un vent nouveau chez Ducat.

    Au final, j’ai signé…. la K1300R et je l’aurai le 6/08. Et même si ce modèle ne doit pas survivre au futur roadster R1000RR trop sportif à mon goût et ne possédant pas le même système de suspension, je pense avoir fait un bon choix.

    La meilleur moto, c’est celle qui nous plaît. A pluche, sur la route!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *