Localisation, Antibes, FR
live:david.jazt
hello@jazt.fr

Et si on partait faire un grand tour de moto : 3000km en 10 jours !

Site officiel de David Jazt

Et si on partait faire un grand tour de moto : 3000km en 10 jours !

virages en Dordogne : le paradis des motards

Nous y sommes ou presque, à 10 jours du départ pour cette grande balade moto au départ de Nice et de Rennes, les deux extrémités de la France. Nous serons 5 motards sur le dos de 4 motos et toute l’organisation est maintenant bouclée. Près d’un mois de préparation, de validation du roadbook et des itinéraires bis en cas d’imprévus… en effet, nous ne sommes pas encore en été si bien qu’il faut éviter de grimper trop haut dans les montagnes au risque de croiser de la neige… 3000km en 10 jours, en voilà de bien belles vacances 🙂

Un projet ambitieux pour une réussite tous ensemble !

route à virage : parfait pour les motards

route à virage : parfait pour les motards

L’organisation n’a pas été une chose simple. Il faut réunir le maximum de motards, motivés, pour une telle escapade. Une fois le groupe constitué, il faut définir un budget global à respecter, puis déterminer le roadbook avec la contrainte de trouver les lieux pour les nuits tout en respectant le budget et le principe de découvrir nos belles régions Françaises.

petite pause motarde

petite pause motarde

Réussir à concilier un roadbook qui soit ni trop long ni trop court avec un esprit “randonnée” n’est pas forcément la tâche la plus simple. L’ensemble du groupe doit être capable de rouler dans les meilleures conditions possibles et prendre un maximum de plaisir sans avoir le sentiment de “galérer”. Effectivement, nous partons 10 jours et une balade moto de 10 jours ne s’anticipe pas de la même manière qu’une balade de deux ou trois jours. Trouver les bons plans pour l’hôtel au meilleur tarif possible offrant le maximum de prestation pour se détendre à l’arrivée avant de reprendre la route le lendemain… il y aura forcément des ratés, j’ai tenté de faire du mieux que je pouvais… verdict à l’arrivée…

Une expérience de terrain au service du groupe

David Jazt au Gouffre de Padirac

David Jazt au Gouffre de Padirac

Ces dernières années, j’ai pris plaisir d’organiser des escapades motardes sur plusieurs jours, toujours dans un esprit de “randonnée découverte” en ralliant Rennes à Pampelune (Espagne), Rennes au Puy de Dôme, mais également en petit groupe pour découvrir la Dordogne et l’Auvergne. Des escapades comparables à celle que j’organise pour ce Grand Tour de moto avec les Copains en cette année 2019. Cette expérience permet ainsi d’éviter les pièges des itinéraires trop longs et qui finissent par dégoûter le motard de sa passion, mais également de gérer les imprévus météo, ou tout simplement la recherche des stations essence lorsque l’on se retrouve au coeur des montagnes ou de la pampa…

3000km en 10 jours demande une préparation matérielle

R1200R de David Jazt au coeur du Gers

R1200R de David Jazt au coeur du Gers

Pour une telle balade moto, le premier des conseils que je peux donner c’est d’avoir une bonne assurance moto avec si besoin une assistance en cas de coup dur. Ensuite, il faut absolument avoir une totale confiance envers sa moto.

pneu moto BMW K13GT rincé

pneu moto BMW K13GT rincé

Les pneus doivent être irréprochables pour toute la durée du périple, et s’il y a un changement de pneu à faire, autant le faire avant de partir pour éviter les crevaisons, les problèmes d’adhérence sur certaines chaussées parfois douteuses mais également d’avoir une moto à jour de ses révisions car certaines nuits, les motos peuvent dormir à la belle étoile… autant dormir sur ses deux oreilles avec la certitude qu’elle démarrera le lendemain matin…

Pour mieux profiter de ce moment : l’intercom est indispensable

Acheter son intercom chez Speedway

Acheter son intercom chez Speedway

Afin de profiter au maximum de cette balade moto, je ne saurais que trop recommander l’usage d’un intercom. Il permet d’échanger avec un ou plusieurs pilotes lors des sessions de roulage, c’est vraiment plaisant car même si nous sommes seuls au guidon de nos motos, l’intercom offre une véritable ambiance communautaire durant le périple… il n’est pas obligatoire mais rajoute un “plus” pendant la sortie… nous avons eu de longues soirées d’échange sur les réseaux sociaux pour se décider du modèle à prendre. Finalement nous avons opté pour le Freecom2+ mais je recommande également le Freecom4+ voire le PackTalk pour celles et ceux qui ont un budget plus large… concernant SENA et mon expérience avec le 30K, je passe mon tour c’est de la merde en barre !

Une tenue motarde adaptée pour rouler fin mai début juin

Dainese Marseille : boutique spécialisée dans l'équipement de la motarde et du motard

Dainese Marseille : boutique spécialisée dans l’équipement de la motarde et du motard

Le plus complexe finalement dans l’organisation de chacun reste le tenue. En effet, sur la période fin mai, début juin, nous ne sommes pas encore en été si bien que l’on se trouve entre deux saisons et on peut avoir de belles surprises dans un sens ou dans l’autre. Anticiper le mauvais temps et le froid reste la meilleure stratégie à moto, surtout lorsque nous allons traverser des cols de montagne et allons grimper en altitude. Je me souviens du Mont Ventoux où il faisait près de 25 degrés dans les vallées, mais près de 15 degrés de moins là haut, autant dire que ma tenue d’été n’était plus vraiment adaptée…

Quelques conseils sur l’équipement

Cuir et cache cou pour le motard Rennais

blouson de cuir

Le cuir reste le meilleur compromis. Avec ou sans doublure, libre à chacun, le cuir offre la particularité d’être idéal à moto quelque soit les températures. Le cache cou n’est pas non plus une option à supprimer, au contraire. Pour celles et ceux qui le peuvent, emporter un blouson plus léger ou textile peut aussi faire l’affaire. Je déconseille vivement le petit blouson léger que l’on met uniquement l’été, il risque d’être votre pire ennemi dans les phases de montagne et dieu sait combien nous allons y poser nos pneus durant cette balade.

David Jazt à Bordeaux

David Jazt à Bordeaux

La veste renforcée de kevlar comme ici représentée n’est pas non plus celle que j’emporterai à cette période de l’année. Trop légère, elle offre surtout l’inconvénient de ne pas être étanche en cas de mauvaise rencontre avec la météo. Nous ne sommes pas à l’abris d’avoir de la pluie, voire même de la pluie sur plusieurs jours… malheureusement, on ne peut pas tout anticiper, encore moins en altitude ou le temps change très très vite parfois.

pantalon de pluie

pantalon de pluie

Le pantalon de pluie sera lui aussi de la partie, au moins par précaution. En plus de protéger de l’humidité, il offre la particularité d’être coupe vent et maintient ainsi le pilote au chaud lorsque les températures peuvent baisser. Il sera particulièrement bien accueillis au dessus d’une selle chauffante au besoin 😉

gant de moto léger D-Dry

gant de moto léger D-Dry

L’autre point important ce sont les gants. Même si habituellement je roule toute l’année avec des gants d’été, lors d’une randonnée motarde j’emporte avec moi toujours une seconde paire de gant. Une paire légère qui aura pour vocation de couper le vent frais du matin mais également la pluie.

gant moto hiver : RACER CELL

gant moto hiver : RACER CELL

Je peux également prévoir une paire de gant plus épais si jamais la météo s’annonce fraîche pour le matin avec ces gants dédiés à l’hiver. J’avoue les porter rarement car je perds les sensations de conduite. En général, une paire de gant d’été et les poignées chauffantes font l’affaire… à décider quelques jours avant le départ en vérifiant la météo prévisionnelle.

Botte de moto Dainese : merci Speedway

Botte de moto Dainese : merci Speedway

Si d’habitude j’ai plutôt tendance à rouler avec des bottines de moto, je pense opter pour cette balade de 10 jours à des bottes de moto étanche pour anticiper le pire.

semelle chauffante pour mettre dans ses chaussures

semelle chauffante pour mettre dans ses chaussures

Ces bottes offrent un véritable confort au motard, j’ai presque l’impression d’être dans des chaussons, d’autant plus que je les équiperais de semelles chauffantes que je commande à distance sur mon smartphone, autant dire que pour avoir froid va falloir le vouloir 🙂

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *