XDiavel S : L’Américaine diablement Italiennne

S’il y a bien une moto qui me chatouille les moustaches depuis quelques temps maintenant c’est le XDiavel. Au départ, je pensais plutôt que c’était un prototype. Issu du Diavel que l’on connait bien, Ducati a osé imposer un style qui lui est propre une nouvelle fois. Une nouvelle moto donc, et la marque nous propose cette nouvelle moto du magnifique nom de XDiavel… une sauce Américaine diablement Italienne !

Le Cruiser Américain à la sauce Italienne

XDiavels à City Bike - Ducati Store de Laval
XDiavels à City Bike – Ducati Store de Laval

Même si à son guidon, il est inévitable de retrouver les sensations d’une Harley, je ne peux pas classer cette moto dans la même catégorie qu’une Américaine. Ce cruiser Italien sonne vraiment comme un gros roadster avec une approche et une philosophie différente.

Essai moto video du Xdiavel S par David Jazt

Essai moto réalisé chez Ducati Laval (City Bike). N’hésitez pas à dire que vous venez de la part de Jazt.com si jamais vous y passez 😉

Position de conduite typée custom ou presque

pieds en avant, guidon droit : roadster Xdiavels S de chez Ducati
pieds en avant, guidon droit : roadster Xdiavels S de chez Ducati

Gros boudin à l’arrière avec support de plaque déporté. Deux feux à LED sous la selle au dessin original mais tellement séduisant. Une position de conduite qui me rappelle mon Street bob mais là où le Street bob est un peu lourd sur l’avant, ici nous avons à faire à un véritable vélo, c’est une partie cycle de dieu ! Je ne parle même pas de la perfection du freinage et c’est ici que toute comparaison avec une Harley Davidson s’arrête.

Une courroie en transmission finale

courroie d'entrainement final sur le Xdiavel
courroie d’entrainement final sur le Xdiavel

Pourtant sur des points de détail on pourrait se croire ailleurs que chez Ducati. Cette courroie est habituelle chez Victory ou Harley Davidson.

Canapé Italien : ni trop ferme, ni trop tendre

selle du pilote XDiavelS
selle du pilote XDiavelS

Une selle parfaitement dessinée qui épouse parfaitement mes fesses. On se retrouve ainsi sur une position de conduite qui respire la joie de vivre. Les jambes en avant, mais pas trop, permettent de se sentir comme à la maison dans les premiers instants où l’on se trouve à bord ! bluffant…

Moteur full de 156cv : attention ça pousse méchant !

logo xdiavels
logo xdiavels

Le moteur du Xdiavel me donne encore des frissons rien qu’en écrivant ces quelques lignes. Il est plutôt docile à l’arrêt et n’offre pas trop de vibration, enfin pas plus qu’une autre et bien moins qu’un 1098 si nous devions comparer. Une fois les roues en action, c’est une autre histoire, et quelle histoire ! Le moteur est plein partout et grimpe vite, très vite dans les tours. Le cul posé dans le fauteuil, c’est alors les plis du crâne qui se retrouve au fond du casque. Lors des accélération on pourrait me prendre pour un des frère Bogdanov tellement que ça pousse ! C’est jouissif, vraiment !

Bien plus qu’une moto : THE moto !

vie à bord du XDiavel S Ducati
vie à bord du XDiavel S Ducati

Le Diavel est ici dans nouvelle monture une oeuvre d’art. J’ose le dire. Nous en avons pour son argent même si quelques petites choses aurait pu encore améliorer le quotidien à bord de la bête. Absence d’un shifter par exemple, c’est dommage quand on connait la démultiplication plutôt courte des premiers rapports. Pas de poignées chauffantes alors que nous avons un régulateur de vitesse. Quelques petits détails comme ça qui fâchent un peu surtout quand on connaît le prix du kilo. La poignée de gauche me choque visuellement. Elle ne touche pas les commodos, on aurait presque l’impression que le guidon est trop large, c’est étrange !

Les détails de la mort qui tue !

DPL : tiendras tu la charge du 400m DA
DPL : tiendras tu la charge du 400m DA

Nouvelle fonction sur le XDiavel : le DPL ! Le DPL est un jeu incroyable. Une fois enclenché il permet de faire des départ arrêté fulgurant. D’ailleurs le tableau de bord indique ce qu’il faut faire :

  1. Embrayer et passer la première
  2. Tourner la poignée de gaz en pleine ouverture
  3. Lâcher brusquement l’embrayage
  4. La moto gère tout à bord : ENJOY !

Je n’ose imaginer le résultat !

Commodos retro-éclairé : magnfique !

commodo de gauche sur le XDiavelS
commodo de gauche sur le XDiavelS

Je ne suis pas entrer dans les menus, ni dans les présentations du menu. Je ferais un second essai plus tard plus en détail dans cette partie. Ce que je voulais montrer c’est qu’autour des commodos on retrouve de l’éclairage comme sur le Multistrada. De nuit, ces éclairages sont surement du plus bel effet…

comodo de droite sur le Xdiavel S
comodo de droite sur le Xdiavel S

A droite, pas grand chose si ce n’est qu’il faut appuyer sur le bouton pour démarrer et couper le moteur. Du coup, je me demande à quoi sert le bouton démarrage sans clé sous le tableau de bord. Si quelqu’un peut m’expliquer, je suis preneur car ça m’intrigue 🙂

Démarrage sans clé vous dites ?

XDiavels et son démarrage sans clé : super pratique
XDiavels et son démarrage sans clé : super pratique

Désolé pour la mise au point là où je ne voulais pas, lol 🙂 mais du coup ce bouton est un duplicata de fonction par rapport à celui sur le commodo de droite ? Bonne question…

Reglage des commandes aux pieds sur mesure : le pied !

commande qui se règle suivant le profile du pilote
commande qui se règle suivant le profile du pilote

Ici réglée en position la plus centrale possible, les commandes peuvent être réglées comme on le souhaite. Elles sont hautes, avant que ça puisse toucher dans les virage, je m’appellerais Rossi !

Feu de jour à LED : un style qui dérange !

feu de jour à LED sur le XDiavelS du plus bel effet
feu de jour à LED sur le XDiavelS du plus bel effet

Ce feu de jour est magnifique mais du coup, l’optique n’est pas 100% LED contrairement à ce que je pensais. Quelle gueule d’enfer cette face avant du Xdiavel S, non ?

feu de croisement sur le XDiavels
feu de croisement sur le XDiavels

Difficile à croire que les feux de croisement sont allumés, une question d’angle peut être ?

LED pour le feu de jour sur le Xdiavel S
LED pour le feu de jour sur le Xdiavel S

Le feu de jour est canon… j’avoue ne plus être très objectif à propos de cette moto… j’en suis tombé amoureux au même titre que je suis tombé amoureux du Streetfighter 1098 S en 2009 lorsque je l’avais essayé pour la première fois à l’époque… c’est bon ces frissons quand on est sur une moto mais également autour à la regarder…

double feu arrière sur le XDiavels
double feu arrière sur le XDiavels

Le feu arrière est pas mal non plus. Les clignotants ne sont plus intégrés aux feux, c’est dommage, j’aimais bien ce style sur le Diavel.

Tableau de bord du XDiavelS

tableau de bord du XDiavels
tableau de bord du XDiavels

Comme je le disais un peu plus haut, je ne m’y suis pas attardé pour ce premier essai. Ce tableau de bord et pour autant bien lisible, avec les bonnes indications et le compte tour sur le côté du plus bel effet… promis, la prochaine fois je m’attarde davantage sur les détails de ce tableau de bord 😉

Galerie photo essai moto Ducati XDiavel S

Conclusion de cet essai moto Ducati X Diavel S

Bluffante d’efficacité, simple à prendre en main, confortable, voilà les quelques mots qui me viennent à l’esprit quand je pense XDiavel S. Pour le quotidien j’irais même à dire pourquoi pas, et ce malgré le manque d’aspect pratique. Le XDiavels est une véritable surprise pour moi et confirme mon impression de départ sur sa superbe… si j’ai moyen de m’en offrir une un jour… c’est sur que je n’hésiterai pas une seconde… must have !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *