Localisation, Antibes, FR
live:david.jazt
hello@jazt.fr

Quelle durée de vie pour un casque de moto ? Pourquoi et quand en changer ?

Site officiel de David Jazt

Quelle durée de vie pour un casque de moto ? Pourquoi et quand en changer ?

casque de moto

D’une manière générale, des améliorations ont été apportées ces dernières années au niveau de la qualité, de l’aspect esthétique et du confort des casques de moto. Mais la première des choses à vérifier reste sa conformité pour votre sécurité. Même si votre casque a l’air encore en très bon état, il est recommandé de le remplacer après 5 ans en moyenne si vous l’utilisez quotidiennement car l’usure peut sensiblement diminuer le niveau de protection. Mais il doit aussi être remplacé après un accident ou s’il a subi un choc en tombant. Focus sur la durée de vie d’un casque de moto.

Bien choisir son casque de moto

casque de moto Arai

casque de moto Arai

Pour optimiser la durée de vie de votre casque, celui-ci doit impérativement être conforme soit à la norme européenne (E22 étiquette blanche) soit à la norme française NF (étiquette verte). Dans 2 accidents sur 10, les casques sont éjectés car la taille est inadaptée au tour de tête du motard ou il est mal attaché.  Un casque de moto homologué prouve qu’il a rempli quelques conditions pour avoir la permission de circuler, les conditions comme l’amortissement des secousses ont pu être testées par exemple et répondent à la réglementation. Pour bien le choisir, il faut veiller à l’acheter neuf, ajusté à sa tête, avec une visière en bon état et une sangle bien serrée. Vous avez le choix dans toute une gamme de casques moto parmi lesquels on distingue trois types :

  • Le casque intégral : il offre une protection optimale et est plutôt silencieux mais sa ventilation est moins efficace
  • Le casque jet : il convient particulièrement pour les motards urbains mais ne protège pas le bas du visage
  • Le casque modulable : il allie les avantages du casque intégral et du casque jet

Votre casque doit vous serrer un peu. Lors de l’essayage, n’oubliez pas de porter vos lunettes de vue si vous en avez. Pour savoir s’il est adapté, mettez-le sans serrer la jugulaire, secouez plusieurs fois la tête : le casque ne doit pas bouger. 

Si votre casque est équipé d’une visière teintée, assurez-vous qu’elle soit homologuée également (marquage CE), car sinon elle peut s’avérer dangereuse lors des traversées de tunnel ou plus généralement lorsque la luminosité se réduit. 

En cas d’accident

Après un accident ou choc important, il est impératif de changer votre casque de moto. Les matières absorbantes ne pouvant supporter qu’un seul impact, elles ne rempliront plus correctement leur rôle protecteur lors d’un nouveau choc. Même si aucune cassure, ni aucune fente ne sont visibles, il est recommandé de changer le casque car la résistance de la coque est diminuée.  Seul un casque intact peut déployer pleinement son effet protecteur en cas d’accident.

Il n’est pas question non plus d’acheter un casque d’occasion, ni de le repeindre, au risque de détériorer le matériau dont il est composé. Nous vous conseillons également de vous munir d’une bonne assurance moto, si vous voulez en savoir plus vous pouvez consulter cet article de 1 2 3 Automoto

L’usure naturelle, que dit la réglementation pour le casque de moto ?

quelques moustiques sur le casque moto

quelques moustiques sur le casque moto

Les experts conseillent de remplacer le casque de moto environ tous ls 5 ans, l’âge maximal de sa durée de vie, en raison du vieillissement du matériel (par le rayonnement solaire, la sueur, etc) cependant, contrairement aux idées reçues, la réglementation n’impose aucune durée légale. Cela dépend surtout de l’usage que vous en faites : si vous roulez quotidiennement et longtemps, il est en effet préférable de le changer au bout de 5 ans.  La transpiration, le soleil et les intempéries modifient les qualités de protection. Pour nettoyer la garniture intérieure de votre casque, dans tous les cas, suivez scrupuleusement les conseils de nettoyage qui correspondent précisément au modèle et à la garniture de celui-ci. Si cela n’est pas spécifiquement préconisé, n’utilisez pas d’eau qui altérerait le polystyrène et rendrait inefficace l’amortissement en cas de choc. Préférez alors une bombe de mousse ou adoptez une cagoule interne.  Prenez soin de votre casque, il craint les rayons du soleil, rangez-le à l’ombre de préférence.

Il ne faut jamais acheter votre casque moto d’occasion, le choisir parfaitement ajusté à sa tête, et le remplacer obligatoirement après tout impact violent. Le port du casque homologué et attaché est obligatoire pour le conducteur et le passager. Vous risquez, en cas de manquement à l’une ou l’autre de ces obligations, une amende de 135 € et, pour le conducteur, un retrait de 3 points, voire la rétention de votre moto. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *