Localisation, Antibes, FR
live:david.jazt
hello@jazt.fr

La moto de mes rêves…

Depuis 2004, la passion motard & moto gros cube !

La moto de mes rêves…

C’est tout de même incroyable cette passion pour le 2 roues et de plus ou moins grosse cylindrée. On peut en avoir essayé qu’une seule et rouler au quotidien avec ou bien au contraire, en avoir chevauché un bon nombre que l’on a toujours envie de découvrir de nouvelles sensations, de nouveaux paysages et s’imaginer à bord d’une nouvelle moto… si bien qu’aujourd’hui, je me demande bien qu’elle est la moto de mes rêves…

Une moto sportive, pour se faire plaisir !

David Jazt sur sa Suzuki GSX-R 750 K6Quel souvenir à bord de mon GSX-R 750 et quelle moto ! Un moteur puissant pouvant apporter près de 150cv en lois Européenne. Une position de conduite agressive comme j’aime, bien sur l’avant, usant sur long trajet, pas vraiment idéal pour le Duo mais qu’importe cette moto était un rêve de gamin ! Cette position donne envie de grappiller le bord des pneus pour montrer aux copains que le roi du virage, c’est toi ! Il n’en reste pas moins qu’un Gex reste une moto emblématique, surprenante, presque facile… j’ai adoré l’avoir dans mon garage… un peu moins quand le juge m’a retenu 6 points sur mon permis… pourtant je n’étais qu’en 3ème… il restait 3 rapports !

Histoire de rouler sur le couple, le 1000 GSX-R pourrait être une belle alternative, non ? Autant l’Hayabusa c’est too much à tout point de vue avec quasiment 200cv, autant un 1000 ça peut être une bonne idée, non ? Ok, ça fait toujours 200cv dans une moto qui ressemble au 750… mais ayant plus de couple, on est moins tenter de chatouiller la zone rouge, non ?

gsxr1000

Rouler en sportive de nos jours c’est avoir des problèmes même en se promettant de rester cool ! On  a beau se dire qu’on fera gaffe, qu’on a la tête froide,  quand on un GSX-R entre les mains, rouler sous la barre des 4000tr/mn pour rester dans la légalité c’est mission impossible (zone rouge à 11500tr/mn que l’on atteint en moins de 2sec et ce dans les 2 sens. Une moto ça accélère aussi vite que ça décélère, mais ça les bleus attendront toujours de vous prendre bien en haut du pic de vitesse, que tu sois à 90km/h 1/2 seconde plus tard, eux, ils s’en moquent)… A un moment où à un autre, c’est forcément pour ta pomme. Une sportive c’est surement super sur circuit, sur route ouverte aussi utile que d’avoir une famille de 4 gamins dans une décapotable 2 places…

Une moto cool, façon Johnny !

Harley Davidson - NightroadNon, ce qui pourrait être plutôt sympa c’est une Harley Davidson. Une belle moto de vieux qui permet de rouler cool tout en se faisant plaisir ! La position de conduite est sympa, bras tendu. De plus, rouler en Harley Davison Nightroad (tant qu’à faire) ça permet d’éviter de saluer tous ces types en moto Japonaise sans âmes… l’idée me plais bien… bon après, le duo, les longs trajets, le manque de bagage pour le prix pièce d’un Harley me freine un peu quand même… par contre, niveau moteur et le look ça me plait bien car ça change… ça change de toutes celles que j’ai eu entre les guiboles (gsr 600, z750, hayabusa…) et rien que pour ça je pourrais casser ma tire-lire… mais pas maintenant… j’estime que l’Harley Davidson, c’est un peu comme la citroen XM… idéale pour la retraite si un jour j’en touche une…

Le Roadster, égoïstement le duo on s’en cogne !

Ducati StreetfighterDucati Streetfighter pour ne pas le nommer. il m’en aura fallu des bouteilles de d’alcool fort pour oublier mon choix délicat à l’époque entre une Hayabusa et un Streetfighter… j’étais amoureux à l’époque,  je voulais privilégier notre complicité So et moi… j’ai pris l’Hayabusa… mais quel con ! 🙂

Le Streetfihgter fait parti de mes plus beaux essais routier, où j’ai pris le plus de plaisir à son guidon bien loin de mon essai de la Mostro 1100 finalement, où je me suis vraiment dis qu’elle était parfaite !

Agressive, un moteur incroyable (près de 150cv en full), une partie cycle de folie, un freinage de dingue et une gueule d’enfer… non mais c’est vrai, cette bécane a tout pour elle sauf deux choses finalement essentielles : son confort proche de 0 pour le duo et son prix qui frise les 19000 euros dans sa version de luxe…

Ayant envie de rouler avec ma femme que j’aime tant (tu as vu chérie, je me rattrape bien là ?!) et n’ayant pas spécialement envie de dépenser autant d’argent dans une moto (le prix d’un Scénic quand même) je me suis rabattu sur l’Hayabusa (j’aime bien le « rabattu »)… je ne regrette pas quelque part, car avec le Streetfighter pour traverser la Bretagne comme on a pu faire avec l’Hayabusa à mon avis à l’heure où j’écris ces quelques lignes je serais célibataire… et fauché !

Le confort au quotidien et le duo avant tout…

Alors là, on arrive sur un point qui me touche tout particulièrement. Qui n’a jamais trouvé un top case particulièrement vilain sur une moto, voire même sur SA moto ?! Qui n’a jamais pesté à devoir se trimbaler casque, sacoche, cuir dans les bras durant toute une après midi pour un meeting moto, une braderie, une concentration où il fait une chaleur épouvantable ? Pire encore, tu arrives sur un lieu que tu veux absolument visiter… c’est sur qu’avec les bottes au pied, sans jeux de mots, c’est le pied !

k1600gt et gtl

La solution existe, elle se trouve chez Kawasaki et chez BMW en ce qui me concerne. Aux nom quelque peu simple de GTR 1400 et K1600GT (160cv). Le GTR de chez Kawa à l’avantage d’être vraiment abordable niveau tarif (tout est relatif) mais présente quelques points néfastes qui font regretter de n’être pas aller au bout de la démarche en allant directement chez BM. Pas de selle chauffante, bulle réglable mais trop basse d’origine etc… La Kawa c’est un peu la BM « pour voir »…

J’étais déjà amoureux du K1300GT qui promettait des prestations routières que je recherchais pour le voyage avec les nombreuses options que l’on apprécie si l’on roule par tous les temps avec… Une moto BMW ce sont des options que l’on ne retrouve nulle part ailleurs : poignée et selle chauffante, comodo ergonomique, ordinateur de bord ultra complet, gestion des suspensions électroniques suivant la charge et le type de route… Bref, un véritable jouet pour papa allant même jusqu’à proposer un régulateur de vitesse… et mon dieu que c’est agréable sur les longs parcours…

Cependant j’étais un peu déçu du K1200Gt que j’avais essayé avec So, peu de temps après le R1200GS que j’avais trouvé particulièrement… naze ! Le K12 dispose d’un moteur d’ancienne génération et un peu moins agréable à priori que celui du K13 que j’avais pu déjà découvrir à bord du K1300S, une sorte d’Hayabusa Allemande.En version sans bulle, j’avais eu plaisir à essayer le K1200R… dur de s’y retrouver non ?!

Chez BMW pour s’y retrouver en fait, c’est simple. il y a deux types de moteur le 4 cylindres et le bicylindre (ils viennent de sortir le V6, mais je simplifie)… tous les modèles en R se sont les Bicylindres et les modèles en K sont des 4 cylindres. le « 1200 » c’est la cylindrée du moteur. 1200 pour 1200cc, 1300 pour 1300cc etc… la fin des noms permet de savoir si l’on a à faire à une version avec bulle (S), sans bulle (R), plutôt orienté sport (RR), plutôt orienter Trail (G), tourisme (GT) ou tourisme luxe (LT), etc…

exemple :

  • K1200R : 4 cylindres de 1200cc en version Naked (sans bulle)
  • R1200GS : 2 cylindres de 1200cc en version Trail
  • S1200RR : y’a un piège… c’est un 4 cylindres 1200cc en version Sport
  • K1600GT : y’a encore un pièce… c’est un 6 cylindre de 1600cc en version Tourisme

Comme quoi les aprioris ne sont pas forcément les meilleurs jugements, même en matière de moto. Après quelques hésitations concernant le K1600 surtout sur le critère du poids (un peu comme JC et le GSR 750) finalement je me laisse prendre par la technologie du K1600GT.

Elle a tout pour me convaincre hormis son prix… près de 20000 € le morceau quand même hors options (ABS intégral, GPS intégré etc). Il me tarde de l’essayer cette K1600GT… mais cette fois, ce sera le dernier essai… si j’essaie cette moto, qu’elle me plait, je ne la laisserais pas partir… à chaque fois que j’essaie une BMW j’en tombe amoureux… rien n’a changer sur le principe, pas d’option à rajouter ni de tapis de réservoir ! Juste un peu d’essence et Go… 4,7L/100 avec un réservoir de 24 litres, faites le calcule de la prochaine station essence où nous t’attendrons So et moi !!

La surprise : SV 1000 S

SV-1000-S-2003Après avoir eu de nombreuses motos dans mon garage. Après avoir changer de pneumatique, de test de GPS, de gants, de cuir de moto, de pantalon de moto, de combinaison de pluie… et même si je n’ai pas le GPS intégré, pas de top case et que je me galère avec les affaires dans les bras, pas les poignées chauffantes réglables et que j’ai terriblement froid aux doigts au bout de 20 bornes l’hiver, ni le compte tour digital… je suis tombé dingue de mon SV 1000 S… c’est une véritable surprise cette moto ! et ce malgré mon essai négatif… incroyable tout de même d’aimer autant une moto que l’on a détesté ou presque lors d’un essai… bon, je n’étais pas forcément dans le même état d’esprit et je n’avais pas encore eu l’expérience de l’Hayabusa qui frustre terriblement son pilote finalement…

le 1000 SVS est un bicylindre de 1000cc. A s’y méprendre ce n’est pas une sportive mais bien une Sport-Gt comme on dit. Sport-Gt car on ne peut pas lui demander les même prestation qu’un GSX-R ni le confort d’une routière… le guidon en bracelet n’est pas cassant comme sur une sportive, la selle n’est pas aussi confortable que sur un GSR 600. Le SV 1000 est une moto simple, vieillissante, d’une technologie qui date d’il y a quasiment 10 ans. Qu’importe, cette moto me plais bien même si elle consomme autant qu’une voiture ou presque soit près de 7l/100 et même si en full elle ne compte que 127cv. Le gros avantage de cette moto c’est qu’elle ne coûte rien à l’achat. Elle permet des sorties en duo relativement confortable et permet de se faire plaisir à chaque mètre avec une sonorité si propre à elle même…

Ma moto de rêve ?

C’est vrai qu’un BMW K16Gt me conviendrait plutôt bien surtout avec ce qui va m’arriver très prochainement. C’est vrai que c’est un investissement une BMW et que ça se revend bien… mais très sincèrement, mon SV pour l’instant me convient parfaitement bien… si l’hiver prochain se passe avec plaisir et sans trop de galère… je pense l’amener au bout… sinon, un BMW ou une Twingo s’envisagera peut être… qui sait ! 🙂

Galerie photo de mes motos de rêve !

2 Responses

  1. Conseil n°2 aux jeunes motards : quoi faire après avoir démarrer la moto ? dit :

    […] général pour démarrer une moto il faut embrayer, même en étant sur le neutre. Ceci évite de démarrer en prise et d’avoir […]

  2. Essai moto Ducati 1098 Streetfighter S : la sportive décapotée dit :

    […] par magie, Ducati m’a écouté et m’envoie en pleine face, presque hautainement : la StreetFighter S ! Un […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *