Localisation, Antibes, FR
live:david.jazt
hello@jazt.fr

Essai moto Triumph Speed Triple 2013 : pour filer à l’Anglaise

Site officiel de David Jazt

Essai moto Triumph Speed Triple 2013 : pour filer à l’Anglaise

Je reprends le titre de mon article que j’avais écris en 2006, lors de mon premier essai moto du Triumph Speed Triple 1050, car je retrouve bien là quelque sensations que j’avais déjà eu à l’époque et qui sont restées en moi depuis toutes ces années. En effet, je n’étais pas remonté sur le dos d’un Speed depuis 7 ans maintenant à quelques mois près, et l’idée que je m’en étais faite était loin d’être fausse… petite mise à jour pour cet essai de moto Anglaise, qui cette fois m’a titillé l’esprit motard dans lequel je me retrouve aujourd’hui… et l’envie de m’amuser avec 😉

Triumph Speed Triple 1050 : magnifique et unique

Speed Triple Triumph Rennes 2013

Côté look, un Speed Triple on aime ou l’on n’aime pas. Cette tête de fourche si particulière m’aura demandé tout de même un peu de temps avant de m’y faire, moi qui aimait tant les petits phares rond à l’époque.

Speed Triple K6

Ci-dessus le modèle 2006 que j’aimais bien moi niveau look 😉 mais le look c’est une chose…

face avant du 1050 Speed Triple

Cette face avant, moi je trouve cette moto Anglaise magnifique. Même la petite virgule au dessus des compteurs finalement on s’y fait…

Comportement dynamique du 1050 Speed Triple

Moto Triumph à Rennes

Tout d’abord cette sensation d’être en hauteur est conservée à l’arrêt et se ressent un peu moins en roulant. L’embrayage hyper sensible pourrait presque me faire caler dis donc, il ne faut pas hésiter à mettre un peu de gaz pour lancer la belle dans une sonorité diabolique avec ces petits Arrow qui vont bien à ses fesses. La moto est facile à mener, instinctive, presque trop. Je retrouve en elle quelques sensations du Streetfighter 1098 S que j’avais vraiment adoré… ici contrairement à la Ducati, c’est nettement plus rond, plus facile en allure lente à mener et on ne risque pas de caler à chaque rond point…

Suspension à bord du Speed Triple

mono bras triumph speed triple

Je trouve que cette Speed Triple 1050 est vraiment tape cul et faiblement confortable. Ses pneumatiques merdiques comme y’a pas ne me mettent pas en confiance, de plus ils sont neufs ou presque. Du coup, en plus de trouver la moto tape cul, je ne me suis pas senti à l’aise dès les premiers tours de roue. Plus que le Streetfighter, je dirais que ça se rapproche d’avantage du Ducati Monster presque…

Mauvaises sensations à bord, pourtant c’est une moto qui plaît…

moto speed triple triumph Rennes

Voilà, je ne suis pas à l’aise à bord du Speed Triple 1050, je trouve qu’il lui manque le petit détail qui permettrait de me mettre en confiance, d’avoir envie de s’amuser un peu plus comme tout ceux que j’entends autour de moi me dire que cette moto est génial… mais mince, je passe à côté ou quoi ? Où se trouve la magie dans cette moto qui offre un léger coup de pied au cul en bas des tours puis qui s’estompe aussi tôt ou presque ? Alors oui, les pneus ne m’ont pas convaincu et l’absence d’ABS sur ce type de moto ne me dérange pas plus que ça au final… Qu’on m’explique…

Speed Triple 1050 vs Street Triple 675

Déjà je trouve que le tableau de bord est “Cheap”… il n’y a même pas d’indicateur de rapport engagé alors qu’il y a la conso temps réel et les trips en veux tu en voilà avec même la fonction LAP… m’intéresse pas tout ça, moi je veux l’indicateur de rapport et des info que l’on gère au doigt sans avoir à quitter les yeux de la route et les mains du guidon… pour une bécane de 2013 à ce tarif là, j’estime ne pas avoir besoin d’acheter un indicateur de rapport engagé… ce compte tour fait plastic c’est un horreur… et de plus, je trouve qu’il manque le Shifter, et oui, j’y tiens à mon Shifter testé et approuvé sur le Daytona 675 ainsi que sur le BMW K1300S… véridique, c’est magique !

Echappement Arrow sur le Speed Triple 1050

pot échappement ARROW Speed Triple 1050

Même chicané ce pot fait un bordel comme j’aime. Il manque un peu de grave encore à mon goût mais c’est déjà très agréable, je retrouve les sensation du GSR 600 et des Devil 😉 en revanche, l’ancien propriétaire à mis des options que j’enlèverais directement : le clignotant arrière intégré dans le feux, y’a rien de plus dangereux pour ne pas être vu… sans parler de tous les bidules tuning que je trouve ridicule… après les goûts et les couleurs…

Conclusion sur cet essai du Speed Triple 1050 de 2013 (standard, sans ABS)

Freinage Brembo sur le Speed Triple 1050

Cette moto demande surement à être apprivoisé et je n’ai pas eu suffisement de temps pour en profiter pleinement. A part les pneus, le freinage est parfait, la position de conduite est très bien, les rétroviseurs sont peu sensibles aux vibrations… je suis certain qu’il y a de quoi bien s’amuser à bord de cette moto Anglaise… peut être pas convaincu par ce tableau de bord, par cette position de conduite un peu trop haute à mon goût, par la dureté de la selle… enfin tout un petit ensemble qui ne m’a pas spécialement convaincu… du coup, je n’ai pas eu le coup de coeur mais si j’entends bien toutes les qualités que peu avoir cette Triumph…

Galerie photo de cet essai moto Speed Triple 1050 (Sans ABS)

Essai en vidéo du Speed Triple 1050 en 2006

3 réponses

  1. […] presque d’égoïste, ce Speed Triple n’est pas encore pour moi je pense car je n’ai pas eu le feeling à bord. En même […]

  2. […] un Street Triple de chez Triumph… 675cc de bonheur à l’Anglaise pour avoir essayé le Speed Triple et le Daytona 675, je dois bien avouer m’être largement plus amusé sur la Dayto que sur le […]

  3. […] de cette moto qui est vraiment à elle seule une bande à part. J’avais bien aimé le look du Triumph Speed Triple 1050, sa grande soeur mais n’avait pas apprécié sa conduite… je partais donc en me disant […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *