Localisation, Antibes, FR
live:david.jazt
hello@jazt.fr

Une alternative à la voiture, aux transports en commun, aux deux roues et à la marche à pied

Depuis 2004, motard & moto gros cube !

Une alternative à la voiture, aux transports en commun, aux deux roues et à la marche à pied

Place de la République à Rennes (Bretagne)

Avec un titre pareil, vous allez forcément vous demander de quoi va parler ce billet sur votre blog moto préféré, et je le comprends tout à fait. En fait, ce billet est avant tout une réflexion qui s’impose de plus en plus en ce qui concerne la mobilité, et plus particulièrement en milieu urbain même si certains d’entre vous un peu à l’écart des grandes villes peuvent tout aussi bien que moi se poser la même question. En effet, le prix de l’essence ne cesse de grimper si bien que chaque sortie moto devient presqu’un luxe dès qu’il s’agit de faire un tour en dehors du trajet boulot / dodo. La voiture devient un gouffre financier et je songe de plus en plus à me séparer de mon cabriolet pour laisser place uniquement à la moto… mais alors… comment garder un maximum de mobilité urbaine sans prendre la voiture ou la moto, sans être tributaire des transports en commun et sans la faible périmètre possible lors d’une marche à pied pour se rendre d’un point A au point B ?

Le contexte urbain aide à se poser les bonnes questions

prix de l'essence qui grimpe

prix de l’essence qui grimpe

Le constat est clair, le prix de l’essence grimpe à vue d’oeil et se déplacer aujourd’hui devient un véritable casse-tête. Ceux qui habitent en centre ville, ou en périphérie urbaine peuvent contourner le problème avec un véhicule électrique, seulement tout le monde n’a pas de prise à la maison ou au bureau. Ils sont mignons avec leurs proposition de voiture écolo au nucléaire mais si la recharge devient une nouvelle galère, autant rester en thermique, au moins une fois le plein fait tu sais combien de kilomètres tu peux faire sans te retrouver en panic. Une autre alternative, pour celles et ceux à qui ça convient. Les transports en commun ou le covoiturage et c’est une très bonne alternative. Cependant, ça atteint très vite ses limites. En effet, le co-voiture c’est super quand on a des heures fixes et que son rythme de vie est calé quasiment à la minute près sur une journée où l’on doit se rendre au bureau. Comment faire lorsque nos horaires sont flexibles, qu’une réunion peut se glisser à n’importe quel moment au point de ne jamais savoir à quelle heure on va sortir du bureau ? Les transports en commun c’est un peu le même problème. Sur les lignes régulières ce n’est pas forcément un problème mais dès que l’on sort du centre ville, qu’il n’y a qu’un bus par heure ou presque tout pile, sans parler des horaires qui changent suivant le rythme scolaire, pour l’avoir vécu, c’est la galère je me suis toujours promis depuis de ne jamais être tributaire des autres… oui car, dans ces cas là, mieux vaut à la limite être tributaire du prix de l’essence pour sa voiture, sa moto ou son scooter.

Voiture, moto, scooter… où se garer ?

Centre ville de Nice

Centre ville de Nice

Pour se rendre au travail, que se soit en voiture ou à moto, la place de parking peut être un problème. Il faut parfois prendre des abonnements de parking pour avoir l’esprit tranquille. Je ne vais pas critiquer celles et ceux qui roulent en thermique au quotidien, j’ai moi même une voiture et une moto et j’opte pour la moto la majeur partie du temps pour une facilité de parking où que j’aille. L’idée, ici, serait de trouver une alternative car bien souvent le trajet boulot / dodo c’est entre 15 et 25km aller retour… je parle d’une moyenne, évidemment !

Bord de plage à Juan les pins

Bord de plage à Juan les pins

Un autre problème pour cette histoire de parking en dehors d’un abonnement éventuel à prendre, ce sont les PV ou les prunes, à votre préférence 🙂 Vous avez une course à faire en centre ville, impossible de trouver une place, on se met en warning, sur une place de livraison, en bordure d’un passage piéton… et hop, c’est le petit pv qui va bien si ce n’est pas la fourrière qui s’empresse de sauter sur votre véhicule. Détrompez-vous, parfois à moto / scooter, même combat. obligé de se garer loin pour être tranquille et au final on se demande pourquoi on n’est pas venu à pieds ou avec son mari / femme pour m’attendre dans la voiture en attendant que je revienne… bref, pas simple !

Quelle alternative pour se déplacer en toute liberté pour garder un maximum de mobilité ?

Tu l’auras compris, l’objet de se billet n’est pas de juger qui prend ou non sa voiture, sa moto ou son scooter. Non, l’objectif est de réfléchir, se poser, se questionner. Comment réussir à garder un maximum de mobilité pour être libre de se déplacer comme on le sent, comme on en a envie sans devoir faire des compromis. Le vélo, le skateboard, les rollers ? Bonne idée…

Se déplacer à vélo en ville et profiter des pistes cyclables et voies de bus : pour et contre

Vélo pour se déplacer en ville

Vélo pour se déplacer en ville

Que le vélo soit électrique ou non, c’est une bonne idée pour qui sait en faire. Le vélo, la bicyclette, est une idée de déplacement super chouette ! Je ne sais pas pourquoi j’écris ce billet avec des rimes, je trouve ça rigolo et ça me fait penser à la prose d’un de mes Youtubeur préféré, Raphaël de Bonheur sur Seine. Tu regardes quelques unes de ses vidéos et tu te laisses prendre par sa prose et son sourire, c’est plaisant à écouter et ça fait même, parfois, sourire. Ou bien même un peu comme le film Roméo et Juliette avec M. Di Caprio si tu t’en souviens, ça date, c’est vrai mais ce film est super bien. Allons, reprenons le cours des choses de ce billet sur le vélo, non sur la mobilité urbaine et ses alternative, en gardant en tête que l’on peut tout aussi bien se déplacer que de prendre plaisir… mince, ça ne rime plus du tout, qu’importe !

Velo en ville pour se déplacer : bonne ou mauvaise idée ?

Velo en ville pour se déplacer : bonne ou mauvaise idée ?

Le vélo est donc une bonne solution pour se rendre à son bureau tous les matins et revenir, le soir, jusqu’à sa maison. Utilitaire un peu galère, pour peu qu’il y ait du dénivelé et que ton vélo tout aussi beau soit il ne soit pas équipé, d’un moteur puissant pour une conduite assistée, c’est la garantie de rouler écolo, certes, mais à ton arrivée, tout de sueur et essoufflé tu seras, ça va te fatiguer. Le vélo, c’est top, mais le problème c’est pour le garer. Le garer avec 3 antivols, enlever la selle et la roue avant, sans aucune garantie de le retrouver, le soir en partant. Puis tout le monde n’habite pas en maison, le soir en rentrant tu en fait quoi ? L’ascenseur est ton ami, au cinquième suivant ton ami s’il est présent ça peut aller, mais s’il est en panne, avec ton vélo électrique, tu risques très vite de le trouver encombrant et pénible de le garer à nouveau sur le trottoir en bas de chez toi, avec le risque à nouveau de te retrouver à pied si on te vol ton vélo !

Se déplacer en skate board ou en roller

Se déplacer en roller pour une totale liberté

Se déplacer en roller pour une totale liberté

Le roller ou le skateboard, voir la planche à rouler, sont des moyens simples pour se déplacer. La grosse contrainte à mon sens c’est la sécurité. pour avancer ça devrait aller, mais s’arrêter risque d’être une galère au point de te vautrer. Je parle sans connaissance de cause, certains adorent les rollers ou la planche à roulette, n’en reste pas moins qu’il faut être musclé et qu’en arrive à nouveau tu risque d’être dans un état… voir essoufflé ! Donc, pour ma part, ce ne sera pas les rollers ou la planche à roulette, je n’ai plus l’âge et j’ai pas envie de mettre. N’oublions pas que l’objectif est de trouver une alternative à la voiture ou à la moto, et non pas se mettre au sport pour être écolo. Faire des économies sur le carburant, ok, mais inutile de transpirer. il existe bien d’autres moyens, plus safe pour être serein.

Se déplacer en ville sans transpirer, facile pour se garer sans contrainte kilométrée ?

Cannes, vue mer

Cannes, vue mer

Allez, posons nous un peu pour se poser les bonnes questions. Certes le vélo est une bonne alternative et je serais le premier à bien vouloir m’acheter un vélo pour rendre au bureau. En dehors des contraintes d’usage à savoir où le garer que se soit au bureau ou à la maison, le vélo reste trop contraignant même si c’est vrai qu’en électrique, se déplacer devient super pratique. Seulement, un autre point, que l’on n’a pas encore abordé, le budget d’un tel engin, crois moi ou non, ce n’est pas donné. Certes, on peut trouver, un vélo d’occase ou de seconde main, pour se faire la main ou à l’idée d’aller au bureau, à vélo électrique ou non, c’est vous qui voyez, moi je sais qu’un bon vélo c’est pas donné et pour le moment je n’ai pas les moyens même si l’objectif sur le long terme est de trouver une alternative à notre Citroën.

Promenade des Anglais, Nice

Promenade des Anglais, Nice

Voilà un bel exemple sur cette image de situation, même si le temps n’est pas de la partie, avec ce vent à décoiffer, le chauve que je suis, un endroit sage pour ma solution. Une belle piste cyclable et un large trottoir, double sens s’il vous plait de Cannes à Nice, c’est parfait. Mais en dehors de roller, de skateboard et de vélo, avec quel outil pas trop chers pourrait on se déplacer, sans être pour autant un ovni d’autant plus si ça le fait ? J’ai bien d’autres idées, attends, je le dis, encore un peu de patience, pardi !

Centre commercial Polygone Riviera à Cagne sur Mer

Centre commercial Polygone Riviera à Cagne sur Mer

Et sans gêner les piétons, en roulant doucement sans option, je me dirais bien en Segway, mais je ne suis pas sur de cette option. Pourtant le Segway est un excellent outil, bien fun, safe et accessible, en quelques heures, la maitrise est de rigueur pour ce NVEI (Nouveaux Véhicules Électriques Individuels).

Balade en Segway

Toi qui débarque et qui ne me connait pas, même si me lire de te dévient pas sur ce sujet de mobilité urbaine, qui plus est en Segway c’était une bonne idée. Pour preuve, j’apportais le projet à l’agence digitale où je travaillais à l’époque, Mediaveille de son nom, Yumens pour ceux qui sont plus jeunes. N’empêche qu’à l’époque, en 2012, on en parlait déjà, se déplacer en ville, en Segway, pourquoi pas !

J’aimais tellement le Segway que j’organisais des sorties le samedi après, avec les copains et les amis, pour passer un bon moment en prenant l’air, à l’extérieur, un grand bol d’air. Le Segway est simple d’usage, tu grimpes dessus et tu en feras bon usage. Détrompe-toi, mets de côté tes à priori, plus stable ça n’existe pas, cet engin est exquis. Le Segway fonctionne sur batterie, de la même manière qu’un scooter électrique, le point commun en dehors se sont les roues, le Segway dispose lui aussi de deux roues !

Une dernière vidéo où je te parle du Segway, non pas pour me la péter mais au contraire, car j’adorais ! Toujours un jour, je me suis dis que je recommencerais et même si je ne te présente que trois vidéos, tu pourras constater dans les commentaires que l’on roulait. Bon nombre de mes amis sont montés dessus, homme, femme, enfant, tout le monde s’y plaisait. Et moi sur cette dernière vidéo, qui accompagne un groupe écolo, en forêt de Rennes à faire du tout chemin, mine de rien j’ai bien cru à plusieurs reprises que j’allais y laisser au moins un bout de ma chemise.

balade en Segway, centre ville en groupe

balade en Segway, centre ville en groupe

Seulement voilà, l’outil de mobilité auquel je pense, ne peux pas être un Segway, tu as compris je pense. Non pas que ça me déplait, mais financièrement c’est hors de prix, déjà qu’un VAE (vélo électrique à assistance électrique), comment dire… euh… alors un Segway X2 ou celui que tu veux, quand tu sais que ça vaut deux ou trois VAE, tu comprendras pourquoi on repassera…

Segway : mobilité urbain alternative à la voiture

Segway : mobilité urbain alternative à la voiture

autre point faible sur Segway, tu l’auras compris si tu me lis depuis, c’est que je cherche le bon outil de mobilité à petit prix mais surtout avec une bonne autonomie et à ce niveau là, avec le Segway au delà de 30 bornes, tu rechargeras… trop peu pour moi, je vise plutôt le double voir le triple, pour avoir l’esprit tranquille en mobilité… pouvoir viser une journée à rouler en tout tranquillité voire même pourquoi pas un Tour de Corse, tu vois !

Et la trottinette électrique : le bon plan ?

Se balader en trottinette électrique

Se balader en trottinette électrique

A mes yeux, la trottinette est un NVEI (Nouveaux Véhicules Électriques Individuels) des plus chouettes. Il permet de se déplacer à allure plus ou moins modérée. Idéale pour se faufiler, un peu trop même si on en croit sa réputation, souvent au guidon des imbéciles, même je ne peux faire une généralité pour deux trois crétins, faut bien l’admettre. C’est certains qu’un grand nombre de ses usagers n’en ont à faire du code à respecter. Alors oui, la trottinette, pourrait être une belle alternative, c’est pas pour rien qu’on en croise en location, aux quatre coins de la rue et même en station. Seulement pour moi la trottinette électrique propose des contraintes peu pratiques, à commencer par l’encombrement puis l’autonomie qui bien souvent vont de paire, tant pis.

Trottinette électrique

Trottinette électrique

Non pour moi, la trottinette tout aussi bien que super chouette, sera galère à trimbaler, aussi bien au bureau que dans la cage d’escalier. Pour peu que tu sois au cinquième, sans cave, ni grenier, tu en fais quoi ? Tu la mets sur le balcon, tu la caches sous le lit comme on c… trop compliquée à gérer cette trottinette pour moi, d’autant plus que niveau plaisir, à piloter, non merci je préfère la planche à roulette… même si niveau budget, j’avoue que ça peut se rapprocher du dernier objet dont j’ai envie de te parler… ce billet est un peu long, j’avoue, tu as raison… mais en matière de liberté, de mobilité et de nombreux kilomètres, que tu habites en appartement ou en maisonnette, tu seras surpris de voir ce que je vais te proposer, car crois moi bien, j’ai fini par me l’acheter et tu verras surement sur mon site de moto, où combien on peut passer de bons moments, une roue en moins, tu te demandes comment poto, ouvre bien tes yeux émerveillés…

Centre ville de Juvignac

Centre ville de Juvignac

De plus en plus de centre ville propose des voies destinées aux voitures, aux bus, aux vélos, aux piétons pour que chacun se sentent en sécurité. Une nouvelle lois est passée et validée pour que les trottinettes et autres puissent exister, en empruntant chemin piétonnier, piste cyclable ou voie de bus, autant dire que tu as le choix même si ta vitesse maxi sera limitée. 25km/h seulement, c’est vrai, mais quand tu sais qu’en ville, une automobile voit sa vitesse moyenne se rapproche cruellement de 14km/h seulement, autant dire qu’à 25km/h tu es le rois du pétrole.

Saint-Tropez, le centre ville

Saint-Tropez, le centre ville

Evidemment, tout usagé de NVEI (Nouveaux Véhicules Électriques Individuels) doit respecter les règles du code de la route mais surtout et avant tout aux piétons. On évitera d’utiliser son NVEI (Nouveaux Véhicules Électriques Individuels) les samedis après midi bondés, même si rien ne t’empêcher d’aller te balader avec pour faire ton marcher. Ici sur la côte d’Azur, j’avoue que les centres villes ne sont pas tous aussi agréables à visiter que Saint Tropez, pour autant, bon nombre de piste cyclables permettent surement de rouler en toute sécurité.

Voici l’objet idéal pour une mobilité urbaine sans contrainte : la Wheel !

Gyroroue, mono roue, roue électrique

Gyroroue, mono roue, roue électrique

La Wheel, la roue, la gyroroue, la monowheel, la roue électrique… tu l’appelleras comme tu veux fait part des NVEI (Nouveaux Véhicules Électriques Individuels). A défaut de ce que l’on pense, la Wheel, la roue… qu’importe, est stable, facile à prendre en main et d’après les experts plus simple à prendre au pied qu’un vélà parait-il. La roue offre de nombreux avantages qui vont très certainement t’interloquer une fois cet apriori dépassé si tu es un peu curieux. C’est vrai qu’à première vue cet engin d’un nouveau temps peut surprendre, et laisser supposer que ça s’apparente à du monocycle. Pourtant, pour celles et ceux qui connaissent les sensations du Segway dont je parlais un peu plus haut, comprendront très rapidement la sensation de sécurité que l’on a à bord. Le Segway est limité en kilomètre, il est encombrant, on en fait quoi une fois que l’on est arrivé à destination ? Si jamais on veut finalement prendre les transports en commun ou un taxi, on en fait quoi du Segway ? Voilà, tu auras compris, si le Segway est séduisant, la mono roue électrique est l’objet incontournable en matière de mobilité urbaine, sans contrainte de distance puisque certaines peuvent aller jusqu’à 160km… oui oui, 160km… tu te souviens à quelle distance se situe ton bureau de ta maison ?

Roue électrique : Se déplacer en tout sécurité

Roue électrique : Se déplacer en tout sécurité

La roue est encore très peu connu du grand public et c’est un peu normal car c’est un nouveau de déplacement qui date d’une quinzaine d’année pour les premiers modèles. Evidemment, les premières roues restaient dans le monde « ludique » car l’autonomie était faible avec 25 à 30km pour les plus puissante. Aujourd’hui, la roue embarque de grosses batteries, pour aller loin mais pas que… alors oui, la roue offre quelques avantages face à un VAE par exemple. La roue électrique ne prend pas de place à la maison. La roue électrique peut se porter à la main pour grimper les marches quand l’ascenseur est en panne. La roue électrique se recharge en électricité en quelques heures et pour quelques dizaines de centimes d’euro face à un plein d’essence pour la même distance… La roue te permet de prendre un sac à dos pour aller faire quelques courses, chercher le pain, aller au marché mais aussi pour te rendre au bureau, aller au cinéma, à la salle de sport, voir des amis… et simplement pour aller rouler, prendre plaisir à se balader sans trop se poser de question sur l’autonomie et la distance…

Apprendre à rouler en Gyroroue

Apprendre à rouler en Gyroroue

Alors oui, la roue demande un peu d’entrainement mais comme je le disais c’est plus simple à apprendre que le vélo car la roue est un ensemble électronique qui t’aide tout le temps, sauf pour tourner. Ce sont les épaules et le bassin qui te feront tourner, le regard aussi, mais nous ne sommes pas là pour ça. La roue devient donc une alternative à la voiture où tu y passes la majeure partie du temps tout seul. La roue devient une alternative à la moto ou au scooter également car son autonomie et le coût d’amortissement au kilomètre est imbattable, même face à la référence du PCX 125. Pour te donner une idée, tu peux quasiment faire près de 300km en roue pour le budget d’un litre d’essence, voire même un peu plus encore… alors oui, la roue a aussi des inconvénients, c’est vrai. Déjà il faut accepter d’apprendre à en faire, prendre le temps de bien maitriser. Ensuite la roue ne te permet pas d’amener les enfants à l’école ou de prendre une auto stoppeuse avec toi, au mieux tu peux lui proposer de boire un verre. La roue est aussi un objet peu connu, il faut accepter le regard des gens, leurs question généralement sur l’autonomie ou la stabilité. La roue c’est aussi un moyen de se déplacer autrement, en adaptant son parcours suivant les possibilités.

France

France

Rien ne t’empêche de rouler sur le bord de la route avec ta roue comme un vélo, mais il faut plutôt prendre la roue à une alternative de la marche à pied. Attention à continuer à faire un peu de sport, car la roue peut totalement remplacer tous tes déplacements à pieds. Puis, comme je le disais, il faut adapter son parcours suivant les possibilités. Parfois, il faudra allonger son parcours pour rouler « safe » et la perte de temps sera récompensée par un moment de plaisir à rouler, et tu rattraperas ton parcours en voiture vue que tu peux rouler à 25km/h contre une moyenne de 14km/h en voiture. Tu peux emprunter le chemin de halage par le canal pour te rendre en ville au lieu d’emprunter les petites routes de campagne. Certes, ce sera plus long en distance, mais tu as une autonomie en conséquence de ton besoin, puis c’est plus plaisant d’être au bord du canal par exemple que dans les bouchons sur le périphérique… si si, tu peux écouter la radio sur ta roue, la majeure partie des roues disposent d’enceinte bluetooth directement sur la roue, rien ne t’empêche d’écouter Bourdin sur Europe 1 ou France inter si tu es prof… bref… la roue est un véritable outil de mobilité urbain, une belle alternative à la voiture, et aux deux roues, sans les contraintes des transports en commun. Encore que, rien ne t’empêche de prendre le train avec ta roue, puis une fois à destination, profiter de ta roue pour faire le tour de Paris en 2h par exemple… en voilà une belle idée…

Galerie photo

si le sujet de la gyroroue, de la roue, de la wheel, de la monowheel, de la roue électrique… vous intéresse, n’hésitez pas à me laisser un commentaire et je vous présenterais mon approche, les modèles, comment identifier les caractéristiques d’une roue suivant les 3 critères pricipaux, comprendre le jargon technique autour des voltages, des watts et du couple moteur… enfin, je pense faire de temps en temps des reportages sur notre belle région comme par exemple vous montrer le quartier du Suquet de Cannes, aussi magnifique qu’authentique, Nice et son château… saviez-vous qu’il y avait une cascade dans son parc ? J’irais aussi vous présenter Biot et sa ville authentique si caractéristique de notre région… nous irons du côté de Grasse car il y a auss de magnifiques maisons à vous montrer sans parler de la maison Rotschild à Èze, derrière Nice en direction de Beausoleil et de Monaco… la roue, je la glisse dans le coffre de la voiture et en avant les belles découvertes… encore un peu de patience ! Et vous, connaissez-vous la roue ? Avez-vous une roue ? Qu’est-ce que vous appréciez le plus avec votre roue électrique ? Si jamais vous habiter sur Cannes / Antibes / Nice, laissez un petit mot qu’on puisse aller rouler ensemble un de ces quatre… promis, en arrière saison je proposerai des balades en roue électrique dans les différentes villes de la région entre Fréjus et Menton pour passer de bons moments tous ensemble…

 

2 Responses

  1. Pierre dit :

    Bonjour, personnellement la roue j’hésite vraiment.
    Je préférerais la trottinette qui me semble bien plus simple d’approche en terme d’apprentissage et plus stable surtout à mon âge (plus de 50 ans)
    D’autre part que ça soit la trottinette ou la roue pour pouvoir faire plus de 25 Kms il faut déjà investir dans du matériel moyen/haut de gamme sinon point de salut.
    Du coup je ne sais pas trop quoi en penser.

    • David Jazt dit :

      Salut Papi (on a quasiment la même âge),
      La trottinette, non merci. Déjà parce que l’autonomie n’est pas terrible, ensuite c’est particulièrement pénible à trimbaler, l’image que renvoie la trottinette aux usagers de la route est franchement dégradée, et enfin, la trottinette question plaisir = 0
      Tu me parles d’un investissement incroyable pour une roue qui puisse parcourir plus de 25km, mais ta trottinette elle peut en faire combien de kilomètres ?
      Tu as de très bonnes roues à moins de 1000€ pouvant faire plus de 50km sans problème…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *