Localisation, Antibes, FR
live:david.jazt
hello@jazt.fr

CR Balade moto Antibes / Frejus / Saint Raphaël du 2 janvier 2022

Depuis 2004, la passion motard & moto gros cube !

CR Balade moto Antibes / Frejus / Saint Raphaël du 2 janvier 2022

Port de Santa-Lucia

Nous y sommes. Bienvenue en 2022 et en ce dimanche 2 janvier, rien de tel que d’aller rouler un peu pour se dégourdir les pneus sur nos belles routes du Var. Je me souviens de cet itinéraire que j’ai fais en deux temps, et aujourd’hui je vais le faire d’un seul trait en sens inverse. En effet, le Massif de l’Estérel, je l’avais fais en sens inverse sur le dos du Tracer 9GT et cette petite route DN7, je l’avais prise sur le dos du TMax alors que je rentrais de mon essai du Multistrada V4S chez Ducati Fréjus…

Balade moto au départ d’Antibes sur le dos du FJR 1300 AE

Roadbook du 2 janvier au départ d'Antibes

Roadbook du 2 janvier au départ d’Antibes

A mi-chemin entre les montagnes et le bord de mer, voilà explicitement comment je pourrais décrire cette belle balade moto du jour en quelques mots. C’est dans ces conditions que l’on se rend compte de la chance d’habiter sur la Côte d’Azur et de voir tous ces paysages en moins de 100km depuis le lieu de départ. Départ d’Antibes comme on peut se rendre compte, en direction de Cannes, mais je n’ai pas pris Cannes directement car aujourd’hui les bords de mer étaient piétonniers si bien qu’il fallait faire le détour. C’est pour cette raison également que j’ai entrepris de faire ce tour en sens inverse.

Une balade moto en FJR 1300 AE Ultimate Edition

moto FJR AE 1300 Ultimate Edition

moto FJR AE 1300 Ultimate Edition

Merci Motoshopping pour cette sacoche de réservoir de la marque Bagster. Cette sacoche n’est pas grande mais elle permet de se transformer en sac à dos lorsque l’on s’arrête. Ça peut être bien pratique lorsque l’on s’arrête lors des longues balades ou des week-ends motards. Je continue le rodage du FJR et je dois bien vous avouer que je prends un pied monstre à bord de ma nouvelle moto. C’est vrai qu’elle ne paye pas de mine cette FJR, moto que l’on rencontre depuis plus de 20 ans sur nos routes, cependant, il faut bien avouer que Yamaha sur ce coup à fait un travail incroyable. Cette partie cycle est un couteau Suisse et si pour le moment je galère un peu à doubler car en mode « T » exclusivement, je joue sur le couple pour m’en sortir du mieux que je peux. Je ferais mieux de tenter le mode « S » de temps en temps car je mise beaucoup dessus et si ça se trouve je vais être « triste » de voir qu’elle ne s’en sort guère mieux sur ce mode à priori plus « sportif »… je suis encore en plein rodage, je ne monte pas au dessus de 5500tr/min et encore ça me semble bcp quand je l’écris car de mémoire l’aiguille reste bien souvent sur le premier tiers du compte tours seulement…

Michelin Road 5 : le pneu idéal pour cette moto

Michelin Road5 sur le FJR

Michelin Road5 sur le FJR

J’ai pourtant l’impression de prendre de l’angle et de bien m’amuser mais à en croire ce pneu arrière j’ai encore beaucoup de marge avant d’aller chatouiller les limites. En même temps ce n’est pas un concours et nous sommes en plein hiver. Il n’est pas rare de croiser une plaque d’humidité en plein virage ou d’être un peu trop confiant en entrée de courbe ce qui demande deux doigts sur le frein en permanence… il n’en reste pas moins que ces pneus me donnent entièrement confiance envers ma moto. Je suis super content que Best of Bike ait changé les Bridgestone BT023 contre ces Michelin Road 5… merci, merci, merci !

Juste après Saint-Raphaël : le Port de Santa-Lucia

Port de Santa-Lucia

Port de Santa-Lucia

Difficile de ne pas s’arrêter lorsque l’on aperçoit ce havre de pais derrière le Palais des Congrès de Saint Raphaël. Pour moi, Frejus / Saint Raphaël représentent vraiment l’esprit du sud et des vacances. Pas forcément le côté « bling bling » de Cannes justement, mais plutôt le côté tourisme CSP+. Mais un CSP+ accessible quoi, pas forcément comme les boutiques de la Croisette… bref, venez vous en rendre compte par vous même…

FJR 1300 : en route !

FJR Ultimate Edition sans valise mais avec Top Case GiVi

FJR Ultimate Edition sans valise mais avec Top Case GiVi

Vraiment cette moto est un régal à conduire ou à piloter comme bon vous semble. Ce moteur 4 cylindres est onctueux et offre un agrément incroyable. Arrives-tu dans un rond-point à rester en 3è au cul d’une voiture et à repartir sans avoir à te remettre en 2 voire en 1 ? Rouler à 50km/h en 6ème et repartir sur un feulement sur une louche de couple dès 1500tr/min ? Sincèrement, essaye là pour comprendre ce succès. De plus, je la trouve magnifique avec ces feux à LED avant et arrière, ces clignotants particulièrement bien intégrés aussi bien devant que derrière… je n’ai que sa conso moyenne à lui reprocher actuellement, avec 1 bon litre de plus au centre qu’avec le R1250RT, mais ce sont deux motos si différentes finalement… il n’y en a pas une meilleure que l’autre… l’un est plus rustique et l’autre plus moderne avec davantage de technologie embarquée. Pour autant, avons nous besoin d’autant de technologies pour prendre plaisir ? On s’habitue à en avoir plus, c’est vrai mais on s’accommode très bien également d’en avoir un peu moins, la preuve !

Massif d’Estérel

Massif d'Esterel dans le Var à moto, c'est le pied tous ces virages

Massif d’Esterel dans le Var à moto, c’est le pied tous ces virages

Sur le chemin du retour la lumière tombe et je m’arrête pour prendre quelques photos avant que ça devienne trop sombre. Me voici donc sur le chemin du retour en direction d’Antibes. La mer se situe sur ma droite durant tout le retour, si jamais elle revient sur la gauche c’est qu’il y a un problème. On peut admirer ce tableau de bord du FJR dans la pénombre. Le compte-tour, un peu petit et pas assez lisible pour moi, mais c’est un détail. Le niveau d’essence, la vitesse, le mode de conduite ici sur « T », l’heure (il est 17h21), puis le rapport engagé, le mode de contrôle ici le pare-brise, la température extérieure (11°c), le trip1 à 73,5km (tip1 = la balade du jour pour moi) et 6,4L c’est la conso moyenne au cent durant ma balade.

Massif d'Esterel

Massif d’Esterel

Voilà le cadre de vie dans lequel je me trouve au quotidien pour mes balades moto. Franchement, c’est le paradis ici. Du moins, c’est la période pour rouler car il n’y a pas trop de monde sur les routes. Dans 6 mois, on reviendra ici, vous verrez, ce ne sera plus la même note sans parler qu’on crèvera de chaud sous le cuir, le casque et les bottes !

Galerie photo CR balade moto du 2 janvier 2022

N’hésitez pas à vous inscrire aux sorties moto, si vous souhaitez venir rouler avec moi !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.