S1000R ou S1000RR : laquelle choisir pour un usage route et piste occasionnelle ?

En voilà un beau sujet où il va falloir prendre parti pour un S1000R ou un S1000RR. Mais alors la sportive on la souhaite en mode coupé ou roadster, là est tout la question. Quoi qu’il arrive les deux motos dans ce comparatifs sont superbes, aux performances de dingue et au plaisir au guidon sans fin… bien tape-cul comme on aime, qui freinent comme personne et qui offre même un régulateur de vitesse ou des poignées chauffantes… alors ? S1000R ou S1000RR ?

A qui s’adresse ces deux motos BMW haut de gamme ?

logo bmw
logo bmw

Il faut apprécier cette marque pour vraiment mesurer le plaisir de conduite à bord. Si je m’en réfère à mes débuts de motard, je me souviens qu’en sautant de ma Suz pour grimper sur une BMW ce qui me sautait aux yeux c’était la sensation de sécurité à bord et la facilité de conduite. Il faut absolument tester les motos pour se rendre compte à quel point la marque BMW est proche de son pilote et à quel point elle cherche à faire en sorte que son pilote prenne un plaisir sans fin à son guidon. Ce n’est pas pour rien que BMW est une marque Premium dans le monde de la moto mais aussi de l’automobile (lire mon essai du serie 5 530D).

Un usage route et piste occasionnelle

piste de losail au qatar
piste de losail au qatar

Rouler sur circuit est un moment magique dans la vie du motard. Un moment hors du temps quelque soit le circuit. Quelque soit la moto et les conditions. J’ai eu la chance de venir essayer les pneus moto Michelin Power RS sur le circuit de Losail au Qatar… pour autant ça ne va pas se reproduire souvent, surtout dans ces conditions… je garde à l’esprit de refaire du circuit de manière ponctuelle, très ponctuelle même car je ne me sens pas l’âme d’un pilote du tout… moi qui roule 20000km à l’année sur le dos de mon actuel R1200R de 2016… et toi, tu roules combien de bornes à l’année ?

virages à gauche et virages à droite en montagne
virages à gauche et virages à droite en montagne

Un usage route donc essentiellement, et faut dire que j’ai la chance d’habiter dans une région qui permet d’user les pneus des deux côtés de manière assez homogène 🙂 donc mon comparatif va prendre en compte que je souhaite aller au travail le plus possible à moto tout en gardant à l’esprit que le week-end on va chatouiller les routes du coin, puis quand ça va me prendre, je ne serais pas contre de me faire un Power Days par là 🙂

S1000RR le prestige d’être sur le haut de la marche BMW

moto BMW S1000RR au Qatar
moto BMW S1000RR au Qatar

Si le S1000RR est une moto vraiment incroyable sur circuit, elle n’en est pas moins sur route. Elle est relativement confortable et permet de s’amuser sans même rouler à des vitesses folles. Evidemment, on évitera de rouler au delà du 3ème rapport dans les moments où l’on a envie de chatouiller la bête, en dehors de ça, le S1000RR sera une parfaite amie au quotidien pour se casser les poignets en ville, chauffer dans les bouchons et prendre de la borne inutilement… je dramatise exprès, car rouler sur une telle moto au quotidien est un plaisir, avant même de monter dessus.

S1000R, le prestige au quotidien sans se casser le dos !

Acheter une moto BMW
Acheter une moto BMW

Si le S1000R est la petite soeur du S1000RR, elle n’en reste pas moins qu’elle conserve son caractère de sportive dans l’âme. Un peu comme à l’époque où l’on avait l’hyper sportive 1098 S et que l’on rêvait tous d’une version Roadster… Ducati avait alors écouté mes prières et nous avait proposé le Streetfighter 1098 S. Ici c’est le même concept en prenant la S1000RR à laquelle on vire quelques chevaux pour la rendre plus docile au quotidien, sans lui enlever sa superbe à l’occasion sur circuit…

S1000R ou S1000RR : laquelle choisir ?

David Jazt en S1000RR sur le circuit de Losail au Qatar
David Jazt en S1000RR sur le circuit de Losail au Qatar

Le S1000RR est vraiment à l’aise sur circuit, on ne peut pas le cacher. C’était un beau moment que de comparer le Pilot Power 3 et le Power Rs de chez Michelin à bord du S1000RR avec les mêmes réglages, les même puissances et les motos chauffées de la même manière…

David Jazt en S1000RR sur le circuit de Losail pour l'essai des pneus Michelin Power RS
David Jazt en S1000RR sur le circuit de Losail pour l’essai des pneus Michelin Power RS

on sentait bien les différences de gommes entre les deux montes de pneumatiques mais surtout, on sentait bien que le S1000RR était la moto idéale même pour les quiches comme moi car l’électronique prenait le dessus par moment… j’ai pris un pied monstrueux…

Moto S1000RR BMW
Moto S1000RR BMW

J’ai pris un tel pied qu’à mon retour, la première chose que j’ai faite c’est de venir essayer sur route ouverte le S1000RR dans son coloris qui me fait fondre comme du beurre au soleil…

S1000RR, le jouet en Power RS
S1000RR, le jouet en Power RS

Nous sommes d’accord… cette version bleue / blanche est magnifique… non ?

moto sportive roadster S1000R
moto sportive roadster S1000R

Aussitôt, j’ai pu tester le S1000R dans cette robe grise que je trouvais horrible à l’époque. Ça prouve bien que pendant les essais nous ne sommes pas totalement objectif car rien que la couleur m’avait freiné pendant l’essai pour reconnaître qu’elle était vraiment bien cette moto. Bon, elle avait un problème avec le Shifter qui était mal réglé, ça n’aidait en rien à me décider entre le S1000R et le S1000RR…

moto S1000R à Rennes
moto S1000R à Rennes

Puis dernièrement, Boxer Passion Rennes m’a prêté le S1000R pendant une après midi pour en avoir le coeur net. Je dois dire que ce fut une véritable révélation, la moto est bluffante d’efficacité, j’ai rarement pris un tel pied sur une moto avec autant de cylindres…

Moto BMW S1000R
Moto BMW S1000R

Dans sa lignée rouge, je la trouve magnifique, ça doit aussi jouer. C’est vrai que le S1000RR est plus exclusive, et dieu sait que j’aime l’exclusivité mais elle est tellement “facile” cette S1000R… accessible, brutale mais sans être excessive, violente mais prévisible… c’est un jouet quoi ! Le seul truc qui m’a énervé durant cet essai – Bridgestone, pardon ! – ce sont les pneus particulièrement pénibles… des S20 ! Promis, jamais de ma vie je ne mettrais de S20 sur ma moto, sur ce point c’est une vérité… j’aurais bien aimé essayer les S21… pour comparer vu qu’une gamme sur deux est franchement… moins bien chez Bridge… c’est dommage 🙁

Galerie photo S1000R et S1000RR BMW

Une pensée sur “S1000R ou S1000RR : laquelle choisir pour un usage route et piste occasionnelle ?”

  1. Franchement après 2 S1000RR (2014 et 2015 full option sur chaque). J’ai aussi une GS 1200 à coté pour la balade avec ma femme.

    Actuellement en RSV4 RF 2017 après un court passage sur une Daytona R 2016.

    Pour moi la S1000RR est la sportive polyvalente pas excellence. La route n’est pas un gros soucis au guidon d’une S1000RR. Et sur piste il y a de quoi faire même si aujourd’hui elle est un peu dépassé coté électronique et châssis par les nouvelles concurentes : R1 2018, RSV4 RF 2017/2018, Panigale V4. Elle conserve un argument de poids face à ses rivales : La polyvalence route/piste.

    La BMW est sans aucun doute la sportive récente la plus confortable sur route. Position pas trop radicale, poignée chauffante, freinage couplé, shifter pro. Le tout rende la moto agréable même sur route. Je déconseille à cet usage les suspensions pilotées (aux effets assez variables et parfois perturbant) que j’ai pas du tout aimé su route (elles sont plus sèches que les normales) et les commandes reculées qui sur route n’apporte rien sinon de l’inconfort. Sinon le gros point fort de la BMW sur la route c’est sa position, la place à bord, le freinage couplé (un vrai bonheur), le moteur exceptionnel que ce soit en couple, gestion de la poignée de gaz parfaite ou allonge démoniaque dans les tours. Cela reste un des meilleurs moteurs de sportive que j’ai pu essayé à ce jour. Ma 2015 était un monstre, à mon avis plus de 210cv moteur. Les dernières ont à mon avis été amputés de quelques cv à cause des dernières normes euros. Elles dépassent désormais rarement les 200cv moteurs sur banc. Ce qui n’était pas le cas sur les modèles 2014 ou 2015 qui souvent dépassaient allègrement les 210cv lors des mesures sur banc prises dans les magasines. Sinon parmi les reproches sur la S1000RR, moto un peu lourde et physique quand on l’emmène très vite. En conduite de tous les jours ou balade cela ne pose pas de gros soucis mais à rythme soutenu comme sur piste, il faut une excellente condition physique pour tenir une session à fond de 15 à 20 min. Sinon BMW reste BMW, qualité allemande, tout est bien pensée d’origine, moto facile qu’on pourrait presque mettre entre toutes les mains. A contrario d’une RSV4 ou d’une panigale avec leur moteurs qui cognent en bas et leurs positions plus radicales.

    Sur piste entre S1000R et S1000RR, je pense qu’il y a pas photo. J’ai roulé il y a 2 ans sur le castellet avec des S1000R. J’avais une S1000RR 2014 à l’époque. On leur collait plus de 30km/h dans la ligne droite (sur le circuit en 3.8km) et de nombreuses secondes à chaque tour. Il y avait un monde entre les S1000RR et les S1000R sur le castellet. Pour moi entre les deux, j’hésite pas une seconde, je prend la sportive même pour la route et 2/3 sorties pistes par an. Les bracelets on s’habitue très vite. Et entre une S1000R et une S1000RR sur une balade route de 300/400 bornes, je pense qu’ à la fin de la journée, il doit pas y avoir une grosse différence de fatigue. Si on a pas de soucis de dos ou de poignet, S1000RR sans hésitation : Meilleur châssis, meilleur moteur, meilleure protection. Le plaisir de pilotage est bien au dessus de celui avec le roadster. A refaire pour une S1000RR (mais j’attend la prochaine) je prendrai une version sans suspensions pilotées mais avec toutes les autres options possibles dont les jantes forgées. (Vu le poids de la machine et son coté physique, les jantes forgées sont quasi indispensables de mon point de vue).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *