Localisation, Antibes, FR
live:david.jazt
hello@jazt.fr

Essai moto : Daytona 675R 2012 : la petite nerveuse !

Site officiel de David Jazt

Essai moto : Daytona 675R 2012 : la petite nerveuse !

David Jazt et sa Triumph Daytona 675R Depuis quelques temps déjà mon GSXR 750 me travaille l’esprit et j’aimerais bien renouer contact avec une sportive avant de me ranger du côté Allemand voire Américain. Certes les 1000cc offrent un couple de folie pour un rapport poids / puissance inégalé à la recherche sans cesse de celle qui offrira le plus de puissance à la roue arrière mais au final, son pilote ne l’exploitera qu’à 25% et encore si les bleus ne l’arrêtent pas avant… du coup, pourquoi ne pas s’orienter vers une plus petite cylindrée avec moins de puissance et moins de couple mais largement plus exploitable ? Mon coeur s’arrête sur un moteur 3 cylindres, cette Triumph Daytona 675R… histoire de trouver une alternative aux Japonaises !

Triumph Daytona 675R, toutes options !

Freinage Brembo Daytona 2012

Cette version R de la 675 Daytona de chez Triumph offre quelques options que j’aime et qui n’existent pas sur la version standard à savoir les suspension Ohlins, le freinage Brembo avec durit avia, le shifter (que l’on peut ajouter sur la version standard) quelques pièces carbon et un peinture exclusivement blanche (Crystal White) pour cette version… Il manque juste un pot Arrow pour remonter un peu la sonorité de l’ensemble, trop sage à mon goût dans cette série “sortie d’usine”.

Essai vidéo de cette Daytona 675 R par David Jazt

Vidéo moto réalisée par David Jazt lors de son essai moto de la Daytona 675R 2012.

Présentation de la belle Anglaise, Triumph

Daytona 675 de chez Triumph, version R

Moto sportive par excellence, elle offre une belle présentation et des atouts qui font rêver à savoir des suspensions Ohlins et une fourche incroyable même sur mauvais revêtements, une cartographie offrant un couple important dès la première partie de compte tour dépassée, un freinage au feeling incroyable bien qu’un peu juste au niveau du mordant.

Tableau de bord : magnifique !

Post de pilotage 675R Daytona 2012

Le tableau de bord est de loin le plus beau que j’ai pu voir sur une sportive. Dans les tons gris / violet, c’est tout simplement magnifique. Le tableau de bord est plus que complet bien que ce soit un peu petit au niveau de certains éléments.

compteurs Daytona 2012 675 R

Rapport engagé, l’heure, trip A, trip B, conso moyenne, conso temps réel, temps au tour… et ce compte tour… magnifique, splendide… quoi ajouter ?! Nous sommes bien loin de la tristesse de la nouvelle Triumph Trophy 1200 en tout cas… il manque, comme souvent c’est le cas, le niveau d’essence et les commandes des trip au comodo comme ches BMW ou Ducati. Il faudra s’habituer à un point lumineux dès qu’il faudra remettre du jus dans le réservoir… ce réservoir qui offre une belle autonomie de 220 à 250km avant réserve… ça change du SV1000S qui clignotait à 170km ou à mon Streetfighter 1098 S Ducati qui clignote à 200 bornes à peine…

Pot d’échappement discret, et pourtant…

échappement sous la selle Daytona 2012

La sonorité est trop sage au ralenti, mais dès que l’on dépasse les 6000tr/mn, la boîte à air s’ouvre et en sort alors un miaulement tellement sportif qu’il me fait des frissons dans le dos à chaque fois… avec une ligne arrow et la cartographie anglaise, je suis certains que ça doit être sympa en haut dans le compte tour… cependant une fois que la moto est bien chaude, le pot d’échappement émet un feulement suffisant pour qui aime être discret… seul le pilote en profite, les automobilistes eux, nous entendent pas… ça change de ma Ducati où c’est l’inverse 😉

Mise en chauffe, feulement du chat…

Daytona 675R Triumph Rennes

Je monte à bord et je retrouve instantanément la position sportive comme j’aime. Les jambes touchent le sol et les genoux sont déjà légèrement pliés. Mes mains tombent sans fatigue sur les poignées, je suis à l’aise tout de suite. La boîte de vitesse et la pédale de frein tombent parfaitement bien sous les pieds… j’adore ! J’aurais peut être aimé que les pédales doient légèrement plus en arrière encore histoire d’être encore plus agressif sur la route… mais ça passe bien comme ça !!

Pneumatique : Pirelli

Pirelli supercorsa SC2

La monte de pneumatique d’origine (Pirelli Supercorsa SC2) se veut vraiment idéal sur cette moto qui n’offre pas trop de couple (72Nm à 11700tr/mn) et donc correspondent bien à la moto. Même sous la pluie je trouve qu’ils accrochent relativement bien à l’attaque, seules sur les phases de freinage un peu appuyé on perd l’arrière… petite frayeur en arrivant sur un rond point, rien de dramatique mais l’ABS n’aurait pas été un luxe sur ce coup… je me dis que ces pneus sont vraiment pas mal et mettent en confiance…

En première, mes pieds sur les cale-pieds… c’est parti !

moto sportive Daytona 675 R Triumph

J’enclenche la première, la boîte est facile, douce et rapide. L’embrayage joue son rôle en toute fin de course, je m’en doutais et j’ai anticipé pour ne pas calé comme un con… La poignée de gaz est hyper réactive, avec quelques sursauts lorsque l’on roule entre deux, c’est assez agaçant mais rien de déroutant car au final on ne roule jamais entre deux… j’enclenche la seconde, le compte-tour retombe de quelques tours / mn seulement, ça s’annonce plutôt sportif tout ça, je sens que ça va me plaire…

Shifter ?

675R Daytona 2012 : moto triumph Rennes

L’utilisation du Shifter est tout simplement bandant génial. Le principe d’utilisation est simple car Il suffit de visser la poignée de droite et dès que le tableau de bord clignote on monte un rapport sans lâcher la poignée de gaz. Le rapport s’enclenche immédiatement et relance la machine jusqu’à ce que ça clignote à nouveau et ce sur tous les rapports… heureusement en 106cv ça ne grimpe pas trop vite et ça laisse le temps de voir venir la route… cependant y’a de quoi se faire plaisir… largement ^^

Côté moteur !

Triumph moto Rennes

Le moteur de cette Triumph Daytona 675 R est pour moi une référence dans les 600cc. Relativement coupleux en bas dans les tours avec cette 675 Daytona, on arrive vite dans les régimes exploitable qui force le pilote à reculer sur sa selle tout le long de l’accélération qui peut durer un petit moment si jamais on décide de tout passer au shifter. La poussée (relativement sage lorsque l’on descend d’un 1098) est franche et sportive jusqu’à la zone rouge qui met un certain temps à arriver dès lors que l’on passe les 9000 tr/mn… faut l’avouer mais ça laisse de quoi s’amuser…

David Jazt et sa Triumph Daytona 675R L12

Mon essai s’est déroulé sous la flotte, pluie battante… je me suis pourtant amusé comme un fou aussi bien avec que sans le shifter… la facilité de l’ensemble donne confiance en soit, c’est un rail cette moto et ce moteur est tout bonnement magique si l’on prend en compte de ne pas le comparer sur une cylindrée plus importante… je lui colle un bon 9/10… il manque de couple pour être à 10 mais franchement, top en version Française, en version Anglaise je ne me mouillerais pas à lui coller un demi point en plus 😉

Conclusion de cet essai moto 2012

Daytona 675 R de chez Triumph RennesCette moto de marque Triumph est pour moi une véritable surprise. Tout ceux qui me connaissent un peu savent que Triumph reste pour moi une marque de moto que je n’affectionne pas particulièrement. Les moteurs que Triumph moto propose ne correspondent pas à ce que je recherche aussi bien en matière d’agrément qu’au niveau du couple. Entre le bicylindre et le quatre cylindres, je ne trouve pas d’intérêt à en avoir 3… le Speed triple par exemple est pour moi une moto au moteur qui coupe trop court et qui manque de couple pour avoir réellement plaisir à le piloter… le 1050 que l’on retrouve un peu partout sur la gamme et en sportive nous n’avons droit qu’à la Daytona qui pour cette fois se révèle explosif et bonheur ! Il se pilote comme un quatre cylindre avec le compromis d’avoir du couple plus bas dans les tours qu’un GSXR 600. Dommage qu’il n’y ait pas de 750 comme la GSXR voire de 800 comme chez Ducati pour trouver le juste milieu…

moto sportive à Rennes

Excellent essai moto sur cette Triumph Daytona 675 R. Moto qui n’est pas faite pour rouler en duo ni même partir en vacances, cependant moi qui cherche à renouer contact avec une sportive et en alternative à une GSXR, cette moto Triumph offre vraiment un compromis idéal… on lui reprocherait de ne pas avoir d’ABS même en option, des clignotants mieux intégrés car ici à la façon CBR je trouve ça moyen, mais surtout une cylindrée légèrement supérieure pour la rendre encore plus exploitable au quotidien sans avoir toujours à l’esprit que l’on se trouve sur piste… Une anglaise, pourquoi pas finalement !

Galerie photo de cet essai moto Triumph Daytona 675 R

Ton essai du 675 Daytona de chez Triumph

Tu as essayé un Daytona ? Tu roules en Daytona ? Tes impressions sur cette moto ? Quels sont ses points forts ? Ses points faibles ? As tu profité du rappel du l’alternateur défaillant ? Laisse un commentaire pour nous en dire un peu plus…

15 réponses

  1. arnaud dit :

    Je n’ai jamais eu malheureusement le bonheur d’essayer cette Daytona comme toi 🙁
    Mais je trouve qu’elle a un sacré gabarit et ta vidéo confirme bien ce que je pensais !

    Jolies tes photos.

  2. JeanClaude35 dit :

    Je l’attendais cet essai !!!
    Perso je trouve innaceptable de ne pas avoir de jauge a essence. Qu’on vire purement et simplement la température et qu’on le remplace par la jauge.
    Pas d’ABS c’est bien dommage je pense que c’est un plus. Les clignotants sont pas esthétiques mais ils sont visibles et je ne les changeraient pas.
    Contrairement a toi j’aime bien Triumph que j’ai découvert avec l’essai de la speed il y a un moment déjà (une éternité me semble il).
    Je signe me jour ou on me mets une jauge essence et ou la concession me fera une proposition que je ne saurais refuser. Le plus dur sera de choisir (street, daytona, speed) mon coeur étant cepandant plus roadster que sportif.
    Une dernière chose, tout comme Arnaud je trouve tes photos superbe (plus que les photo sur la trophy) et la video sympath.
    Si tu me cherche je serais chez Thriumph pour les persuader de l’utilité d’une jauge (bande de naze ils font rien comme tout le monde ces Anglais ).

    • David dit :

      JC, détrompe toi, la jauge a essence ne sers pas à grand chose… sur ma Ducati c’est pareil, on se repère avec les Trip, au bout d’un moment on sait où l’on se trouve… par contre les températures moteurs moteurs sont importantes je trouve… souviens toi lors d’une sortie j’ai calé sans savoir pourquoi et en fait c’était parce que la moto était en surchauffe… dis toi que sur ma Ducati je n’ai qu’un Trip… oui, tu lis bien… un seul trip… pas de trip A et de trip B comme on trouve en général… là rien… juste un seul… et c’est pénible ! quand à la jauge d’essence tu n’y compte même pas… cependant quand je vois tes 5 carré sur ton bandit, à part perdre de la place sur le compteur, ça ne t’apporte pas grand chose je trouve… que tu ais 3 ou 4 carré plein… tu sais bien qu’au bout de 200 bornes faut repasser à la pompe… ^^

  3. JeanClaude35 dit :

    Pas tout as fait d’accord car tu ne consomme pas la même chose que tu soi en ville ou en balade. Mais je chipotte. N’enpeche sur se point je ne suis pas d’accord avec toi 😉 j’ai ma jauge et je trouve ça pratique et utile.

    • David dit :

      en ville ou en balade à 20 bornes près c’est identique… de plus quand ça clignote ça ne veut pas dire que tu vas tomber en panne au bout de 200m, ça t’indique qu’il te reste 10/15 bornes pour aller en station essence… avec deux trois plein tu sais combien tu peux faire de bornes… perso, les jauges à essence ça ne sert à rien ^^

  4. Liced dit :

    En 1000 le 3 cylindres ne se justifie peut-être pas mais en 600 le 3 cylindres est l’idéal pour cette catégorie. Triumph l’a bien comprit depuis longtemps.

  5. JeanClaude35 dit :

    Merci triumph tu vois on m’a écouté David 😉

  6. JeanClaude35 dit :

    Tu vois David Triumph m’a écouté 😉

  7. […] mais franchement, mettre un Shifter sur une telle cylindrée, quel intérêt… déjà sur le Daytona 675 c’est du lourd, là sur une moto qui fait le double de cylindrée… je passe mon […]

  8. […] alors dans une poussée continue… c’est grisant ! ça l’était déjà à bord du Triumph Daytona 675 mais qui manquait un peu de coffre, ici on remercierait presque dieu d’avoir inventer la lois […]

  9. […] chez Triumph… 675cc de bonheur à l’Anglaise pour avoir essayé le Speed Triple et le Daytona 675, je dois bien avouer m’être largement plus amusé sur la Dayto que sur le Speed […]

  10. […] ce petit Triumph Daytona 675, pas mal non plus, ? Inutile de trop tarder pour t’inscrire à la prochaine balade moto du […]

  11. […] L’essai est reporté certes, et je suppose qu’avec un petit Shifter comme sur la Daytona 675 R que j’ai pu essayer dernière, cette Street Triple fera tourner les têtes et fera très vite […]

  12. […] passer les vitesses à la volée sans relâcher la poignée de gaz ! Je l’avais testé sur le Daytona 675 et je me suis toujours juré l’avoir sur ma prochaine moto… malheureusement et malgré […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *