Localisation, Antibes, FR
live:david.jazt
hello@jazt.fr

[CR] – Un petit tour et puis s’en va…

Site officiel de David Jazt

[CR] – Un petit tour et puis s’en va…

Quel temps en ce moment ! C’est bien simple soit un pleut comme ce n’est pas permis, soit y’a du vent à décorner les vaches soit il grêle avec de beaux éclairs dans le ciel… on aura tout vu ! Toutes les conditions idéales pour se faire un bon petit tour en mobylette… Météo France annonce beau temps pour dimanche… j’ose à peine y croire !

image001.jpg

image003.jpg

Au réveil, direction le bout du jardin pour se rendre compte du temps qu’il fait… car derrière les fenêtres du salon ça à l’air de s’annoncer comme l’avait prédit Laurent Cabrol ! Le sourire en coin, j’enfile mes bottines… pas grand monde sur la plage, pas un pet de vent (des parisiens en vacances surement sur la photo de gauche voulant amortir le déplacement, parce que y’avait vraiment pas un brin de vent… à moins qu’ils voulaient ramer… arf !) mais le soleil était bien présent et le sol avait l’air de s’assécher petit à petit ! Ça change…

image005.jpg

image007.jpg

En fait je ne me plaindrais que d’une chose… le froid ! Et pourtant je ne roule vraiment pas vite et de manière plus que raisonnable… il suffit de voir mon pneu arrière pour se rendre compte que ça ne penche pas des masses, et pour cause… entre les routes trempées et mon souvenir de ma gamelle de cet été, je ne peux être que doublement prudent, mais l’essentiel c’est bien de se faire plaisir non ? Alors ce sont les mains qui crient au secours… les genoux aussi malgré mon pantalon de pluie qui coupe bien le vent pourtant ! Il va falloir trouver des solutions, car aujourd’hui nous étions à 6 / 7°c mais alors dans quelques semaines… soit on roulera moins… soit on s’arrêtera toutes les 10mn…

Que ce petit diable aux fesses me plait… je suis vraiment content de l’avoir pris d’entrée de jeux… il joue à merveille son rôle de gardien… les automobilistes m’entendent arriver comme il faut… et les piétons me regardent avec de grands sourires jusqu’aux oreilles… à mon avis les petits DEVIL sont vraiment efficaces… je me fais plaisir en crusant tranquillement vers la vieille ville de Saint-Malo, le son raisonne bien contre les murs de pierres, c’est vraiment « bandant »… espérons juste ne pas croiser de MIB en ce jour où les boutiques de la vieille ville semble bien occupées…

Petite sortie en direction de Cancale… en passant par Saint-Coulomb… évidemment ! Vous vous en doutez… je vais repasser à l’endroit fatidique du 1er août 2006. Juste pour voir ce que ça va me faire de repasser là où j’ai brisé le Z, mais surtout ma clavicule et mon humérus… l’endroit de mes 4 mois d’arrêt…

image009.jpg

Rien d’exceptionnel pourtant… ce premier virage sur la gauche n’a rien d’extravagant ! Et c’est pourtant là que ça c’est passé… je me souviens juste m’occuper d’avantage de ce qui se passait derrière plutôt que devant… et quand j’ai retourné la tête c’est la seule chose que j’ai vu : le talus ! Pourtant je ne roulais pas vite…

image011.jpg

Je me suis arrêté quelques instants pour essayer de retrouver des traces… Rien… on aperçoit juste une trace de freinage, mais je pense qu’on la voit surtout parce que je sais où ça c’est passé… car très sincèrement, on ne voit plus rien… comme si rien ne c’était passé…

image013.jpg

image015.jpg

En contrastant l’image un peu, on devine à côté du trait rouge que j’ai mis, une trace noirâtre en longueur se dirigeant vers le fossé… je pense qu’il s’agit de mon freinage d’urgence, raté, d’une des deux roues, mais je crois qu’il s’agissait de la roue avant hélas d’où le fait que je me suis retrouvé dans le fossé… et la moto a du s’arrêter au niveau du poteau électrique… ici sur les photos ça donne une impression de profondeur, mais en fait c’est tout proche… 10m à tout casser !

En tout cas j’ai l’impression que c’était important pour moi de revenir ici pour voir à nouveau l’endroit où je suis tombé. J’étais revenu sur les lieux à la sortie de l’hôpital pour me rendre chez les gendarmes, mais je ne m’étais pas arrêté, pas en l’état d’une et ce n’était pas moi qui conduisait de deux…

image017.jpg

Enfin ça aurait pu être pire… imaginez les dégâts dans l’arrêt de bus sur la droite, quelques mètres avant… enfin voilà, c’est une page qui se tourne, et une nouvelle histoire qui débute avec une nouvelle monture et un humérus quasi en titane !!! héhéhé !

image019.jpg

J’adore la vue que l’on peut avoir depuis les petites routes juste derrière. Ça méritait bien une photo. Bon là c’est vrai que c’est moins explicite qu’en vrai, mais normalement devant moi on voit une maison sur une île et la mer tout autour. Une grande plage sur la gauche où de nombreuses personnes profitent du beau temps et du temps clément.

image021.jpg

image023.jpg

Me voici en haut de la petite butte pour vous prouver mes dire… vous voyez c’est pas mal non ? Mais à mon avis il vaut mieux prévoir pour les courses et éviter de laisser l’auto devant le portail…

Allez, je ne vous cache pas qu’après ce court arrêt vous montrant un petit paysage de mon quotidien ici en Bretagne, j’ai préféré opter pour jouir des quelques heures que j’avais devant moi pour profiter du GSR et du plaisir que l’on a à son guidon plutôt que de m’arrêter sur chaque paysage possible… autant sortir le VTT à ce moment là car ici ça n’arrête pas, et chaque plage étant si différente, on a l’impression d’avoir droit à une nouvelle carte postale suivant la lumière… moi j’adore !

Je m’enfonce un peu plus dans les terres pour m’amuser un peu avec l’engin de guerre qui ne demande qu’à monter dans les tours… quel bonheur ! bon il est vrai que c’est un peu usant de devoir sans cesse jouer de la boîte pour rester dans la plage régime « du bonheur » mais je le savais en optant pour le GSR… oui oui, je suis en rodage, et je ne dépasse pas les 7500 / 8000 tr pour le moment… par moment je me prends de petits 12000… mais juste en pointe, juste un avant goût, le temps d’une inspiration et ça redescends aussitôt, hélas… mon dieu que ça doit être bon là haut dans les montagnes… je pense que je n’ai encore rien vu du GSR finalement… car il est rudement sage en bas… mais une fois en haut ça m’a tout l’air d’être un avion de chasse tout en restant dans des vitesses raisonnables, ou presque… mais dépassé les 9000tr… tout change… le son, les sensations moteur, la pêche, le vent… c’est sensationnel !

Autant avec le Z c’était 0-30km pour s’échauffer, 30-60 bornes pour prendre son pied, 60-90 pour se dire qu’il faut faire une pause… autant avec le GSR je dirais plutôt 0-10km pour s’échauffer (surtout bien faire chauffer le moteur, le pot change de sonorité une fois bien chauffé c’est génial), 10-100km pour prendre son pied, 100k160 merde faut faire le plein ! On ne ressent pas la fatigue de la même manière… je dirais que ce qui me fatigue le plus sur le GSR c’est la sonorité du pot ! Sur certains régimes, c’est limite « trop »… et impossible comme sur le Z de rouler en sous régime pour faire baisser le volume… mais c’est hors de question que je remette les chicanes… du moins pas maintenant ! Avec un peu plus de recule, je ferais un CR un peu plus complet sur mes impressions et mon ressenti sur cette moto, qui, franchement m’étonne à chaque fois que je tourne la poignée du « bonheur »…

Voilà, la lumière commence à tomber. J’ai bien profité de mon après midi sur ma mobylette et je me dirige vers le point de départ. J’ai les mains gelées, le visage figé par le froid malgré mon winstop, et les genoux qui sont pétrifiés. Je pense même que c’est la partie la plus difficile à réchauffer… ils sont encore gelés là, pendant que j’écris ces quelques lignes…

image025.jpg

Par contre le phare c’est une catastrophe. Autant en feux de croisement il éclair bien autant en plein phare, on a l’impression de rouler en veilleuse avec les phares antibrouillard d’un C3… pour autant dire ça n’éclair rien. L’astuce, c’est d’appuyer sur l’appel de phare en roulant sur les feux de croisement, c’est le meilleur compromis que j’ai trouvé, mais ce n’est pas la plus simple… va falloir que je me penche sur le problème car là c’est du n’importe quoi ! Ils l’ont essayé cette moto de nuit franchement ? hahaha !

Voilà, mon petit week-end s’achève… avec un temps presque parfait et beaucoup de bonheur plein les yeux et les oreilles… malgré ce froid sur les genoux, les mains et le visage… je reprends mes marques petit à petit, je redécouvre la moto à mon rythme et je prends du plaisir chaque seconde… à chaque moment je me rends compte à quel point j’ai de la chance d’être sur ce GSR et à quel point c’est bon la moto ! J’aimerais vraiment faire découvrir ce plaisir à toutes celles et ceux qui hésite encore à passer leurs permis de conduire et qui rebute à l’idée de devoir repasser le code… sincèrement, si j’avais su que c’était aussi bon… je m’y serais mis bien plus tôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read previous post:
[CR] – 600GSR K7 – Le diable aux fesses

Voilà, le petit week-end « reprise moto » c’est vraiment bien déroulé. J’ai eu la chance d’avoir quelques routes sèches dimanche...

Close