Localisation, Antibes, FR
live:david.jazt
hello@jazt.fr

Stunt : lorsque la moto n’est qu’un outil de figure

Depuis 2004, la passion motard & moto gros cube !

Stunt : lorsque la moto n’est qu’un outil de figure

Stunt en BretagnePas évident de prendre une trajectoire dans le bon sens correctement à moto encore moins lorsque l’on réfléchi un peu trop et que l’on rechigne à pencher d’avantage de peur que les pneus nous fassent faux bon, un peu comme avec mes CORSA III actuellement. Bien voilà, le Stunter (motard faisant des acrobaties / Freestyle avec sa moto) lui se moque de tout ça… le Stunter lui relève ses manches et s’amuse avec sa monture comme toi tu t’amuses avec ta tondeuse… on tourne en rond, on contourne des poteaux, on soulève la roue avant, la roue arrière… on Stunt quoi !

Acrobatie  à moto : Stunt !

Le Stunt c’est une sorte de freestyle qui consiste à réaliser et enchaîner des figures à moto. Un bon Stunter connaît parfaitement bien sa moto et peut ainsi lever la roue avant, lever la roue arrière, rouler sans les mains, rouler sur une roue avec les fesses sur le réservoir…

Quelques vidéos de Stunt qui méritent vraiment le coup d’oeil

Quelques termes à maîtriser pour comprendre le Stunt

Les « tricks » (ou « figures ») de base sont les wheelings, les stoppies et les burns :

  • le wheeling consiste à rouler sur la roue arrière en exécutant ou non des figures
  • le stoppie consiste à rouler sur la roue avant (en prenant de l’élan puis en freinant fort du frein avant pour redresser la moto) en exécutant ou non des figures
  • le burn consiste à faire tourner le pneu arrière assez vite afin de « drifter » , réaliser du drift sur place ou en se déplaçant, le burn sert aussi a éclater son pneu lorsqu’il est usé.

Il existe beaucoup de variantes à ces figures, de niveaux plus ou moins élevés :

  • albatros : en wheeling assis sur le réservoir les deux jambes écartées sur les côtés du réservoir.
  • coaster : consiste à évoluer en wheeling en débrayant (roue arrière désolidarisée du moteur), la notion d’équilibre est beaucoup plus importante que lors d’un wheeling « simple »
  • Coaster watata : consiste à évoluer en wheeling en débrayant et en mettant la moto en rupture durant le wheeling
  • serpillère : consiste à effectuer un wheeling en ne tenant la moto que par le guidon et en se laissant traîner par terre derrière
  • christ air : consiste à évoluer debout sur la selle sans tenir le guidon (les deux roues au sol)
  • one hand : consiste à effectuer un wheeling ou un stoppie avec une main sur le guidon
  • no hand : consiste à évoluer en wheeling sans tenir le guidon
  • no foot : consiste à évoluer en wheeling ou en stoppie en ayant les pieds dans le vide
  • circle : consiste à effectuer un wheeling en tournant en rond, on peut appliquer beaucoup de ces figures en cercle
  • candy bar : consiste à effectuer un wheeling avec un pied sur le réservoir et l’autre sur le guidon
  • spécial K : consiste à effectuer un wheeling avec une jambe par dessus le guidon et l’autre a 90° dans le vide
  • fenwick : consiste à effectuer un wheeling ou un stoppie avec les deux jambes par dessus le guidon
  • twelve o’clock : consiste à effectuer un wheeling à 90° (roues alignées), la plupart du temps le garde-boue arrière frotte contre le sol
  • seat ou DSLS (debout sur la selle) : consiste à évoluer en wheeling debout avec les deux pieds sur la selle
  • runing burnout : consiste à effectuer un burn tout en roulant
  • curling : consiste à faire frotter sa barre sur le bitume a la plus longue distance possible.
  • Stoppie 180° : consiste à faire un stoppie et, tout en ayant la roue arrière en l’air, faire un demi-tour gauche ou droite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.