Localisation, Antibes, FR
live:david.jazt
hello@jazt.fr

FJR 1300 AE : bilan des 5000km

Depuis 2004, la passion motard & moto gros cube !

FJR 1300 AE : bilan des 5000km

FJR

En décembre 2021, j’étais heureux de me retrouver au guidon de ma si belle moto Yamaha toute de noire vêtue, mais c’était en 2021 ! Quel délice d’aller faire un tour de Corse à moto d’ailleurs en début d’année à son guidon même si ça caillait sévère… Alors, oui, je pourrais me cacher derrière la guerre entre l’Ukraine et la Russie, je pourrais aussi parler de cette nouvelle vague de COVID qui nous tombe dessus (j’écris cet article début juillet 2022)… tout les arguments du monde pourraient me faire entendre sur cette séparation, mais en fait rien de tout ça… nos routes se sont coupées entre la FJR 1300 AE et moi… voilà pourquoi…

FJR 1300 AE : une routière inusable

moto FJR ultimate edition de chez Yamaha

moto FJR ultimate edition de chez Yamaha

Ce qui faut garder en tête ce sont les 5 arguments pour vous faire craquer à l’achat d’une FJR, n’allez pas chercher midi à quatorze heures pour trouver des raisons, autre, de séparation jusque là. Cette moto est simple à prendre en main, tout semble acquis depuis des années, elle procure de bonnes sensations de conduite à son guidon. Sa tenue de route est irréprochable. Elle freine bien avec son freinage couplé. A bord, la vie se laisse couleur dans un feulement de guêpe où l’on a l’impression que rien ne pourra l’arrêter…

FJR 1300 AE : trop lourde à l’usage ?

rouler à moto en bord de mer sur la Côte d'Azur

rouler à moto en bord de mer sur la Côte d’Azur

Arrêtez avec cet argument du poids de la belle. Cette moto n’est pas plus lourde qu’une autre, au contraire. Combien pèse un K1600GT, un R1250RT et même un K1300S, un Hayabusa ou un ZZR ? A partir du moment où il y a une bonne répartition des masse, la moto aussi lourde soit elle ne pose aucun problème, le FJR 1300 AE n’est pas un problème à l’usage avec son poids au quotidien.

146cv : pas assez puissante la FJR ?

FJR 1300 AE Ultimate Edition de David Jazt, au port Vauban d'Antibes

FJR 1300 AE Ultimate Edition de David Jazt, au port Vauban d’Antibes

Je trouve le rapport poids / puissance tout à fait honorable pour cette moto. Ses 146cv sont amplement suffisant, d’ailleurs il suffit de tourner un peu plus fort ou un peu plus vite la poignée des gaz pour se rendre compte qu’elle ne manque par d’argument pour pousser fort et longtemps. sa plage d’utilisation est large, très large même, et elle pousse très fort sur un compte qui n’arrive quasiment jamais en zone rouge avant de relâcher la poignée de gaz. Coupleuse à souhait, c’est d’ailleurs sur ce type de conduite que je me suis le plus régalé à son guidon… mais voilà… cette moto manque de caractère pour moi, ou bien je suis encore un peu jeune pour apprécier à sa juste valeur ses qualités…

Bilan des 5000km à son guidon… puis revente !

ile rousse, près de la petite plage de village, en centre ville

ile rousse, près de la petite plage de village, en centre ville

Déjà, et avant d’aller plus loin sur ce bilan des 5000km, je tiens à préciser que cette moto est une excellente moto. Les points que je vais aborder son personnels, ne concernent que ma personne et que ça ne remet en rien les qualités de cette FJR que j’aurais pu garder des années sans problème, mais pas aujourd’hui en 2022.

Le FJR est un outil taillé pour la route, et non plus pour progresser dans sa conduite

Yamaha FJR 1300 sur Antibes

Yamaha FJR 1300 sur Antibes

Après 20 ans de permis moto en poche, j’ai encore l’impression d’avoir besoin d’apprendre à chaque fois que je monte sur le dos de ma moto. L’envie d’apprendre à améliorer ma conduite, envie d’apprendre à respecter les courbes, l’envie d’apprendre à savoir accélérer au bon moment… j’ai toujours eu une approche un peu de néophyte lorsque je me retrouve sur le dos d’une moto. C’est toujours difficile à expliquer quand ça vient plus du côté du coeur que du côté mécanique. Cette FJR est un véritable outil fait pour tailler la route. Je pense très sincèrement que c’est une moto qui aurait pu finir dans mon garage pour de longues années car elle est facile à prendre en main, elle est confortable, on anticipe la route à son guidon… bref, cette FJR est une excellente moto pour découvrir du pays et si l’on veut progresser dans sa conduite, il faut alors un sacré bagage technique pour atteindre la marche supérieure comme on peut le voir auprès des écoles de Gendarmerie par exemple qui aiment cette moto justement pour cette neutralité sur route qu’offre la FJR. Il m’aura donc fallu quelques milliers de kilomètres à son guidon pour me rendre compte qu’en fin de compte cette FJR ne me fera pas progresser dans mon expérience si bien que je comprends mieux pourquoi cette moto s’adresse à des gens qui ont de la bouteille et qui ne recherchent plus forcément une moto pour apprendre quelque chose mais plutôt pour l’usage qu’elle procure.

SENEQUIER de Saint-Tropez, sur le port

SENEQUIER de Saint-Tropez, sur le port

En me focalisant sur mon expérience, c’est à peu près la même approche de conclusion à bord des différentes routières que j’ai pu avoir dans ma vie. Comme ici, avec mon R1250RT qui au final en dehors de son problème de confort n’était pas la moto qui me convenait le plus ou bien encore pour cette K1300GT que j’adorais pour ce qu’elle m’apportait mais que je regrettais à l’achat pour ce qu’elle (la moto) ne m’apportait plus !

Vous aurez donc compris qu’être au guidon d’une telle moto peut très bien me revenir dans les années à venir, lorsque j’aurais envie simplement de jouir de l’usage d’une moto et non plus pour ce que je peux en apprendre pour mon expérience personnelle.

ma copine de tous les jours : BMW R1200R

ma copine de tous les jours : BMW R1200R

Par exemple, une des meilleures expériences que j’ai eu à bord d’une moto c’était avec la R1200R. Une moto de type roadster, sans prétention, ni sportive, ni roadster pur de part son poids, ni légère, ni lourde, ni puissante ni pas assez… une moto pleine de compromis, une moto moyenne un peu partout sans un point qui ressort plus qu’un autre.

R1200R dans les montagnes des Pyrénées, en plein hiver

R1200R dans les montagnes des Pyrénées, en plein hiver

Pourtant à bord du R1200R, j’ai traversé la France 2 fois, j’ai fais un Tour de Bretagne, j’ai fais un Tour d’Auvergne, je suis parti de Bretagne pour aller en Espagne, deux fois, mais c’était aussi ma compagne de tous les jours, par toutes les saisons puisque je n’avais pas de voiture. Je faisais mes courses avec, j’allais à la salle de sport, au cinéma, je flirtais avec aussi pour séduire mes compagnes en les amenant en deux tours de roues en bord de mer… cette R1200R était dans le haut de mon budget à l’époque, mais quel souvenirs… Voilà le genre de frisson que j’aimerais retrouver avec une moto, le même genre de complicité, créer une histoire… et pourtant j’ai eu des motos bien plus performantes comme la Ducati Streetfighter, ou des motos plus joueuses comme la Triumph Speed Triple qui m’ont amené jusqu’au Viaduc de Millau par exemple sans parler des muscle motorbike de type Hayabusa où à une époque mon coeur balançait entre le ZZR, le K1300S et l’Hayabusa (d’ailleurs quelle moto choisir entre un ZZR, Hayabusa et un K1300S ?) où j’ai fini par les avoir toutes les trois à tour de rôle dans mon garage pour au final en tirer à peu près les même conclusions que cette FJR 1300 AE… donc je ne sais pas quelle sera ma prochaine moto… on dit souvent que la seconde moto identique a comme un goût de réchauffé…

R1250R ou R1250RS : laquelle choisir ?

R1250R ou R1250RS : laquelle choisir ?

… mais peut on encore dire que la R1250R est vraiment une R1200R ? Ou bien, tranchons et optons pour une R1250RS, non ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.