[ESSAI] – Triumph – 1050 Speed Triple ou comment filer à l’anglaise…

Il faut sans doute l’apprivoiser cette Speed pour réellement bien s’amuser avec. Le freinage quant à lui, je l’ai trouvé efficace même s’il manque un peu de feeling, c’est soit « on », soit « off », ce n’est pas évident de doser comme il faut, mais alors à ce niveau là, ça n’a en rien greffé le plaisir que j’avais à piloter le Speed…

Continuer la lecture de « [ESSAI] – Triumph – 1050 Speed Triple ou comment filer à l’anglaise… »

[DJMIXE] – David Jazt – Dark

Un début de set très sobre, très minimal, très deep comme je les aime. Les premiers traxx s’enchainent avec facilité et me font frémir derrière les platines du studio. Le premier morceau de ce set n’est ni plus ni moins que le nouveau maxi de Pascal Feos que j’aime vraiment beaucoup. On remonte la cadence quelque peu avec un morceau particulièrement hypnotique de notre ami Feos, encore et toujours tout le set évolue doucement vers un son toujours aussi profond et respectueux vont s’enchainer vers la fin sur des morceaux Hard Deep de chicago comme je les aime tant…

Continuer la lecture de « [DJMIXE] – David Jazt – Dark »

[DJMIXE] – "Out Of Time"

Un petit morceau du nouvel album de Green Velvet, mon dieu vivant, « tentations » que je trouve particulièrement réussi… j’aime beaucoup les nouvelles inspirations de Mister Velvet… mais mon dieu que ça m’énnerve ces petits décalage niveau technique entre chaque titre… à la réécoute je me demande si je vais diffuser ce mixe… mais bon, comme dirait mon petit Djepeto « balance », personne ne verra quoi que se soit ! j’en doute… en même temps quand j’entends certains mixes de célébrités françaises se voulant branchées autant que Corti je me dis capable d’en faire autant les platines à l’envers et avec la main gauche !

Continuer la lecture de « [DJMIXE] – "Out Of Time" »

[DJMIXE] – Bubble Mix III – 26.11.2005

…et alors là déferlande de petites perles sortie tout droit de mes bacs « hard to find » qui font également partie de l’image David Jazt ! je suis désolé mais le DERRICK MAY – SUENO LATINO reste pour moi un des plus beau morceau que mon pote Derrick May (lol) ait pu créé depuis de si nombreuses années… ce petit break avec la reprise et les oiseaux dessus, moi je fonds, les strings en boucle à la Jeffs Mills, et ce MOON-RAKER – FOREMOST POETS qui arrive par-dessus…

Continuer la lecture de « [DJMIXE] – Bubble Mix III – 26.11.2005 »

En moins de 12km…

Ah tiens enfin quelqu’un qui m’a vu dans le talus… puis je vois Romain, Bertrand, Félicie téléphoner au dessus de moi en cherchant à préciser où nous sommes… des mecs que je ne connais pas qui viennent en cadors de secourisme, limite à me tomber dessus en me chevauchant, me pose des question con, me parle comme à un débile à la MIB et commencent à me tripoter et palper mes poches… allez, j’ai rien… tendez-moi la main on tire et on se casse… j’entends les sirènes des pompiers qui arrivent au loin… mon dieu c’est pas vrai ! Le mec en question m’aide à enlever mes gants me prétextant que les pompiers couperont, le gauche part sans problème quant au droit, pfiouuu impossible de tirer dessus… et merde… luxation de l’épaule je pense…

Continuer la lecture de « En moins de 12km… »

Akrapovic – Manque de pot

En lisant les comparatifs et les courbes de puissance sur Internet… on constate un mieux au niveau du creux de couple vers les 6000tr/mn… ben sincèrement… ça ne change strictement rien là comme ça en prise en main… je n’ai pas l’impression d’avoir gagné quoi que se soit, ni même perdu… ceux qui prétendent le contraire dès l’installation du pot sont des mytho car franchement y’a que le son qui change et ça tombe bien, c’est ce que je voulais…

Continuer la lecture de « Akrapovic – Manque de pot »

[CR] – La bande des quatre

image001.jpg Quel con… j’ai passé une majeure partie de la nuit à surfer à la recherche de courbe de puissance sur le psb… vous savez ce petit truc qui permet d’avoir un couple de cheval en bas régime, ça doit être énorme… en attendant me voici toujours debout à 3h30… et demain je dois me lever pour accompagner Marine et un ami a elle au lieu de départ de la balade de Pierre… mais moi après je rentre, trop la tête dans le cul ce matin, ça ne va pas le faire… puis ils seront assez nombreux pour que ce soit sympa…

Continuer la lecture de « [CR] – La bande des quatre »

[CR] – Retour aux sources

Sur le Val André je me suis rendu jusqu’au bout de la baie… et je suis rentré par une petite départementale… le D17… que je recommande à tout le monde car cette fois c’était un véritable bonheur… c’est bien fait de partir à l’aveuglette sur cette petite route qui ne payais pas de mine… son revêtement au départ était catastrophique et j’ai bien failli faire demi tour ou changer de direction… soudain, revêtement neuf… vallonné dans tous les sens… des sensations de folies… franchement je ne suis pas sur de ne jamais la refaire cette petite D17… et dans les deux sens s’il vous plait… du bonheur absolu !

Quel souvenir mes 15ans… je roulais encore en Piaggio Ciao avec un carbu de 13 (douze d’origine), pot Léo Vinci carbone qui foutait un bordel monstre dans le quartier… quel plaisir que de rentrer à 5h du matin, je vous le garanti, tout le monde connaissait mon emploi du temps ! quel petit con…

En fait si je raconte ça c’est aussi et surtout en rapport avec ma première grande histoire d’amour… avec une petite nana qui m’avait accueilli sur le Val André le temps de nos premières vacances, derrière le dos de ses parents… vous savez, le genre d’histoire qui même après quelques années ne peut laisser indifférents… surtout que les premières histoires sont toujours tellement enjolivées avec le temps, où tout semble facile, simple et beau… celle-ci en fait parti…

L’appartement se situait dans cette rue sur la droite… et ma meilleure amie aujourd’hui est maman alors qu’à l’époque elle n’avait pas encore 14 ans… ça m’a serré le cœur de revenir ici… ça n’a pas vraiment changé en plus… le centre ville est resté tel quel… j’étais revenu mixé dans le coin y’a quelques années et je m’étais déjà fait la réflexion… mais là, cette fois, revenir en moto… c’est un véritable retour aux sources…

Mais en fait, le Val André en plus d’une histoire d’amour entre un mec et une petite nana c’est avant tout une période où j’ai commencé à faire des bouts de route sur un bout de selle avec un ami de ma frangine qui sortait, lui aussi, avec la frangine de ma nana à l’époque… c’était sur un Bandit 400 rouge… je la trouvais superbe… son pilote avait un beau cuir, un casque jet Araï beige et marron et les gants assorti… je le trouvais canon ce pilote sur sa machine… quelle classe… c’est aussi la période où j’ai également mis les fesses sur une Triumph Trident… je n’en ai de souvenir que j’ai failli faire une roulade arrière à un démarrage brutal auquel je ne m’y attendais pas… et que ça poussait fort !!!

A l’aller j’ai pris Saint-Malo -> Saint Brieuc par la côte et je dois dire avoir été assez déçu de l’itinéraire choisi… le route était un peu trop droite à mon goût… me suis également arrêté sur Lamballe pour faire une pose… il faisait terriblement chaud une fois de plus… une petite pause s’imposait !

Sur le Val André je me suis rendu jusqu’au bout de la baie… et je suis rentré par une petite départementale… le D17… que je recommande à tout le monde car cette fois c’était un véritable bonheur… c’est bien fait de partir à l’aveuglette sur cette petite route qui ne payais pas de mine… son revêtement au départ était catastrophique et j’ai bien failli faire demi tour ou changer de direction… soudain, revêtement neuf… vallonné dans tous les sens… des sensations de folies… franchement je ne suis pas sur de ne jamais la refaire cette petite D17… et dans les deux sens s’il vous plait… du bonheur absolu !

Voilà donc une petite virée en solitaire qui m’a permis tout de même de retrouver des paysages perdus, des émotions enfouies et des endroits remplis de bons souvenirs… le Val André n’a rien d’extraordinaire en soit, c’est juste une situation géographique très sympa… surtout en hiver finalement où le plafond est bas, le décors un peu grisâtre rappelle l’ambiance Bretonne sous son grand art… une balade sur la digue s’impose alors avec un gros pull-over à col roulé… et là c’est dépaysement assuré !